Les migrants manifestent à Varennes, un ancien héros devenu SDF meurt à Poissy

Publié le 2 août 2018 - par - 23 commentaires - 1 217 vues
Share

Pendant que les migrants clandestins manifestent contre l’hospitalité que leur offre la France, d’anciens militaires français meurent comme des SDF dans nos rues !

A Varennes-sur-Allier (Allier), ce mardi après-midi, une centaine de « migrants » en situation irrégulière ont manifesté devant la gendarmerie de la commune pour dénoncer leurs conditions de vie abominables, avec banderoles et slogans fournis, bien entendu, par l’association « Viltaïs » qui gère le centre et qui, au passage, se plaint de la baisse des crédits et subventions accordés pour le fonctionnement de ce centre.

Ces migrants vivent sur l’ancienne base aérienne :

Ils se plaignent d’un manque d’humanité et de restriction sévère, notamment de la nourriture.

Ils se plaignent de n’avoir que du pain, du lait et très peu de viande.

Ils se plaignent de devoir travailler de 7 à 17 h tous les jours.

Pour Fabien Guieze, directeur du pôle de réinsertion, son service baisse de qualité parce que les dotations de l’Etat ont baissé de 25%, donc il y a moins de personnes pour écouter ces migrants.

Selon lui « Il y a beaucoup d’angoisse chez les migrants liée à l’incertitude de leur avenir et de leur situation administrative et c’est cela qui motive leur mécontentement. »

Une solution existe pour les satisfaire et les rendre plus heureux qu’ils ne le sont : les renvoyer chez eux le plus rapidement possible, avant que leur angoisse n’attire l’attention du président, du gouvernement, des ONG et de tous ces Français qui par « humanité » se dévouent pour leur sort !

Justement, parlons-en « de tous ces Français » qui se dévouent pour le sort des migrants et leurs fournissent logement, nourriture, vêtements, et se préoccupent tant de leur santé physique et mentale, où étaient-ils pour s’intéresser au sort de Daniel Crépet par exemple ?

Un SDF est mort justement le 14 juillet, jour de fête nationale et d’hommages rendus à notre armée.

Mort dans le centre-ville de Poissy et dans l’indifférence générale.

Personne ne s’est intéressé à son sort, aucun de ces « Français » si attentionnés au sort de ces « pauvres migrants » et notamment de ces 2000, paraît-il, jeunes filles violées à la frontière française entre Menton et Vintimille (voir notre article précédent sur RL).

Ce SDF allait être déposé dans la fosse commune car il n’avait pas de papiers d’identité sur lui, certainement un « clandestin », un « sans papier », fort heureusement sur une petite feuille un nom : Daniel Crépet, c’est tout !

Qui était-il ?

L’enquête lancée par les services municipaux de Poissy, dans le but de retrouver d’éventuels proches, a permis de localiser sa famille dans les Vosges.

Sans nouvelles de lui depuis plusieurs années, sa famille a refusé de prendre en charge ses obsèques.

Mort à 47 ans, dans une rue de Poissy (Yvelines), Daniel Crépet était un ancien militaire qui avait participé à de nombreuses campagnes au Moyen-Orient et en Afrique, notamment à l’opération Daguet, lors de la première guerre du Golfe, en 1990/1991.

Il s’était engagé dans l’armée française en 1988, affecté tout d’abord au 501e régiment de chars de combat, à Rambouillet, il avait rejoint, en 1990, le régiment des Dragons à Mourmelon-le-Grand (Marne).

Daniel Crépet avait été décoré de la « croix de guerre ».

Grâce à l’initiative de Raymond Letellier, délégué aux anciens combattants et à un message lancé sur les réseaux sociaux par Jean-Pierre Pakula, président de l’association ANOPEX, qui a atteint plus de 85.000 personnes et permis de récolter les 5000 euros nécessaires pour lui offrir une sépulture digne de lui.

Un simple hommage lui a été rendu, à l’issue d’une cérémonie où le maire « Les Républicains » de Poissy, a prononcé cette phrase : « Nous rendons aujourd’hui hommage à un soldat français dont certaines cicatrices ne se sont jamais refermées ! »

Honte à la famille de ce soldat français !

Honte à l’armée qui se désintéresse à ce point du sort de ceux qui ont servi dans ses rangs !

