Les Insoumis veulent que les Français engraissent les fainéants qui se disent artistes…

Publié le 9 février 2019 - par - 25 commentaires - 2 793 vues
Share

Les Insoumis veulent nous faire payer une taxe supplémentaire pour engraisser de fainéants crasseux

La liste nominative des responsables de la future taxe supplémentaire (si la loi est votée), une taxe sur les morts.

La proposition de loi qu’ils ont commise (merci à Armand Lanlignel qui nous l’a signalée)

http://www.assemblee-nationale.fr/15/pdf/propositions/pion1564.pdf

La situation actuelle :

En France, les œuvres d’art tombent dans le domaine public au bout de 70 ans. Cela signifie que si vous êtes une troupe de théâtre, vous pouvez jouer sans payer de droits aux ayants-droits de Molière ou de Victor Hugo mais que vous devrez payer pour une adaptation d’une pièce d’Andrée Chedid décédée en 2011. Et que vous devrez également en demander l’autorisation aux ayants droits.

L’article L. 123-1 du Code de la propriété intellectuelle précise : « L’auteur jouit, sa vie durant, du droit exclusif d’exploiter son œuvre sous quelque forme que ce soit et d’en tirer un profit pécuniaire. Au décès de l’auteur, ce droit persiste au bénéfice de ses ayants droits pendant l’année civile en cours et les 70 années qui suivent »1. Ainsi la plupart des œuvres, qui suivent ce régime général, entrent dans le domaine public un 1er janvier.

Jusque-là, pas de souci. Si un publicitaire, une salle de concert, une salle de théâtre, un réalisateur de cinéma… utilise une œuvre dont l’auteur est vivant ou décédé depuis moins de 70 ans, ils  devront  augmenter le prix des places, faisant payer aux spectateurs le coût du dédommagement de l’auteur ou de ses ayants droits.

Pour les autres c’est gratuit, ce qui est normal, l’art c’est notre patrimoine. Il n’y a aucune raison pour que l’on paye pour notre musée mondial.

La proposition de loi des Insoumis :

Que l’État entretienne tout artiste. Et que les frais inhérents soient prélevés par un changement de statut, il n’y aurait plus d’œuvre tombée dans le domaine public et donc gratuite. Il faudrait créer une nouvelle taxe payée par ceux qui utiliseraient une œuvre d’art, quand bien même son auteur serait décédé depuis quelques siècles.

Ses conséquences :

Une émission télé montrant le plafond de la chapelle Sixtine ? Et hop ! Une taxe de plus à verser par la chaîne… qui va se payer avec la pub, pub qui augmente le prix des produits que vous achetez.

Un concert avec des œuvres de Mozart dans une église ? Et hop ! L’organisateur de payer une taxe… répercutée sur le prix des billets d’entrée.

Un cafetier passant Frou-Frou interprété par  Berthe Sylvia, décédée en 1941 ? Et hop une taxe ! Et quelques centimes de plus sur le petit noir !

Cela signifie que notre patrimoine artistique ne nous appartient plus, qu’on ne peut plus, par exemple, publier une nouvelle édition critique d’œuvres de Molière ou Rabelais sans que l’éditeur n’ait à payer des droits nouveaux, supplémentaires. Et qui seront carabinés, eu égard au nombre de pseudo-artistes prétendant vivre de la manne publique…

Et le plus scandaleux c’est l’utilisation des fonds.

Retour à l’Union Soviétique et à l’art d’État ? Même pas. C’est encore pire. Certes, les artistes de feue l’URSS se devaient d’obéir aux canons, idées et directives officielles pour pouvoir manger, mais, au moins, on ne les estampillait artistes que s’ils avaient un certain talent et même un talent certain.

Alors que la proposition de loi des gauchos mélenchoniens a pour but de verser à vie une rente à tout crasseux s’autoproclamant artiste, et tant pis si la malchance, le système capitaliste, son manque de talent, son absence de génie, son alcoolisme ou son penchant pour la fumette l’auront empêché de créer quoi que ce soit qui ressemble à de l’art. Il y aura toujours des cons pour payer les taxes le nourrissant.

Extrait de la proposition de loi 

L’accessibilité aux métiers de l’art doit être une priorité. Aujourd’hui trop de jeunes artistes ne parviennent pas à s’insérer dans leur milieu professionnel, du fait des conditions de précarité généralisées qu’ils et elles subissent. Le monde de l’art est préempté par quelques artistes en vue au détriment du plus grand nombre et notamment des jeunes artistes. Ces derniers doivent être mieux considérés et donc doivent être soutenus. C’est pourquoi une aide dédiée à la première création pourra leur être allouée. Les personnes qui en feront la demande devront justifier de leurs motivations et de leurs appétences pour leur future réalisation.

