Les LFI adeptes de toutes les violences

Les LFI, adeptes du recours à la violence par la gauche extrême contre la droite, tolérée par les LREM-LR, mais criminalisée dans le cas du député RN qui dit à propos du bateau de passeurs de migrants : « Qu’il retourne en Afrique. » Il existe un rapport particulier des LFI à la violence politique contre la droite !

La violence politique des LFI contre le RN est unanimement encouragée par Macron et LR.

Et les LFI de dénoncer les violences « racistes », « sexistes » ou « transphobes » de la Strême droite en France. Après Zemmour, le RN inhumain et raciste représenterait une menace à la sécurité intérieure.

Selon les LFI, partout dans le monde occidental, les Blancs suprémacistes s’en prennent aux gouvernements et aux minorités. Et les LFI de dénoncer les violences « racistes » des Blancs de manière théâtrale dans l’espoir d’une insurrection à venir sans craindre les risques imminents de la violence islamiste.

La dénonciation du racisme génétique de la Strême droite par les LFI n’est pas isolée. Sont dénoncés les soi-disant « discours haineux » pour désigner le RN à la vindicte politico-médiatique des intellectuels, des éditorialistes, des chroniqueurs, des polémistes, des écrivains et des partis en mal de ligne idéologique.

Le suicide des LR plaidera aussi pour la mise en place de lois pour criminaliser ou du moins pénaliser juridiquement les discours anti-migrants sans toutefois parvenir à caractériser le discours haineux.

Tout propos du RN critiquant l’invasion migratoire marquant un clair désaccord avec ce qu’on appelle aujourd’hui les revendications minoritaires est transformé en « discours haineux », inhumain et raciste.

Vouloir s’opposer à la disparition des sexes dans les formulaires administratifs de l’État ou contester l’idéologie trans voulant qu’un homme puisse devenir une femme (ou l’inverse) sera interprété comme un discours haineux favorisant des gestes haineux. Le discours haineux, ainsi défini, devient un acte de violence poussant à la reconduction d’un ordre social discriminatoire fondé sur la persécution des différentes minorités.

La violence politique de gauche contre le RN est unanimement encouragée par Macron et LR. Celle des antifas est la plus visible aujourd’hui. On notera qu’il s’agit d’une violence revendiquée à gauche.

Les antifas font de la violence un instrument nécessaire dans la déconstruction de la France et la création d’un dispositif de terreur politique décourageant l’expression d’idées qu’ils jugent « fascistes » dans nos sociétés. Le fascisme est assimilable selon eux à toute forme de conservatisme, de patriotisme, et plus largement, à toute forme de résistance ou de scepticisme aux revendications auxquelles ils s’associent.

Les LFI multiplient les attaques contre les idées par cette politique de censure contre le droit à la parole de ceux qu’ils réprouvent. Ils misent explicitement sur une culture de l’intimidation. La violence de gauche prend volontiers le visage de la foule haineuse et lyncheuse woke sur les campus américains.

Les LFI rassemblent moins de militants qu’une masse d’individus hystérisés idéologiquement prônant l’idée selon laquelle certains discours, même calmement exprimés et argumentés, représentent en soi une violence pour les groupes minoritaires, et qu’il serait dès lors nécessaire et légitime de prendre tous les moyens nécessaires pour qu’ils n’aient pas accès à la tribune de l’Assemblée nationale.

Les LFI adeptes du recours à la violence politique contre le RN agissent dans l’indifférence totale des médias. Mais lorsqu’il n’est plus possible de détourner le regard, le récit médiatique les déculpabilisera.

Ainsi, même si les LFI attaquent un élu RN, le récit médiatique rapportera plutôt un tumulte provoqué, en en faisant porter la responsabilité à l’agressé.

Avec Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Source : Mathieu Bock-Côté, Revue des Deux Mondes

Thierry Michaud-Nérard

image_pdfimage_print

2 Commentaires

  1. les lfi ont transformé un député en bateau ! la chosification d’un homme, c’est l’avenir, avec la complicité des pleutres LR dont ciotti!

  2. LFI une nupe dans l’océan des idées qui défendent les migrants qu’il faut tous régularisés ? Je ne peux pas me faire à l’épouvantable meurtre de Lola ! Et si c’était un contraire une française qui tue un ange ? SI, je déteste les suppositions mais que ce serait il passé dans nos quartiers ?

Les commentaires sont fermés.