Les médias de Macron malades de la propagande

00-Libre-expression-et-medias.jpg

Guider les brebis vers l’abattoir, tel est le message des médias de Macron malades de la propagande des faux vaccins. La propagande des faux vaccins de Macron a échoué à imposer le catéchisme sanitaire de la médiocrité intellectuelle et de l’anémie de toute méthodologie scientifique. La soumission et la foi des brebis dans la propagande sanitaire ne sont complètes que lorsqu’elles sont sans âme et agonisantes !

La propagande des faux vaccins est le déploiement des mensonges de la macronie vulgaire. Il est vital de rappeler aux brebis que la propagande des faux vaccins et le déploiement des mensonges de la macronie vulgaire sont une atteinte à la vérité et à l’intimité de l’âme. Les lois partisanes de la macronie vulgaire imposent une vie sans âme. Il est clair aujourd’hui que les brebis manquent d’information sur les faux vaccins, tout particulièrement pour le fondement de la propagande sanitaire. Cette information sur les faux vaccins est d’une importance capitale. Comment avancer sur le chemin de la santé si Macron ment sans cesse ? Qui sait ce qu’est aujourd’hui l’état de soumission des gens à la propagande sanitaire de Macron ?

Il revient aux autorités politiques de prendre les mesures nécessaires pour empêcher la propagation des épidémies. Mais cela ne peut se faire contre la vérité. Elle est un bien essentiel. On ne peut en être privé durablement. Mentir, c’est perdre son âme ! Les Français doivent se mobiliser pour réclamer la vérité.

Un recul aussi généralisé et rapide de la vérité en Occident est impressionnant. Certes, on peut y voir la conséquence d’une propagande virulente, mais est-ce suffisant comme analyse quand on observe que nos sociétés occidentales sont devenues indifférentes à la vérité et aux mensonges des gouvernements.

Finalement, la responsabilité première n’en revient-elle pas aux Français eux-mêmes ?

La majeure partie des médias, reprennent chaque jour in extenso un nombre important des dépêches AFP, organe de la gauche collabo, sans en vérifier le contenu. Ce qui est un premier problème. Le second vient d’une absence complète d’esprit critique quant au langage de l’AFP. Exemple : « Le Marais pourrait perdre sa célèbre librairie LGBT« . Le mot célèbre étonne car nombre de Français ignoraient l’existence de cette librairie. La « nouvelle » est reprise par la meute des médias. La cause du risque étant l’augmentation des prix de l’immobilier qui pourrait conduire les libraires LGBT à ne plus pouvoir payer le loyer, le Marais étant considéré comme l’un des dix meilleurs quartiers gay dans le monde, l’un des lieux gay friendly où il fait bon aller. Le Marais est devenu un haut lieu de la « culture » gay parisienne (???) concentrant la plupart des bars et boutiques spécifiquement tournés vers les LGBT. Le Figaro avec AFP : « Patrimoine culturel en danger. Nous avons besoin de votre aide ! » avertit la première librairie LGBT de France ! La propagande du Marais Gay de l’AFP est un acte militant, identitaire, communautariste, se construisant forcément comme victime.

Les médias français nient la dangerosité des faux vaccins ARN qui submerge les réseaux sociaux et qui viennent des scientifiques reconnus dans de nombreux pays. Macron et ses médias ne parviennent plus à maintenir les mensonges qu’ils tentent d’imposer depuis plus de deux années ! La révolte gronde, sauf dans les médias français qui ont perdu tout sens de la déontologie, de l’éthique et de l’honnêteté intellectuelle !

Effets graves des vaccins Covid : À quand l’heure de vérité ? Révélations d’experts, déclarations officielles, enquêtes se multiplient mais sont peu reprises par les médias collabos soumis au gouvernement.

Record d’effets graves et de décès ! Et en même temps les actuaires des assureurs avaient estimé que les vaccinés Covid vivraient plus longtemps sur la base de fausses déclarations sur la mortalité toutes causes confondues ! États-Unis : un médecin militaire témoigne sous serment avoir reçu l’ordre de dissimuler les effets des vaccins. Cet ordre faisait suite à une directive de l’administration Biden pour cacher les décès de militaires dus aux vaccins dépassant ceux dus au Covid-19 lui-même. (Article de France Soir)

Des États et des scientifiques américains exigent de l’État fédéral la lumière et la justice sur la gestion du Covid. Le Texas attaque Biden et l’État fédéral pour la campagne de censure sur les réseaux sociaux, contre des épidémiologistes et certains médias qui remettaient en cause les mesures sanitaires. Le Missouri et la Louisiane ont gagné devant le juge fédéral le droit d’avoir un accès intégral aux données de l’État fédéral pour mettre en lumière la vérité sur la politique sanitaire américaine inhérente à la gestion de la pandémie de Covid-19. Nombre d’États ont rétabli l’autorisation de prescrire des traitements précoces comme l’ivermectine.

Jayanta Bhattacharya, professeur de médecine à l’université Stanford, avertit le New York Times qu’il devra prendre ses responsabilités pour avoir mené des campagnes de désinformation, pour les confinements, les fermetures d’écoles et la propagande covidiste institutionnelle depuis plus de deux ans. Cette campagne incluait des diffamations de scientifiques en désaccord avec ces politiques. Suède : plus de gens hospitalisés pour effets du vaccin que pour le Covid. La Medical Products Agency confirme que les vaccins ont provoqué une augmentation significative des effets secondaires, en particulier des cas graves et des décès.

