Les idéalistes indécrottables

Publié le 17 août 2021 - par - 13 commentaires - 735 vues
Traduire la page en :

 

Ceux qui défendent les gentils animaux contre les méchants humains

Je me souviens d’un article qui relatait le cas d’un « ami des animaux » qui s’était mis en tête de vivre parmi les ours. L’un d’entre eux a mis fin à son expérience d’un coup de patte en lui déchirant la poitrine. C’est l’archétype parfait de l’idéaliste qui croit qu’il suffit de bien traiter les êtres vivants pour qu’ils vous rendent la pareille. Il ne lui est pas venu à l’idée que du point de vue de l’ours il était un gêneur dont il convenait de se débarrasser au plus vite.

Ce type de personnage est devenu extrêmement courant dans les pays dits développés, l’ancien dicton « tu gagneras ton pain à la sueur de ton front » n’ayant plus cours depuis longtemps, le réalisme et le bon sens associé avec lui ont été jetés au orties, permettant la floraison de toutes sortes d’idéologies délirantes, réunies sous le drapeau du partage pour tous.

Aujourd’hui, ceux qui sont choqués de constater que l’être humain doit tuer des animaux pour se nourrir et qui veulent interdire les abattages sont légions, qu’il s’appellent végans ou écolos. Ils en sont même venus même à vandaliser des boucheries. Et pourtant l’homme a besoin de protéines animales, c’est son évolution qui le veut ainsi, et il faudrait une mutation de ses gènes pour qu’il redevienne végétarien.

Ceux qui tendent l’autre joue en excusant leur agresseur

On aura reconnu les catholiques qui suivent les enseignements des évangiles, puisque c’est Jésus lui-même qui préconise de tendre la joue droite si l’on vous frappe sur la joue gauche. La motivation de cette attitude paradoxale est de provoquer chez l’agresseur une réaction de honte pour avoir ainsi profité de la faiblesse d’autrui. De toute évidence, cela ne peut fonctionner que si l’autre a une solide moralité implantée en lui depuis sa tendre enfance, mais si ce n’est pas le cas, celui-ci se contentera de rire et continuera à vous administrer une solide raclée. Peut-être que Jésus n’a pas envisagé toutes les conséquences de ses préceptes, mais je crois plutôt qu’il n’a pas résisté à utiliser une formule paradoxale pour frapper les esprits.

Celui qui éduque un enfant suivant ces principes ne peut qu’aller au devant de graves désillusions, car le sens moral d’un enfant ne s’implante pas en tendant l’autre joue, ce qui est perçu comme un signe de faiblesse, mais en montrant les limites à ne pas dépasser, par la contrainte s’il y en a besoin. L’expérience montre que l’adulte est reconnaissant envers ses parents d’avoir fait preuve de fermeté, alors que dans le cas contraire, il les traite souvent comme des moins-que-rien.

La citation « la violence est le dernier refuge de l’incompétence » extraite du livre Fondation de l’écrivain de science-fiction Isaac Asimov est certes frappante, mais elle est également fausse. Un très grand nombre de problèmes et de conflits ont été réglés par la force, et ceux qui ne s’y sont pas résolus ont fini dans les oubliettes de l’Histoire. Telle est par exemple la leçon à retenir de la prise de pouvoir des talibans en Afghanistan.

Ces réflexions sont causées par le récent meurtre du père Le Maire, par un réfugié rwandais à qui on avait confié les clés de la cathédrale de Nantes et en avait profité pour l’incendier. Mais apparemment, cela n’a pas suffi à ouvrir les yeux de ces prêtres indécrottables, car n’ayant eu aucune sanction, notre brave Rwandais l’a interprété comme un feu vert pour commettre un acte plus spectaculaire. On aurait pu croire que les autorités religieuses soient horrifiées et révisent leur jugement, mais pas du tout, elles persistent et signent : « N’arrêtons pas d’accueillir des réfugiés, ce n’est pas ce qui est dans notre cœur » dixit Monseigneur Lebrun (je vous épargne la suite qui est dégoulinante de bons sentiments ). Et il est loin d’être le seul !

À ce stade, il n’y a plus rien à faire, ces catholiques sont tout aussi suicidaires que les membres de la secte de Guyana ayant avalé du poison tous ensemble. Il ne leur reste plus qu’à se jeter sous le couteau sacrificateur en chantant « plus près de toi, mon Dieu ».

