Les hommes meurent au combat, les femmes les pleurent…

De tout temps les hommes sont partis guerroyer. Durant les Croisades, tandis que les preux chevaliers partaient en Terre Sainte défendre la foi du Christ et la chrétienté, qui à votre avis gérait les semailles, faisait rentrer les moissons, organisait les marchés, ordonnait de sonner le tocsin et coordonnait la défense des châteaux et des villages qui en dépendaient face aux brigands et parfois aux attaques barbaresques régulières ?… les femmes ! Contrairement à ce que l’histoire officielle veut nous faire croire, les femmes du Moyen Âge avaient bien plus de droits et de liberté que nous n’en avons aujourd’hui et certaines n’hésitaient pas à combattre pour leurs terres et leurs enfants. Et qu’arrivait-il lorsque la dépouille de leur mari, de leur frère ou de leur fils leur était ramenée de Terre Sainte ? Elles le pleuraient tout simplement. Car c’était le seul choix qui leur était alloué.

À travers les siècles ces tragédies n’ont eu de cesse de se répéter, inlassablement. Je me souviens de ma grand-mère qui, se croyant à l’abri des regards, sortait discrètement la photo de son premier mari, tué par une balle allemande à 11 h le jour de l’Armistice. Enfant, je voyais les larmes couler encore sur ses joues et je m’éclipsais discrètement pour ne pas la déranger. Je me souviens de mon grand-père, gazé, grand blessé de guerre 14-18 dont il conservera les éclats d’obus jusqu’à sa mort tant il y en avait que le chirurgien n’avait pu tous les retirer, qui me disait enfant : « tu n’as qu’une vie, si tu la perds, personne ne te la rendra, aussi protège-là quoi qu’il arrive« . Je me souviens de ce cousin que j’adorais, bien plus âgé que moi, qui s’était engagé après son service militaire dans un corps de mercenaires, animé par cette même passion des armes que je partage. Mort brûlé vif du fait d’une fusée incendiaire alors que sa mission terminée, il rentrait tranquillement avec ses camarades. Qu’a-t-il pensé à ce moment-là ? A-t-il eu seulement le temps de se rendre compte de ce qu’il laissait derrière lui ? D’avoir des regrets ? Je ne le saurai jamais, mais je bénis le fait d’être née dotée de cette logique implacable qui, bien qu’étant une femme, m’a empêchée de poursuivre la même folie. Je me souviens de cet ami de longue date, lui aussi mercenaire, qui avait l’habitude de m’envoyer quelques lignes chaque année à Noël, fête ô combien précieuse à ses yeux, disparu sans laisser de traces en Côte d’Ivoire. Lui parmi d’autres car il y en a eu tant et tant…

Enfant, lorsque nous visitions les cimetières militaires dans le Nord de la France, je ne pouvais déjà m’empêcher de penser que tous ces hommes, ces « héros », étaient morts pour rien. Morts pour rien en effet, puisqu’aujourd’hui la France, leur France, qu’ils ont défendue et pour laquelle ils ont laissé leur vie, n’est plus qu’une « province » européenne vendue à l’Allemagne.

Ce matin, dans ses chroniques quotidiennes, Boris Karpov soulignait avec raison que « certains ont oublié que la Révolution dévore ses enfants » ! Mais il est dramatique de voir des hommes se faire dévorer par une Révolution générée par d’autres, dans des conflits qu’ils n’ont ni souhaités ni voulus.

Lorsque je vois actuellement les forces russes laisser leur vie dans une guerre alimentée sans scrupule par l’Europe et l’Amérique, je ne peux m’empêcher de me demander si Vladimir Poutine déclarait la « mobilisation générale » combien de nos amis de TVS24 qui nous héberge, et bien d’autres Russes, iraient risquer leur vie dans un conflit généré par les hommes de Davos et de Bilderberg. Des amis qui nous sont de fait physiquement inconnus mais qui, si la vie et la bêtise humaine n’en avaient décidé autrement, au-delà de la distance, pourraient le devenir réellement. Par la faute de l’Amérique et de l’Europe, ce conflit qui aurait pu se terminer rapidement, évitant ainsi que des milliers d’hommes ne meurent au combat, s’éternise. Tuant encore et encore des Russes qui demandent seulement que l’on respecte leurs terres, leurs croyances et leur identité et qui laissent derrière eux des veuves et des orphelins.

Alors, si l’armée russe veut se rendre utile, le plus simple serait d’éradiquer la tête du serpent formée par Zelensky, Macron et Von der Leyen. Une fois cela fait, peut-être… peut-être qu’enfin… les femmes cesseront pour un temps de pleurer leurs morts !

