Les «migrants », Nietzsche et la pitié dangereuse

Calais-migrants-welcome-hereLe monde occidental a perdu la raison et c’est peut-être la pensée du supposé  irrationnel  Friedrich Nietzsche qui viendra au secours de l’Occident.
Les images savamment médiatisées  de millions de «migrants » venant du Moyen-Orient et d’Afrique en route pour l’ Occident font donc pleurer dans les chaumières.
Or, Nietzsche nous met en garde contre la «pitié dangereuse ».
Comme l’explique le philosophe Bertrand Vergely au sujet du «manque» de compassion de Nietzsche : «(La pitié dangereuse) apparaît quand quelqu’un qui est faible , sans courage, sans grandeur, demande au nom de l’humanité que l’on respecte sa faiblesse, en faisant honte à ceux qui ne le font pas. On est alors en présence d’une inversion des valeurs. Le faible devient le trait de l’humanité, alors que le fort devient un trait d’inhumanité. C’est contre cette pitié-là que Nietzsche s’est insurgé, en voyant en elle un poison pour l’humanité ». (B. Vergely ; Nietzsche ou la passion de la vie).
Que pensent en fait tous ces «migrants »? : « Nous avons lamentablement échoué dans la gestion de nos États, de nos sociétés, de nos civilisations. Mais, honte à vous occidentaux de ne pas nous aider à sortir de l’échec dont nous sommes pourtant les seuls responsables ».
Personnellement, je garde ma pitié pour tous les occidentaux qui vont devoir « faire de la place » en subissant une inévitable hausse de la criminalité, de la menace terroriste et une nouvelle dégradation de l’économie  .
Comme l’écrivait Nietzsche : « Donc, pitié contre pitié ! » *
Frédéric Sroussi 
* F. Nietzsche ; Par-delà le bien et le mal

image_pdf
0
0

4 Commentaires

  1. Les lois de la nature exigent de se défendre, et de préserver son territoire. Ce que font très bien les animaux.
    En 2003, certains pays occidentaux sont allés attaquer un pays qui n’était pas un danger pour leur sécurité, et de + situé loin de chez eux; ils ont bombardé l’Irak, détruit ses infrastructures, et mis le chaos.
    Comme si ça n’était pas suffisant, ils ont aidé des démons incarnés à déstabiliser des pays où il faisait bon vivre (Libye, Syrie).
    Ce furent des actes qui allaient à l’encontre des lois naturelles.
    Et comme, manifestement, cela n’est toujours pas suffisant (dans la violation des lois naturelles), voilà qu’ils se laissent submerger par des envahisseurs, improprement appelés réfugiés, alors que tout, dans leur attitude, dément des intentions pacifiques de leur part.
    On leur ouvre les bras, car on ne se méfie pas, et on a pitié d’eux, s’exposant ainsi au risque d’être massacré.
    Cette pitié déraisonnable s’oppose aux lois de la nature, puisqu’elle met en danger les populations des pays d’accueil.
    Où l’on voit, encore une fois, que les deux extrêmes se rejoignent : attaques non justifiées, et altruisme exacerbé.

  2. Si je me souviens correctement, (mais je n’en suis pas sure) la pitié dont Nietzsche parlait tuait ceux desquels on avait pitié, (Gott ist tot mit seinem Mitleid habt Ihr ihn getoetet – de (mauvaise) memoire), mais cette-fois-ci c’est les recepients (receveurs?) de pitié qui vont tuer les donneurs de pitié. Mais je ne les pleure pas, car ils ne donnent pas de la « pitié », ils ne s’offrent que de la masturbation pur jus ! Malheureusement, il y aura du « collateral damage » – c’est à dire: NOUS.
    Donc continuons la lutte!

    • le probleme pour continuer la lutte ,il faudrait qu,elle est déjà commencée ce qui n,est pas le cas …ca va finir dans le sang a breve echeance .

      • En disant « continuons la lutte » je m’addressais aux patriots Francais courageux tel Riposte Laique, Resistance Republicaine et leur supporters. Les « autres » – surtout le « governement » (plus correctement on devrait les apeller « la 5ieme colonne ») tel que Taubira/Belkazem/Cazeneuve/Hidalgo et leur complices ont bien commencé leur lutte, mais dans le camp de l’ennemie.

Les commentaires sont fermés.