L’universalité ensuite, consiste à faire en sorte qu’aucun artiste, sous un certain seuil de revenus, ne soit exclu de l’octroi d’une aide financière : cette proposition de loi vise à mettre en place un système inédit, via ce fonds de soutien à la création artistique.

Notre second dispositif de soutien consiste en l’octroi d’une aide à des artistes qui en font la demande. Il est fondamental qu’ils et elles bénéficient d’un moment de préparation à la conception, et que l’État leur assure de bénéficier des moyens indispensables à leur propre subsistance pendant cette période.

Ces imbéciles démagogues des Insoumis ne savent pas ce qu’est qu’un véritable artiste. Ils ne savent pas que ceux-là n’ont pas peur  de se lever de bonne heure et de mettre les mains dans le cambouis et les deux pieds dans la merde pour manger… et s’offrir le luxe de peindre, composer, dessiner, écrire la nuit, le week-end, dévorés par leur passion artistique, par leur art. Et s’ils réussissent un jour à être reconnus c’est le jack pot. Mais ils n’attendent pas d’être pris en charge. Ils n’attendent pas d’être reconnus et subventionnés par l’État. Ils n’attendent pas que l’on taxe les œuvres appartenant à l’humanité pour pouvoir manger. Ils aiment trop l’art.

Mais les incultes décérébrés des Insoumis ne l’entendent pas de cette oreille.

Le régime des intermittents du spectacle permet déjà à nombre de gens de vivoter sans passer par la case travail à la chaîne alors qu’ils ne sont pas, et de loin, de grands artistes, mais pour les Insoumis tout se vaut. Il est vrai que la notion d’art, chez eux…

Ces gens qui se disent de gauche ont un mépris incommensurable pour le travail, pour les travailleurs manuels. Ils décident de créer une caste de branleurs qui s’autoproclameraient artistes pour éviter à ces petits chéris de devoir se lever de bonne heure et se salir les mains. Et puis, ça leur fait des électeurs de plus, il n’y a pas de petit profit électoral.

À vomir.

Reste à savoir si cette proposition de loi, en ces temps de rigueur budgétaire, a la moindre chance de passer… Je ne le pense pas. Mais dans le monde macronien, tout est possible.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2019/02/09/les-insoumis-veulent-nous-faire-payer-une-taxe-supplementaire-pour-engraisser-de-faineants-crasseux/

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Charlie732

Quand vous pensez qu’ il y a des cons de (Français) blancs qui votent pour ce Connard il y aurait de quoi leur enlever leur nationalité.

JEF

Ca va donner des idées à choupinet et aux requins de Bercy. Mais ça contribuera à financer l’immigration, ça n’ira pas aux pseudos artistes.

pacoya

Cela évite bien sûr d’aborder la question qui fache du mode de création monétaire.

laïcard pur et dur , intolérant et sectaire

Y a d’la joie, rue Saint Denis
N’y a-t-il pas une légère contradiction entre Riposte LAÏQUE et la Droite Catholique Intégriste ?

senechal

Le socialo-communisme ne passera pas par moi!.

DUFAITREZ

Connaissant… un peu le domaine de l’Art, je me suis battu contre les « intermittents », leurs « résidences » coûtant 1 Md/an aux prestation sociales.
Le « Génie » se mesure à l’ancienneté de la reconnaissance, non à l’immédiat !
Taxer Molière comme les Monologues du Vagin ? Chers à Marlène et autres connasses ?
« Le Temps fait son oeuvre, la Modernité le détruit » !

iClaire

Il existe dans un joli village médiéval de la Drôme, une grande troupe de familles de ces branleurs, d’individus de tous âges qui participent une fois par an, déguisés, à une fête moyenâgeuse. Sont invités des artisans et marchands venus d’ailleurs avec démonstrations et stands en tous genres. Une ambiance assez joyeuse de marché d’un autre siècle…Sauf que les intermittents locaux en question vivent le reste du temps de la solidarité à sens unique. Adeptes du « chichon » et de la bière, ils ne sortent que pour clamer leur amour des migrants, hurler l’opposition aux fachos, boycotter des commémorations quand bien… lire la suite

wika

Un énième projet d’assistanat. La France est vraiment championne dans ce domaine.
On n’arrive pas à se débarrasser de 80 ans de bourrage de crâne communiste depuis le Front Populaire.
C’est effrayant. Notre pays est menacé du même effondrement que les pays du bloc communiste

senechal

A propos, que devient le fameux Lalanne?.
Chanteur à ses heures, récupérateur socialope G J pendant son large temps libre!.

clercophage

Chanteur , si on veut.
Il a aussi écrit des recueils de poésies ; ils ont fait un tabac dans les librairies.

