Les « négriers » d'aujourd'hui…

AP
02/12/2008 :
« L’Union européenne possède un marché du travail caché dans lequel les travailleurs migrants et même des enfants travaillent dans des conditions « dignes de l’esclavage », a averti aujourd’hui le directeur de l’Agence européenne des droits fondamentaux, qui craint une aggravation de la situation avec la crise économique.
Morten Kjaerum redoute que les difficultés économiques ne poussent davantage de personnes dans cette économie souterraine et ne les exposent à de graves situations d’exploitation.
Lors d’une interview à l’Associated Press, M. Kjaerum a précisé que des centaines, voire des milliers d’enfants qui arrivent en Europe chaque année disparaissent purement et simplement au bout de quelques jours ou quelques semaines
»
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/12/02/01011-20081202FILWWW00504-ue-un-marche-digne-de-l-esclavage.php
Il fallait transcrire cette dépêche (que les média , dans leur ensemble, ont ignorée) dans sa brutalité pour qu’apparaisse clairement, venant d’un haut responsable européen, ce que nous écrivons depuis de longs mois dans « Riposte Laïque »(1 à 5) à savoir que l’immigration vers nos pays (légale comme illégale) engendre des pratiques délictueuses, criminelles même, perpétrées par des réseaux « mafieux » ,des entrepreneurs sans scrupules, des particuliers profiteurs, qui apparentent tous ces gens à des « négriers » des temps modernes identiques aux arabo-musulmans qui sévissaient sur la côte orientale de l’Afrique comme aux trafiquants européens qui mettaient en coupes réglées sa partie occidentale…
Et qu’on ne vienne pas nous dire que cela se fait dans l’ignorance, même si ce responsable semble découvrir le problème…Cela se fait dans la complicité, cela se fait parce que cela est partie prenante de cette politique d’élargissement de la main d’œuvre pour les postes de petite qualification et les secteurs non délocalisables ( BTP, agriculture, services, gens de maison, monde du spectacle…), élargissement de la main d’œuvre qui s’appuie sur le concept économique et « humanitariste » de sa libre circulation, et qui permet à tous ceux qui sont les donneurs d’emplois ( « grands » comme une entreprise du CAC 40 ou « petits » comme un artisan maçon local) d’avoir à disposition des hommes, des femmes, des enfants, « taillables et corvéables à merci », interchangeables, tirant le coût des salaires « vers le bas » sans que la revendication salariale ne puisse s’exprimer….Alors qu’on nous annonce un chômage croissant et un réel besoin d’emplois dans les services, on voit bien ici à quoi va servir cette main d’œuvre « importée », traitée sans respect ni humanité, sans droits ni perspective de carrière.

Complicité, avons-nous dit : qui fait mine d’oublier la situation des milliers d’immigrés d’Alméria, en Espagne, auxquels le journal suisse www.lecourrier.ch a consacré un reportage le 26 / 05 / 08 ? Qui ne veut pas se souvenir du « Monde en ligne » du 23 / 09 / 06 dénonçant, sous le titre « Esclaves en Italie » l’existence de « véritables camps de travail forcé » pour des immigrés, dans la région de Foggia ? Qui veut taire « l’affaire du gourbi de Berre (13) » qui date de 2004 ? Qui veut faire croire qu’on ne sait rien du travail clandestin quand le journal « La Provence .com » y consacre un article le 05 / 11 / 08 (6) en en montrant tout le mode de fonctionnement ? Faut-il ajouter ici les articles réguliers de la presse locale et nationale qui présentent les dérives inhumaines et réelles de l’immigration dans ses pages «de faits divers » : réseaux de prostitution ( Le Monde .fr du 30 / 09 / 06 … Le Figaro.fr du 24 / 06 / 08 ; La Provence.com du 30 / 10 / 08 ……) ….filières mafieuses d’immigration clandestine et de fabricants de faux papiers ( Le Figaro.fr du 24 / 06 / 08 ; La Provence.com des 20 / 10 / 07 – 02 / 02 / 08 -17 / 02 / 08 …..) ….organisations collectives du travail clandestin ( La Provence.com des 27 / 09 / 06 – 27 / 09 / 08 ….) .
Serait bien naïf celui qui croirait que ces exemples choisis parmi tant d’autres sont isolés…et que ces faits sont ignorés de nos « élus responsables » (c’est presque une antinomie…) . Un rapport (souvent cité ici mais sans doute peu lu) remis au Sénat le 06 / 04 / 06 (7) analyse parfaitement ces phénomènes et anticipe même la réflexion du responsable européen….
La situation a-t-elle changé depuis deux décennies (au moins) que ces faits sont connus ?
Il est vrai que, dans son importation de main d’œuvre malléable économiquement comme idéologiquement, et utilisée comme « variable d’ajustement du marché du travail », le néolibéralisme triomphant (ne croyez pas qu’il va sortir affaibli de la « crise » actuelle : c’est une recomposition et un redéploiement des forces…) trouve des alliés de choix dans les organisations « humanitaristes » du type RESF ou DAL comme du type LDH ou MRAP, dans les communautaristes et « bien pensants » partis de « gôôche » ou les « rrrévolutionnaires » du NPA, dans les larmoyantes associations « caritatives » qui donnent là un sens à leur existence, pour lui baliser le terrain et lui préparer l’espace social et sociétal nécessaire à ses choix.
Au premier, les bénéfices économiques et l’économie du combat politique et social…Aux autres, la reconnaissance « du cœur » et l’espoir de la prébende électorale…
Mais aux deux, le refus du débat politique et de la mise en cause du système dominant, de la recherche des solutions globales, de la mise en place des choix géoéconomiques et géopolitiques nécessaires pour permettre le développement des pays d’où viennent les migrants tout en sauvegardant les intérêts des « travailleurs » des pays qui ne sont aujourd’hui que les réceptacles des carences de la mondialisation… carences pour « les peuples », mais « affaires juteuses » pour ceux qui «produisent un spectacle » que les « politiciens carriéristes » de toutes « les obédiences » mettent en scène devant les yeux écarquillés et embués des « bons peuples » aveuglés.
Empédoclatès
Du bon usage de la raison
1- (http://www.ripostelaique.com/Les-dangers-evidents-de-l.html
2 – http://www.ripostelaique.com/La-France-n-a-pas-besoin-d.html
3 – http://www.ripostelaique.com/La-France-n-a-pas-besoin-d,1474.html
4 – http://www.ripostelaique.com/La-France-n-a-pas-besoin-d,1496.html
5 – http://www.ripostelaique.com/La-France-n-a-pas-besoin-d,1527.html
6 – http://www.laprovence.com/print/2008/11/05/article_618011.html
7 – http://www.senat.fr/noticerap/2005/r05-300-1-notice.html

image_pdf
0
0