Les obsèques de McCain ont servi d’exutoire contre Trump… qui s’en fout !

De temps à autre mais d’une façon régulière, Donald Trump, par l’intermédiaire de son comité de soutien, envoie un message très explicite sur sa politique à ceux qui ont, par des écrits (livres : Trump the Breaker, One year under Trump) ou des caricatures (Sleazy caricatures et autres sites), parlé de son mandat. Les puissants logiciels américains détectent facilement ce qui se passe sur Google ou Facebook et vous mettent sur une liste d’envoi. Alors, comme tout gouvernement en place, Macron par exemple, leurs services communiquent alors un compte rendu de leurs prouesses et de leur réussite, tout en démolissant les oppositions. Mais avec les moyens techniques extrêmement développés qui existent, nul ne peut plus échapper à l’œil de Moscou, de Washington ou de Paris.

Voici la dernière annonce reçue de la part de Donald Trump avec sollicitation pour un don.

From: Donald J. Trump

Subject:Never

To andre.c.girod

Authorized By Trump Headquarters

André,

Never in my life have I seen the Democrats this angry.

They’re hoping to turn their RAGE into votes and seize control of our majority.

…We could lose if our great patriots decide to sit out the midterms and hope someone fights this battle for us.

But let me be clear: no one will fight this battle for you.

The Democrats believe America has never been great. They don’t believe that our country has defined borders. They don’t believe that our citizens are our ONLY priority.

What do they believe in? NOTHING BUT THEMSELVES.

They will support anything that gets them money and votes — even if it makes your life harder and casts you back into the shadows, they don’t care.

We cannot let these swamp politicians back in power after they’ve trashed America and vowed to erase our borders.

I need you fighting by my side to stop them. I can’t do it alone. In fact, I haven’t done anything on my own.

Every victory I’ve ever had happened because you were there right by my side.

Now I need you more than ever before.

Thank you,

Donald J. Trump

President of the United States

Que dit Trump dans son message ?

Les « Democrats » sont furieux de ses résultats.

Ils voteront en masse et gagneront si les « patriots » ne se réveillent pas.

Ils pensent que l’Amérique a perdu sa grandeur.

Ils ne croient pas dans le peuple.

Ils veulent effacer nos frontières.

Je ne peux mener le combat seul.

Je ne peux pas laisser ces salauds revenir au pouvoir.

Pour chaque victoire tu es à mes côtés.

J’ai besoin de toi plus que jamais.

Avec ce message, nous voyons la détermination de Donald Trump à ne pas se laisser démonter par les multiples attaques contre sa politique.

L’exemple de ce qui s’est passé lors des obsèques de John McCain traduit bien l’état d’esprit du président des États-Unis : le sénateur, dans son testament, lui a interdit d’assister à la cérémonie, alors Trump est allé joué au golf, défiant ainsi une partie de l’opinion américaine qui avait vu dans cet ancien héros de la guerre du Vietnam, une forte personnalité.

McCain était membre du «  Republican Party » (GOP Grand Old Party) mais depuis la candidature de Trump, il s’était toujours farouchement battu contre ses idées et son programme. Il avait parfois voté contre ses lois et il était un peu le balancier car les Républicains n’avaient qu’une voix de plus sur les « Democrats ».

À lire la presse américaine le lendemain de cet hommage rendu au sénateur McCain, on se pose la question de savoir quel président américain a été aussi haï que Donald Trump. Les titres sont significatifs par leur agression, leur attaque sauvage contre Trump. Je n’en mets que quelques uns en ligne pour montrer cette haine répandue dans la politique américaine depuis l’élection du 45e président des États-Unis.

New York Times :

One Last Time, McCain Counterprograms Trump

(Une dernière fois, McCain contrarie Trump) 

CNN :

Donald Trump’s shameful silence on John McCain

(Le silence plein de honte de Trump avec McCain)

Washington Post

In death, John McCain shows an alternative to Trump

(Dans la mort, McCain montre une alternative à Trump)

Daily Independance :

Trump Reportedly Nixed Statement That Called McCain a ‘Hero’

(Trump vient d’annuler la déclaration que McCain est un héros)

CNN :

John McCain blasts Trump’s NATO performance and warns that ‘Putin is America’s enemy’

(John McCain critique l’attitude de Trump avec l’OTAN et prévient que Poutine est l’ennemi de l’Amérique)

Independant :

John McCain’s cancer diagnosis is ‘God’s punishment’ for Trump

(Pour Trump, le cancer de John McCain est la punition de Dieu)

Ce ne sont que quelques opinions cruelles des médias mais ne soyons pas étonnés d’un tel déchaînement face à l’attitude de Trump envers McCain. Depuis l’élection, McCain pourtant sénateur républicain, le même parti que Trump, s’est farouchement opposé à son chef de file. Les reproches sont multiples et connus. Trump n’est pas un homme politique avec suffisamment d’expérience pour mener le pays. Trump est milliardaire et ne peut savoir ce que c’est que vivre difficilement. Trump s’est entouré d’hommes d’affaires qui méprisent ceux qui n’ont pas réussi. Trump prend le contrepied de tout ce qui peut être social. Trump a bafoué la fidélité que l’Amérique avait envers ses alliés de longue date, comme l’Europe. Trump s’est trop rapproché du pays qui a toujours été l’ennemi numéro un des États-Unis, la Russie. Trump flirte trop avec la Chine.

