1

Les nouvelles et terribles révélations des documents Pfizer

   Les trois principales révélations issues du début de la lecture des documents qui viennent d’être rendus publics par la FDA, sur décision de justice, sont absolument terribles pour les politiciens au pouvoir et pour les fonctionnaires de la Santé publique qui sont leurs complices.

   Alors que le Premier ministre Jean Castex et son ministre de la Santé, Olivier Véran, n’ont cessé de nous affirmer que les « va x ins » de Pfizer & Co. étaient d’une incroyable efficacité (entre 95 et 99 %), qu’ils empêchaient d’être victime du « C19 », qu’ils protégeaient les autres, car ils interdisaient sa transmission et qu’en plus qu’ils étaient sans danger, ils savaient que c’était tout le contraire qui se passait.

   12 % d’efficacité pendant les 7 premiers jours, puis 1% le 8e jour…

   Ils savaient ce que révèlent ces documents transmis aux gouvernements occidentaux, aux autorités de Santé publique des États et à la Ursula von der Leyen qui préside la Commission européenne ainsi qu’à Emmanuel Macron qui préside les « Conseils de défense » qu’il a mis en place pour gérer les mesures justifiées par la fausse pandémie que ses amis ont orchestrée et pour entériner le « secret défense », à savoir :

  • Les « va x ins » ARNm altèrent et détruisent les globules blancs, ce qui correspond à une destruction du système immunitaire.
  • Les essais cliniques des « va x ins » ARNm ont démontré une efficacité statistique de 12 % pendant les 7 jours suivant les injections (seuls 12 % des participants ayant reçu les « va x ins » ont été considérés comme protégés du « C19 » pendant 7 jours) et qui tombe à 1 % le 8jour (seuls 1 % des participants ayant reçu les « va x ins » ont été considéré comme protégés du « C19 » au 8jour suivant les injections) !

   Cela revient à dire que jamais ces « va x ins » n’ont été considérés comme efficaces par Pfizer, par les autorités de Santé aux États-Unis, au sein de la Commission européenne et en France.

   « L’importance fondamentale de vacciner les femmes enceintes »

  • Sur 270 femmes enceintes ayant participé aux essais cliniques, seules 32 ont été suivies, et sur ces 32, 1 seule a donné naissance à 1 enfant vivant

   Alors qu’Olivier Véran avait forcément connaissance de ces données catastrophiques, en particulier pour les femmes enceintes, il n’a cessé d’affirmer, et de nombreux « médecins » de plateaux télé avec lui, qu’il fallait que les femmes enceintes se « va xi nent ».

   D’ailleurs, lors d’une conférence de presse du 26 août 2021, il rappela « l’importance fondamentale de vacciner les femmes enceintes ».

   L’hallucinante déclaration de Jean Castex

   À ne pas rater, l’hallucinante déclaration de jean Castex, qui affirme qu’avec 3 doses de « va x ins » tueurs, nous serions protégés à 90 % (rappelons qu’il savait que selon Pfizer, la protection est de 12 % pendant les 7 premiers jours et qu’elle tombe à 1 % le 8e jour).

   Depuis que ces révélations sont rendues publiques, Pfizer recommande de ne pas « va xi ner » les mamans qui allaitent

   Il aura fallu que ces documents soient rendus publics pour que Pfizer recommande de ne pas « va xi ner » les mamans qui allaitent leur bébé, car les « va x ins » tueurs contamineraient le lait maternel de substances nocives pour le bébé …

   Mais, si les « va x ins » tueurs contaminent le lait maternel de substances nocives pour le bébé, qu’en est-il du placenta et de la maman ?

   Ces gens sont de véritables assassins, des tueurs de masse

   Ces gens sont de véritables assassins, des tueurs de masse, mais ne vous inquiétez pas pour eux, avec le système politique administratif et judiciaire de la Ve « République », aucun juge français ne les condamnera, y compris après 15 années de procédure. En revanche, ces véritables assassins recevront tous la Légion d’honneur, pour ceux qui ne l’ont pas encore.

*

L’agence européenne du médicament, financée à 84 % par les laboratoires pharmaceutiques, refuse de rendre publics les documents de Pfizer & Co.  

Motif invoqué : ordre public et secret militaire !

   Il n’y a pas que l’Exterminateur des personnes âgées qui souhaite enfouir les preuves de ses crimes derrière le secret militaire (afin de ne pas être poursuivi en justice si un jour le système politique actuel s’écroulait et que nous réussissions à instaurer un République et une démocratie citoyennes).

    La vérité est leur hantise !

L’agence européenne du médicament, financée à 84 % par les laboratoires pharmaceutiques, refuse de communiquer les documents relatifs à la sécurité des « va x ins » tueurs de Pfizer & Co.

   En effet, conformément au droit européen et au propre règlement de l’Agence européenne du médicament, deux associations italiennes, l’IDU et la DUS (associations qui militent pour la défense des droits de l’Homme), ont demandé la communication de ces documents à ladite agence.

   Réponse de cette agence au budget de 370 millions d’euros qui est financée à hauteur de 84 % par les laboratoires pharmaceutiques : Niet !

   Raisons invoquées :

  1. Cette documentation ne peut pas être rendue publique, afin de ne pas porter préjudice au processus décisionnel de l’agence…
  2. La demande entre dans le cadre des dérogations au règlement interne de l’agence (situation où l’agence peut ne pas respecter son propre règlement), qui concerne l’ordre public et les secrets militaires.

   Ainsi, si les documents transmis par Pfizer & Co. sur l’efficacité et la non-dangerosité de leurs « va x ins » tueurs à l’ARNm étaient rendus publics, cela risquerait de provoquer des émeutes (troubles à l’ordre public) et de dévoiler des secrets militaires.

   Aux États-Unis, la FDA (« l’équivalent » de l’Agence européenne du médicament) avait également refusé de communiquer ces documents, mais un juge fédéral en a décidé autrement, et c’est grâce à cela que nous y avons accès.

   À ce sujet, le refus de l’Agence européenne du médicament est sans conséquence, puisqu’à priori les laboratoires pharmaceutiques, dont Pfizer, ont transmis les mêmes documents qu’à la FDA.

   Que la vérité éclate sur cette fausse pandémie – orchestrée afin qu’ils appliquent leur programme de dépopulation mondiale et qu’ils réduisent les survivants aux injections de leurs « va x ins » tueurs en esclavage du « Grand reset » (vous n’aurez rien, mais vous serez heureux), est leur pire cauchemar.

   Faisons que leur cauchemar devienne réalité, dévoilons la vérité, toute la vérité !

   Pour ceux qui le peuvent, n’est-il pas temps de quitter l’Union européenne avant juillet 2022 ? C’est ce que nous recommandons. Pensons à nous regrouper clandestinement entre non-« va xi nés », motivons-nous, fondons des communautés secrètes de non-« va xi nés » à travers le Monde et ne lâchons rien !

   Pierre Lefevre

   Libre Consentement Éclairé

Pour voir Olivier Véran vanter la « va xi nation » des femmes enceintes : « Olivier Véran injecte une femme enceinte en direct à la télévision ».

Le professeur Alain Fischer : « Le tueur des bébés éprouvettes ».

Le professeur Olivier Picone, gynécologue-Obstétricien : « Il ne faut pas avoir peur du « va x in. » ».