Les juges gauchos, « kapos » de l’islam par dévoiement de la loi

Ri7Juges-lechent.jpg
Mais d’abord, rappelons ce qu’était un kapo. Wikipedia le définit comme suit : « Le mot kapo désigne les personnes qui étaient chargées d’encadrer les prisonniers dans les camps de concentration nazis. Les kapos étaient souvent recrutés parmi les prisonniers de droit commun les plus violents … ». Donc, dire qu’un juge est un kapo de l’islam, c’est affirmer qu’il est un Français, devenu cérébralement prisonnier de l’islam mais qui se met paradoxalement à son service pour maltraiter d’autres Français qui sont ses propres concitoyens !
J’ai dit dans mon article précédent que « Le législateur français était le plus grand traître de la nation » parce qu’ayant pour charge essentielle le maintien de l’ordre public par la prise de décisions concourant à la cohésion et à l’harmonie nationales, il s’était abstenu d’interdire l’islam sur le territoire national, pire ! il avait participé et participe encore à son expansion en faisant de la France une véritable passoire de l’immigration. Cependant, il faut reconnaître qu’il a pris des lois se proposant de renforcer la cohésion nationale par exclusion de ceux cherchant à remettre celle-ci en cause… comme la loi n°72-546 du 1er juillet 1972 relative à la lutte contre le racisme dont je vous prie de trouver ci-après l’énoncé de l’article 1er :
« L’article 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse est complété par un cinquième alinéa ainsi conçu : « Ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un emprisonnement d’un mois à un an et d’une amende de … ».
 
Il résulte de cette disposition que le but recherché par la législateur – désolé de me répéter – est de préserver la cohésion nationale en lui évitant toute possibilité de troubles. Il n’a pas demandé aux juges de prendre parti pour le plaignant en soutenant son idéologie ou sa religion contre le défendeur. Même s’il ne le dit pas expressément, il réfute, en toute bonne logique, toute partialité du juge qui doit analyser avec la plus grande des objectivités le litige. Or, la réalité montre que dans la grande majorité des procès qui opposent des plaignants musulmans à des défendeurs qui n’affichent aucune religion, les juges, de façon outrancière pour ne pas dire malhonnête, donnent raison aux plaignants musulmans oubliant l’article 1er de la constitution de 1958 qui énonce : « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion … ». Cela signifie très clairement que le juge, lui aussi, comme le législateur, doit avoir pour fonction, dans sa prise de décision, la préservation de la cohésion nationale. Or, le fait, presque à chaque fois, de soutenir le plaignant musulman, aboutit à l’inverse, c’est-à-dire à créer deux camps antagonistes qui vont de plus en plus se cristalliser pour, à la longue, aboutir à des affrontements de plus en plus violents !
Prenons l’exemple de cette restauratrice qui a été condamnée à une amende de 600 euros pour avoir demandé à une cliente d’enlever son foulard en entrant dans son restaurant. D’abord, le juge aurait dû comprendre une évidence : à savoir que la musulmane entrait avec son foulard uniquement par méchanceté, pour faire mal à la restauratrice, pour la provoquer (car elle savait très bien, aidée par ses avocats, que la restauratrice, qu’elle allait assigner en justice, serait évidemment condamnée…) vue donc la partialité désormais coutumière des juges. Déjà, on peut affirmer qu’il y a là début de trouble de l’ordre public par recherche artificielle d’affrontement. Mais ce n’est pas tout : en voulant entrer dans le restaurant avec son foulard, la plaignante musulmane cherche intentionnellement et dans un but manifeste de provocation à imposer, à la fois à la restauratrice mais aussi aux clients attablés, sa vision islamique à la société française… qui est donc une société laïque dans laquelle la religion ne doit pas être promue par affiches publicitaires. Car c’est cela qu’est le foulard islamique : une affiche publicitaire qui cherche à vendre un produit religieux ! C’est donc bien elle, la plaignante musulmane, qui aurait dû être condamnée.
Autre exemple : quand Éric Zemmour, parlant des migrants mineurs, dit le 29 septembre 2020 : « Ils n’ont rien à faire ici, ils sont voleurs, ils sont assassins, ils sont violeurs, c’est tout ce qu’ils sont, il faut les renvoyer et il ne faut même pas qu’ils viennent » et qu’il est condamné pour provocation à la haine, c’est vraiment, de la part des juges, un parti pris malhonnête. Même si son propos est généraliste, il ne provoque pas la haine : la preuve, ces migrants mineurs (enfin mineurs …) avez-vous entendu qu’ils aient été agressés après le passage d’Éric Zemmour sur CNews ? L’éditorialiste faisait un constat qu’on peut tous vérifier à travers la multitude de faits divers ; et il exprimait un ras-le-bol, devant justement, les atteintes répétées par ces migrants mineurs – certes pas tous évidemment, c’est une lapalissade – à la cohésion et la tranquillité sociales. Le fait que les juges se refusent à voir cette réalité et persistent dans leur partialité à soutenir l’islam et donc à adhérer à une religion qui privilégie la charia à la loi française et a décidé définitivement de briser la cohésion nationale, devrait être sanctionné. Il appartient donc au législateur de légiférer en la matière et très vite… sinon demain, l’ordre public sera totalement ébranlé, laissant place à l’émergence d’une guerre civile.
Philippe Arnon
image_pdfimage_print