BERNARD

N’oublions pas non plus que les « artistes », ainsi que les « malades » font partie des filières « légales » d’immigration..et il y a toute une organisation pseudo-mafieuses de ce côté là, ainsi, ils ne sont pas obligés d’embarquer sur des zodiacs, puis sur l’Aquarius.
Je vous laisse pour vous en convaincre ce lien vers ce document du Sénat concernant le projet de loi « asile et immigration ».. comme c’est long, lisez le passage « le passeport talents » (moi j’aurais mis le « PORTEFEUILLE TALENT »

http://www.senat.fr/rap/a18-153-2/a18-153-2_mono.html

emile

si on taxait la connerie , l’état se ferait des c….. en or avec merluchon !!!!!

clercophage

Attention : Merluchon est une personne sacrée

Dupond

clercophage
Vous avez raison !!! faut pas rire avec ce qui est sacré (mdr)

patphil

je croyais les « insoumis » ennemis jurés des taxes!
dans un pays où il y a 252 taxes et impots…
au moment où l’augmentation de la taxe sur l’essence a provoqué la révolte des gueux…
mélanchon est vraiment sur une autre planète

Dupond

patphil
Quand on aime : on ne compte pas !!! lol

senechal

Il n’y a plus aujourd’hui aucun spectacle qui ne vaille le déplacement tellement ces « créations » sont des navets sans nom, des interprètes qui ont plus des têtes de zombies que des visages de prix Nobel, on sent chez ces gens là une atmosphère de l’Au-delà qui carbure avec je ne sais quel produit qui n’est certainement pas du tabac gris!.
La « culture » ressemble et accompagne le délabrement de la France, c’est un constat, et pourtant, cela coûte un pognon de dingue au contribuable français!.

le Franc

une taxe sup pour des branlettes sur le compte des Gilets Jaunes qui donnent déjà 100% de leur travail à la « dette », c’est bien une idée d’un « chef politique » gauchiasse qui prétend en même temps que cette dette c’est du pipi de chat…….il n’y a désormais plus aucune différence aujourd’hui entre un gouvernement français et un gouvernement animiste du continent africain.

didile

On ne veut plus de fonctionnaires mais on veut que tout le monde soit payé par l’état.

André Léo

On pensait que vous alliez nous parler des allocs chômage attribuées aux « intermittents du spectacle ». Mais non!
Avec cette proposition du fou de Gilets Jaunes qu’est Ruffin (2ème en bas à droite de la photo) les descendants de Rabelais, de François Villon ou de Christine de Pisan vont se faire des C… en or.
Et ne parlons pas de la 140ème génération des multiples rédacteurs de la Bible juive, du temps du royaume de Juda! Des milliards de publication du livre sacré. Quel pactole pour les arrières petits fils 10 puissance -140, d’Abraham!

annie

les soit disant artistes…. sont-ils sensibles aux problèmes des gilets jaunes ?……non surtout pas car eux ils risquent et je l’espère y laisser des plumes si le peuple prend le pouvoir avec un régime chômage aussi favorable , unique dans le monde ,ils se moquent du peuple

Le Blob

Les insoumis… Mon cul ouai ! Ils veulent se mettre le show baise dans le calbute. Que ce milieu commence déjà par être digne de porter ce vocable, en commençant par s’éloigner du poudrier, après on verra… Et c’est pour ce genre de faiblesses que ces ordures mélenchonistes veulent s’accaparer ce milieu de dépravés qui a accès aux masses malléables. Si je faisais un peu dans le social, je dirais qu’il y a abus de faiblesse et vulnérabilité. Pensez-donc, des toxicos, du pain bénit. Il y a comme un vent qui tourne, celà se ressent, serais-ce ce vent tant espéré… lire la suite

Eric des Monteils

Déjà que la gauchiasserie est infectée de presque tous les bobos-artistes, (et parasites autours des métiers du spectacle), ce n’était pas trop la peine d’en rajouter. Mais les soumis à Méchantcon n’en ont cure, on est aux ordres du chef dans leur monde.

Francis

L’art est surtout de la branlette intellectuel de gaucho aujourd’hui un comble pour moi qui adore cette matière subtile par contre tout n’est pas art et aujourd’hui les pseudo artistes qui s’autoprocclame artistes ne le sont pas en réalité. Et ce genre de niaiserie de la part de mélenchonne ne m’étonne pas ce gars n’est qu’un POT DE VASELINE pas étonnant qu’il n’a pas été élu En plus beaucoup de zadiste de gaucho se disent artiste aujourd’hui parce qu’il JOUE DU PIPEAU? en tout cas lui a du goûté à de la flûte de mondialiste COMMUNISTES ET ils veut aussi… lire la suite

Dupond

Les insoumis ne veulent plus de taxes ,mais aujourd’hui ils veulent en inventer de nouvelles …..Suis je parano ou avons affaires a des irresponsables quand on sait que la cour des compte n’arrete plus d’actionner la sonnette d’alarme !!!