 

Ceux qui accueillent les « damnés de la terre »

Vous voulez que l’on vous admire pour votre générosité, votre sens de l’hospitalité, vous ne savez pas quoi faire de votre temps libre ? Joignez une association d’aide aux migrants, non seulement vous serez bien considéré, mais les aides publiques afflueront de partout, et vous serez invité au journaux télévisés ou la radio locale afin de témoigner comment vous êtes solidaires avec ces migrants envoyés exprès pour pomper l’argent de ces andouilles de Français. C’est quand même nettement plus valorisant que de subvenir aux besoins des clochards du coin, personne ne parle de vous dans ce cas.

C’est ainsi que Cédric Herrou est devenu le passeur le plus célèbre de France, ayant même eu les honneurs du tapis rouge du festival de Cannes. Le fait que ces actions soient totalement illégales est un détail négligeable, la justice n’oserait certainement pas condamner quelqu’un qui fait preuve d’une telle fraternité, les tribunaux l’ont donc relaxé, créant un précédent par lequel vont évidemment s’engouffrer toutes ces associations d’aide aux clandestins. A contrario, le mouvement identitaire qui prétendait défendre nos frontières contre les entrées irrégulières a été dissous, on voit donc bien de quel côté penche la balance de la justice.

La photo de ces papys et mamies souriant et sûrs de leur bonnes actions s’étale dans le journal du coin et même dans la presse nationale. Et c’est ainsi que notre pays est devenu une  véritable passoire où n’importe qui peut venir s’installer et profiter de toutes les aides possibles et imaginables, et accessoirement pourrir la vie des autochtones, en volant, violant, en faisant des rodéos sur la voie publique, et en ne respectant aucune des règles de conduite tacitement admises par tout le monde. Mais ce n’est pas le problème de ces idéalistes qui s’en moquent complètement. Que quelques responsables finissent égorgés comme de vulgaires cochons n’émeut pas davantage ces militants, que voulez-vous, on ne fait pas d’omelette sans casser quelques œufs.

Voyant cette publicité, les élus des conseils régionaux qui ne laissent jamais leur part au chien, donnent à leur tour des subventions aux associations pro-migrants sponsorisées par les oligarques internationaux, comme chacun le sait maintenant. Il faudrait beau voir qu’ils ne profitent pas eux aussi de cette propagande !  Le fait qu’ils n’ont pas mandat pour ces actions est sans importance pour eux, les électeurs n’existent que dans la semaine qui précède le vote.

Ceux qui déshabillent Pierre pour habiller Paul

Cette catégorie est facilement identifiable, c’est celle des communistes, socialistes, insoumis et marxistes de tout poil et de toute appellation, c’est en gros la galaxie gauchiste. Ils ne se préoccupent absolument pas de créer les conditions nécessaires à l’augmentation des richesses et des biens de consommation, non non, leur affaire est uniquement la redistribution. Peu importe si une personne s’est échinée toute sa vie durant pour posséder enfin sa maison et qu’un autre a dépensé tout ce qu’il avait en loisirs, ils diront que le premier est un bourgeois profiteur et que le second est une victime d’une société injuste.

Ils vont donc sans arrêt réclamer plus de gratuité, plus de protection sociale, empêcher les employeurs de licencier les salariés qui les plombent, les bailleurs de renvoyer les locataires qui ne paient jamais leurs loyers, défendre les squatteurs contre les propriétaires légitimes. Jusqu’au moment inévitable où la machine se grippe, où les entreprises ne sont plus compétitives et mettent la clé sous la porte, où les propriétaires refusent de louer leurs appartements, et où les systèmes de protection devenus des monstres bureaucratiques sont incapables d’assumer leurs tâches. Mais ils refuseront de reconnaître leur erreur, et diront que si cela ne marche pas, c’est qu’ils ne sont pas allés assez loin dans l’égalitarisme.

 

Tous ces idéalistes sont en fait des gens dangereux, pas seulement pour eux-mêmes, ce qui ne serait que justice, mais malheureusement pour tout le monde, car ils nous mènent vers un monde utopique et complètement invivable, laissant derrière lui un champ de ruines. N’essayez même pas de les convaincre, c’est impossible.  La difficulté est que leur idéologie est simpliste, donc attirante pour quelqu’un qui n’a pas envie de réfléchir.

La seule chose que l’on puisse faire, c’est de les rendre minoritaires d’une manière ou d’une autre, mais dans un pays biberonné par l’État, comme le nôtre, ce n’est pas gagné.

Gilles Mérivac

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Jacques B.

Très bon article de fond. Le problème de beaucoup de ces idéalistes est effectivement qu’ils veulent imposer leurs idées délirantes aux autres : les cocos l’ont fait, ça a été un désastre avec des dizaines de millions de morts, (et le socialisme, c’est le communisme en plus progressif, mais le résultat final est le même, d’ailleurs dans URSS il y a “socialiste”) ; les écolos et autres végans déracinés voudraient faire la même chose. Et curieusement ou pas, les objectifs de ces derniers sont au fond très malthusiens.

Marnie

Petite remarque, comment se fait-il que ces “minoritaires” arrivent à imposer à tout un pays leur “bien-pensance” de faux-cul ?

Gilles Mérivac

Tout simplement parce qu’ils ne sont pas minoritaires ( mais j’espère qu’ils le deviendront, sinon nous sommes très mal ).

Argo

Je suis catholique, mais si on me met une gifle, je décoche un coup de pied dans l’entrejambe de l’agresseur.

Oslo

“Aujourd’hui, ceux qui sont choqués de constater que l’être humain doit tuer des animaux pour se nourrir et qui veulent interdire les abattages sont légions…”
Sans vouloir interdire les abattages d’animaux, on peut néanmoins faire en sorte que leur fin de vie soit la moins douleureuse possible. Ce serait la moindre des choses. Je pense au Japon où une sorte de bovidé bénéficie de conditions d’élevage et d’abattage exceptionnels. Leur viande est estimée comme la meilleure du monde. Ceci explique sans doute cela. Les conditions de la mise à mort des animaux d’élevage dans le monde sont actuellement dramatiques.

la méthode de Duterte est la meilleure

Voilà un texte bien ficelé qui devrait déplaire à carrascommuniste ou toute autre terminaison de son nom (en – ard par exmple)

Patapon

L’humanitarisme, confondu avec l’humanité,l’égalitarisme,confondu avec l’équité,la judiciarisation,confondue avec la justice,autant de vertus perverties par l’idéologie putrescente qui nous mène à la catastrophe.Jusqu’a la liberte,valeur essentielle,qu’une morale médiocrement comprise a transforme en libertarisme,dont l’individu roi et le consommateur divinisé sont les caricatures.La notion de Bien Commun s’efface devant le progressisme triomphant ou chacun s’invite au banquet du monde sans autre regle que sa voracité ,ni mesure autre que celle de son propre appétit.Ce que l’on pardonne volontiers aux bêtes…

Haizkolari

Par ailleurs dans le cas d’un africain qui s’attaque de manière apparement irrationelle à l’Église catholique qui l’a accueilli et protégé selon l’enseignement du Christ, on ne peut pas complétement écarter l’hypothèse d’un envoûtement ou quelque chose approchant.
Autrefois j’étais rationaliste sur ces questions, mais quelques témoignages et des événnements observés m’ont fait changer d’avis.

Haizkolari

La parole du Christ sur tendre la joue gauche correspond à un geste de cette époque qui est une invitation à la paix, à la réconciliation. Ce n’est pas destiné à faire honte.
Cela ne serait pas dans l’état d’esprit de Jesus.
dans le cas du Ruandais, son comportement n’est pas la suite de la gentillesse des prêtres catholiques et de l’absence de sanction, mais le résultat de sa folie.
Les idéalistes oublient toujours qu’il y a environ 4 à 6 % de psychopathes et 1 à 2 % de scyzoprènes.
Tous les psychopathes ne deviennent pas des criminels pervers. cela dépend de leur éducation, un peu, et des circonstances, beaucoup.
Les schyzophrènes n’agressent pas plus, même moins que les gens normaux, mais leur violence nous est imprévisible.

Patrick Verro

Pas de paix pour les ennemis de la paix, les malades mentaux en soins anesthésiants s’il vous plait…
Je suis pour l’auto-défense justifiée par le risque encouru et des sanctions sévères, très sévères, pour les violents, autres qu’en termes verbaux.

BERNARD

Joli texte hyperréaliste à partager sans modération !

(Je me demande quand même si on a encore le droit d’écrire ça ?)

On oublie trop souvent que l’homme est aussi un animal même si il est au sommet de la pyramide, et que cet animal ne peut pas toujours se domestiquer d’une part, et que d’autre part la sauvagerie est une chose très relative (parlez-en aux porteurs de zulfikar talibans, ils n’ont pas la même notion que moi, ni du bobo écolo moyen, de la sauvagerie)

Après ce sont ces “intelligences gauchiasses” qui disent “mince alors, ça on n’avait pas anticipé”.. Pauvres imbéciles ce pourquoi je ne pleurerai jamais un idiot comme ce prêtre assassiné par une CPF.

D’un point de vue animaliste, mon préféré, c’est aymeric caron. son nom rime bien avec un mot qui finit par “on”

Patrick Verro

Bien analysé, personnellement je dénommerai tous ces gens les populistes de la décadence (ce qui vous montre en quelle haute estime je les tiens !)…

Fradth

Je suis entièrement d’accord, rien à redire, pas même de nuance ou de “mais” à opposer.

Lire Aussi