Les ONG et les Turcs complices dans l’invasion de l’Europe

Cela fait des années que nous l’affirmons et cela a été confirmé bien des fois depuis et, aujourd’hui, une fois de plus, c’est le ministre grec des Migrations, Notis Mitakaris, qui l’annonce publiquement : « Nous disposons de témoignages et d’informations confirmés selon lesquels des ONG aident les demandeurs d’asile somaliens à se rendre en Turquie et, de là, les aident à organiser leur traversée vers la Grèce, via des réseaux de trafics de migrants. Les migrants sont transportés vers les côtes turques, où les passeurs de migrants, toujours avec le soutien des ONG, les aident à entrer illégalement dans l’Union européenne. Ces traversées devraient être empêchées par tous les moyens légaux. Nous ne voulons pas que notre pays devienne une passerelle vers l’Europe ». 

On ne peut pas être plus clair ! 

Cette collaboration intéressée, entre les passeurs et les ONG, est le même processus qui intervient en Méditerranée, de la Libye vers Lampedusa, en Italie et vers l’Espagne, directement des enclaves de Ceuta et Melilla, au Maroc et, depuis quelques semaines, des côtes africaines vers les îles Canaries, qui sont envahies à un point tel que les touristes abandonnent cette destination pourtant si prisée. 

D’autre-part, ce ministre grec accuse la Turquie et les ONG « de contribuer à l’octroi de visas turcs à des migrants somaliens pour leur permettre de partir ensuite vers les îles grecques et l’Europe. 

Concernant les Somaliens, un bureau de liaison turc à Mogadiscio facilite la délivrance de ces visas pour permettre de voyager vers la Turquie, sur la base de certificats et de documents fournis par des institutions financées directement par Ankara en Somalie. 

Parmi ces institutions figurent un hôpital et une université à Mogadiscio, a précisé le ministre lors de sa conférence de presse.  

Les autorités turques n’ont pas pour l’instant réagi à ces accusations.  

Environ 300 Somaliens sont récemment arrivés en Turquie, selon le ministre grec des Migrations : « Quand les Somaliens arrivent par avion à Istanbul, ils sont transférés à bord de camionnettes dans des endroits particuliers de cette ville avant d’être conduits sur les côtes occidentales turques », a-t-il précisé. 

Toujours selon Notis Mitarachi, « en Somalie, les autorités turques, dont le ministre de l’Éducation et d’autres ministères, encouragent l’immigration vers la Turquie. Il est évident que ces gens ne sont pas en risque en Turquie et ce pays pourrait leur octroyer l’asile. Il est inquiétant que la Turquie semble faciliter l’arrivée de ces migrants en leur octroyant des visas de voyage ». 

Souvenons-nous que le 16 février 2019 ce sont les « passeurs », ces trafiquants d’êtres humains, qui dénonçaient l’ONG « Open Arms » de pratiquer ouvertement le trafic de migrants, photos à l’appui, prouvant que leur navire attendait les clandestins à la limite des eaux territoriales libyennes afin de les embarquer et les conduire vers Lampedusa, en Italie. Et cette dénonciation a provoqué la colère du fondateur d’Open Arms, l’espagnol Oscar Camps, qui ne pouvait plus exercer son fructueux commerce entre la Libye et les côtes italiennes et espagnoles. Il avait même osé comparer les tragédies quotidiennes en mer Méditerranée à l’holocauste, alors que son entreprise a été complice de la disparition de plusieurs milliers de migrants au cours de ces cinq dernières années. 

Toujours en 2019, les ONG s’étaient élevées contre le Rwanda qui leur enlevait le pain de la bouche en accueillant 500 migrants détenus dans un camp en Libye, indiquant que le Rwanda violait constamment les droits de l’homme, comme si le trafic d’êtres humains par ces mêmes ONG n’était pas une constante violation des droits de l’homme, sous le silence complice des autorités européennes ! 

Qui finance ces ONG, en plus des subventions officielles offertes par les différents pays ? 

Si le nom de Soros n’est pas réellement cité, puisque la transparence n’existe pas, tous les index se pointent vers sa fondation. 

Ces ONG prennent en charge les embarcations, légères et incapables de parcourir sans d’énormes risques de si longues distances, dès leur sortie des eaux territoriales et les déposent à proximité des ports de débarquement, où les migrants clandestins arrivent à bord de leurs « pateras », en excellente forme physique. 

C’est ce qui est constaté depuis quelques mois sur les côtes espagnoles et cela jusqu’à Valence, la province d’Alicante et vers le sud, jusqu’à la frontière portugaise. 

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

11 Commentaires

  1. Le « grand reset », c’est le génocide des peuples chrétiens (les « cochons de payants ») en vue de leur « grand remplacement » par des barbares mahométans analpha-bêtes, des consanguins auxquels tout serait dû, à en croire les juges des « droits de l’homme mahométan », (les juges européens qui appliquent en secret la sharia).
    Des juges bien corrompus encouragés par l’ONU (Organisation des Nations de l’Umma).
    Le « gouvernement mondial », c’est peut-être les turcs, qui se voient déjà chefs de la Umma mondiale: ils viennent de montrer leurs vrais visages en décapitant les chrétiens arméniens, pour soit-disant « finir le travail » (le génocide arménien qu’ils prétendent ne jamais avoir perpétré, mais qu’ils veulent achever.
    Traitres menteurs: Soros, Macron, Merkel, Lagarde, Schwab, Bidon.

  2. Tout ce que fait Erdogan est voulu. Ca n’est pas la 1ère fois que les turcs procèdent à un génocide, ils sont COUTUMIERS du fait et si les autres pays ne font rien pour l’arrêter c’est bien parce qu’ils sont d’accord avec et sont pour l’éradication de certains peuples.  » ILS  » ont bien réussi à ELIMINER Ben Laden, Kadhafi, Saddam Hussein et bien d’autres, ne leur ont JAMAIS versé 50 MILLIARDS d’euros. ALORS si Erdogan est toujours au pouvoir et en vie c’est bien parce que tout ces assassinats, massacres, génocides et invasions SERVENT LES INTERETS DE BEAUCOUP.  » ILS  » lui laissent ASSOUVIR sa soif de sang, de massacres, de génocides, d’invasions destructrices qu’aiment tant les turcs, surtout sur la race catholique blanche et sur celles qu’ils haïssent.

  3. Satellites et drones savent Tout ! Même Nous ! Il suffit de regarder les images des « sauvetages » en mer !
    Le T° d’urgence à Strasbourg ?
    Frontex collabore !
    Je rappelle ici, pour la nième fois, que l’U.E. (oui, l’U.E. !) a demandé en juin 2015 à l’ONU de pouvoir intercepter les bateaux !!
    On attend toujours… L’ONU est devenue musulmane…
    Mais comme personne ne lit….

  4. Le turque erdogan c’est le nouveau hitler,regarder ce qu’il à fait en Armenie massacrer des innocents civils,regarder le documentaire,Choc des civilisations avec Michel Onfray,trés instructif pour nous européens,DANGER.

  5. Vous avez peur des voleurs, des pilleurs, des violeurs, des égorgeurs, des criminels et des assassins.

    Vous êtes…

    Vous êtes …

    Vous êtes ISLAMOPHOBE !

  6. Les ong sont largement financés par des subventions d’états.
    Le nerf de la guerre est toujours l’argent. Couper les ressources et les ong changeront de business.

  7. ONG subventionnées en grande partie par l’UE. Ce n’est pas la rackete et sa marraine Angela qui diront le contraire.

Les commentaires sont fermés.