Les invectives entre GO et RL ne servent que les ennemis de la République

En juillet dernier Hervé Boyer (mettre le lien) expliquait pourquoi il se désabonnait de R.L : Riposte Laïque serait l’objet d’une « radicalisation droitière » et ne serait donc plus « ni républicain ni laïc ». Cette opinion, que nous devons respecter puisqu’elle semble émise en toute sincérité, appelle cependant une discussion. Si je souscris à un certain nombre de constatations d’Hervé Boyer concernant les écrits de quelques rédacteurs de Riposte Laïque, en revanche, je ne peux soutenir l’idée que ce soit le média en lui-même, par sa nature ou les orientations affichées par ses promoteurs, qui serait l’objet de « radicalisation droitière ». Oui, certains posts laissent transparaître sinon un racisme avéré tout au moins un certaine inaptitude au vivre ensemble. Mais, un blog, un forum de discussions ne peut se limiter à un concours d’amabilité. Dès lors, rien d’étonnant à ce que le contenu de R.L. puisse « faire s’affronter une partie de la population contre d’autres ». Le point important est que cet affrontement respecte les règles républicaines ainsi que les auteurs qui s’expriment. Et de ce point de vue le travail des responsables de R.L. est remarquable. Écrire, comme le fait Hervé Boyer, que « Riposte Laïque est progressivement devenu un journal d’extrême droite » et non seulement faux mais blessant pour toutes celles et ceux qui, comme lui et moi, souhaite que chacun puisse librement exprimer ou commenter un certain nombre d’idées taboues, étouffés par le politiquement correct, et les médias aux ordres de la pensée dominante. Ceci étant, il reste vrai que l’activisme compréhensible de certains auteurs ayant personnellement souffert de dérives islamistes ou racistes, donne à R.L. une tonalité que pourrait utiliser les extrêmes (droite ou gauche). L’article d’Hervé Boyer, franc-maçon affiché, rejoignait deux préoccupations cruciales de la franc maçonnerie:
– comment permettre à nos concitoyens de mieux vivre ensemble dans le respect mutuel ?
– comment faire en sorte que la laïcité participe à cette régulation ?
Ces questions sont aussi miennes; et je crois, si je lis bien, également celles de Riposte Laïque.
La réponse d’Alain Dubos à Mr. Boyer (lien vers post) rappelait quelques points essentiels dont l’indispensable devoir de lucidité, mais avait, à mes yeux, le défaut de se placer dans une logique de guerre ( soldat, front, armée, occupant…). Notre effort, sans jamais baisser la garde, n’est-il pas précisément d’éviter le bain de sang ? La réponse que fit Huineng à Mr. Boyer à la même date, outre le rappel des dérives islamistes n’apporte pas de véritables propositions.
Par opposition, la « réponse amicale » que fit Pascal Hillout (lien) à Hervé Boyer est à elle seule la mise en évidence de son erreur d’analyse. Pascal Hillout est un des piliers de Riposte Laïque. Si quelqu’un peut matérialiser « la tendance » globale de R.L. c’est bien lui. Sa réponse est courtoise, structurée, argumentée, républicaine et laïque. Et ô combien humaine. Ce texte a le mérite fondamental de savoir placer les situations actuelles dans une vision large de l’évolution de nos sociétés ; une évolution qui se déroule sous nos yeux et que certains ne voient pas ou ne veulent pas voir. « Vous résonnez comme si le comportement et les pratiques sociales au quotidien n’ont pas été totalement modifiées par l’immigration d’origine musulmane ». Voilà une phrase claire, dénuée de connotation raciste, qui devrait être compréhensible par toutes et tous, y compris les membres du grands orient de France. De même le rappel que l’islam « est un programme politique totalitaire et hégémonique dont il nous faut nous méfier comme de la peste ». À ce titre, à ce titre au moins, Hervé Boyer ne devrait-il pas travailler à ce que la laïcité dont il reconnait la valeur, soit le pont qui réunissent les hommes et les femmes de bonne volonté en maçonnerie ou à R.L. ? « Notre travail n’est pas achevé. De longs et pénibles efforts… » C’est ce à quoi Pascal Hillout appelle Hervé Boyer, sans peur de se salir les mains.
J’aurais conservé ces réflexions pour moi-même si je n’avais trouvé sur R.L., trois mois plus tard, de nouveaux articles évoquant la franc-maçonnerie et si je n’avais entendu quelques frères redire comme Hervé Boyer que Riposte Laïque était un site d’extrême droite.
Le 24 octobre Daniel Ferrer dit qu’il quitte le Grand Orient à cause de sa lâcheté devant l’islam (lien). Là encore j’ai du mal à comprendre. Si la franc-maçonnerie est le centre de l’union qu’elle prétend être, comment mes frères Ferrer et Boyer peuvent-ils démissionner ? Quelles que soient leurs différences d’appréciation de l’islamisation de nos sociétés, comment peut-on en arriver à se priver des lieux d’échange que sont Riposte Laïque et les loges ? À qui profitent les abandons de ces auteurs? Ni au G.O. ni à R.L. Ni aux valeurs fondamentales qui devraient nous unir contre tous les extrémismes. Notre tâche mes frères n’est-elle pas « de travailler sans relâche à l’amélioration matérielle et morale de l’humanité » ? Vos démissions motivées de l’une et l’autre, au fond, par l’islam, font le jeu de l’islamisme. Quels arguments pourrais-je trouver pour vous faire comprendre que R.L. et le G. O. et, au-delà, toute la société européenne, a besoin de vous à chaque instant pour faire valoir nos valeurs fraternelles ?
L’article paru le 28 octobre sous la plume de Lucette Jean-Pierre (lien) vous fera peut-être prendre conscience de ce que je veux vous dire : au-delà de débats légitimes sur la base d’idéaux humanistes communs il y a des choses inacceptables. Que nous devons conjurer. Et nous ne serons jamais trop nombreux pour y parvenir. Je profite d’ailleurs de cette intervention pour dire que le texte de Lucette Jean-Pierre, dans sa forme, peut illustrer la dérive qu’à signalée Hervé Boyer. Pourquoi parler de «l’ineffable Arcizet » ou du « médiocre pape du G.O. » ? On est là dans le pire journalisme, celui où l’auteur fait passer son ressenti personnel avant toute considération objective. De telles attaques discréditent en partie le fond l’article qui pourtant ne le mérite pas. Quelle que soit l’opinion de Lucette Jean-Pierre sur M. Arcizet, le plus fécond ne serait-il pas de lui expliquer ses erreurs plutôt que de stigmatiser une médiocrité qui n’est en aucun cas une de ses caractéristique? Non, « en France, les musulmans de 2010 ne sont pas les juifs de 1930 ». On peut parfaitement être contre cette opinion et en débattre en créditant celui qui la défend de bonnes intentions. Puisque les règles républicaines et les règles démocratiques nous invitent à débattre faisons le. Pour ma part je pense que M. Arcizet se trompe et je lui ai dit par un courrier fraternel. Affirmer que Riposte Laïque est un site d’extrême droite est aussi contreproductif que se gausser de la façon dont le Grand Orient défend la laïcité et la République. Nous n’avancerons pas en détruisant ceux qui doivent être nos alliés. Nous avons le devoir de nous expliquer sans invective, en cherchant à comprendre vraiment ce que nous dit notre interlocuteur. Les procès d’intention font le lit des exclusions. Pour ma part, cherchant à réunir ce qui est épars, j’ai la conviction que c’est une erreur humaine et stratégique misérable que d’opposer RL et GO.
Marcel Gentil

image_pdf
0
0