Les jeunes délinquants issus de la « diversité » ont compris que désormais tout leur était permis

Les jeunes délinquants issus de la « diversité » savent que leurs exactions demeureront impunies.
Les jeunes délinquants issus de la « diversité » savent qu’ils seront libérés après leur inculpation et qu’ils n’accompliront jamais leur peine.
Les jeunes délinquants issus de la « diversité » savent que les associations subsidiées de la bien-pensance existent dans l’unique but de les défendre exclusivement.
Les jeunes délinquants issus de la « diversité » savent qu’ils sont soutenus par une caste politico-médiatique islamophile.
Les jeunes délinquants issus de la « diversité » savent que nos lois permissives leurs sont favorables.
Les jeunes délinquants issus de la « diversité » savent que les autorités publiques et juridiques les craignent.
Les jeunes délinquants issus de la « diversité » savent que les collabos et les traîtres qui trônent dans nos gouvernements servent éhontément la cause de la communauté sectaire dont ils sont issus.
Les jeunes délinquants issus de la « diversité » savent qu’ils peuvent manifester librement et impunément leur haine de notre culture et notre morale.
Les jeunes délinquants issus de la « diversité » savent que la majorité des citoyens de souche s’en foutent.

Il est étonnant que le milieu familial ascendant de jeunes issus d’une « certaine diversité » ne leur inculquent pas la reconnaissance envers le pays qui les a accueillis à l’instar d’autres diversités qui se sont, elles, parfaitement assimilées.

En résumé, les islamistes savent qu’ils sont en pays conquis et qu’ils vivent déjà au milieu des dhimmis.

Pierre Mylestin

image_pdf
0
0