Les médias doivent oser dire les choses !

Mediaschiens.png

La situation économique, sociale et surtout culturelle de la France est telle que la prochaine élection présidentielle revêt une importance capitale : ou l’actuel chef de l’État est reconduit dans ses fonctions, et c’en est fini de la France française ; ou le peuple le congédie, et l’espoir redevient possible, surtout si l’heureux élu est Éric Zemmour.

En effet, la nature d’un peuple passe par sa culture, à tel point que si cette dernière disparaît, c’est le peuple tout entier qui disparaît. Les Français doivent donc se poser des questions de fond, car ces questions les concernent directement, vu qu’elles touchent l’essence même de la France.

En voici quelques-unes : la France est-elle le pays du ramadan et de l’aïd ? Est-elle le pays des voiles et des djellabas? Est-elle le pays des mosquées et de l’appel à la prière ? D’où viennent les problèmes que les Français de souche rencontrent dans les « cités » ? De quelle origine sont ces « jeunes » qui rendent infernale la vie des « quartiers » ?

Pourquoi les médias ne sont-ils pas explicites sur ces questions-là ? Ont-ils peur d’être qualifiés de « racistes », de « fascistes », de « xénophobes » ou, pire, d’« islamophobes » ?

Quelles que soient les raisons de leur « discrétion » en ce domaine, il faut qu’ils sachent que la peur qui les étreint nuit à la France, et que notre pays n’a vraiment pas besoin de cela !

Maurice Vidal

image_pdfimage_print
12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


10 Commentaires

  1. Le problème est que si tous les « vrais journalistes » se mettent à faire de la politique, comme Z, il n’en restera plus que des faux, avec leur carte de prêche tamponnée par le pouvoir en place

    • M.B Les vrais journalistes vont sur terrain avec photographe et caméraman afin de nous transmettre l’information sur le vif en prenant tout les risques comme FRANCOIS CHALAIS. E.Z lui reste planqué dans les studios, sur les plateaux dans un bon fauteuil, bien rémunéré sans aucun risque pour sa peau E.Z est un journaliste de salon !!!

  2. A quelques exceptions près, toute la presse est aux ordres, le pouvoir fait ce qu’il faut pour que rien ne change.

  3. Oser dire la vérité ? ça va pas non ? Et nos primes ? et notre poste même ! Vous êtes fous ou quoi ? Notre métier c’est de vous laver la tête et on le fait bien !

  4. Macron vient de décider de piller, voler, saccager EDF en imposant à ses dirigeants de vendre au quart du prix ( 42€ le MWH soit 30% SOUS le prix de revient pour EDF, et TROIS fois moins cher que les prix pratiqués sur le marché mondial) 120 milliards de KWH d’électricité nucléaire d’EDF aux viandards privés.
    Avez-vous lu ou entendu les médiacrateux faire état de cette forfaiture macroniste?
    Ce pillage, ce VOL organisé de Notre service public au seul profit des revendeurs privés qui ne produisent aucune énergie, cette agression indigne d’un « président » est passée inaperçue.
    Ce viol de notre souveraineté, de notre industrie nucléaire, de notre Constitution même, va couter 8,2 milliards aux Citoyens consommateurs d’EDF.
    Ce hold up macroniste intervient après sa tentative de démanteler EDF, son plan hercule, pour céder les « branches » énergétiques d’EDF au privé, les journaleux à la botte s’en sont-ils alarmé?

  5. les médias aux ordres font bien leur travail, propagande, bobards, minimisation voire occultation sont monnaie courante

  6. l’échange politique s’est complètement modifié depuis internet, on ne peut plus raisonner stratégie si on reste scotchés sur les 2000 ans juste avant, à se demander même si la modification n’a pas touché l’organe de l’homme au point où il ne se possède plus lui-même tellement il est connecté en permanence à la machine 24h/24, donc livrer pieds et poings liés toute trace d’intimité. (espace sacré réservé à la concentration sur soi minimum……..faut dire que je suis atterré par la vitesse monopolistique des technologies et de leur emprise sur la qualité du moment vécu.