1

Les médias français vecteurs de la haine des Juifs et d’Israël

Oui que faire pour contrer les fabricants de haine et de mensonges ?

J’ai reçu, quel bonheur, une vidéo, montrant de jeunes Françaises de religion musulmane qui ont visité Israël.  Elles en sont revenues enchantées.

https://www.youtube.com/watch?v=Vt6terE1Jio&feature=share 

Je me suis dit qu’il serait bon d’aller mettre ce lien sur le site de ouma.com pour essayer de faire reculer la haine et pour que la vérité triomphe. Mais le lendemain, déception. Mon message et mon lien n’y étaient plus.

Par contre, ils ont affiché sur leur site la photo d’un enfant dont ils nous disent qu’il a 4 ans, est palestinien, et serait convoqué par l’armée d’Israël. Ahurissant ! Les commentaires qui suivent cet article montrent bien que les lecteurs d’Ouma.com croient, dur comme fer, que l’armée d’Israël combat les enfants.

Or sur la vidéo des jeunes Françaises revenues d’Israël, elles disent bien avoir été surprises de voir ce qu’elles ont vu, et elles déplorent que cette vérité, vue sur place, ne soit pas reprise par nos médias.

Mais nous le savons, le travail généralement produit par nos médias est de délégitimer Israël.

Il est acquis, depuis bien longtemps, que nos médias diffusent ce que nos antisémites de gouvernements souhaitent. Et pourquoi nos médias obéissent-ils ainsi ? Tout simplement parce qu’ils ne pourraient survivre sans le soutien financier des autorités.

Souvenez-vous du nuage de Tchernobyl dont l’ensemble des nos journaleux se firent l’écho imbécile du gouvernement d’alors, nous affirmant contre toute logique que le nuage s’était arrêté aux frontières du pays. Cela bien sûr pour complaire au lobby nucléaire.  Résultat des courses, de nombreuses personnes ont souffert de maladies graves, de cancers, car elles avaient  continué à consommer des produits contaminés.

C’est de Gaulle, « le grand de Gaulle », qui décida  en 1967, alors qu’Israel, peuplé de deux millions d’habitants était sur le point de succomber à l’attaque de ses voisins arabes au nombre de deux cents millions,  de choisir le camp des agresseurs  contre Israël.

https://www.youtube.com/watch?time_continue=43&v=JA9nFQyRTdw

Je n’avais que peu d’admiration jusque là pour le combattant anti-nazi, il avait bradé l’Algérie Française, mais de ce jour toute sa superbe disparut.

Tandis que Ionesco rédigeait pour le journal résistant Combat du 1er juin un article intitulé : « les ignobles crapules » dans lequel il comparait Nasser à Hitler, tous les deux voulant mettre en œuvre le génocide de tous les Juifs,  et alors qu’une immense manifestation réunissait trois cent mille personne devant l’ambassade d’Israel au balcon de laquelle apparurent entre autres en soutien au petit pays menacé, Alain Delon, Johnny Hallyday, Line Renaud, Michel Simon, René Cassin, Diomède Catroux, le Pasteur Westphal… ; tandis que Claude Roy, Sartre, Picasso tenaient une conférence de soutien à Israël ; tandis que l’Aurore publiait des articles favorables à Israël ; et que bien d’autres actions étaient menées par force personnalités françaises, que fit de Gaulle, après la victoire du petit pays sur ses ennemis cent fois plus nombreux ? (réfléchissez : un contre cent !), de Gaulle, l’ex-héros  qui avait mis l’embargo sur les ventes d’armes destinées à Israël, de Gaulle, marié à une grenouille de bénitier qui refusait de recevoir à l’Élysée les femmes divorcées, de Gaulle donc, osait tenir des propos largement teintés d’antisémitisme, quelques temps après la Shoah, le plus grand crime de tous les temps, craignant que : « les Juifs, jusqu’alors dispersés, mais qui étaient restés ce qu’ils avaient été de tout temps, c’est-à-dire un peuple d’élite, sûr de lui-même et dominateur, n’en viennent, une fois rassemblés dans le site de leur ancienne grandeur ». Comme l’écrirait Élie Wiesel, le Juif, ils ne l’aiment que sur la croix. Quand il n’y est pas, on l’y met et quand il y est on l’y adore.

De Gaulle, à l’instar des autres, avait choisi la multitude contre la minorité. Les Juifs, tout bien compté, sont à travers le monde une quinzaine de millions. Les masses arabo-musulmanes ont largement atteint le milliard. Que voulez-vous, le bien est petit, le mal est grand.

Au lieu de travailler à faire triompher le bien, la vérité, nos médias, nos diplomates, nous cachent la nocivité de l’Islam, le mal, et combattent le bien.

C’est comme cela qu’il nous est dit que nous sommes en guerre, mais jamais il ne nous sera dit que nous le sommes contre des musulmans.

Bernard Atlan