Les journaleux ne sont que des mules du pouvoir

Publié le 13 novembre 2020 - par - 13 commentaires - 1 405 vues

« Les journalistes sont tout sauf des journalistes et ne sont que des mules du pouvoir »

D’ailleurs, la plupart de ces hommes et femmes qui se prétendent journalistes ne le sont pas (pas toujours diplômés et surtout pistonnés) et ne sont que des animateurs de radio et des présentateurs de télévision. Ils n’ont aucun accès personnel à la rédaction du contenu de l’information. Leur job est de diffuser l’information de l’État et donc de la bien-pensance et de la pensée unique.
Le journalisme de papa qui n’avait peut-être pas fait d’école de journalisme, mais courait partout dans le monde pour en rapporter un bon papier, n’existe plus.
Les nouvelles technologies ont tué le métier.
On peut assister à une guerre ou à un tsunami lointain en direct grâce aux réseaux de satellites et à internet.

Personne ne veut risquer sa peau pour un article qui sera lu, vu ou entendu en 30 secondes et aussitôt oublié dans la minute qui suit, immédiatement écrasé par d’autres informations tout aussi insipides et mensongères…

Beaucoup de choses ont changé dans le monde du journalisme depuis Charles Foster Kane (« Citizen Kane ») et les technologies nouvelles de communication ont renvoyé aux oubliettes les techniques journalistiques du passé.
De grands journalistes, reporters et hommes de lettres français comme Albert Camus, Albert Londres ou Joseph Kessel ont marqué de leur plume la profession et ont laissé leur héritage. Mais il n’existe plus de tels hommes aujourd’hui.
Il y a eu de nombreux grands reporters de toutes nationalités qui partaient au bout du monde pour y couvrir de grands événements ou faire des reportages sur des sujets passionnants et qui ont permis de faire connaître au monde entier ces sujets ou ces événements.
Aujourd’hui, les médias n’ont plus que des « envoyés spéciaux » qui n’ont rien de très spécial et qui font pour la plupart un boulot de journalisme pépère.

En fait, le vrai travail est fait par les agences de presse qui vont et sont positionnées partout sur la planète et couvrent en permanence l’information mondiale.
Elles revendent ensuite leurs informations aux journaux, radios et télévisions qui sont intéressés et n’ont donc pas à bouger.
Parmi les plus connues (quelques exemples) l’Agence France Presse, L’agence Reuters, la Deutsche Presse-Agentur (Allemagne), l’Agence Tass (Russie), l’Associed Press et Bloomberg (USA)…

Je suis toujours sidéré de voir la naïveté, la candeur et pour tout dire la sottise de mes contemporains toujours prêts à croire les délires de leurs « journalistes », reporters, journaux, radios ou chaînes de télé et globalement « médias » préférés !
Cette naïveté incluant certains de mes amis, des membres de ma famille et la plupart des personnes que je croise et côtoie.

Il est vrai que selon un grand principe, un mensonge répété à l’envi finit toujours par devenir une vérité acquise.
Il est vrai aussi qu’il est difficile de croire que tant de médias qui ont l’air si sérieux peuvent mentir au public avec une telle outrecuidance, un tel aplomb et une telle constance…

Mais il ne faut jamais oublier que les médias et les supposés systèmes d’information sont de puissantes machines forcément au service du pouvoir politique qui les domine. Ce concept est connu depuis longtemps et porte le nom de « quatrième pouvoir. »

« On dit souvent que le quatrième pouvoir est un complément aux trois pouvoirs constitutionnels classiques (législatif, exécutif et judiciaire). Aux États-Unis, on parle de « quatrième branche du gouvernement » par analogie aux branches exécutive, législative, et judiciaire du Gouvernement fédéral américain.
Edmund Burke, en 1787, le compare à un « quatrième État » en référence aux États des anciens régimes (noblesse, clergé et tiers état). En France, Honoré de Balzac affirmait en 1840 que « La presse est un quatrième pouvoir dans l’État : elle attaque tout et personne ne l’attaque. Elle blâme à tort et à travers. Elle prétend que les hommes politiques et littéraires lui appartiennent et ne veut pas qu’il y ait réciprocité. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Quatri%C3%A8me_pouvoir

On voit donc l’importance qui est donnée par le pouvoir politique au pouvoir de l’information.
On sait aussi que les patrons de médias (presse, radio, télévision) sont le plus souvent nommés et mis en place par les chefs d’États et gouvernements pour les contraindre à soutenir en permanence le gouvernement en place.
Ce qui est renforcé par des subventions souvent énormes qui sont attribuées à tous ces médias dont beaucoup ne pourraient pas survivre sans cet apport d’argent.

Le vrai journalisme indépendant n’existe pas.
Ceux qui se disent journalistes ne sont plus guère, aujourd’hui, que de vagues animateurs de radio ou de télévision et que des courroies de transmission des opinions d’État qu’on leur impose de véhiculer sous l’apparence d’une information objective qui n’est rien d’autre que de la désinformation et des fake-news dont Macron fait un usage permanent.

Cela va même plus loin avec des chaînes de télévisions comme BFM TV, LCI ou CNews dont la seule mission est de diffuser en permanence la pensée unique gouvernementale sous couvert d’authentique information continue…
Cela en serait presque risible si ce n’était aussi dramatique du fait des dégâts terribles provoqués par cette manipulation permanente des esprits.
Et cela marche très bien.
Alors, méfiez-vous des Xavier de Moulins, David Pujadas et bien d’autres, tous bien sympathiques, élégants et distingués, mais qui ne sont que des courroies de transmission de l’info officielle et des fake-news d’État…

Macron a très bien compris comment utiliser les médias à ses fins pour le glorifier, le faire passer pour ce qu’il n’est pas et ne sera jamais, colporter ses délires et ses mensonges et dissimuler ses échecs, ses plantages et ses innombrables incompétences.

Les gens éclairés qui ont les yeux ouverts savent très bien par qui et dans quels buts Macron a été porté au pouvoir présidentiel par les plus hauts dirigeants du Nouvel ordre mondial (les « mondialistes ») et quelle est la mission qui lui a été confiée et qu’il est en train d’accomplir.

J’en ai déjà largement parlé dans des articles précédents.

« Comprendre la folie destructrice du plan Macron »
https://ripostelaique.com/comprendre-la-folie-destructrice-du-plan-macron.html
« Macron : islamogôchisme, immigration, mondialisme, sexe, mensonge et vidéo… »
https://ripostelaique.com/macron-islamogochisme-immigration-mondialisme-sexe-mensonge-et-video.html
« La police de la propagande ampute une interview de Macron sur YouTube »
https://ripostelaique.com/la-police-de-la-propagande-ampute-une-interview-de-macron-sur-youtube.html
« Comprendre pourquoi la France que nous connaissons va disparaître (1) »
https://ripostelaique.com/comprendre-pourquoi-la-france-que-nous-connaissons-va-disparaitre-1.html
« Comprendre le génocide français voulu par Macron ! »
https://ripostelaique.com/comprendre-le-genocide-francais-cest-voulu-par-macron.html
« La haine stérile de Macron contre les nationalistes, patriotes et identitaires »
https://ripostelaique.com/la-haine-sterile-de-macron-contre-les-nationalistes-patriotes-et-identitaires.html
« Pour Macron détruire ce qu’est la France est une mission »
https://ripostelaique.com/pour-macron-detruire-ce-quest-la-france-est-une-mission.html
« Emmanuel Macron, voilà pourquoi vous méritez d’être condamné à mort… »
https://ripostelaique.com/emmanuel-macron-voila-pourquoi-vous-meritez-detre-condamne-a-mort.html

