Les Monologues du vagin LREM, c’est l’avenir culturel de la femme

Publié le 11 mars 2018 - par - 15 commentaires - 965 vues
Share

Bachelot, Schiappa et El Khomri ont démontré que l’on peut être nulle en politique et être nulle pour la comédie. Il y aurait donc encore une vie LREM pour les nulles de la politique, comme le démontrent deux ex-ministres et une ministre en activité à l’affiche d’une absurdité devenue un pilier du féminisme comme Les Monologues du vagin. LREM doit rendre un hommage subventionné à la Journée internationale des droits de la femme. C’est un hommage à la condition féminine offert par trois nulles de la politique ! Bachelot a affirmé à la télé soutenir la limitation à 80 km/h avant de reconnaître qu’elle n’a pas de voiture et qu’elle ne conduit pas.

On n’a jamais autant parlé de vagin, dans tous les médias, que depuis « la pub du vagin, c’est l’avenir culturel » pour masquer la limitation à 80 km/h. Les femmes sont incitées à balancer leur vagin et les hommes sont sommés d’avouer leur machisme culturel. Et que de récits honteux du vagin LREM politique à venir !

Sans compter la demande insistante de « tous les vagins du monde » de se donner la main avant que les nulles de la politique finissent dans les poubelles de l’histoire des médiocres dépourvues de talent.

On a déjà connu le summum du mauvais goût socialo-populiste et la haine de l’excellence avec la Royale vaginite socialiste mise en scène à Versailles par les politiciens médiocres de l’État-PS de Hollande, le roi Ubu déchu. La Royale vaginite socialiste était la haine de l’excellence et l’autre vertu de l’indignation !

« Le vagin de la reine » d’Anis Kappor, à Versailles, était un affront politique. La fausse Culture officielle socialiste LREM, c’est la Culture officielle du déshonneur et le système officiel de « l’impudeur pour tous« .

C’est la Culture officielle LREM vulgaire, le culte de l’enfumage, de la diversion et des manipulations politiques grossières de l’indécence ordinaire, qui résume Les Monologues du vagin. C’est après la vilenie de la Royale vaginite des « pertes blanches » nauséabondes, toute honte bue des bobos socialo-vulgaires.

C’est encore les pantalonnades du vagin LREM qui continuent à résumer la Culture officielle du Royal petit-bourgeois parvenu de l’Élysée, qui se prend pour le Roi d’Espagne. Il y a beaucoup de continuité entre la propagande socialo-populiste de la médiocratie LREM et la caste bobo anti-élitiste ou « élito-clastique« . C’est ce que démontrent Les Monologues du vagin après l’impressionnant passage à l’acte de la Royale vaginite et des « pertes blanches » nauséabondes des bobos-socialos de Versailles vis-à-vis des citoyens normaux.

C’est le règne du dogme monologal du vagin bobo-élitiste contre la démence des « lois fiscales iniques de la république socialiste en Marche » et de la « nuisance LREM » pour tous. Qui pourrait croire qu’il s’agirait d’autre chose que d’un artifice du vagin socialo-populiste misérable dans « l’art LREM de la fumisterie » ?

L’imposture du dogme du vagin LREM aura finalement avorté, malgré l’accumulation des subventions politiques inopportunes. La Culture du vagin LREM est honteux et misérable, ce symbole invite au renouveau de la résistance déterminée comme qui a su dégonfler l’outrance socialo-fumiste du plug-anal « porno-gay« .

Minable hégémonie de la tyrannie idéologique « vagino-centrique » de l’État-PS-LREM. Mais personne n’est dupe de l’usurpation idéologique faussement esthétique du lobby GOF-LGBT porno-gay infiltré de l’État- LREM. Comme quoi la liberté de nuire des pseudo-artistes, et escrocs en tous genre, est loin d’être en péril.

La censure politique des Fake News LREM plane sur la France libre, la Culture du vagin est la France en décomposition. L’imposture pseudo-artistique décadente du vagin est mise en scène dans les médias inféodés et subventionnés par LREM. Le scandale porno-gay du « sextoy« , érigé Place Vendôme à Paris, avait déjà suscité la polémique, comme l’exposition « Zizi sexuel » pour les enfants des écoles à la Villette. On disait que cette exposition devait être instructive, pour le plus grand bien des enfants des écoles contre les familles !

Le « dégonflage spontané » de la mystification de Paul McCarthy a été mis sur le compte des « mêmes forces obscurantistes qui s’en prennent aux ABCD de l’égalité » que Blanquer veut remettre en œuvre pour les idées létales des pédagos de l’Éducation Nationale et la propagande socialo-communiste LGBT libertaire.

Lu sur le salon Beige : « Le retour des ABCD de l’égalité ? Selon Marianne : É. Philippe a présenté des mesures prises par le gouvernement qui a fait de l’égalité des sexes la « grande cause » du quinquennat. Dans son discours, il a notamment abordé la question de l’éducation : « Pour assurer la transmission d’une culture de l’égalité, tout commence à l’école. C’est lors du processus de socialisation que nous devons lutter contre les préjugés sexistes« . Déjà en 2013, la ministre Belkacem des Droits des femmes a voulu engager ce même combat. Belkacine voulait imposer un enseignement appliqué en maternelle et en primaire pour lutter contre les stéréotypes de genre et le sexisme. Édouard Philippe propose d' »assurer la transmission d’une culture de l’égalité » dès le « début du processus de socialisation« , dans une démarche ressemblant trait pour trait aux « ABCD de l’égalité« , axée notamment sur des séances en classe consacrées à la lutte contre les préjugés. »

Ainsi, les bobos LREM soixante-huitards gauchisants, les socialos attardés et repus, sont les adeptes GOF de la Libre Pensée sénile et les défenseurs d’une liberté monologale du vagin LREM à sens unique.

Habitués à régner en despotes absolus sur « l’expression du vagin idéologique et soi-disant artistique« , ils nous vendent aujourd’hui les Monologues de la bêtise pour les nulles de la politique LREM. Aussi, les leçons de morale du vagin LREM pour les nulles des bobos soixante-huitards gauchisants, lancées contre les soi-disant nouveaux censeurs, les suppôts de la réaction contre les « ABCD de l’égalité« , ne gagneront pas.

Seule « la liberté d’expression des gens normaux » peut vaincre dans cette lutte contre l’art officiel de la fausse Culture LREM et la mystification perverse décadente des Monologues du vagin LREM pour les nulles.

Pour paraphraser ce commentaire porté sur la presse, « si l’art libre peut être beau ou laid, l’art officiel du vagin LREM contemporain est toujours laid« . Si les bobos parlent du vagin aux bobos, on peut espérer qu’il y aura toujours plus de progrès dans le déclin culturel LREM. C’est pourquoi la prise de conscience politique croissante, par la population qui travaille et les familles, de la misère morale et de l’inhumanité de l’existence « des gens normaux« , est de plus en plus nécessaire contre la propagande LREM des Monologues du vagin.

LREM tente une diversion du racket fiscal de la CSG et des chiffres réels du chômage avec la fable de la fausse Culture du vagin sur toutes les télés de la caste politico-médiatique vulgaire pour la propagande de la médiocrité ambiante du vagin LREM. Avec la fausse Culture officielle du vagin LREM « en tous genres« , les enflures idéologiques de la propagande homosexuelle, bi-, trans-, du lobby LGBT continuent de plus belle.

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
DURADUPIF

Niveau zéro de la Culture !!!???

dufaitrez

On attendait le Ministère de la Vérité ? Voilà plus urgent !
Le Ministère du Vagin !!! 3 Ministres ou anciennes…
On plonge dans les… profondeurs de la bêtise Féminine !
Nous les hommes ? Plein de C…

Lionel

« fable de la fausse Culture du vagin sur toutes les télés de la caste politico-médiatique vulgaire pour la propagande »

Je crois que TMN délire un peu parce que je suis prêt à parier que l’immense majorité des français n’a soit jamais entendu parler de ce spectacle, soit s’en fiche royalement.

Il faudrait aussi lui rappeler que le mot « vagin » n’est ni insultant, ni humiliant ni péjoratif, contrairement à ce qu’il semble croire.

Thierry Michaud-Nérard

Lionel est de retour après des vacances bien méritées. Espérons que l’air de la montagne lui aura oxygéné les synapses…

Lionel

Merci de votre sollicitude, TMN.
Malheureusement, vos commentaires ne disent toujours rien sur le fond, et en restent à des remarques ad hominem.
Les synapses encrassées ne sont peut-être pas celles qu’on croit!

gillic

Ces gros thons sont la honte de la gente féminine, là, la culture touche le fond……du …….vagin !!!!

JOSETTE

Elles font HONTE aux femmes!

Serge

Ces LREM, toujours les mêmes socialistes qui n’on fait qu’une chose : changé de nom grâce à un socialiste qui a réussi, lui.
Éternellement des discours en dessous de la ceinture.

cayssials

qu’elles s’occupent de leur vagins; ceci dit le vagin a la schiappa doit pas être trop mal
(elle aime le cul et sa se vois)

Lisianthus

Et ça se voit que cayssials a passé plus de temps là-dessus que sur l’orthographe.

JILL

Les monologues du vagin récités par trois casse-couilles .La Schiappa n’a rien d’autre à faire au gouvernement que de se livrer à ses âneries .

Le Vieux autodidacte

Je pense que face a la nulité des dialogues de cette parodie de piece et face a ces ‘ 3 bonnes a rien ‘ ou mauvaises en tout ….un sous titre s’impose….’ PLUS CONNES QUE MOI TU MEURT ‘ !

Allonzenfan

3 pétasses vaguement ministres sur une estrade et le bon peuple est sommé d’accourir, de cracher au bassinet et d’applaudir… Et puis quoi encore, elles n’ont pas coûté assez cher à la République ?

Anne Lauwaert

Cette pièce a été créée à Broadway en 1996, nos “féministes” n’ont que 20 ans de retard… Qui s’y intéresse ? Macron en tête, nos zélites font du théâtre, elles jouent la comédie. Smartfon fait du watsap. Les culs terreux ne sont pas dupes.

Peg

Question: qui se déplace pour perdre son temps à écouter ces 3 andouilles monologuer là-dessus? Des chômeurs payés pour?
Quelle décadence!!!!!