Les islamistes sont-ils des autistes ?

Publié le 3 avril 2021 - par - 11 commentaires - 902 vues
Traduire la page en :

Le 2 avril, nous célébrions la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. À l’occasion de ce jour si particulier, en tant qu’autiste, je souhaitais rendre hommage à une catégorie de personnes injustement ostracisées : les islamistes. On se plaît à les présenter comme des êtres sectaires, butés et inhumains. On veut les définir comme des séditieux, comme des séparatistes et comme des fanatiques. Après m’avoir lue, vous mesurerez l’injustice que vous témoignez à leur égard. Je peux affirmer qu’au contraire, les islamistes font preuve d’un grand humanisme en contribuant à ce que nous, autistes, nous nous sentions moins stigmatisés. Je salue leurs efforts sans relâche pour nous comprendre et intégrer nos codes. Préparez-vous à revoir votre jugement sur cette catégorie si incomprise et méprisée.

Il me vient le souvenir ému des cinq prières. Elles sont toutes effectuées à des heures très précises selon un protocole bien établi. Nous, les autistes, avons besoin d’encadrement, de routine. Savoir qu’on nous offre ce rituel remarquable, qui plus est cinq fois en vingt-quatre heures, nous transporte de bonheur. Bien sûr, nous avons souvent des rituels qui ne riment à rien, mais heureusement, ils ont veillé à ce que nous ne voyions pas la différence.

Les islamistes se prosternent, 34 fois par jour. Nous préférons largement sauter ou nous balancer. Je ne juge pas, à chacun ses occupations. Je trouve seulement la zabiba (cal sur le front) un peu disgracieuse. Et puis je trouve peu élégant de faire savoir à la terre entière, par cette marque, qu’on ne peut s’empêcher d’appuyer son front contre un tapis. Mais je comprends que les mouvements stéréotypés de l’islamiste, comme les nôtres, ne se contrôlent pas.

Nous, les autistes, n’avons, malheureusement pas accès au second degré. Nous aimerions beaucoup maîtriser l’implicite, faire preuve d’humour et de dérision. Mais nous ne le pouvons pas, bien malgré nous. Hélas, les islamistes, eux aussi, partagent cette caractéristique avec nous. Par méfiance, ils pensent qu’on les offense, qu’on se moque d’eux, qu’on manie l’ironie là où on ne trouve que candeur et bienveillance. Comme ce texte qui se veut un exemple de concorde et d’objectivité. À la vue des caricatures de Mahomet, ils vitupèrent, leurs yeux deviennent injectés de sang, ils hurlent leur désarroi. Comme nous, ils pensent au premier degré, ils voient tout de manière littérale. Quelle souffrance de ne pas pouvoir comprendre l’humour.

À propos du Coran, nous nous montrons pleinement satisfaits. Ce livre incréé représente la parole directe d’Allah. Pas la peine de tergiverser. Tout est clair. Il s’agit d’un code de conduite, d’un code civil, qui comprend d’autres choses admirables notamment des éléments d’astrophysique d’une précision et d’une justesse prodigieuses (que les mécréants ont toujours refusé d’utiliser, d’où leur retard technologique). Tout ce que ce livre révèle tient lieu de vérité. Et cette vérité demeure valable en tout temps et tout endroit. Quand il exhorte à frapper les femmes et que l’islamiste maltraite effectivement son épouse, il se contente d’obéir aux règles. Nous aimons précisément beaucoup les règles et nous les respectons. Nous trouverions injuste de punir ou de blâmer quelqu’un juste parce qu’il respecte sa religion.

Un pays évolué comme la France n’admettrait jamais sur son territoire un culte misogyne, vindicatif et menaçant envers les incroyants. Jamais on ne tolérerait un système oppressif pour les femmes et d’embrigadement pour les enfants. Si l’islamiste peut demeurer en France, c’est qu’il y a sa place. Selon nous, l’islamiste peut donc rester ici et appliquer le Coran. Les médias nous ont présenté le Coran comme un livre structurant et même un livre ordinaire. Ils nous ont expliqué que nous avions tort de nous sentir menacés. Nous leur faisons confiance. Nous, les autistes, ne savons pas dissimuler. Notre honnêteté nous pousse à penser tous les propos lénifiants comme des vérités.

Oui, c’est vrai, les islamistes nous ressemblent beaucoup. Ils nous singent, ils nous imitent, mais au final, le plus proche de l’humain n’est pas celui qu’on croit.

Lætitia Paul

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Lisianthus

Primo, je connais des autistes et j’ai trop de respect et d’affection pour eux pour les insulter en les comparant aux musulmans.
Secundo, la science du coran peut se juger par la lecture de ces versets :
18-86 ; 23-12,13,14; 21-31; 16-15; 16-66
Il y est dit que le soleil se couche dans la boue, qu’un embryon se forme avec le seul sperme sans ovule, que les montagnes sont plantées pour tenir la terre alors que ce sont les mouvements des plaques tectoniques qui forment les montagnes, que le ait est composé de sang et d’excréments… Même un autiste peut comprendre que c’est faux, non ?
De plus le système des versets abrogés et abrogeants est complètement ridicule. Allah ne peut pas donner un verset “meilleur” si le précédent était parfait !

Juste

Cessez d’utiliser le langage de l’adversaire. Il n’y a pas d’islamisme, il n’y a que des musulmans dont le livre fondateur de leur secte commande de nous égorger !

patphil

quand à ceux qui croient pouvoir transformer l’islam….
mahomet avait tout prévu :
Sourate 10 Verset 16 ce n’est pas à moi de le changer de ma propre autorité, je ne fais que suivre ce qui m’est révélé
10:38 le coran n’est pas tel que quelqu’un d’autre qu’allah aurait pu l’avoir conçu, il émane du seigneur de tous les monde
39:29 le coran, un livre récité en arabe, langue claire et éloquente et sans tortuosité afin qu’ils deviennent pieux
(il n’est donc pas possible d’interpréter le coran, on doit l’accepter au premier degré)
15:92 nous enverrons le chatiment sur ceux qui diviseront le coran en morceaux

Nina

Ils ne le croient pas, en tout cas ceux qui gouvernent, car ils savent bien que c’est impossible, mais le font croire, tout simplement. L’islam ne sera jamais réformé. Dire le contraire est une absurdité, mais ils feront peut-être semblant d’essayer pour la forme…

BobbyFR94

Pour une autiste, je trouve que tu te fous bien de leur gueules à tous ces timbrés du bulbe !!!

Enfin, moi, pour ce genre “d’autisme”, j’ai la solution, car il s’agit plus d’une forme répandue de jihadite aïgue :
https://vk.com/bobbyfr94?z=photo435966458_457239022%2Falbum435966458_00%2Frev

Ne pas oublier de lire les petites lignes sous le remède !!!

nicolachaos

euh islamistes grand humaniste, quelle connerie de voir ce qu’ils font aux femmes est à vomir et touts les attentats perpétrés depuis plus de 40 ans que de vie perdus pour ces illuminés.
La responsable de cet article ne s’est pas assez documentée consternant.

Jill

Vous connaissez le deuxième degré, voire le
troisième.

Laetitia Paul

Bonjour, il s’agit d’un texte à lire au second degré, je regrette que cela n’ai pas été compris ainsi.

Philippe DRU

Vous non plus ne semblez pas comprendre le second degré !

nicolachaos

Quand on veut en faire trop, de toute façon ce sujet sera toujours dangereux.

ROGER

D’une animalité des zoo-tristes.
🦛🦔🐘.

Lire Aussi