Le monde des médias est ainsi consubstantiellement lié au monde de la politique et de la gouvernance des États.
Il va de soi que même s’il existe encore en France de rares médias indépendants qui ont du mal à survivre et qui sont perpétuellement harcelés et persécutés par l’État et traduits à toute occasion devant la 17e chambre correctionnelle, ils sont une offense permanente aux gouvernants qui feront tout pour les ruiner ou les interdire.
Néanmoins, la libre expression existe dans la loi de notre pays, selon la Constitution, ce dont on commence à douter…

Un des sujets qui montrent actuellement clairement la soumission des médias à l’État est l’acharnement, pour ne pas dire la persécution du professeur Didier Raoult qui a déjà maintes fois subi la rage de Macron (Raoult refuse de lui obéir !) qui a tout tenté pour le briser, sans y parvenir. Aujourd’hui, Macron a organisé une nouvelle chasse à courre contre Raoult en réunissant un comité à sa botte (avec l’Ordre des médecins qui ne chie pas la honte…) et largement soudoyé pour attaquer Raoult en justice sous le prétexte ridicule et pitoyable de « charlatanisme. »
Je ne m’étalerai pas.
https://www.dna.fr/sante/2020/11/12/didier-raoult-poursuivi-pour-charlatanisme-par-l-ordre-des-medecins?fbclid=IwAR1JZ2T-AIpVatqPHUhLTTBmemjvdhi-RD_QxvdoqO61N4mT7d0FgW8q_Jo

Nous pouvons lire : « Mais de nombreux scientifiques et l’Organisation mondiale de la santé ont critiqué les études du professeur Raoult, estimant qu’elles n’ont pas été menées selon les protocoles scientifiques standards. »
Quoi ?!!
D’abord, qui sont ces scientifiques… ??? Mystère.
Ensuite, l’OMS est à la botte de Macron et de Big Pharma par la volonté de Bill Gates qui en a pris les rênes officieusement.
Et enfin le meilleur, il ne s’agit absolument pas d’une « ÉTUDE » de Raoult, mais d’un traitement efficace en cours avec des résultats magnifiques avec un médicament dont tous les effets sont connus depuis plus d’un siècle. Il n’y a donc aucun protocole scientifique standard ou autre à appliquer. Et même s’il avait appliqué un protocole standard, on l’aurait quand même collé au mur… !
Raoult est un médecin hospitalier et il respecte son serment d’Hippocrate en faisant son travail avec conscience dans le but de sauver des vies, contrairement à ces pantouflards de l’Ordre des médecins.
Pour moi, un homme mondialement reconnu pour ses compétences professionnelles et possédant un CV extraordinaire ne jouerait sûrement pas avec sa carrière magnifique en faisant quoi que ce soit qui puisse être assimilé à du charlatanisme…
Macron est vraiment un type minable.

Le CV de Raoult est ici :
http://www.infectiopolesud.com/IMG/pdf/C-V-_Didier_RAOULT_-_President_Infectiopole_Sud.pdf

En bref, en France, à part les chiens écrasés et l’inauguration des chrysanthèmes, tout ce que peuvent raconter l’ensemble des médias est sujet à caution si ce n’est la plupart du temps complètement faux et mensonger.

Donc, amis citoyens français, tournez le dos aux médias de notre pays, ne les croyez jamais et tentez de vous faire une opinion personnelle par la réflexion, la recherche et la rationalité.

Alors, me direz-vous, comment s’informer ?
La solution est assez simple. Dans la plupart des pays du monde on se fiche pas mal de ce qui peut se passer en France, car ils ne sont pas concernés.
Et donc, lorsque les médias de ces pays parlent de la France et de ce qui s’y passe, ils le font sans détours et arrivent à dire à peu près ce qu’ils ont pu observer.
Pour en être sûr, il suffit d’aller voir dans différents pays les informations concernant la France et d’en faire une compilation éclairée.
Belgique, Suisse, Italie, Espagne, Russie, Inde, Israël, USA, Canada, Australie, etc.
Vous pouvez faire traduire instantanément les articles étrangers avec des pages comme Google traduction.
Et même si Google est en France une saloperie au service du pouvoir, je ne pense pas qu’ils faussent les traductions…

Désormais vous vous appliquerez à vous méfier des médias français et vous irez chercher des informations plus objectives et réalistes à l’étranger.