Au sénat ou sur les ondes, John McCain a toujours défendu un point de vue plus proche de celui des « democrats » que de celui des « Republicans » conservateurs. Les bouleversements et surtout la manière dont Trump dirige le pays, plus par tweets que par dialogues appropriés, indiquent que Trump refuse de comprendre et d’écouter les conseils que McCain aurait pu lui prodiguer.

Mais la goutte d’eau qui a mis Trump à l’écart, a été la dernière volonté de McCain de ne pas avoir Trump présent à son enterrement. Il l’a mis par écrit dans son testament. Il n’en fallait pas plus pour Trump pour suivre ce conseil. Et il est parti, par défi, jouer au golf pendant la cérémonie à quelques pas de la Maison Blanche. Il ne faut pas titiller Trump car lui seul peut alors jouer les mauvais esprits. Personne ne pourra le faire fléchir, personne ne pourra le faire dévier de ses intentions. Ni Macron, ni McCain n’auront assez d’influence pour modifier le comportement de Trump.

La presse a été dure avec Trump car les funérailles ont servi d’exutoire contre la politique de Trump. Bush, Clinton et Obama étaient présents dans l’église. Bush et Obama ont fait l’éloge du grand soldat et de son rôle au Sénat. Trump, sur son green, tapait la balle, indifférent à l’enterrement de celui qu’il considérait comme son ennemi politique.

Même dans son cercueil, McCain a encore éclaboussé Trump de honte mais ce dernier n’en a cure. Un ennemi politique reste un ennemi jusque dans la mort. McCain l’a prouvé.

André Girod

image_pdf
0
0

44 Commentaires

  1. j’ai comme l’impression que les amerloques se foutent complètement des braiments de leurs marxistes

  2. ce que je ne comprend pas c’est le fait que tout ces bobos se prosternent devant mc cain , un type qui a napalmé ,balancer des agents oranges au vietnam et qui 50 ans après continuent des ravages, un type qui a refusé l’interdiction du waterboarding (supplice baignoire ) pratiqué par l’armée américaine, un anti ivg, homophobe, qui traite la France de vieille pouffe !! l’ami de mac cain pro nra,qui a interdit harry poter dans son etat pour sorcellerie, et qui s’est fait exorcise par un pretre !

    • obelix
      Ils ne se prosternent pas ,ils s’en servent . En l’érigeant en saint homme ils s’imaginent abaisser Trump . Le proverbe dit « l’ennemi de mon ennemi est mon ami » ….Dans quinze jours ils ne penseront plus en mac cain et ils se metteront a chercher un nouvel opposant

  3. Déjà écrit… Chacun a les Héros ou les Zhéros qu’il mérite.
    La Haine venant de Mc Cain, la venue de Trump eut été une provoc !
    Qu’auraient dit les journaux ?

  4. McCain aurait mérité la cour martiale pour haute trahison, mais certainement pas les éloges qu’il a reçues, en grande partie pour justement salir Trump. McCain n’était ni intelligent, ni instruit et utilisait le mot « fuck » 3 fois par phrase, sauf dans ses discours politiques. Il a fini 894ème sur 899 de son école de cadets et n’a jamais digéré que Trump ait réussi là où il a échoué. L’histoire se chargera de faire la vérité!

  5. Mc Cain était endommagé du cerveau bien avant la maladie qui l’a emporté. Des faits de gloire, sans doute remarquables dont je n’ai pas la connaissance ni l’intérêt, n’empêchent pas au quotidien et dans l’appréhension de certains dossiers, d’être un parfait handicapé de la pensée rationnelle.

  6. Moi, je pense qu’il est mort de rage suite à l’élection de Monsieur Trump 😉

    • Cancer du cerveau je crois. Mais de ce coté là Trump est tranquille. Il n’a rien à craindre. Le cancer n’attaque pas des organes inexistants

  7. Mc Cain a du crever de rage suite à l’élection de son ennemi. Encore une bonne action à mettre à l’actif de Monsieur Trump !

  8. « Trump est milliardaire et ne peut savoir ce que c’est que vivre difficilement » selon McCain (vs Abel ?). Manifestement pas ce traître non plus, si l’on croit ce luxe dans lequel il a vécu.

    Ceci dit, j’aurais personnellement dit : « Même dans son cercueil, Mc Cain a TENTÉ d’éclabousser Trump de honte. ». Dans la mesure où Trump s’en moque il doit s’en moquer aussi des opinions négatives que suscite cette mesure mesquine de Mc Cain.

    Salvini, Trump, Poutine, Assad… à quand en France ?

