Les guignols de l’UMP : Copé viré, place à Juppé-Fillon-Raffarin

Publié le 28 mai 2014 - par - 973 vues
Share

copeporteEnfin l’UMP voit le bout du tunnel ! Voui ! Voui ! comme je vous le dis …

Ils ont enfin trouvé la solution. Viré Copé et ses magouilles.. Ils ont envoyé un de ses petits potes chougnasser à la télé devant notre Ruth nationale.. Chassé Copé ! Comme dirait Louis XIV, sans titre ni pension, enfin ça c’était avant, (à l’époque du Roi Soleil..) parce que entre nous je ne me fais pas de souci pour les p’tits sous de Copé… Hein ? Il y en a quelques uns qui ne doivent pas être tranquilles quand même, parce qu’il ne va pas tomber tout seul le p’tit loup.. avec ses grandes dents. Il en a sous le pied pour faire des dégâts… A commencer par Nicolas, François et…. les autres. Et puis ils se sont réunis, comme des grands pour essayer d’enrayer  le scandale. Et… Ils nous sortent une sorte de « triumvirat » à la romaine (comme les calamars du même nom), ben voui… Il faut bien diriger ce « machin » jusqu’au prochain congrès. Et là ils se sont surpassés. Trois jeunots, qu’on ne connait pas, qu’on n’a jamais vus, des bleuets quoi ! Raffarin, Fillon, Juppé, les trois mousquetaires (qui d’ailleurs étaient quatre mais ils n’ont pas trouvé, ou pas cherché..). Et devant le Peuple de France, médusé, ils osent expliquer que ce processus mal ficelé va permettre de tourner la page des problèmes de l’UMP qui perdurent depuis 18 mois. Je ne me permettrai pas de sombrer dans la vulgarité. Non. Mon papa et ma maman ont essayé de me donner des « manières », je crois qu’ils y sont parvenus. Mais bref. Mes chers amis je pense qu’ils nous prennent pour des cons ! Si, si.. pour des cons. Remarquez bien qu’ils sont coutumiers du fait et ce depuis de fort belles années. Nous allons donc subir, le mot n’est pas trop fort, les trois papys, qui ne font même plus de la résistance étant donné qu’ils n’ont plus de cartouches. J’entends à l’instant sur cette chaîne d’une grande objectivité qu’est BFM TV l’inénarrable Christian Jacob qui en 10 mn vient de dire au moins 10 fois « laissons la justice faire son travail »… encore un qui nous prend pour des chauffe-eau ! J’ai également entendu la conférence de presse de Juppé qui, lui, a cité deux ou trois fois le nom sacré du Général de Gaulle, en expliquant qu’il était très attaché au « gaullisme éternel » (ben voyons) ! Je bouillais de rage au volant de ma voiture d’entendre ce « petit monsieur »  se réfugier au milieu de ce marécage puant derrière la statue du commandeur. Quelle honte ! Depuis des années ils nous rebattent les oreilles avec la grande ombre protectrice, en la trahissant, en faisant le contraire exactement de ce que LUI aurait fait. Brader la France, plier le genou devant les allemands, courber la tête devant les Etats Unis, dilapider notre souveraineté.. L’Europe telle qu’elle est Charles de Gaulle n’en aurait jamais voulu, certes non.

Vous me direz ô tempora, ô mores, certes, mais, quand même, jamais la France n’aurait perdu de sa superbe s’il avait vécu à notre époque. On aimait ou pas le Général, peu importe, mais il faut avoir une bonne dose de mauvaise foi pour ne pas lui reconnaître qu’il était un patriote avant tout.

Donc lorsque Juppé évoque De Gaulle, j’ai envie de lui rétorquer qu’il n’a pas la bouche assez propre pour se revendiquer de sa descendance politique. Au risque d’en choquer plus d’un, la seule, qui est Gaullienne dans ses propos c’est Marine Le Pen. Elle est actuellement la seule héritière de la pensée Gaullienne avec son patriotisme et sa clairvoyance. N’en déplaise à tous ceux qui traitent avec mépris le vote massif au dernières élections pour cette « guerrière » qui ose, qui démontre, qui débat avec brio. Le mépris pour le vote démocratique d’un Peuple en lutte contre les magouilles des deux partis qui sont « peut-être » majoritaires successivement depuis 40 ans mais qui ont provoqué par leur incompétence et leurs incuries la détresse immense dans laquelle se trouve le Peuple de France actuellement. Honte à eux TOUS !! Partez ! Cassez vous ! Remettez vous en question ! Honte à Valls qui me fait penser à ces vieux messieurs sourds à qui on dit « tu as l’heure pépé ? » et qui répond « Hééé ? .. Non j’ai pas de beurre ». Ce premier ministre qui ose dire « le peuple a besoin que les réformes s’accélèrent » Ah ouais ?? Lesquelles ? Celles qui consiste à baisser les impôts pour les plus pauvres ? Pourquoi pas ? mais qui va en profiter ? Toujours les mêmes …? Suivez mon regard.. Et Hollande qui « cause dans le poste » comme dirait Coluche pour nous dire : » ce vote est inquiétant, je reconnais que l’Europe n’est pas lisible, ni pour les citoyens, ni pour les états (????…..) Oups ! Et ben dis donc !! ça fait peur non ? Si lui même n’arrive pas à comprendre l’Europe, on en avale sa salive de travers… Enfin du moins en ce qui me concerne, mais je pense que je ne suis pas la seule. Lorsque j’ai entendu ça hier à 20h, j’ai failli tomber de mon fauteuil, j’étais avec une amie, qui m’a dit : « mais qu’est ce qu’il dit ?? » .. Et ben voila. Et il est notre président. Il était à deux doigts de taper sur la table en disant que pas plus tard qu’aujourd’hui il irait au parlement Européen pour dire …. Quoi ? ça on a pas encore compris, parce que ça ne va pas être facile quand même.. d’expliquer que SON peuple n’adhère plus vraiment à l’Europe telle qu’elle est.

Nous sommes bel et bien dans la mouise. Et malgré mon éternel optimisme (qui fait mon charme… hé ! hé !), nous allons tout droit vers quelque chose qui n’est pas du tout agréable. Mais la jolie victoire du FN de dimanche me fera citer un extrait des « châtiments » (si bien nommé) de Victor Hugo. « L’espoir changea de camp, le combat changea d’âme ». Nous devons y croire.

Et pour finir je commence a en avoir ras le brushing de ces donneurs de leçons qui parlent du FN comme si c’était le diable. Pour ceux-là la phrase de Churchill reste la meilleure et je la garde pour la fin.

« Les fascistes de demain se diront anti-fascistes » – A méditer ….

Alexandra DOUGARY

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.