Les habitants d’Arzano ne veulent pas de clandestins : le maire passe outre !

Publié le 18 octobre 2018 - par - 19 commentaires - 3 320 vues
Share

Anne Bory, maire d’Arzano, a décidé d’imposer des clandestins à sa population.

De passage en Bretagne, ce week-end, j’ai reçu mandat de Cyrano d’aller assister à la réunion publique qui se tenait à Arzano, petite ville du Finistère qui était menacée par la venue de dizaines de clandestins que le préfet avait décidé d’installer dans la gendarmerie, fermée depuis quelques semaines.

https://ripostelaique.com/bretagne-oseront-ils-imposer-des-dizaines-de-clandestins-a-arzano.html

Ce lundi 15 octobre à 19 h, avait donc lieu la réunion publique initiée par la mairie d’Arzano, suite au projet préfectoral de création d’un Centre d’accueil et d’orientation pour jeunes hommes majeurs dans l’ancienne gendarmerie fermée très récemment.

Un présentation a été faite par Anne Bory, maire de la ville, M. Castanier, sous-préfet, l’association Coallia, des élus finistériens ayant eu un CAO, Sébastien Miossec, maire de Riec-sur-Belon et président de la communauté de communes, et vieil ami de Riposte Laïque…

https://ripostelaique.com/le-maire-ps-sebastien-miossec-veut-minterdire-de-critiquer-sa-politique-migratoire.html

Une salle comble de 200 personnes environ, des personnes debout et une cinquantaine à l’extérieur, malgré le manque d’affichage, trop peu d’Arzanois, et ceux qui sont arrivés quelques minutes en retard n’ont pas pu entrer… Les portes étant fermées et gardées !

De but en blanc, le maire annonce qu’il est pour ! Du haut de son estrade, comme au tribunal ! Elle n’a jamais consulté la population mais il paraît que c’est le devoir d’accueil, c’est le nouveau truc à la mode.

Mais rien n’est défini : dans la longue présentation, mis à part nous parler de « l’opérateur » (association) et des « sociétés de gardiennage » le week-end, nous n’avons rien appris !

Mais pendant qu’ils tenaient le crachoir, cela empêchait la salle de poser des questions trop gênantes.

À part nous expliquer que tout s’est bien passé dans les deux centres finistériens, déjà fermés par manque de rentabilité, nous ne savons ni quand ni combien de jeunes hommes majeurs sont attendus pour compléter notre équipe de foot, nous faire goûter des plats exotiques ou faire des rencontres ! Et nous n’avons pas obtenu de réponse à ces questions…

Pendant le débat, des questions fusent : « Quel coût ? » sans doute pas celui annoncé de 24 euros par jour !

L’immobilier risque de chuter, le « très très bien vivre-ensemble » d’en pâtir. Et les sympathiques nouveaux venus, au moins une vingtaine d’hommes jeunes majeurs, seront à 20 mètres d’une école de 80 élèves.

Quelles seront les occupations proposées pendant la journée, à part « chercher le wifi gratos », dixit Sébastien Miossec, président de la communauté de communes ?

Les interventions de la salle sont aux trois quarts contre le projet, même si les Arzanois n’osent pas intervenir par peur de se faire insulter et repérer.

A la fin un «référendum» est proposé par une habitante favorable à l’installation de ce centre, moins de 20 personnes lèvent la main pour !

Le collectif Arzano non au CAO demande donc un référendum communal avant que cette décision ne soit prise !

Mais les habitants d’Arzano paraissent remontés et ne veulent pas en rester là. Des pistes d’action se profilent.

Les clandestins ne sont pas encore arrivés…

Leur mot d’ordre : non au CAO, non au chaos à Arzano.

Vingt jeunes garçons, célibataires isolés, sans doute musulmans, c’est incompatible avec le mode de vie et la tranquillité qui a toujours existé  à Arzano.

Martine Chapouton

La pétition en ligne a recueilli presque 500 signatures, n’hésitez pas à la signer et à la transmettre :

https://www.mesopinions.com/petition/social/arzano-cao/50132

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Kader Oussel

Arzano a perdu ses gendarmes. En voilà une vingtaine de nouveaux pour faire régner l’ordre. Les Bretons ont la tête dure. Ils sauront en faire quelque chose.