Valérie Bérenger

image_pdfimage_print
22

36 Commentaires

  1. l’otan a voulu faire la guerre comme à l’ancienne (pas internet ni de rapports proches ou éloignés instantanés entre tous les individus quelle que soit la classe sociale) détenant ainsi à l’exclusif un discours mainstream techniquement suprématiste ; aujourd’hui, les techniques utilisées par tous de manière quasi égale permettent au canal « réseaux sociaux » de pouvoir contre carrer la propagande d’état et rendre ce dernier quasiment impuissant au point où l’otan va être obligé de s’écraser et « négocier » à perte.

  2. C’est vrai, quelques tirs bien placés, avec les services de renseignement qu’à V Poutine, il peut savoir en temps réel où se trouve ces fous furieux va-t-en guerre !

  3. La France n’est pas vendue à l’Allemagne, l’Allemagne elle aussi est vendue. Tout doit disparaitre.
    Pays,Village,Famille,Parents,Enfants,Individus.
    Vive le magma agile!

  4. Très beau texte, Valérie, plein de sagesse et de vérités.
    Je me mets à rêver que peut-être, s’ils le lisaient, les mafieux mondialistes qui y sont cités, seraient un peu ébranlés, mis devant leur saloperie et les conséquences qui en découlent… hélas un peu seulement, pas suffisamment donc pour changer de comportement.

  5. Si aucun homme n allait se battre,que feraient ils? Que les dirigeants s affrontent entre eux. Après tout c est bien eux qui cherchent le conflit.

  6. Si l’armée russe veut se rendre utile, le plus simple serait qu’elle aide à réparer les dégâts et qu’elle rentre chez elle, non ?

    • Je ne suis pas sûr que vous ayez bien saisi toute la problématique. La Russie défend sa securité, son identité et peut être même sa survie, face à la mafia mondialiste.

      • «  » La Russie défend sa securité, son identité et peut être même sa survie, face à la mafia mondialiste. » »….c’est pas le premier leader politique à vouloir le faire, mdr, on dirait un vieux slogan politique genre « un territoire, un peuple, un chef… » comme quoi rien de nouveau hein…mdr

        • Bobo tétête implanté par une méchante propagande anti-russe des impériaux bellicistes américains? Bon petit amalgame Russes= nazis, esprits critiques de la propagande gaucho-européiste=Pétain, défenseurs du souverainisme en général et du souverainisme russe en particulier=Hitler. Ca a l’avantage d’être simple et reproductible. Restez bien la tête dans le sable de vos petites certitudes anti-Poutine, continuez à ignorer le monde tel qu’il est, et s’il vous plait, laissez-nous penser, observer et réfléchir……..

  7. le fils biden est content, les ukrainiens mourront jusqu’au dernier pour que son cas de corrompu soit oublié

  8. Dans les armées occidentales les femmes sont de plus en plus présentes y compris dans les unités de combat. Le pourcentage de femmes militaires en France oscille entre 15 et 20% (variable selon les armées et selon les spécialités). Cela rétablit un peu l’inégalité devant la mort au combat.
    La première guerre mondiale s’est soldée par un million de soldats morts au front… et par un million de femmes condamnées à être soit veuves, soit vieilles filles.

  9. La conclusion me va parfaitement parce que nous sommes des millions estimant ne pas être en guerre avec la Russie. Quant à se comporter comme des bisounours avec l’envahisseur qui nous menace actuellement, c’est une autre affaire.

  10. J’écouté ce matin praud sur cnews, il est oblige d’inviter une grosse bouse gauchiste socialiste qui est évidemment pour l’Ukraine et veut faire la guerre a la Russie.
    il faudrait prendre toutes ces merdes socialistes par la peau du cul et les envoyer sur le front au déminage.
    Comme dit Xavier Moreau (lire son livre sur la gauche française et la collaboration ), Mitterrand a collaboré avec vichy parc qu’il était de gauche ne jamais oubliera que c’est la gauche qui a collaborée.

  11. Envahir l’Ukraine (quoiqu’on en pense) fait déjà pleurer mais envahir l’Allemagne et la France même pour mettre Von der Leyen et Macron hors d’état de nuire !…

  12. Très joli texte qui devrait être diffusé à travers toute la presse officielle du pays afin que par la voie du coeur aboutisse enfin le langage de la raison.

    SURSUM CORDA

    • Poutine a un coeur vous croyez pour envoyer ses soldats tuer leur demi frères ?

