Les mondialistes financent Plenel et Médiapart pour vomir sur Éric Zemmour

Éric Zemmour Président ? Espérons-le pour la France

Décidément, Éric Zemmour pose un problème à Mediapart, ce torchon gauchiste islamophile et immigrationniste. Edwy Plenel s’acharne sur l’éditorialiste souverainiste.

Éric Zemmour n’a rien dit de ses intentions de se présenter ou pas aux élections présidentielles, mais Mediapart n’en a cure et fort de ses doutes, s’est lancé contre cette possible candidature. Il fait le ménage dans une pièce pour l’instant vide, par précaution, pour avertir que de toutes les façons, il sera aux côtés d’Emmanuel Macron qui le finance et le protège.

Il n’est pas le seul puisque Mediapart, qui serait incapable de survivre sans les subventions de l’État, n’est pas regardant avec d’autres financement « progressistes ».

Que nous dit OJIM dans un article datant de 2018.

Mediapart, au ton parfois rebelle et dont certains articles adoptent l’écriture inclusive, a été lancé avec l’aide du grand Capital et un investissement proche de 4 M€. Contrairement au Média, « absolument seul ».

On pense à Valeurs Actuelles bien sûr, qui est agressé en permanence par les gauchistes islamo-collabo, mais aussi à Riposte Laïque qui subit le shadow banning (bannissement furtif) sur les différents réseaux sociaux et les attaques judiciaires cherchant à le « saigner » à mort.

On trouve dans cet article des informations sur ces « gentils humanistes capitalistes » qui promeuvent ce site mondialiste comme la société des Amis de Mediapart qui aura apporté 504 000 € à sa création.

Qui sont les 88 financiers qui ont apporté leurs oboles à ce torchon ?

Ils n’ont jamais été rendus publics, mais on y trouve tout de même Maurice Lévy, PDG de Publicis, ou encore Xavier Niel (2 fois 100 000 €), ainsi que des ex-partenaires de Benoît Thieulin, une personnalité du numérique, un entrepreneur et un homme politique français, directeur de La Netscouade, une agence de communication numérique.

Il y a eu aussi Stéphane Hessel décédé en 2013, Luc Dardenne ou Sarah Moon, (née Marielle Sarah Warin ancien mannequin et photographe). Sans oublier Stéphane Fouks (Euro RSCG), Nicolas Bordas, vice-président Europe de l’agence TBWA, qui a donné à Mediapart son slogan : l’info part de là.

Tout cela pouvant nous faire comprendre pourquoi ce torchon de Mediapart préventivement cherche à raréfier l’oxygène d’une éventuelle candidature d’un homme qui représente un véritable danger pour les mondialistes, les progressistes. Ils veulent à toute force un duel Macron/Le Pen parce qu’ils savent que c’est Macron qui sera élu au second tour.

Pour le moment, tout est fait pour faire grimper dans les sondages une madame Le Pen compatible désormais avec l’Union européenne et les tribunaux européens. Certes, il faut qu’elle garde son discours souverainiste, sa lutte contre l’immigration, mais bientôt, elle sera rattrapée sur les dossiers sécurité et justice par la propagande macroniste qui sera aidé en cela par la mémoire de poisson des électeurs français.

Il y aura bien sûr chez les macronistes la tentation d’en faire trop ou pas assez pour ranimer la peur du nazisme, « les heures sombres » et rien n’interdira à Macron, ce triste inculte en Histoire, de nous faire le couplet du « plus jamais ça », voire faire une nouvelle visite au village martyrisé d’Oradour-sur-Glane.

Tandis qu’Éric Zemmour est un homme que Macron ne peut pas aborder sans une crainte légitime. Il n’envoie pas ses ministricules se faire ridiculiser inutilement sur le plateau de CNews. Il s’informe, examine, observe et peut-être tire quelques leçons.

Une crainte tout d’abord pour son ego personnel compte tenu de sa pauvreté en connaissances historiques, de sa minable vision de la France, de sa volonté de détruire le roman historique que soutient Éric Zemmour.

