Les Mureaux : l’élu socialiste avait oublié que les « racisés » n’aiment pas les Blancs

Il a eu le nez creux, le petit père Zemmour, en nommant ainsi son parti, « Reconquête », à l’aune du petit fait divers que je vous rapporte, c’est comme s’il avait lu dans un horoscope l’avenir du pays français.
Je pose ici la question : Zemmour a-t-il consulté à Delphes ou à Dodone, s’est-il fait tirer les cartes à la Foire du Trône par une Gitane particulièrement assimilée qui l’aurait mis en garde comme les trois mousquetaires ? ( et non pas « s’est-il fait tirer par une Gitane ? » tout court, ne détournez pas le texte).

Car il va s’agir réellement de reconquête.
« Le Blanc quitte ma ville, on est chez nous ici », c’est ce que je me suis entendu dire avant qu’on ne me poursuive jusque devant mon domicile pour me menacer de mort ensuite. Oui, les citoyens d’origine européenne peuvent faire l’objet de racisme. Et c’est un homme dont tout le parcours politique s’inscrit à gauche qui vous le dit ».
https://www.fdesouche.com/2022/09/29/les-mureaux-victime-dinsultes-et-menace-de-mort-boris-venon-demissionne-du-conseil-municipal/

Voilà ce que s’est entendu dire un élu municipal des Mureaux, blanc de peau, qui l’a poussé à démissionner et à déménager de cette ville.
Il y a un mot-phrase concept pour cela, « déportation forcée de Blancs du territoire français par des Afro-muzz-Maghrébins qui se croient chez eux ».
Une chose de marrante dans l’affaire, cet élu est du PS, c’est-à-dire l’une de chevilles ouvrières les plus actives du Grand Remplacement.

Dieu se rit bien sûr et moi avec, cette affaire n’est pas sans rappeler le guignol Tapie qui pensait échapper au tabassage lors du cambriolage de sa taule par des colorés en assurant les impétrants qui avaient pénétré chez lui (et non « qui l’avaient pénétré », restez-en ici au texte SVP) qu’il n’était pas raciste, en un mot qu’il aimait les griots et les exotiques y compris mahométans.
Dieu a ri ici également et moi aussi aux affres de Tapie, et on se demande si les desseins de Dieu ne sont pas de s’en payer une sacrée bonne tranche sur plusieurs années à voir les Grands Remplacistes se faire suriner, violer, baiser, tabasser, attaquer au cou par leur Golem qui ainsi leur a échappé comme Jakubowicz :
« Des femmes veulent plaider avec le voile. Un avocat, ça plaide avec sa robe, point final. Venir me dire à moi que je suis islamophobe et raciste »…

Eugénie Bastié : « Vous avez participé à installer ce climat-là ».
https://www.fdesouche.com/2022/09/28/alain-jakubowicz-des-femmes-veulent-plaider-avec-le-voile-un-avocat-ca-plaide-avec-sa-robe-point-final-venir-me-dire-a-moi-que-je-suis-islamophobe-et-raciste-eugenie-bastie-vous-avez/

Golem : « À l’origine, le Golem est une créature mythique issue de la culture juive. On la retrouve décrite dans les psaumes du Talmud et signifie “embryon, inachevé, informe” en hébreu ».
https://golem.ai/fr/blog/entreprise/golem-mythe-robot

Or à un moment de masse critique atteint, le mythe du Golem devient réalité, il quitte les couches du songe mental pour s’imposer dans le réel pour venir vous égorger pleine nuit avec votre famille.
Ici, le parallèle est saisissant qui vous prend littéralement à la gorge comme le couteau du coranique avec le mythe du Grand Remplacement qui devient palpable dans la réalité lors d’égorgements, déportations de Blancs, assassinats sommaires même pas cataloguables en beaux-arts, autant l’annoncer comme un Nouvel Évangile à Marie de mise en garde : le sieur Boris Venon des Mureaux vient de se faire courser dans sa bonne ville par son Golem qu’il croyait pourtant maîtriser.
C’est que d’inachevé, d’embryon ou d’informe, le Grand Remplacement a pris justement forme dans la réalité de tous les jours.
Incidemment on notera la glose : les plus ou moins colorés annoncent la couleur quand ils assènent dans l’espace public ce genre de péremptoire : « Le Blanc quitte ma ville, on est chez nous ici », signifie qu’il n’y a aucune assimilation, intégration, incorporation, unification ou autre truc à la con possible : ces gens ne sont pas là pour vous côtoyer, ils sont là pour vous expulser de votre pays.