        • venant de personnes qui hurlent depuis des années que macron est un psychopathe et a du sang sur les mains, et à coté adulent poutine, je suis rassuré sur le fonctionnement de mon cerveau par rapport à d’autres…

  13. Très très beau texte frappant de vérité, dans cette affaire, il ne faut pas oublier le sénile américain qui y est pour beaucoup dans ce conflit, en attendant que Vladimir poursuive son objectif.

  14. La guerre est vieille comme le monde, comme l’humanité. Elle n’est jamais que la conséquence de ces « passions tristes » qui agitent les hommes.
    Mais une bonne idée, pour limiter les guerres, serait que ceux qui les décident soient systématiquement en première ligne (comme Napoléon Bonaparte par exemple) : je suis sûr que ça en refroidirait plus d’un (psychologiquement à défaut de physiquement).

  15. Le Zélinski est une crevure mafieuse,qui se sert de l’Europe por faire sa guerre et faire tuer des milliers d’Ukrainiens. C’est la marionette du sénile Biden et tout deux veulent faire entrer l’Europe dans un conflit avec la Russie. Il faut que cette ordure de clown soit flingué rapidement.

  16. Magnifique plaidoyer pour les femmes et la stupidité de la guerre . L’Europe s’est suicidée en 1914-18 et s’est enfoncée depuis, vassalisée par des USA de plus en plus dévoyés, dépravés qui préfèrent Mammon à Dieu. Une vraie femme a écrit ce texte mais où sont passées les féministes type Haas, celles qui pourraient crier à la Commission Européenne, à L’Otan, aux Biden,; « assez au nom des femmes » mais rien de ce côté.

  17. Bonsoir je rejoins votre commentaire et en sa conclusion vous propose d’élargir la tête pensante du serpent à quelqu’autres bellicistes actifs qui attisent le conflit en finançant l’approvisionnement par des livraisons d’armes lourdes croyant endiguer l’avancée de l’armée russe et celles des républiques du Donbase , avec beaucoup de patience et de sagesse VP attend l’erreur qu’ils ne manqueront pas de commettre en franchissant la ligne rouge qu’il leur a explicitement indiqué, la réponse salvatrice ne se fera attendre répondant à ce qui est dit précédemment en ciblant les cons cernés.

  18. Vingt et un millions et demi de morts ou 27 millions de morts en Russie selon les sources, le siècle dernier; Il y a eu beaucoup de femmes seules en Russie. Peu y pensent. Toutes les familles russes le siècle passé ont été touchées de près ou de loin par la guerre, il y avait un frère, un père, un fils, un oncle mort, et même souvent 2 ou 3 deuils dans une seule famille. Ce fut une de mes premières pensées quand cette guerre s’est déclarée. Très beau texte, très émouvant.

  19. Ce conflit est la faute exclusive des amerlocks ; les Russes sont en état de légitime défense intégral ; ils mènent une guerre juste ; et j’espère qu’ils vont la gagner rapidement.

  20. On dit « les femmes et les enfants d’abord », en période de trouble ou de guerre, et les hommes au combat. Cela n’est-il pas stupide?!
    A bien y réfléchir, ces femmes, ces enfants et aussi ces malades, blessés ou handicapés ont besoin d’aides. Donc il faut bien laisser un tiers des hommes avec leur force pour gérer la survie de la société. D’autre part, les occidentaux envoient les jeunes hommes célibataires à la guerre – c’est donc une perte sèche – une stérilisation. Dans une ou quelques tribus amérindiennes du Canada,
    lors d’une réunion tribale annuelle, ce sont les femmes qui désignent les guerriers, les hommes doivent avoir 2 enfants.
    Ainsi la douleur est moins grande de voir un enfant lui survivre.

  21. Superbe Valérie ! Oh, il n’y a pas de quoi pavoiser sur un tel sujet. Mais vous l’avez si bien décrit ! Oui, les conflits armés sont toujours des catastrophes humaines. Mais, en notre temps, que représente l’humain ? Une simple variante ajustable… Et, il est de remarquer que les « cons-cernés » s’en contentent fort bien car ils ne réagissent pas même aux conditions de vie qui leurs sont imposées. Enfin, vous avez (encore) raison : Il faut éradiquer TOUS les meneurs de ses désordres planétaires…

  22. Impossible de mettre un commentaire « anti russe » ici. Ce journal n’a plus la moindre crédibilité chez les patriote, ceci est ma dernière intervention.

Les commentaires sont fermés.