Les minables menaces du réalisateur de « Plus belle la vie » contre Riposte Laïque

Publié le 30 août 2013 - par - 8 308 vues
Share

Nous allons faire profiter nos lecteurs d’un échange savoureux qui montre, mieux que de longs discours, les méthodes d’intimidation auxquelles recourent sans vergogne quelques vedettes médiatiques à l’encontre de sites comme Riposte Laïque, qui osent se démarquer du discours dominant.

Le Mercredi 28 août, à 19 h 09, nous recevons ce courriel

De : Philippe Carrese

Envoyé : mercredi 28 août 2013 19:09

À : ripostelaique@orange.fr

Objet : demande expresse.

Bonjour

Je constate que vous avez utilisé mon texte « j’ai plus envie » dans votre blog sans aucune autorisation de ma part. De plus, vous me citez comme réalisateur de la série Plus Belle la Vie, ce qui est vrai, mais qui n’a rien à voir avec ce texte vieux de sept ans, sorti de son contexte et utilisé sans aucun accord ni du journal « mars mag » dans lequel il était paru, ni de moi.

Je vous demande expressément de l’enlever de votre blog, et de le faire le plus rapidement possible. En cas de retard dans la suppression de ce texte sur vos pages et dans vos liens, ma riposte risque de ne pas être laïque mais judiciaire.

Merci. Salutation

Philippe Carrese

Nous répondons une première fois à 21 h 12

Le 28 août 2013 à 21:12, ripostelaique a écrit :

Quel empressement ! Quelle finesse dans la menace : riposte juridique ! On tremble !
Quitte à vous décevoir, il va vous falloir être plus précis. Vous ne figurez pas dans nos auteurs, et, quitte à décevoir votre ego, on ne voit absolument pas à quel texte vous faites référence.
Donc, il faut nous aider, envoyez-nous le lien. Je n’ose vous dire bonne soirée, de crainte de subir de nouvelles menaces
judiciaires.
Cyrano

A 21 h 36, Philippe Carrese nous fait parvenir le texte incriminé

http://ripostelaique.com/le-realisateur-de-plus-belle-la-vie-craque-et-ecrit-quil-ne-supporte-plus-marseille.html

De quoi est-il question ? Un texte, titré « J’ai plus envie » a largement circulé sur la toile, où le réalisateur de « Plus belle la vie » se répand en propos désabusés sur la dégénérescence de sa ville.

Sur son blog, il écrit d’ailleurs ceci : J’ai plus envie » est une chronique parue en 2006 dans le défunt magazine « Mars Mag ». Ce texte coup de gueule circule sur la toile depuis quelques temps, dans son intégralité. Je ne sais pas pourquoi ni grâce à qui ces mots se transmettent d’un internaute à l’autre, mais ça n’a aucune importance, tant qu’il circule à la virgule près comme je l’ai écrit. Le voici tel qu’il est paru à l’époque. Depuis cinq ans, rien n’a changé, malheureusement…

Ph. Caresse

Autrement dit, Philippe Carrese reconnaît l’existence de ce texte, confirme qu’il a été repris par beaucoup de sites, et surtout affirme qu’à partir du moment où il circule à la virgule près, il n’y voit aucun inconvénient. Il suffit d’ailleurs d’aller sur Google, et de taper « Philippe Carrese, j’ai plus envie », pour constater que des dizaines de sites ont repris ce texte.

Quelle mouche a donc piqué le réalisateur, pour qu’il brandisse de telles menaces, sur un ton aussi directif ? Aurait-il peur d’avoir dit la vérité, en 2006, et que cela puisse lui coûter quelques contrats, sept ans plus tard ? Aurait-il subi des pressions de son milieu professionnel, lui faisant savoir qu’il était repris par des sites d’extrême droââââte, et que cela était abominââââble ? Serait-il effrayé par le fait que, curieusement, depuis trois jours, l’article écrit il y a deux ans fait un malheur quant au taux de visite ? N’aurait-il pas apprécié la manière dont Florence Labbé parlait de son feuilleton et de ses manipulations idéologiques bien pensantes ?

http://ripostelaique.com/marseille-dans-plus-belle-la-vie-les-mechants-sont-forcement-les-chretiens.html

Toujours est-il que le bougre veut joueur au méchant, rouler des pectoraux, et tenter de nous intimider : retirez cet article dans la seconde, ou je lâche mes avocats !

Eh bien la réponse est non. Cet article restera sur notre site. Nous en avons plus qu’assez de ces restrictions permanentes à la liberté d’expression qu’on veut nous imposer. Nous  estimons, certains de notre bon droit, qu’on peut encore, dans ce pays, publier un texte, et le commenter. Nous avouons que nous préférons Philippe Carrese qui, en 2006, rompant avec le politiquement correct, ose dire des vérités sur Marseille que l’actualité confirme chaque jour, que le pathétique réalisateur de la série bobo « Plus belle la vie » et ses minables menaces.

Paul Le Poulpe

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.