Et, surtout, Honte à la France, à son président, à son gouvernement, pour le silence total et l’indifférence dont ils font preuve devant le décès d’un soldat qui s’est battu pour sa Patrie et qui est mort en SDF, seul, dans la rue, tel un soldat inconnu « comme celui qui dort sous l’arche immense ! ».

Manuel Gomez

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
wika

Les dotations pour les « migrants » ont diminué ?
Bonne nouvelle, espérons que ça continuera comme

DUFAITREZ

Déjà écrit hier en l’Honneur de cet Homme !
Ecrit ce jour sur Varennes non Alliés !
Dans le même temps, le Secrétariat d’Etat aux « Anciens combattants », tous disparus, hormis qq’uns d’Algérie et d’ailleurs, continue à payer ses… factionnaires !
Economies ?

dom

Messieurs les politiques, honte à vous. Vous préférez les inconnus aux hommes qui se sont battus pour notre pays. De Gaulle et tous les patriotes qui sont morts pour notre liberté doivent se retourner dans leur tombe lorsqu’ils voient le pays qu’ils ont aimé et défendu tombait en lambeaux,

patphil

honte à la france qui déroule le tapis rouge aux migrants, logés nourris, blanchis! on comprend pourquoi ils protestent, blanchis!!!

adrien

Belle demonstration que seuls les clandestins immigrés et allochtones intéressent non seulement l’opinion publique mais aussi médias et politiciens…..

Pierre

Les seuls vrais militaires qui avaient de l’honneur ont été embastillés en 1961, depuis ce sont tous des fonctionnaires en pâte à modeler.

Pr Sheldon Cooper

Ils n’avaient aucun honneur. Juste des trâitres.

35 PLUS 16 EGAL 51 EN 2022

NON DES PATRIOTES CRANE D OEUF .ILS ONT VOULU LEUR INDEPENDANCE ALORS QU ILS GERENT LEURS PAYS DE MERDE …

Pr Sheldon Cooper

Un quarteron de généraux en retraite

Pierre

Nos institutions sont de plus en plus ignobles. Mais la coléreuse gronde. Qu’ils se méfient, on pourrait bien ressortir la guillotine.

Georges S

Quand je suis allé au conseil de réforme pour obtenir une meilleure pension d’invalidité on m’a répondu: Mr, vous etes un homme intelligent éduqué cultivé vous pouvez vous débrouiller seul, les gens qui arrivent dans ce pays ont plus besoin d’aide que vous.
Je leur ai demandé dans quel service ces gens avaient servi, et je suis sorti avec mon majeur levé et les autres doigts fermés

Dupond

Mon reve !!! voir le général Devilliers a la tete de l’armée prendre d’assaut l’AN et la l’élysée

hathoriti

mon rêve à moi aussi !

Pr Sheldon Cooper

Continuez à rêvez alors. De nos jours c’est une des rares choses gratuites.

pauledesbaux

pfff c’est bon de réver le réveil sera TRES DOULOUREUX….

Sjean-louis

Impossible, l’accès à l’AN est réservée à A. Benalla !…

Yves ESSYLU

vous croyez qu’un étoilé français a encore des couilles ?, celui-là a attendu sa fin de carrière pour la ramener alors il ne peut pas inspirer plus confiance que le pseudo légionnaire qui n’a rien trouvé de mieux que se dédouanner sur le dos des identitaires
Déjà que quand j’étais militaire j’avais du mal à supporter ces paons, maintenant c’est une poussée d’urticaire chaque fois que j’en croise un

Paul Blobel

Même constat , ce sont des hauts gradés administratifs salonnards et non des guerriers
Il y a peut -être bien plus à attendre des officiers subalternes et des sous – off pour initier un putsch , qui sait ?

Pr Sheldon Cooper

On peut prendre le pouvoir avec des baïonnettes. On en peut pas s’asseoir dessus.

Pierre

On peut toujours rêver, les futures étoiles s’en iraient définitivement…

clercophage

à Dupond. : Ah non ! Il y en a un bien mieux:
Le Général de Corps d’Armée Christian Piquemal
Héros de la Bataille de Calais
4 étoiles sur son maillot
Prêt à donner son corps à la France.

Pr Sheldon Cooper

Je pense que ce général a plus d’honneur que vous.

clercophage

à Pr Sheldon Cooper. : C’est absolument certain. D’ailleurs, il est mon idole.