Les Noirs sud-africains veulent renvoyer les migrants chez eux

« Étrangers, rentrez chez vous », « Nous voulons reprendre notre pays, notre espace est occupé par les étrangers » !

Environ 2000 personnes ont encore manifesté samedi à Johannesburg contre les travailleurs immigrés, signe d’une montée en puissance du sentiment anti-migrants dans une Afrique du Sud rongée par un chômage terrible et une pauvreté aggravée par le Covid.

Ce pays  est régulièrement en proie à de telles flambées. Soixante-deux personnes ont été tuées dans des émeutes en 2008. De violents heurts ont fait sept morts en 2015 et au moins douze en 2019…

Depuis janvier, un mouvement baptisé Opération Dudula  (« refouler » en zoulou) monte en puissance. Il demande que les emplois non qualifiés occupés par des étrangers soient rendus aux Sud-Africains.

« Nous sommes ici pour reprendre notre pays, notre espace est occupé par les étrangers »

Munis de drapeaux et de bâtons, un groupe d’hommes et de femmes a une nouvelle fois exprimé samedi son « ras-le-bol des étrangers », cette fois dans les rues de Hillbrow, un quartier déshérité de Johannesburg connu pour abriter de nombreux migrants.

Le rassemblement était encadré par une forte présence policière.  Les magasins avaient baissé leurs rideaux métalliques. Lors des précédentes émeutes, des attaques avaient visé les commerces tenus par des étrangers.

L’Afrique du Sud compte 3,95 millions d’étrangers,  sur une population de près de 60 millions ; la moitié vit en dessous du seuil de pauvreté et lon comprend qu’ils veuillent récupérer leurs petits boulots.

La préférence nationale doit s’imposer.
Daphné Rigobert
image_pdfimage_print

8 Commentaires

  1. c’est le grand remplacement qui est une plaie chez eux mais pas chez nous!
    deux poids deux mesures !
    idem pour taubira qui dénonçait l’utilisation d’étrangers (suédois!) en guadeloupe alors que des autochtones ayant les mêmes qualifications étaient ségrégués!

    • qu’elle soit logique et courageuse: une indépendance de son vrai pays lui permettrait de prioriser ses soeurs et ses frères et de limiter l’expansion nataliste qui nous retombe dessus.

      • Taubira comme tous les francs maçons n’est pas très franche du collier. Elle a déjà déclaré que les africains étaient les plus nombreux et que c’était pour elle l’argument ultime.

  2. Mais qui sont ces « étrangers » ? Des envahisseurs d’autres pays d’afrique ou d’ailleurs ?
    Qui peut apporter la réponse. Merci.

  3. Bonjour à tous eh oui ils peuvent venir en France c est déjà la poubelle du monde des millions d africains en plus bof une goutte d eau dans la mer moi qui croyais avoir une guerre en France contre ka délinquance des pays du Maghreb eh bin non c est en Russie

  4. Vite, Zemmour conseiller spécial de l’af sud ! (sourire)
    ce monde est fou, ce qui est admissible ailleurs ne peut l’être chez nous, agenouillés devant un confessionnal en grande contrition que nous sommes…

  5. Mandela fut surévalué ;après lui, l’Afrique du Sud est devenue l’un des pays les plus dangereux du monde.

  6. Lorsque Israël a cédé le territoire de Gaza près du quel je travaillais, c’est devenu nettement moins bien et l’argent utilisé pour faire la guerre pas la paix.

    Ceux qui sont nés là bas ce n’est pas de leur faute, pas facile pour eux de trouver une terre accueillante, toujours plus de monde majoritairement masculin et moins de place sur la terre.

    J’ai essayé de migrer en Afrique le racisme anti- blanc est très fort dans la capitale, je n’au pu trouver aucun emploi après avoir déchiré mon billet de retour en France.

    « On ne prends pas les blancs » était leur réponse.

    Par contre les petits villages éloigné de la civilisation qui n’ont jamais vu de blanc pour les jeunes, m’on bien acceuilli.

Les commentaires sont fermés.