En cas de duel, Emmanuel Macron sera confronté à ses déclarations incessantes sur les « Gaulois réfractaires », la France criminelle, la colonisation crime contre l’humanité, l’esclavage et autres fadaises et repentances à répétition qu’il aura dites en France pendant les cinq dernières années et surtout à l’étranger.

Il sera confronté à un homme qui le surpassera et de loin sur le patriotisme et son rejet d’une Union européenne invasive, castratrice et mortifère pour la France une et indivisible.

Mediapart en vomissant sur Éric Zemmour avant qu’il ne se soit déclaré, sans même savoir s’il le fera, bombarde de ces pseudo-infos et improbable découvertes un homme qui fait peur à la bien-pensance.

Son succès sur CNews n’y est pas pour rien et tous les islamo-gauchistes et autres collabos de l’islamisation savent qu’ils ont bien plus à craindre d’Éric Zemmour que de madame Le Pen qui n’a pas sa fiabilité intellectuelle, sa culture et sa puissance de feu.

Si j’avais à faire un choix entre madame Le Pen et Éric Zemmour, il est clair que ce serait Zemmour mon candidat.

Mediapart sait que beaucoup de citoyens, de patriotes feront le même choix que moi. Ce n’est pas pour démolir madame Le Pen gratuitement, pour le plaisir, pour faire un doigt d’honneur aux militants du Rassemblement National que je respecte, mais tout simplement parce que Le Pen est pour moi trop louvoyante sur ses opinions politiques, sur l’islam qu’elle considère à tort, compatible. Cet été, elle devrait lire le Coran et des livres écrits par des femmes ayant vécu douloureusement l’islam en Iran, en Arabie, en Afghanistan, au Pakistan voire plus près de nous, en Afrique du Nord.

Éric Zemmour est plus sûr, à l’écoute, et a un sens aigu de notre histoire, de notre civilisation française, un amour de notre France de 1 500 ans d’âge, celle de nos rois, empereurs et Républiques.  Il a une vision de l’avenir et il a juste la prétention de sortir la France de sa léthargie suicidaire mise en place par quarante d’abandons et de trahisons par ses « élites politiques ».

Ce que veut Mediapart, qui est en service commandé, c’est détruire dans l’œuf cette possible déclaration de candidature, asphyxier l’espace, faire douter les patriotes qui souhaitent que Zemmour se présente.

Nous savons que si Éric Zemmour se déclare, ce sera une guerre à mort pour Mediapart, mais aussi pour Le Monde, Libération Huffpost, Télérama, etc., et pour tous les journalistes bien-pensants, ceux de Radio-France (Rance-Inter, Rance-désinfo, France 2, 3, etc., et autres Arte). Nous aurons droit aux tirs de barrage des islamo-collabos et autres gauchistes de droite comme de gauche.

Curieux : lorsque vous faites une recherche sur Éric Zemmour, Google met en tête de gondole tous les journaux bien-pensants qui vomissent sur lui. Il est vrai que Google le présente comme un journaliste politique, écrivain, essayiste et polémiste français, généralement classé à l’extrême droite sans dire par qui bien sûr. Sans doute par Mediapart.

Il y aura une guerre déclarée sur toutes les chaînes de télévisions et de radios qui vont s’acharner sur Zemmour, le salir, le vomir, lui trouver des saloperies, au nom de leurs subventions et de leurs intérêts financiers et idéologiques. Cela va être d’une grande violence.

J’espère qu’il se présentera, mais surtout qu’il sera suffisamment armé moralement et avec de larges soutiens politiques pour faire que cette campagne soit sa bataille d’Austerlitz.

Vive la France, vive l’Empereur.

Gérard Brazon

image_pdfimage_print

11 Commentaires

  1. Ce torchon parie sur la connerie des francais, sur ce coup il joue gagnant. Dans le genre encore plus merdique il y a Slate.fr pilote par une ordure nommee Atali.

  2. A mon humble avis, si MLP a effectivement peu de chances (pour la France) de gagner contre edward (micron ne se représentera pas), Zemmour n’en a strictement aucune tout seul..

