Les instituts de sondages nous promettent le scénario du « bobo Jocelyn »

Publié le 20 avril 2012 - par - 990 vues

Avant que ne tombe l’heure fatidique de ce soir à minuit où nous ne pourrons plus communiquer de nouveaux sondages, regardons les six qui ont été publiés aujourd’hui, avec des dates d’enquêtes allant jusqu’à hier jeudi 19 avril :

On s’aperçoit qu’ils sont assez cohérents : tous donnent le même quinté dans l’ordre (Hollande – Sarkozy – Le Pen – Mélenchon – Bayrou), avec très peu de différences dans les scores. Les cinq « petits candidats » n’ont guère percé au-delà des 5% cumulés malgré le temps de parole qui leur a été accordé par la campagne officielle depuis deux semaines.

(NDRL : Ifop ne donne pas “le même quinté dans l’ordre” que les autres, puisqu’il place Nicolas Sarkozy au-dessus de François Hollande.)

De plus on a observé une lente convergence vers ces chiffres depuis plusieurs semaines.

Ainsi, comme je le disais dans un précédent article, « les jeux sont faits », mais… « pour les instituts de sondage », qui ont subi de nombreuses critiques depuis des mois.

Nous nous servirons de ce tableau pour confirmer ou infirmer leurs « prévisions », qui pour le moment nous rapproche d’un scénario à la « bobo Jocelyn » pour le premier tour… et même pour le second si l’on en croit les sondages de second tour.

Même si ces sondages sont « arrangés », on ne voit guère comment Marine Le Pen rattraperait un retard de 10% et plus sur le couple Hollande – Sarkozy. L’hypothèse d’un « 21 avril bis » à l’endroit ou à l’envers semble donc s’éloigner, et Marine Le Pen se fixe désormais deux objectifs : faire mieux que son père en 2002 (16,86%) et évidemment battre à plates coutures le bateleur Jean-Luc Mélenchon.

Pour le second tour, les sondages donnent François Hollande largement gagnant sur Nicolas Sarkozy, mais ça pourrait dépendre des reports de voix et être très serré. Sans doute que pas mal d’électeurs de MLP choisiront la peste Sarkozy pour éviter le choléra Hollande et donc ne pas subir le scénario « bobo Jocelyn ». Et puis il y aura le fameux débat d’entre-deux tours, et il faut reconnaître que Sarkozy est meilleur dans ce genre d’exercice que Hollande le spécialiste du bottage en touche.

Voilà où nous en sommes à deux jours du scrutin fatidique. Donnerez-vous raison aux sondeurs ou les ferez-vous mentir comme en 2002 ? Réponse dimanche soir à 20 heures précises.

Djamila GERARD

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi