Les macronistes sont-ils trop cons pour pouvoir gouverner ?

VoileeLREM.jpg

« Depuis cinq ans, la ligne politique de Macron est devenue complètement illisible » (Jacques Julliard, Marianne). Julliard craint le « bazar qu’une bande d’Insoumis allait mettre dans la République. Pas plus que personne, pas plus peut-être que Marine Le Pen, il n’avait vu venir le Rassemblement national dont le succès révèle l’impensé de la République en matière régalienne (immigration, insécurité). Il faut rendre à la fille de Jean-Marie Le Pen cette justice qu’elle n’a pas varié tout au long de la séquence électorale que nous venons de vivre : contre vents et marées, contre Macron, elle a poursuivi sans relâche ni tremblements l’opération de dédiabolisation. Le cordon sanitaire s’est complètement dissous dans les isoloirs parce que plus personne ne considère son mouvement comme factieux. Les deux discours de Marine Le Pen et de Jordan Bardella au soir des résultats affichaient le même respect scrupuleux de la légalité républicaine et de nos institutions.

Les macronistes sont trop cons : ils ont fait de la laïcité « une dictature » : la région Île-de-France coupe sa subvention à la Ligue de l’enseignement après des propos « contraires aux valeurs de la laïcité et de la République » tenus par sept élèves lors d’un concours d’éloquence sur la laïcité. « Des propos tenus par des lycéens coachés par la Ligue de l’enseignement lors du concours sont inacceptables ». Selon Charlie Hebdo, des propos tels que « la laïcité est le cercueil des femmes » ou encore « la laïcité est une forme de dictature » ont été rapportés par ces lycéens. La région reproche à la Ligue de l’enseignement un défaut d’encadrement !

On est loin de la France glorieuse et gouailleuse, loin de la verve populaire ! C’est là tout le génie de l’esprit français, du peuple de souche tel qu’en lui-même. Authentique !… Le génie de Molière, de La Fontaine et de La Bruyère. L’amitié du peuple de souche, celle des bistrots, un peu rustique, genre parigot ou agricole.

La Ligue de l’enseignement a complètement foiré dans le tragique de la liberté de pensée et de la laïcité pour imposer ses moralistes féministes woke et même ses prédicateurs islamo-gauchistes.

Le défaut d’encadrement donne aux lycéens envie de dire et d’écrire tout ce qui leur passe par la tête sans direction précise. Les macronistes sont trop cons et fiers de l’être et du système de la macronie vulgaire pour revendiquer un attachement à la liberté, à la dérision, à l’esprit critique et à la haine des cons.

Lire Jean de La Fontaine est une joie tout comme Montaigne. Le français des faubourgs a la majesté d’une langue classique. Mais sa maîtrise nécessite toute une éducation niée par les islamo-gauchistes.

Pourtant, l’histoire culturelle et politique française permet une lecture pertinente de « la laïcité » qui n’a été appréciée qu’à travers les jugements de valeur ou la nostalgie aveuglante de la France de toujours.

Ainsi, la question est de savoir s’il a jamais existé une lecture pertinente de « la laïcité » gaulliste. Sous la présidence du Général, le régime a exalté la France combattante, une population unie contre l’occupant. La propagande silencieuse n’est pas la seule réaction à une idéologie qui traverse une société pour défendre les ambitions de grandeur et d’autorité de l’homme du 18 Juin, lui qui dénonçait à des Français angoissés par les bouleversements technologiques et géopolitiques l’image dérisoire du progressisme vulgaire. La France a fait un éloge du général de Gaulle : “Les poètes voyaient en lui un grand soldat, et les soldats un grand poète”…

Avec la Ligue de l’enseignement, la statue du Commandeur s’effondre. Les institutions, la notoriété, le prestige… tout est bafoué, tout. Charles de Gaulle, le grand soldat et le fondateur de la Vème République est traité sans aucune bienveillance. Les macronistes sont trop cons et fiers de l’être pour contrer la tyrannie des islamo-gauchistes. La Ligue de l’enseignement va montrer la faillite d’une société composée de minorités de pleurnichards, de paumés, et de vindicatifs de banlieue pour en faire un univers désolant et désolé.

Le Général n’est plus, c’est l’ère des macronistes qui sont trop cons et fiers de l’être. On promote la pègre et les racailles dans le scandale devenu permanent du stade de France. Rien n’est vrai, mais rien n’est vraiment faux : on efface les bandes et on efface la vérité. Le Monde n’a pas inauguré ses turpitudes avec les fake news, l’avènement des réseaux sociaux et les usines à trolls qui cherchent à influencer l’opinion.

La presse a toujours fourni son lot de bidonnages : révélations scabreuses et scandaleuses, complots et cabales, articles achetés, critiques vendus. Balzac a fait un portrait sans pitié des pratiques journalistiques (et littéraires) sous la Restauration dans Illusions perdues. Sommes-nous mieux lotis ? Il existe 83 formations aux métiers du journalisme aujourd’hui en France, dont 14 écoles reconnues par la profession !!!

Certes, les médias soi-disant de référence aujourd’hui montrent que l’information souffre toujours de nombreux travers et ils sont à bien des égards plus dangereux que les outrances des feuilles de chou à scandales qu’on lisait autrefois en épluchant les légumes qu’elles servaient à emballer. Avec le Monde et médiapart, on voit toutes les plaies du journalisme politique abonné aux erreurs de jugement. C’est pourquoi la France est censée affronter le péril fasciste comme aux heures les plus sombres de son histoire !

Éric Zemmour a subi les foudres du camp du Bien lors de la campagne présidentielle.

Les médias de référence contemporains les plus collabos et les réseaux sociaux sont de plus en plus influencés par l’extrême gauchisme culturel et par la propagande de la postmodernité woke indigéniste.

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Thierry Michaud-Nérard

Source : la Revue des Deux Mondes

 

image_pdfimage_print

12 Commentaires

  1. les députés larem (je ne sais plus comment ils veulent se faire appeler, ne sont que des godillots, la preuve: ils ont signé un protocole de fidélité!
    les nupes idem

  2. OUI avec Zemmour reprenons le fil de l’histoire de France!
    89 députés RN est un signe encourageant ! Dommage que MLP n’est pas fait l’union…Où en serions nous aujourd’hui 150 à 200 députés patriotes..tout aurait ,changé dès cette année…Quelle conne !

  3. non ils sont pas cons, (con c’est gentil), c’est des sous-cons, les sous-cons parfaits qui obéissent au doigt et à l’oeil à soros-fabius-zelenski-billgates dotés d’ un niveau d’intelligence suffisamment bas pour agir jusqu’à l’extrême dans le droit fil des ordres reçus par ceux qui n’ont pas d’autre patrie que celle d’israel ou de la nouvelle Ukraine qu’ils tentent de vouloir construire selon l’optique d’un bastion israelien imprenable en europe.

  4. Quand ils n’ont plus d’arguments ils coupent les subventions !!! c’est dire leur petitesse d’esprit qui croit que tout s’achète !!!! ce ne sont que des minables, des médiocres………des cons !

  5. Oui nous devons tous nous unir derrière E.Zemmour ou reconquête c’est le seul moyen de sauver notre pauvre France. Les générations futures n’ont pas finies de nous maudire avec ce que l’on va leur laisser. Le temps presse il faut réagir rapidement ne pas se laisser endormir par ce con qui nous dirige et tous ces abrutis qui le suivent.m

  6. Allez, sourions un peu.

    RTL 18h34 ce jour, le journaliste William Galibert nous annonce qu’il a vu un Macron fringant mais maquillé pour masquer ses cernes…
    Manu se maquille !? 😆

    William Galibert vous êtes rétrogradé au service photocopies.

  7. Ce n’est pas de la connerie… mais de la méchanceté! Ils sont mis en place (par les merdias de la haine) en fonction de cela, et uniquement cela!

Les commentaires sont fermés.