Les journalistes vendus demandent à être respectés

Journalistes-bobos-300x197.jpg

La société des journalistes de Sud Ouest a signé un appel national pour que « les journalistes soient respectés par les candidats et leurs militants ». Incroyable. Le public a envie de leur répondre, pour être respecté encore faut-il être respectable. La presse est devenue tellement menteuse et servile que les citoyens la tiennent en très basse estime… et ce n’est pas un appel, aussi solennel soit-il, qui les fera changer d’avis.

APPEL DE GAUCHISTES

Les signataires, outre la société des journalistes de Sud-Ouest, sont tous membres de la presse financée par le Pouvoir: Le Monde,  Libération, l’Humanité, L‘Express… Ces journaux se sont tant compromis dans les plus basses opérations de propagande, ces dernières années, que nul n’a envie de les plaindre. Ils pleurent parce qu’ils ne sont plus invités aux réunions des candidats, ou conviés à des conférences de presse. Mais qui a encore envie de passer par des menteurs pour transmettre un message au public? Ces journaux ne sont plus des médias mais des auxiliaires de la propagande étatique. Le public les traite comme tels.

LE POLÉMISTE ET LE CHARLATAN 

Le traitement d’Eric Zemmour ou de Didier Raoult ne donne pas vraiment envie d’acheter les journaux, ni de faire appel à eux pour diffuser de l’information. Le journaliste candidat à l’élection présidentielle est systématiquement présenté comme « polémiste d’extrême-droite », quant au médecin chercheur Didier Raoult, le plus grand spécialiste mondial en virologie, il est traité de charlatan par des gens qui ont pour toute formation scientifique un bac littéraire, et un diplôme de journalisme.

Les journalistes signataires de cet appel sont pathétiques. Et ridicules. Ils ont perdu leur honneur et leur crédibilité. Définitivement. Encore une fois se vérifie l’adage: «celui qui ment une fois n’est plus jamais cru, quand bien même il dirait mille fois la vérité.

François Jay

image_pdfimage_print
21

19 Commentaires

  1. « Les journalistes vendus demandent à être respectés »….ils sentent que le vent va tourner !! et si Zémmour ou MLP arrivent a l’Elysée niveaux subventions ca ne sera plus pareil qu’avant,ces journaleux ne perceveront plus autant de subventions gracement données.Si ces journaleux veulent etres respectés qu’ils comment de prendre les francais pour des idiots.

  2. le respect de la presse : c’est d’abord pour les journaleux un petit effort à faire, ne pas recopier les préparations de l’afp, de vérifier les infos, et de ne pas hurler avec les loups contre les politiques qui ne pensent pas comme eux

  3. On ne peut respecter que les gens respectueux !
    Or les journaleux français qui officient dans les médias mainstream ne le sont pas. La preuve : le traitement d’Eric Zemmour par le partisan Gilles Bouleau, la médiocre Hala Salame , le très servile et ricanant Laurent Ruquier !

  4. L’Agence France Putes est en tête de la liste des pleurnicheurs…

    Nous, lecteurs, leur demandons de garantir, sans aucune discrimination, la libre pensée selon le devoir d’impartialité du journalisme.
    _ S’abstenir de prendre le lecteur, auditeur, téléspectateur pour cible sous prétexte de délit d’opinion,susceptible de créer un climat hostile à la réception de « l’information ».
    _ S’assurer que l’intégrité mentale de l’auditeur-lecteur soit pleinement préservée.
    _ Nous enjoignons aux journalistes de prendre la pleine mesure des conditions de plus en plus critiques dans lesquelles le public reçoit ce qui est sensé être de l’information.
    À BON ENTENDEUR…

  5. Ben quoi ? Ils suivent l’exemple de ceux pour qui ils roulent pour leur propre intérêt… C’est vous, vous qui les lisez, les regardez, les écoutez, qui êtes dans votre tort… Ah oui en plus : qui les gavez par l’utilisation que les collabos corrompus font de vos impôts… Vous êtes fiers ? contents ?

    • D’abord je suis pas certain que les patriotes-natios de lr
      Achete lise la propagande des traîtres et d’une..
      quand au rakets fiscal pour gavé c’est parasite..un ont n’a pas de control sur le sujet…toi n’ont plus d’ailleurs ….donc si tu pouvais arrêter de faire dans l’inversion accusatoir….dans l’hypocrisie tu en serais que plus crédible…car que tu le veuille ou non t’es impos aussi finance…c’est crevures de parasites anti-france…

    • Pas virés mais , aux pelotons d’exécutions , plus de 80 % sont des vendus et des trates collabos.

  6. Que tous ces putassiers aillent se faire voir, pas besoin de citer des noms , on les connaît, ils sont spécialistes du léchage de fion du pouvoir.

  7. Le respect, c’est comme l’amour et comme la confiance : ça ne se demande pas; ça se mérite.

  8. Commencez par respecter ceux qui vous le devraient en retour, mais ce n’est pas le cas.

  9. Pour être respecté, il faut être respectable et pour être respectable il est indispensable d’être respectueux. Or quand on lit leurs torchons dans lesquels ils insultent, dénigrent ou mentent effrontément sur tous les sujets, ils démontrent qu’ils ne respectent personne SAUF ceux qui leur servent la gamelle. Au lieu de répéter bêtement les inepties racontées par leurs semblables ou par leurs maîtres, qu’ils se lancent dans un vrai boulot de journaliste digne de ce nom et on en reparlera. Coluche disait que la seule vrai information des journaux, c’est la date.

  10. Et bien sûr ils (les journalopes) ne se pose pas une seul seconde ….Le pourquoi il sucite un mépris et une haine plus que justifie…..pour les patriotes-natios heleno-chretien blanc…ils (les journalopes)..ne mérite que le pelleton d’exécution…pour haute-trahison ..haute corruption…

    • Supprimer les subventions à la presse qui ment ce serait supprimer le travail des journalistes malhonnêtes.Nul besoin de leur faire plus de mal.En améliorant un peu leur orthographe et leur vocabulaire ils pourraient même travailler comme secrétaires ou opérateurs de saisie ou autre travail ou il suffit de savoir taper sur un clavier mais surtout pas de réfléchir.

  11. Pour prétendre s’approcher de la respectabilité, il faudrait qu’ils commencent à faire du vrai journalisme à l’ancienne comme dit Jean-Patrick Grumberg sur DREUZ.
    Mais il semble que cette notion leur soit étrangère.
    Suivre les faits, vérifier les infos sur plusieurs sites fiables et ne pas faire de basse propagande, voilà bien qui est hors de leur portée.
    Ils seraient bien calmés si leurs médias ne vivaient QUE de leurs lecteurs payants, ça remettrait foutrement les pendules à l’heure.
    En attendant, qu’ils crèvent ! SUD-OUEST, je ne me torcherais même pas avec.

    • Il faut appeler un journaliste un journaliste et une journalope une journalope. Qu’est qu’elles ont toutes à mouiller pour un homo.

  12. Je vais les jounalopes , à l’entrée d’un centre commercial j’ai eu un accrochage avec un journaleux au sujet d’une offre d’un journal gratuit , ma réponse c’est pas faite attendre en lui disant que j’avais autres choses à foutre et qu’ils sont aux bottes des gouvernements en places que la confiance étant de 84 % n’ayant pas de raison de lire de tels torchons…

Les commentaires sont fermés.