Les hommes politiques n’ont d’autre ambition que leur propre ambition

Publié le 3 juin 2020 - par - 9 commentaires - 479 vues

Si nos hommes politiques avaient quelque respect pour le peuple de France, ils seraient saisis d’effroi par la tâche écrasante qui leur incombe, et n’oseraient plus se montrer en public, vu l’écart abyssal existant entre les appartements luxueux et autres résidences secondaires qui leur sont dévolus, et l‘HLM de monsieur Tout-le-monde.

Si donc une once de respect les habitait, il y a longtemps que les salaires de la majorité des Français permettraient à ces derniers de vivre aisément, au point que les revendications salariales n’auraient plus lieu d’être et que les HLM seraient en voie de disparition !

Or, la course au pouvoir est aux antipodes de l‘humanitaire. Ceux qui briguent la charge suprême n’ont pas pour but d’améliorer la condition des hommes, mais d’accéder au pouvoir et de le conserver le plus longtemps possible, quel que soit le statut des gouvernés, les hommes politiques n’ayant d’autre ambition que leur propre ambition.

Tout le mal vient de là. Coluche l’avait compris, qui disait : «Homme politique, c’est une profession où il est plus utile d’avoir des relations que des remords ».

Quant à Churchill, il affirmait sans ambages qu’« être homme politique, c’est être capable de dire à l’avance ce qui va arriver demain, la semaine prochaine, le mois prochain et l’année prochaine. Et d’être capable, après, d’expliquer pourquoi rien de tout cela ne s’est produit ».

Bref, en s’enfonçant toujours davantage dans les eaux glauques de la politique, on finit par découvrir que le langage de ceux qui nous gouvernent est construit « pour donner à du vent l’apparence de la solidité » (George Orwell).

Maurice Vidal

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
saurer

Churchill avait le sens des formules qui “tuent”. Dans ses mémoires il relate l’opinion qu’avait de lui Roosevelt, alors que tous les deux étaient aux commandes pendant la seconde guerre mondiale. Et leurs rapports étaient souvent tendus … Roosevelt disait de lui : “Churchill c’est un type qui a 100 idées par jour, mais il n’y en a que deux de bonnes” …

astrid

Il n’y a pas que les politiques qui se croit indispensables. On apprend ce matin que Bourdin arrête son émission “en accord avec la Direction de RMC”. C’est la formule consacrée quand on est viré. C’est toujours en accord avec ….. Par contre, on apprend ensuite qu’il gardera l’interview politique de 8h30 “car pour lui, ca a un grand impact”……puisque c’est à la radio et à la télé. Indispensable vous avez dit ????

zéphyrin

noooon ? Je suis déçu, mais déçu. Pourtant les votants continuent à apporter leur crédit aux “fils de ” . Le changement c’est possible , mais très difficile quand on est endetté pour une baraque, des bagnoles, faut changer mais….doucement (sourire)

jeannot

Oui, mais il y a bien quelqu’un qui les élit et les réélit sans discontinuer depuis plus de 40 ans ! La connerie, c’est comme la laideur, elle perdure. Autrefois, ces crapules prenaient quelques précautions pour dissimuler leurs magouilles et leurs saloperies. Aujourd’hui, ils ne se cachent plus, tout est fait au grand jour avec arrogance et bras d’honneur à la clef. Et ceux qui ne sont pas contents, ils leur rentrent dedans sans vergogne

zéphyrin

combien seriez vous prêt à donner à un candidat hors système de votre choix pour qu’il puisse prétendre à une élection présidentielle ?
certains ne s’en privent pas, même s’ils ne sont pas nombreux, mais riches.
Voilà…j’ai répondu à votre interrogation , on appelle ça la démocratie par l’argent. Rassurez vous c’est la même chose dans tous les pays dits “démocratiques”

Joël

Et surtout leurs propres intérêts. cumul des mandats, cumul des retraites à cotisations minimales voire 0 (voir les non-élus de Bruxelles).

philpat

leur propre ambition de continuer à se servir des gamelles de plus en plus copieuses

Mantalo

Chirac vendait l’Huma dans la rue avant d’épouser le pognon de Bernadette puis de vivre avec nos impôts en se faisant passer pour un homme de droite.
Mitterand a commencé par la francisque, est passé par la case guerre d’Algérie avant de nous balancer les cocos dans les pattes en 81. La gauche qu’il disait….. tout en vivant de notre pognon.
Etc….
Etc….
Leur ambition ? Le pouvoir. et vivre avec le fric des Français. Ou l’inverse….

Toute ressemblance avec des hommes et des femmes actuels ne serait pas fortuite.

Jean-Robert ROUSSEAU

C’est à dire que dès qu’on a le Pouvoir, on oublit ceux qui nous ont “porté”! . . . Le général de Gaulle a été appelé au Pouvoir, et il l’a abandonné dès lors qu’il ne se sentait plus soutenu par le peuple de France et a abandonné sa retraite de Président à des œuvres pour ne vivre que de ses seuls écrits. . .
“l’esprit est prompt, mais la chair est faible!” . . .

Lire Aussi