7 Commentaires

  1. Le pays est atteint d’un cancer qui se généralise , les métastases sont partout avec : le gouvernement des juges , l’extrême gauchisme islamique , l’écologie fasciste , le féminisme , les LGBT , le wookisme sans compter tous les collabos dans la haute sphère administrative en bref le pays se meurt avec comme architecte le mozart de la finance .

  2. Dans l’éventualité que l’idéologie suicidaire inepte, actuelle se poursuive, dans 40 ans la France croulera sous les coups de boutoir du communautarisme dominant, et de la sape civilisationnelle constamment exercée par lâcheté, complicité et ignorance de la part des « castes » régnantes, politiciennes, judiciaires et militantes. Nos enfants et petits-enfants devront vivre au milieu de populations soumises aux lois religieuses coraniques, à des codes sociétaux et comportements archaïques de communautés divergentes entre elles, souvent fortement incompatibles avec les valeurs civiques européennes, qui seront progressivement abolies. Il est incroyable et insensé que la masse des français et des européens n’aient aucune capacité de projection d’un scénario que n’importe quel individu doué d’observation et d’analyse objective est capable de faire.

  3. excellent et tellement vrai : les juges extreme gauchistes du mur des cons font partie du poison violent qui mine le pays, ils apportent largement leur pierre à l’édifice islamiste qui n’existerait pas sans ces collabos en tout genre qui lui font allégeance et lui permet une large implantation mortifère pour notre nation

    • On l’a déjà dit dans des commentaires, Macron, dans son grand mépris pervers, à prévu, dans sa dernière carte à jouer avant de partir, pour nous écraser, de tout organiser pour que ce soit un musulman qui accède à la Présidence après lui. C’est un homme parfaitement capable de faire ça tellement sa haine envers le petit peuple et son désir de satisfaire ses maîtres de la finance internationale, dont les Rothschild, est très profond en lui. Vous allez le voir et vous allez ramper devant un Président musulman, votre esprit et votre coeur est déjà prêt pour cela (on le voit déjà depuis longtemps parmis les profs de l’éducation nationale)et le Président et ceux qui le servent le savent très bien, ils n’ont aucun problème avec ça.

  4. Rien à ajouter tout est dit. La justice de notre pays est aux ordres de la gauche. Tous les jours il y a des assassinats. Mais la justice n’est pas là. Une pauvre gamine a été assassinée par une algérienne presque sur le fait. Son jugement aura lieu au mieux dans 5 ou 6 ans, comme le migrant pris sur le fait dans le Thalys pas encore jugé. Les juges se foutent de nous car il rendent la justice au nom du peuple Français.

    • Jamais ! La majorité des Français de souche sont déjà prêts, d’esprit et de coeur, à accepter de ramper devant un Président et un gouvernement musulman. On l’a déjà très bien observés depuis longtemps chez les profs de l’éducation nationale, et ce n’est pas nos amis qui travaillent dans les écoles, ( primaires, collèges et lycées) qui nous contredisent, ils le voient tout les jours et ce depuis toujours. Oui vous allez avoir un pouvoir musulman et vous allez l’accepter, vous ramper déjà tellement bien devant ceux qu’on se demande comment vous pourriez faire autrement. Franchement c’est tellement visible partout.

Les commentaires sont fermés.