Les médias sportifs français ne feraient-ils pas stupidement le jeu de la chaîne qatari Beln Sport ?

Publié le 20 août 2012 - par - 940 vues

Le récent éditorial de Cyrano analyse de manière fort complète la façon dont le Qatar est en train de s’emparer de la France. Entre autres choses, il cite, avec juste raison, l’arrivée puis la prise de place de plus en plus importante de la chaîne Beln Sport.

Eh bien parlons-en de cette chaîne. A propos d’un sport délibérément censuré par l’ensemble des media français : le rugby à XIII. Et là, il convient de rappeler, et ce n’est pas une simple parenthèse, un peu d’histoire.

Le rugby à XIII, appelé Rugby League chez les Anglais, est né dans les régions ouvrières du nord de l’Angleterre à une époque où le rugby à XV (ou Rugby Union) n’était pratiqué que par les aristocrates riches parce qu’ils avaient le temps et l’argent pour s’entraîner, et pouvaient ainsi, à peu de frais, c’est le cas de le dire, se flatter d’être des « amateurs ». Ce nouveau rugby révolutionnaire et d’une conception, voire philosophie très différente (je n’entre pas dans les détails, ce serait trop long), offrit immédiatement la possibilité à des joueurs doués mais pauvres de pratiquer leur sport préféré, tout simplement en les rémunérant, comme on le faisait déjà pour le football, ce qui leur permettait, le temps de leur carrière sportive, d’abandonner mines et usines pour se consacrer à leur entraînement. Ce nouveau rugby, très vif et spectaculaire, connut immédiatement en Angleterre du nord un succès considérable (qui ne s’est jamais démenti depuis lors).

Dès son arrivée en France en 1935, le XIII reçoit de la part du public un accueil enthousiaste et un championnat de haut niveau se met en place. Les stades sont pleins, le spectacle est superbe.

1940 : le régime de Vichy, de connivence avec la Fédération Française de Rugby (XV), prend un décret interdisant le rugby à XIII, sous le prétexte qu’il est professionnel. Par la même occasion, le XIII est spolié de tous ses biens, situation qui perdure aujourd’hui. C’est là que commence l’œuvre de censure.

Et Beln Sport là-dedans me direz-vous ? J’y viens mais encore un peu de patience.

A la Libération, le rugby à XIII recouvre le droit d’exister, mais en quelque sorte du bout des lèvres, puisqu’il n’a plus le droit de s’appeler rugby, et ne récupère aucun de ses biens. Il porte alors le nom dégradant de «Jeu à XIII », ce qui n’empêchera pas l’équipe de France de se montrer brillantissime pendant quelques années, notamment lors de la légendaire tournée aux antipodes de 1951.

Soyons justes : pendant environ 3 décennies, les media auront une attitude correcte vis-à-vis du « Jeu à 13 ». Et puis brutalement : c’est fini. Du jour au lendemain, avec une étrange et quasi unanimité dans le processus de désinformation, la presse écrite, parlée et télévisée ignore le XIII, ce qui, quand on connaît la toute puissance du pouvoir médiatique, équivaut à une véritable mise à mort. Avec la bénédiction avouée de certains présidents de la FF de rugby à XV.

Qu’en est-il aujourd’hui ? Un procès a permis, dans les années 80 (si j’ai bonne mémoire) au XIII de récupérer l’appellation légitime « rugby » à la place du ridicule « jeu ». Encore heureux ! Mais à part ça, le silence radio (c’est le cas de le dire) se poursuit. Et pas une chaîne de télé nationale ou privée pour en présenter quelques images.

Sauf… (nous y voilà) depuis peu : Beln Sport. La chaîne qatarienne, branche sportive de  Al Jazeera, s’est engouffrée dans le créneau. Elle est, du moins en France (car en Angleterre ou en Australie, on n’est pas si bête), la seule à présenter régulièrement les matches des Dragons Catalans (le seul club français qui participe, plutôt brillamment d’ailleurs, à la Super League). Une sorte d’exclusivité. Merci qui ? Merci les media français qui continuent allègrement à faire comme si le rugby à XIII n’existait pas en France et ont laissé le champ libre à nos amis qatari. C’est ainsi que nous nous trouvons dans cette étrange et paradoxale situation où l’on voit une superbe et spectaculaire discipline sportive française quasiment enterrée par les media de notre pays et partiellement sauvée de l’oubli par la télévision du Qatar.

Ne s’agit-il pas là d’une pièce intéressante à verser au dossier ?

Yves Pialot

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi