Les hyènes LREM à l’Assemblée, caricatures de l’Anti-France

Publié le 2 octobre 2019 - par - 1 085 vues
Share

Les hyènes LREM à l’Assemblée nationale ont permis d’identifier un nouveau groupe idéologique non-humain, ravagé la plupart du temps par des ambitions de grands carnivores déglingo-gauchistes.

Avant les hyènes LREM aux dents acérées, l’Assemblée nationale a pu abriter des hominidés, une espèce UMPS heureusement disparue, victime de la sélection naturelle politico-darwinienne.

Durant la préhistoire politique des hyènes LREM, les rentes de la république des Homards géants étaient convoitées par de nombreuses espèces politiciennes corrompues de type UMPS, PCF, etc.

En France en 2017, Macron Homo socialo-erectus et ses LREM affidés ont disputé ces abris naturels aux hyènes socialistes et à divers félins LR, lions ou léopards des cavernes UMPS. Retracer la façon dont les politiciens se partageaient les avantages des ors de la République relève du casse-tête politique que Hollande et Macron ont dû résoudre en déployant des trésors de créativité pour venir à bout des ambitions du Tout-à-l’ego des LREM-socialistes opportunistes. Après le festin des hyènes LREM à l’Assemblée nationale, on peut constater les restes laissés par les hyènes LREM-LGBT repues au nom de la république des Homards géants, et ce au plus grand désarroi d’une humanité souffrante : les gueux et de ceux qui ne sont rien.

Les hyènes LREM à l’Assemblée nationale ont un roi contre le peuple et une direction maçonnique socialiste GOF-LREM-LGBT pour nous refaire le coup de la révolution-déconstruction-progressiste française !

Les oligarques et les hyènes LREM ont un roi : Macron Homo socialo-erectus 1er ! Les souvenirs de la Prise de la Bastille (le 14 juillet 1789) et de la mort de Louis XVI par la Terreur, guillotiné publiquement sur la place de la Révolution (actuelle place de la Concorde), le 21 janvier 1793, hantent les esprits des gueux de Macron et de ceux qui ne sont rien. Les hyènes LREM à l’Assemblée nationale ont marqué les deux années essentielles de Macron à l’Élysée pour l’Anti-France. Sur le plan du spectacle, le couple Macron-Benalla a été plutôt réussi. Précisons qu’il s’agit du spectacle, où Benalla n’est pas mon amant, voulu pédéglingologique !

Il n’est nullement destiné aux gens sains d’esprit qui y trouveraient certainement beaucoup à redire.

Il s’agit clairement d’un objet de propagande socialiste GOF-LREM-LGBT, ce qui a particulièrement retenu l’attention, dans un but de mystification de la population française en général et du public de la télé.

Malgré une lourdeur certaine inhérente à toute propagande socialiste maçonnique GOF-LREM-LGBT, Macron veut imposer la « PMA de combat » des féministes homosexuelles radicalisées contre la morale juste et vraie des classes populaires et leur respect des personnages des grands hommes de l’Histoire de France.

Les citoyens-électeurs d’aujourd’hui sont submergés, sans espoir et sans recours, dans cette époque progressiste de la macronnerie vulgaire rendant impossible tout retour de la population à une vie saine.

Les hyènes LREM à l’Assemblée nationale interprètent à peu près correctement leurs personnages soumis à leur roi Macron Homo socialo-erectus, malgré quelques scènes de jalousie qui ne sonnent pas juste.

Tous s’en tiennent à ce dicton LREM à l’Assemblée nationale : vote et tais-toi ! Mais une tentative de contestation à l’Assemblée nationale, à l’époque de Macron, aurait créé un décalage politique inacceptable.

Ces misérables hyènes LREM à l’Assemblée nationale sont des personnages habités par une haine farouche de la famille, de l’Occident chrétien, de la réussite de la France et des Français, en reprenant les schémas destructeurs socialo-gauchistes dignes des grandes terreurs staliniennes contre les peuples.

Le peuple des hyènes LREM à l’Assemblée nationale, et son petit roi Macron homo socialo-erectus, applique le principe de la terreur, avec au centre de l’action des hyènes LREM-LGBT, la destruction de la famille au sens le plus large, avec la « PMA de combat » des féministes homosexuelles radicalisées.

