1

Les musulmans de Clichy portent plainte : pourquoi se gêner ?

L’union des associations musulmanes de de Clichy la Garenne, UAMC, ne manque vraiment pas d’air ni de culot. Elle a décidé de porter plainte contre X mais ce sont les élus et le maire qui ont manifesté vendredi dernier contre les prières de rue, qui durent depuis mars à Clichy, qui sont visés.

Ces prières (en réalité, des incantations guerrières), quoi qu’en disent les collabos et autres idiots utiles, perturbent énormément la circulation, le commerce, nos valeurs et nos principes républicains. Et perturbent aussi ce pôle qui recèle de nombreuses entreprises : cela ne correspond pas à une bonne image de Clichy, dit le maire de manière savoureuse…

http://www.20minutes.fr/societe/2168463-20171114-prieres-rue-clichy-responsables-musulmans-vont-porter-plainte-apres-rassemblement-elus

Et de quoi les barbus accusent-ils les élus et le maire de Clichy, Rémi Muzeau, LR ?…Les premiers sont accusés de violence. Le second de diffamation et incitation à la haine raciale. On s’en tiendrait les côtes si une indignation puissante ne montait pas contre ces gens qui renversent les rôles, prétendant que c’est nous qui divisons la société française !…

Violence ? On attend de voir, mais Valérie Pécresse la mèche sur l’oeil, en manteau rouge et mains dans les poches, ne semble pas avoir usé de la moindre violence, même si sa proposition de concordat faite juste après la manif choque beaucoup. Et les autres élus ont l’air bien débonnaires, armés seulement de leur écharpe tricolore et de la Marseillaise, que les musulmans n’ont pas voulu entendre : ils se sont bouché les oreilles, montrant par là leur francitude…

Les tenants de l’islam sont partout dans le monde ceux qui montrent le plus de haine et de violence. Le lendemain de l’anniversaire du Bataclan, ce ne sont que les autruches qui diront le contraire et malheureusement le petit Cron fait partie des autruches. A ce niveau c’est de l’aveuglement volontaire, pour ne pas dire plus.

Incitation à la haine raciale ?… Mais l’islam n’est pas une race. L’islam est un système politique qui rassemble des gens qui sont de toutes les races. La race n’est pas le commun dénominateur de l’islam. Par contre les adorateurs d’Allah, eux, incitent volontiers à la haine. La preuve dans ce cas précis : des tracts retrouvés sur place. Plus largement, les multiples incitations à la haine qui figurent dans le coran, et les épopées sanglantes multipliées partout par cette secte tout au long de l’histoire et aujourd’hui même.

De plus le maire ne semble pas haineux dans ses propos, il énonce calmement et en souriant, de simples faits.

Les faits sont qu’un espace est à la disposition de l’UAMC, mais ils se disputent entre eux comme d’habitude, l’espace en question n’étant pas géré par l’association qui fait prier dans les rues mais par une autre association. Ils reprochent aussi à cet espace de ne pas être une mosquée mais un centre administratif. Mise à disposition dont on peut se demander si elle est conforme à la laïcité et si le maire a le droit de disposer pour les musulmans de centres qui appartiennent à tous les citoyens !…

Les musulmans de l’UAMC prétendent aussi que ce centre contient de l’amiante, ce que le maire dément. Au vu de toutes les inspections contrariantes et contraignantes rendues obligatoires pour les locaux des municipalités, on doute très fort de la présence d’amiante.

Ils prétendent aussi que le centre étant à un kilomètre et demi du centre, c’est trop loin. Eh oui, les musulmans veulent toutes les commodités, du marbre et le tapis rouge qui se déroule, tant on leur donne de plus en plus de droits et tant on accepte de plus en plus leurs extravagantes prétentions.

Oui, le maire a fermé le centre utilisé jusqu’à présent par ces musulmans, car il veut en faire une médiathèque. Il veut juste faire passer l’intérêt général avant l’intérêt particulier.

Car enfin il a déjà répondu aux attentes des musulmans : il aurait ouvert deux mosquées dans la ville, dont une de 2000 m2 avec un bail emphytéotique…

Ce qui est piquant, c’est de savoir que le président du CFCM a défilé avec le maire ainsi que d’autres musulmans. L’association va-t-elle porter plainte contre eux aussi ?…

Bref la situation est tendue mais ce qui est clair c’est que les musulmans de Clichy se sentent soutenus, ils ont peut-être reçu des assurances, par exemple celle que la justice regardera leur plainte avec les yeux doux qu’elle a de plus en plus pour l’islam, et leur donnera raison, en bonne dhimmie qu’elle est trop souvent.

Voilà. On ne sait pas ce qui va se passer vendredi prochain à Clichy, on espère juste que les élus et le maire vont revenir mais selon moi il ne faut pas trop espérer, le courage a ses limites chez ces élus…

On peut espérer par contre que des citoyens vont se lever nombreux pour dire que ça suffit, et se rendre en masse à Clichy. Car enfin notre terre n’est pas celle de l’islam. Islam, dehors.

Sophie Durand