  9. Chacun a les héros qui lui ressemblent ! les satanistes ont M’c Cain…….qu’ils le suivent en enfer……..

  10. Finalement il y a une différence importante entre Mc Cain et Trump >> l’un est mort, l’autre vivant… qui des deux aura le dernier mot in fine ? Sur ce coup, moi je ne parierais pas sur Mc Cain (!), et ce, malgré le grand battage médiatique fait autour des obsèques du « héros » opposé à l’inconduite supposée du « mécréant ».

  11. J’ai entendu Bernard Poirette, ex-RTL, qui débutait samedi matin sa chronique matinale sur Europe. Une journaliste commente les informations et Bernard Poirette déclare : « Trump a encore fait des siennes en REFUSANT d’assister aux obsèques de McCain. Il préfère jouer au golf ». Mr Poirette, restez animateur de votre gentille chronique matinale du week-end et ne vous mêlez pas de commenter la politique. Ca vaut mieux pour vous.
    C’est McCAIN qui a refusé sa présence. Ne modifier pas l’histoire !!!

  12. traitre et haineux par-delà la mort… Laisser la rancoeur et la haine en héritage, faut le faire… Pas étonnant qu’il ait pourri par la tête.

    il a organisé ses funérailles-meeting politique de merde, en présence des deux présidents les plus nazes de l’Histoire US (W. Bush et Barack Obama) ;

    l’Histoire ne retiendra qu’une partie de golf dans le jardin d’à-côté durant la chialante de la bande de crocodiles autour du mort !

    • C’était d’ailleurs assez détonnant, de visionner sur RMC découverte, pratiquement le même jour que les obsèques, les mensonges de l’Histoire et les fameuses armes (fictives) de destruction massive qui ont servi à Bush, malgré le véto de la France, pour envahir l’Irak. Avec tous les conséquences que l’on connait aujourd’hui encore. Bush, Obama, deux tocards. Un dont a effacé l’ardoise meurtrière et un Obama qui en deux mandats n’a pas fait grand chose à part le messie de la presse enamourée.

  13. Ce que « j’adore » chez Trump, c’est sa diplomatie « à la tronçonneuse » .. mais ce génie arrive toujours à retomber sur ses pattes comme un chat ! Je suis vraiment admiratif sur sa manière de faire, plus que peut être de ce qu’il fait, mais c’est un autre sujet !

  14. J’espère que « Mister President » viendra supporter son équipe pour la Ryder Cup (compétition de golf par équipe USA contre le reste du monde) qui se déroulera au golf national de Guyancourt (France) à la fin du mois sur le parcours de l’albatros, malheureusement il n’y aura que peu de retransmission ici de cette magnifique compétition.

  15. Les américains aiment le fric ….Trump tient les places financieres de wall street au plus haut niveau depuis son arrivée au pouvoir ….il n’en faut pas plus pour qu’il soit aimé . Nous nous avons des goinffres qui n’ont jamais été des hommes d’affaires ,qui n’ont jamais risqué le fruit de leur travail pour créer une entreprise ,qui n’ont que milité dans des partis politiques ou des merdias subventionnés ,ils sont responsables de rien et coupables de toute la gabegie qui ruine les cons tribuab

    • Prélèvement sociaux et fiscaux aux usa : inférieurs à 20% après les mesures Trump, chômage 4%
      Prélèvement sociaux et fiscaux en Rance : 58 % après les mesures micron, chômage 13% !
      On va me dire (surtout la gauchiasserie) : oui mais il y a des pauvres aux USA, c’est bien vrai qu’il n’y en a pas en Rance !

      • BERNARD
        +10000000000000000000000
        Il y a deux sortes de misérables en France et surement aux USA
        ….Il y a les pauvres ( né de famille nombreuse!!! maladie !!! handicap)
        ….il y a les indignes ( qui se complaisent dans l’assistanat et par paresse n’essayent pas de s’élever)

        • dupont
          Et oui…!!! Puis il y a les pauvres consentant du nivellement par le bas,amoureux de la gauchiasserie parasitaire négative et destructrice.
          En fait c’est ça la première des misères !!

  16. Trump à part sa politique sur l’immigration et le contrôle des frontiéres est un mauvais président.
    Sa popularité descend et il ne sera pas réélu pour un second mandat.
    Regarder la réalité en face, il n’est que l’illusion d’un grand président.
    De toute façon, l’avenir nous le démontrera bien assez tôt.
    Il y a beaucoup de croyants irrationnels de cette  » Trumperie »

    • Moi je parie qu’il sera ré-élu haut la main, et c’est un excellent Président pour SON pays, même si lui a vraiment changé de dialectique pour un parlé de « vrai nouveau monde ».. : Tout pour les US, le reste je m’en tape ! Bravo Mister President !

    • Je suis pas trop certain que les citoyens US échangeraient Trump contre micron… va comprendre max !

    • Quiditvrai
      Vous qui prétendez par ce pseudo dire vrai,vous ne devriez par vous exprimer par le conditionnel …L’avenir vous le démontrera !!!
      Mais vous avez raison,une femme enceinte va sûrement accoucher d’un garçon…Ou d’une fille…L’avenir nous le démontrera !!!

Les commentaires sont fermés.