« Le mélange mixitaire heureux est un mythe » nous dit le Golem Grand Remplaçant, c’est la réponse du tac au tac du mythe au mythe, et c’est le Golem qui perd sa diaphanéité de mythe pour prendre la forme de la créature échappée tenant le couteau qui vous attaque au cou : le Grand Remplacement vaut pour tous, y compris ceux qui l’ont initié, ici Dieu se rit abondamment, dire que l’on m’a fait passer pour un fasciste depuis 20 ans moi qui, avec Cassandre qui depuis sa naissance brandit sa pancarte « qui ? » trouvée dans son berceau déposée là avec préméditation par le Dieu rieur, dessinait en public sur toutes les places de marché de France comme le mouton de St Ex les desseins du Dieu à jamais rieur.

La mue de mythe au réel du Golem est, comme toutes les naissances au forceps, sanglante, je pouvais montrer les guerres tribales en Afrique, les assassinats dans les pays musulmans, les condamnations à mort des chrétiens partout dans le monde, « Golem pour faire peur aux petits enfants de France qui refusent le racisme » me répondait-on, alors que mon seul dessein à moi était de leur assurer une longue vie sauve.

Bref je m’étais fait au mythe d’être devenu le Juif Errant dans mon propre pays qui porte sa vérité tirée des réalités du monde vécues par des centaines de millions de persécutés et persécutées, comme les femmes d’Iran ou d’Afghanistan « musulmanes malgré elles » qui sont autant d’Alsaciennes-Lorraines « malgré elles » d’Allemagne.

Je vivais dans le conte en criant au loup, j’étais devenu persécuté moi-même par les anti-racistes, comme si toute vérité relevait de la litanie d’une étrange Cité Interdite : Melmoth était l’alias que les forces de police à la solde des Grands Remplacistes avaient gravé à l’eau forte sur mon passeport, figurez-vous que j’en étais fier, je détenais la vérité, je le savais, ils ne voulaient pas le savoir, voilà le partage du monde entre les bons et les mauvais, le reste est littérature.
Comme dans Brocéliande je jouais les Merlin en voyant l’avenir comme Zemmour a vu et lu le vôtre, Excalibur restait bloquée dans son socle de pierre, mais aujourd’hui que le Golem court les rues, les banlieues, les squares, les halls de HLM, les bouches de métro ou les espaces borgnes, je ne suis plus le seul à voir Dieu rire : les Grands Remplacistes, créateurs du Golem, sont pris d’effroi.

Moi je ris avec Dieu : comme je suis prévenu, mais pas au sens Dupond-Moretti, je suis sur mes gardes car un averti en vaut quatre, tandis que les Grands Remplacistes restent des naïfs.
Ils croient encore à leur connerie humaine, alors je fais le pari qu’ils seront égorgés avant moi : j’aurais le temps de rire une dernière fois, ça vaut tout l’or du monde ça, le Golem n’est pas un mythe, je le sais, mais les Grands Remplacistes ne veulent toujours pas le savoir, ils en mourront les premiers.

Jean d’Acre

image_pdfimage_print

4 Commentaires

  1. Boris goût du neuf se fait rattraper par son idéologie anti estreme drouate. Attendons, nous allons en voir beaucoup d’autres dans le même cas. Ça ne sera pas dans 50 ans, même si ces pourris espèrent egoïstement que ceux qui seront concernés seront leurs rejetons, ben non ! C’est eux qui le seront et dans pas longtemps ! Sie kommen ! Euh, ils sont déjà là…

  2. j’espère qu’il n’y aura pas un seul coup de main à tous ceux qui ont participé PENDANT 40 ans passivement ou hyper actifs au Grand remplacement et qui retournent leurs vestes voyant le vent tourner parce que les remplaceurs n’en ont rien branlé de ceux qui les ont aidés, ces aidants étant considérés par les remplaceurs comme pareils que leurs ennemis habituels MAIS EN PLUS CONS.

  3. cet élu n’a été qu’insulté, peut être aurait il préféré être violé ?

  4. Jean, très belle démonstration, avec un style particulièrement soigné en plus !!
    Le réveil commence, il est douloureux, et certains « s’endorment pour toujours », sous les coups du golem en question !!! trop tard pour eux, et quand ils s’agit de gens comme le tapie, je me dis  » mais mieux vaut lui que moi  » qui voit également, mais seulement depuis 12 ans environ, la même chose …

    Triste à dire, mais il faut que le pays s’effondre, et que la souffrance envahisse nos rues, nos villes, en fait, nos vies tout court !!

    Et je suis aussi sur mes gardes, préparation psychologique, et physique…

    Rappelez-vous tous d’une chose : le µ est là pour nous détruire, par procuration, en utilisant des dégénérés qui croient qu’ils sont les « zélus », alors que c’est précisément parce que ce sont abrutis FINIS pour la plupart, qu’ils ont été « choisis » …
    https://resistancerepublicaine.com/2019/11/04/pourquoi-ont-ils-choisi-lislam-pour-nous-exterminer

Les commentaires sont fermés.