La liberté d’information dans un monde globalisé est en danger. En Occident, le système médiatique représenté par la presse écrite et audiovisuelle est entre les mains de puissants oligarques qui mettent les médias au service du maintien de l’ordre politique et social qui assure leur domination fructueuse. Internet comme espace de liberté pourrait être un outil de ré-information, mais les mêmes grands intérêts parfaitement conscients du danger s’efforcent d’y contrôler strictement l’expression. (Régis de Castelnau).

L’Occident malade de sa presse : L’élection présidentielle américaine de 2020 a été un épisode assez sidérant qui a vu la presse américaine prendre résolument et massivement parti pour Biden pendant que les GAFAM mettaient en place un système de filtrage et de censure de ses adversaires que l’on peut qualifier de totalitaire. Si Trump a dénoncé le trucage du scrutin, on constate qu’au regard des standards juridiques internationaux relatifs aux règles qui assurent la sincérité du scrutin, l’élection présidentielle américaine de 2020 a été irrégulière. Situation identique en France et dans l’Union européenne, où la liberté d’expression est menacée. Ce qui justifie le combat contre la domination d’une oligarchie visant à empêcher les réseaux d’être un outil de débat contradictoire face à la propagande produite par le système Macron. Comment s’étonner de la défiance des opinions publiques vis-à-vis de la presse en général et des journalistes en particulier ? Toutes les études d’opinion sont absolument calamiteuses et les « journalistes » à la soupe sont les plus déconsidérés.

En France, 70% des Français les considèrent ni indépendants, ni objectifs et soumis au pouvoir et à l’argent. Pas de quoi s’étonner que la diffusion en kiosque et points de vente de la presse écrite nationale gavée de subventions ait été divisée par deux en cinq ans pour se situer à des chiffres grotesques !

L’information n’est que propagande : C’est dans ce contexte médiatique qu’a commencé la guerre en Ukraine. On a pu assister incrédule à un déferlement de propagande où régnaient surtout les mensonges.

Macron affirmait le 24 mars au sommet de l’OTAN : « L’économie russe est en cessation de paiement, son isolement est croissant« . La rodomontade se transformant rapidement en mensonge puisque les pays qui refusent de condamner et de sanctionner la Russie représentent 82% de la population mondiale.

Lemaire annonça triomphalement : « Les sanctions sont d’une efficacité redoutable. Nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie et provoquer l’effondrement de l’économie russe. »

Ensuite ce sont les soi-disant experts de plateaux télévisés, ces érudits de l’insignifiance de la presse et des réseaux, aux compétences limitées, qui n’hésitent pas à raconter n’importent quoi. Mais c’est surtout l’effondrement déontologique des journalistes quand 90% d’entre eux, oubliant toute morale professionnelle, se transforment en porte-parole acharnés du récit médiatique concocté par les officines opaques de Zelensky.

Le mensonge éhonté au service d’une guerre de la communication pour Zelensky a voulu minimiser la présence néonazie en Ukraine et ce contre des évidences admises en Occident il y a encore quelques mois. C’est le silence sur les bombardements des populations civiles du Donbass par l’armée ukrainienne et l’adoption du narratif inepte d’une armée russe soi-disant écrasée allant jusqu’à se bombarder elle-même !

Les opinions publiques occidentales considérées comme des troupeaux de moutons pouvant avaler n’importe quoi ont commencé à réagir. Dans l’Union Européenne, nombreux sont les pays où les populations mesurant les enjeux économiques et stratégiques, mais surtout le caractère peu recommandable au plan moral du régime de Kiev, sont désormais opposées au soutien sans mesure apporté à l’Ukraine avec un refus du régime des sanctions dont elles perçoivent l’effet boomerang malgré l’aveuglement de leurs dirigeants.

Avec Éric Zemmour : Nous devons reprendre le contrôle de notre pays !

Source : Profession Gendarme

Source : Vu du droit

 

image_pdfimage_print
10

9 Commentaires

  1. Je viens de commenter sur Riposte Laïque, mais tant pis. Ce soir, j’ai entendu, à propos des panneaux Réinfo-Covid, un journaliste qualifier tranquillement l’association à l’origine des panneaux, d' »association sulfureuse ». Un minuscule exemple de journalisme militant que nous devons subir, partout, tous les jours !

    • Je voulais écrire : « Résistance Républicaine » ! Sans doute les lecteurs auront-ils rectifié …

      • On vous met d’accord tous les deux. L’odeur du soufre nauséabond accompagne habituellement le diable.

  2. Pour ma part, j’ai opté pour la simplicité : je ne lis AUCUN journal; AUCUNE revue ni AUCUN article rédigés par les journaleux et Merdias financés par MACRON et les oligarques du NWO; et je n’ai plus regardé AUCUN journal TV sur les chaines ayant le même financement depuis 2017. Pourtant, je reste au courant de l’actualité quotidienne; la VRAIE actualité; pas « l’autre »…

  3. Il serait temps que les Francais se rendent compte qu’ils se font berner par le fossoyeur macron et sa propagande mensongère ….

    • Ont-ils envie de s’en rendre compte ???
      Ils sont tellement bien dans leur petit confort, juste à écouter ce qu’ON leur dit sur BFM et autres chaînes « politiquement correctes »,
      Juste à « profiter de leurs vacances »
      Le réveil sera difficile à la rentrée mais même ça , j’en ai peur, n’arrivera pas à les réveiller !

  4. « On peut mentir à une partie du peuple tout le temps ; on peut mentir à tout le peuple une partie du temps ; mais on ne peut pas mentir à tout le peuple tout le temps »

1 Rétrolien / Ping

  1. Les médias de Macron malades de la propagande | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Les commentaires sont fermés.