    Il faut donc chercher une autre raison sur le fait que merde-à-part tape sur Z..et pourquoi pas parmi celles-ci :

    1) Simplement la volonté de le faire virer de l’espace médiatique (mais d’autres merdias s’en occupent déjà)

    2) L’accord non public, pour le moment, de son futur soutien à MLP (dans la séquence bad cop / good cop)
    Rendez-vous compte qu’aujourd’hui, au niveau politique, il y a déplacement des plaques tectoniques restées jusqu’alors figées, des recouvrements se font, des failles se creusent c’est ce qui me donne plein d’espoir .

    2022 sera patriote ou la France que nous connaissons disparaîtra !

  3. Parfaitement d’accord avec cet article.
    Ces pourritures craignent tellement EZ qu’elles suintent déjà leurs vomissures par tous les pores de leurs différentes peaux de lâches.
    Le combat sera dantesque si EZ se déclare.
    Dantesque ne signifie pas ici effrayant; ces dégénérés ne nous effraient pas; par contre, nous savons qu’ils emploieront les méthodes les plus viles, à leur image répugnante, pour tenter de l’abattre.
    Leur façon de « combattre » est toujours l’ignominie; l’Histoire est là pour en faire preuve.
    EZ aura le courage physique pour résister; aucun doute; mais supportera t-il cette purulence permanente? En combat loyal EZ les surclasse à l’infini. Mais là, il devra se confronter à la fange; au fumier dans lequel ils ont l’habitude de se vautrer.

  4. Si, comme je le souhaite ardemment, Éric a la foi en la France et le courage de se présenter aux presidentielles, ce ne sera pas un chemin bordé de fleurs pour lui mais un chemin long et difficile et escarpé qu’il devra franchir. Si une majorité se trouve derrière lui, souhaitons lui tous les succès possibles !! En revanche, s’il échoue… Je ne préfère pas penser à l’après. Tous avec Éric !!!!!

  5. « Ils veulent à toute force un duel Macron/Le Pen parce qu’ils savent que c’est Macron qui sera élu au second tour. »
    Depuis 2002, ils en rêvent tous, exemple, Sarkozy : 3 jours avant le premier tour des présidentielles, il avait commandité un « attentat » attribué à Mohamed Mera (qui n’était pas responsable), espérant ainsi que Marine Le Pen serait au second tour, face à lui…

  6. Cet article répond entièrement à mes pensées. le courage et la détermination d’Eric Zemmour sont phénoménales. Je l’adore, plus je l’entends, plus je le lis et plus je me retrouve en lui. Il a trop d’ennemis, de jaloux qui lui barreront la route. De plus je crains pour sa vie et celle de sa famille (oui je le dis), Car il est trop fort et c’est souvent ces gens là que les pourritures de tous bords veulent abattre. Les Français qui le soutiennent n’auront pas le courage de le défendre : triste très triste.

  7. Rien à dire à tous ces journaux vendus, au sens propre du terme, juste dire et répéter : Zemmour président. Il est actuellement le seul à savoir que le ménage de la France peut être fait, avec efficacité et sans douleur pour les vrais français, pas un français de souche mais par des français aui aiment leur pays, la France, et qui le disent.
    PS : Marine Le pen n’a aucune chance, elle le sait très bien, mais les dédommagements financiers à son parti à la suite des élections, des millions d’euros, lui suffisent largement sans l’obliger ensuite à travailler

  8. Pardon ! Mais de mon point de vue :
    De Villiers, Président,
    Zemmour 1° Ministre.
    L’un pour la pensée calme et historique,
    L’autre pour l’Action !
    Question d’âge et de tempérament.
    J’espère qu’ils y pensent….

  9. zemour est comme zorro il derange
    le derangement c est maintenant marine rallie toi a lui pour sauver la france

  10. sans entourage et soutien de poids zemmour se ferait massacrer tant la gangrène gauchiste et collabo est encore présente de façon hégémonique sur tous les médias et chaines publiques et certaines privées – envoyer zemmour dans la fosse aux lions c’est nous priver d’un éditorialiste éclaireur et résistant hors du commun, le seul à oser dire les vérités malgré ce que cela lui coûte en procès divers et variés

Les commentaires sont fermés.