Les Kurdes pris entre le feu turc et la mitraille des LFI contre les Français

Erdoganassassin.jpg

Un homme tue volontairement 3 Kurdes. Les médias censurent la guerre entre les Turcs et les Kurdes. La gauche récupère l’affaire pour accuser les Français d’être des tueurs racistes. Et les leaders de droite longent les murs, préférant parler du laxisme de la justice.

Du coup, le Français qui a encore un cerveau en déduit qu’il s’agit d’une attaque terroriste turque contre les Kurdes. Et il voit comme d’habitude les médias et les politiques l’accuser lui, Français. Il voit également les émeutes kurdes contre la police française qui n’aboutissent à aucune arrestation. Les étrangers ont en France tous les droits. Nous devrions demander notre déchéance de nationalité française et exiger le statut de réfugiés.

Comme sur Twitter, la thèse du tueur turc à papiers français, William Mehmet, grossissait, un contre-feu est apparu. Le tueur serait un William Malet. Donc un Français, le fameux salaud de Français du début que la classe dirigeante veut nous servir depuis l’attentat anti-kurde qui ne doit pas exister. L’opération « faire disparaître le bras turc » bat donc son plein.

Les médias, y compris ceux de droite, veulent absolument nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Chose étrange, ces gens qui nous mentent depuis des dizaines d’années veulent que nous les croyions. Ils sortent l’argument d’autorité et nous disent les yeux dans les yeux que le tueur porte un nom bien français, sans le donner, sans fournir la preuve que c’est bien son nom et celui de ses pères depuis mille ans. Cette insistance sur le nom de famille est plus que suspecte. Ils nous cachent quoi ? Les origines turques du tueur ? La religion musulmane du tueur ? Le cercle d’amis turc du tueur ? Une épouse turque ?

Et les morts kurdes, parlons-en. Sérieusement un Jean-Michel Dubois raciste isolé pourrait-il se faire déposer en voiture par un ami devant le bâtiment où des responsables politiques kurdes ont réunion ?

« Emine Kara était la responsable du Mouvement des femmes kurdes en France. » « La deuxième victime est Mîran Perwer, un chanteur bien connu dans la communauté, originaire de Muş-Varto au Bakur (Kurdistan du Nord). Il avait dû fuir la Turquie où il était poursuivi pour ses activités politiques et notamment son soutien au HDP. » « La troisième victime est Abdullah Kizil. Le pronostic vital du blessé grave n’est plus engagé. Abdurahman Kizil était aussi réfugié depuis le Kurdistan du Nord (Bakur). »

Ce matin, je vois que la presse sort l’argument selon lequel le tueur « serait devenu raciste après avoir été condamné pour avoir blessé des cambrioleurs, il aurait vécu cela comme une injustice ». Franchement les journaleux vous faites pitié. Il y a un attentat politique contre des responsables kurdes à Paris en 2022 et vous nous parlez de la justice française qui rend racistes les Français par l’ineptie de ses jugements. Cette affaire est un festival.

Dans la vidéo de BFM, j’apprends qu’avoir un lourd passé judiciaire pour un journaleux, c’est se faire cambrioler par 2 personnes en 2016 (à 63 ans) et se défendre au couteau ; bilan : 12 mois de prison ferme pour lui – la victime du cambriolage à son domicile. 2017, détention d’armes illégales. 2021 attaque au sabre de tentes de migrants séjournant illégalement en France. Voilà voilà… C’est à mettre en parallèle avec les casiers des racailles de banlieue qui, dès l’enfance, ont affaire aux juges pour enfants, y compris pour des affaires de viols en réunion sur de jeunes Blanches. Mais là, pour les journaleux, c’est normal : ils sont victimes du racisme des Blancs et n’ont pas les codes pour comprendre qu’ils enfreignent les lois des Blancs, donc des lois racistes.

Quentin Neuf

image_pdfimage_print

3 Commentaires

  1. Les journaleux sont les serviteurs zélés des politiques au point de les devancer dans le mensonge et la connerie. Quand on supprimera les subventions et l’abattement fiscal dont ils bénéficient, les choses retrouveront leur objectivité d’avant.

  2. Carambouille à tous les étages !… C’est un mauvais polar mal ficelé, ça pue la magouille, le coup tordu avec des barbouzes à la pelle, de tous les camps, le truc vicelard pour embobiner les plus naïfs et les plus crédules, tellement embrouillé qu’une chatte n’y retrouverait pas ses petits. Au bout du compte, le citoyen de base, qui n’est pas plus con qu’un autre, ne sait plus à quel saint se vouer et se demande qui manipule qui et pourquoi. Difficile dans ces conditions de se faire une opinion qui tienne un tant soit peu la route quand on sait que les médias dits « mainstream » sont tous à la solde du pouvoir politique soutenu par l’oligarchie mondialiste.

Les commentaires sont fermés.