Damien

Légaux, illégaux, clandestins… Des boucaques. Donc, exit!

Montségur

J’ai moi aussi signée la PETITION!!!!!
De qui se moque t’on? J’ai vu une vidéo qui expliquer que ces jeunes oisifs allaient vivre à nos crochets. Tous les jours, un bus les emmenerons se dévertir : au Mont St Michel, à Eurodisney… Je suis TRES inquiète quand aux jeunes générations Française!!!
VIVE LA FRANCE ET LA NAVARRE!!!!!!

Yohann le debattant

Pour les tenants de l’ideologie Mondialiste, le principe de « démocratie » consiste à faire exactement l’inverse de ce que souhaite le peuple qu’ils sont censés représenter.

wika

Arzano n’et pas seule concernée.
En Bretagne, les électeurs votent depuis longtemps à gauche. Il ne faut donc pas s’étonner que par ricochet, Macron ait été élu après la déception Hollande
Macron n’a jamais parlé d’immigration durant sa campagne et on pouvait aisément deviner qu’il poursuivrait la politique d’invasion mise en place par ses prédécesseurs.
Les gens n’ont pas voulu lire entre les lignes malgré les avertissements. Maintenant, nous devons tous assumer et faire face à l’inertie des gens qui protestent, mais voteront pour les mêmes aux élections européennes

Joël

Vous avez voté pro-migrants au temps chaud, hé bien mangez maintenant. MDR

Supertramp

Une 20taine de gens favorables ? Ils prennent chacun un « réfugié » chez eux et le tour est joué ! ça coûte rien au village et tout le monde est content…

Fleur de Lys

Migrants à Arzano. Les élus et l’État contre le peuple ? [Reportage vidéo]

https://www.breizh-info.com/2018/10/18/104246/migrants-a-arzano-les-elus-et-letat-contre-le-peuple-reportage-video

Jill.

On « suicide » le pays par petite dose. Quand l’islam aura investi la France profonde, on
procédera comme pour le Kosovo au détriment
des serbes. Il faudra céder à l’islam des pans
entiers des fondements de notre pays ;le processus est d’ailleurs bien engagé.

ven85

au prochaine municipale,ils ont qu’a elire un maire du rassemblement national, dans les villes RN, pas d’augmentations d’impots, la delinquance qui a chuter,pas de voitures qui brulent,

pauledesbaux

faire referendum au village pour destituer le maire collabo il fut un temps pas si éloigné les collabo disparaissaient vite fait bien fait …….

gabriel zallas

Et un jerican d’essence enflammée avec deux bouteilles de gaz dans la gendarmerie désafectée, vous ne pensez pas que cela réglerait le problème de l’hébergement des futurs glandeurs pour un bon moment ? Ni victime, ni logement, ni migrants. Pour le coup cela ferait revenir la gendarmerie dans ses locaux pour rétablir le calme et la sécurité dans le village.

rudi

« Les portes étant fermées et gardées ! » ces gens ne respectent pas les lois, les portes ne doivent pas être verrouillées pendant un conseil municipal public ! encore « un maire de gauche certainement « 

Fleur de Lys

les associations de dégénérés gauchiste imposent les
clandestins à GAP (HTES ALPES) (SURTOUT VOIR LA VIDEO )

https://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2018/10/18/video-les-migrants-evacues-de-la-prefecture

Dunois

Les habitants de cette ville peuvent trouver la maire et lui faire comprendre qu’elle doit arrêter. C’est ce que nous avons fait. D’abord avec des paroles et si ça ne fonctionne pas, il reste les actions, plus déplaisantes mais efficaces. Avec notre maire, les paroles ont suffi…

Jean Tenrien

Il n’ont qu’à en faire un petit mouton de l’aïd. Radical…

kabout

il faut que les habitants d’Arzano fassent sentir a cette maire que les municipales arrivent aussi et que son poste de maire pourrait sauter .

rudi

qu’ils aille squatter ce bâtiment! a marche pour d’autre au détriment des propriétaire, pourquoi pas la !

Christine L

Pétition signée.