Cette mystification de la famille homosexuelle se situe à la pointe du déni de réalité conforme à la déconstruction du langage par les cerveaux malades du militantisme féministe radicalisé. Quoi qu’il en soit, la « PMA de combat » des féministes s’avère absolument non crédible dans sa confrontation à la réalité millénaire du milieu familial hétérosexuel normal. C’est pourquoi, on ne peut que constater une manipulation féministe évidente, à vouloir donner à cette pure mystification LREM-GOF-LGBT de la famille homosexuelle, la caution idéologique de la loi reconnaissant la victoire de la « PMA de combat » des féministes radicalisées contre le plus élémentaire bon sens. Le peuple des hyènes LREM à l’Assemblée nationale aura valeur de honte pour l’ensemble du peuple français. Quant au petit roi Macron Homo socialo-erectus, il n’est pas digne.

Ce n’est pas faux, et ce qui est déjà beaucoup dire, il subit manifestement les événements déglingo-LGBT quand la « PMA de combat » des féministes radicalisées est menée dans l’ensemble de façon honteuse.

Remarquons qu’il est, semble-t-il, de bon ton chez les LREM-LR de présenter aujourd’hui la « PMA de combat » des féministes radicalisées comme une victoire médiocre de l’égalitarisme socialiste pour tous avec ces misérables hyènes déglingo-LREM-LGBT féministes radicalisées venues de la socialie en décomposition. Et si l’on proteste contre la « PMA de combat » au nom de la science biologique la plus élémentaire, avec la volonté de sérieux, l’on est aussitôt accusé d’un innomable racisme homophobe. Ici, le peuple de France est confronté à la dictature insupportable des misérables hyènes déglingo-LREM-LGBT féministes radicalisées !

La population catholique des classes moyennes en France a presque été surprise de voir figurer cette improbable revendication totalement irréaliste de la « PMA de combat » des féministes radicalisées à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale. Le peuple des hyènes LREM fait la loi à l’Assemblée nationale. Le peuple des hyènes LREM et son roi entendent défendre l’indéfendable et promouvoir la « PMA de combat » des féministes radicalisées alors que le respect des droits de l’enfant s’arrête justement au seuil de la « PMA de combat » des féministes indéfendable humainement. La population catholique des classes moyennes en France réhabilite ainsi les droits de l’enfant à ne pas être stigmatisé en tant que l’enfant des mères homosexuelles, un produit fabriqué pour et par la « PMA de combat » contestée pour son action militante délétère sur la vie de l’enfant.

Macron Homo socialo-erectus est bien entendu le quasi-dictateur de la propagande LGBT. Il n’a été, avant cette loi justifiant la « PMA de combat », qu’un petit banquier obscur, dogmatique, très peu clair, mais surtout fanatique de l’Anti-France, réclamant la mise à sac et la ruine du pays réel par les hordes de migrants venus d’Afrique, sans vouloir considérer le moins du monde leur conduite délinquante ou même criminelle.

Face à Macron, la population catholique des classes moyennes en France courageuse et chrétienne ! L’aspect fondamentalement chrétien du combat exemplaire de la Manif’ pour tous face à la mort programmée de la famille a été complètement rattaché à ce catholicisme populaire encore très présent dans le pays réel.

Le peuple des hyènes LREM à l’Assemblée nationale a voulu imposer son nouveau credo LGBT, la croyance maçonnique progressiste révolutionnaire, pour la fin de l’humanité. Pour reprendre l’expression de Victor Hugo, il s’agit d’une médiocre croyance de substitution, une croyance dans l’idéologie Gender-LGBT, une croyance dans le progrès déglingo-socialiste LREM-LGBT du Grand-Orient, spécificité de la maçonnerie française, d’obédience athée, où ce Dieu qui est nié se désintéresserait de sa création et ses créatures !

La « PMA de combat » des féministes radicalisées propose une imagerie et une propagande simples, déjà utilisés sous la dictature et la terreur staliniennes. « Notre époque est décidément celle des simplifications grossières ». (Hector Jovien) La « PMA de combat » des féministes radicalisées détruira les restes pestiférés du projet d’une nouvelle humanité LREM-LGBT, et l’étude génétique révélera l’inexistence d’un groupe inhumain, ces apprentis sorciers, ces misérables hyènes déglingo-LREM-LGBT féministes radicalisées !

La « PMA de combat » des féministes radicalisées est un schéma déglingo-LREM-LGBT très parlant de la mystification politicienne de ces déchets socialistes opportunistes recyclés LREM. C’est ce qui saute aux yeux avec la « PMA de combat » des féministes radicalisées contre les droits imprescriptibles de l’enfant.

Avoir conscience des mystifications du progrès macroniste avec la « PMA de combat » des hyènes déglingo-socialistes maçonniques progressistes GOF-LREM-LGBT à l’Assemblée nationale, et comprendre la façon dont la propagande de la « PMA de combat » est reprise en boucle sur toutes les télés collabos-vulgaires en continu, c’est bien le début de la sagesse populaire !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.