Laurent Droit

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Fabiola FERRANTE

EXACT !
C’est ce que je fais le plus souvent !
C’est à l’étranger qu’on est le mieux informés de ce qui se passe en France !
Bravo pour votre article.

FleXo

le mot qui ls résume. ..des pressetitués….

jean haysoupé

Supprimez les millions de subventions publiques (nos impôts) à tous ces scribouillards d’inepties et vous verrez que les journaux redeviendront ce qu’ils étaient autrefois, c’est à dire objectifs.
les gouvernements successifs achètent la propagande à grands coups de millions d’euros, c’est le prix à payer pour leur soutient.
Ceux qui ne rentrent pas dans le moule, comme Valeurs actuelles ne peuvent bénéficier des subventions.

Charles

Nous avions un prof du tonnerre en 4°. Il nous avait développé le rôle des futures journalistes, leurs ambitions.
L’auteur, de la démonstration présente ici de ce qu’est réellement le journalisme, confirme l’enseignement que nous avons reçu il y a 60 ans.

Khamsa

Expérience faite je suis allée sur plusieurs media où pour la même info l’article était le même partout à la virgule près. Il y a donc un centre général de “lâchers d’infos”. Bravo pour la pluralité de l’info.

Paoli

Des lécheurs rien que des lécheurs !!!!! Je ne sais plus quelle chaine regarder ,,,,tout cela et avec le gouvernement pour nous endoctriner …..mais nous ne sommes pas encore complètement debiles …attendons que le conseil scientifique exige de minus un troisième et quatrième confinement …..alors là les lécheurs se régaleront ….heureusement que j’ai une chaine étrangère …

BERNARD

Regarder les chaînes étrangères , en particulier anglophones, nous apprend plus sur les informations françaises importantes, et nous montre aussi comment le pays est considéré, ainsi que son gouvernement…
Le moins qu’on puisse dire est qu’ils rigolent bien lorsqu’ils parlent de notre “grande puissance” .. qui n’en n’a plus que le nom.
Parfois c’est bien triste, mais c’est la dure réalité, surtout lorsqu’on devient un pays du quart monde, et bientôt du quart-monde de la Oumma.

patphil

journaliste ou propagandiste recopiant un article
tout comme les médecins de télé et les vrais qui soignent
policiers qui risquent leur vie ou crs qui se contente de mettre des pv quant ils n’ont pas de matraque
vrai musulmans ou islamocollabos
féministes de salon, professeurs bidons qui ont peur de leurs élèves maintenant en école primaire
drole de pays !

FCC Cercle Légitimiste de France

Voilà de quoi éclairer la comprenette des lecteurs de Rl!!!

lessentiel

je cites
“On voit donc l’importance qui est donnée par le pouvoir politique au pouvoir de l’information.
On sait aussi que les patrons de médias (presse, radio, télévision) sont le plus souvent nommés et mis en place par les chefs d’États et gouvernements pour les contraindre à soutenir en permanence le gouvernement en place.”

je comprends que depuis plus de 40 ans que c est comme ca que le peuple de mouton ecoutes encore ces medias de propagande !!!!

Jacques Barrio

Laurent Droit, en tant qu’ancien journaliste ( qui a connu le temps lointain ou cette profession existait vraiment) je vous donne raison à cent pour cent.

Laurent Droit

Merci Jacques, votre commentaire me réconforte.

Pamela Fayre

Je ne connais pas Laurent Droit, mais je connais des journalistes et, globalement autant que dans les détails, ils correspondent tous aux portraits qu’y en sont faits. De même, le décryptage de la profession dans son ensemble me parait parfait. Bravo donc, Monsieur, pour cet article clair, précis et objectif.

Lire Aussi