Les opinions exprimées sur notre site sont majoritaires en France

Publié le 25 juillet 2013 - par
Share

La fondation Jean Jaurès, créée par Pierre Mauroy, proche du Parti Socialiste, financée par l’Etat, a successivement commandé deux sondages d’opinions en 2013. Le premier commandé conjointement avec le Monde et le Cevipof (Centre de recherches politiques de Sciences Po – anciennement Centre d’études de la vie politique française- concerne uniquement la France. Il a été commandé à l’IPSOS, et publié en janvier 2013 sous le titre »France 2013 : les nouvelles fractures », http://fr.scribd.com/doc/121946927/Barometre-du-Populisme-def-1. L’autre a été commandé à l’IFOP, « Enquête sur la droitisation des opinions publiques européennes, juin 2013 », http://www.ifop.com/media/poll/2255-1-study_file.pdf.

Résultats des sondages

Les deux enquêtes démontrent que les opinions politiques des Français et des citoyens de 6 autres pays européens, l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, l’Italie, les Pays Bas et la Suisse correspondent majoritairement aux opinions qui sont défendues sur notre site :

1. jugement négatif sur la mondialisation et le pouvoir de la C.E

La mondialisation est perçue comme une menace, la marge de manœuvre de la politique nationale est trop faible par rapport aux autorités européennes et il faut renforcer le pouvoir du pays même si cela conduit à limiter celui de la Communauté Européenne

2. Refus de l’immigration extra européenne

L’immigration est trop importante, il y a trop d’étrangers, on pourrait trouver la main d’œuvre dans le pays sans avoir recours à l’immigration, on ne se sent plus chez soi comme avant, on ne se sent plus en sécurité nulle part, le racisme anti-blanc est un phénomène répandu.

3. Rejet de l’islam

L’islam est une religion intolérante alors que le catholicisme et le judaïsme sont perçus majoritairement comme tolérants ; l’islam est incompatible avec les valeurs de la société et il cherche à imposer aux autres ses modes cultuels ; il est anormal que les cantines scolaires servent des plats différents selon la religion des élèves.

4. Fonctionnement anti-démocratique du pouvoir politique

Les hommes politiques sont corrompus, le système démocratique fonctionne plutôt mal, les hommes politiques agissent plus par intérêt personnel que pour défendre les citoyens qu’ils sont censés représenter.

5. Perversion des médias

Les médias font mal leur travail, ils sont coupés des réalités et ne parlent pas des vrais problèmes, ils ne sont pas indépendants.

Une « droitisation » ?

Les commanditaires et commentateurs de ces enquêtes considèrent ces opinions comme de droite. C’est un point de vue. Pourtant il est intéressant d’observer que les sondés se disant de gauche ont répondu globalement à l’unisson de l’ensemble. Ces opinions, certes plus prononcées à droite sont donc majoritaires aussi à gauche. Ne serait-ce pas une raison suffisante pour refuser ce terme de droitisation ? Vouloir s’assurer une vie d’êtres libres sur son sol semble plutôt un désir élémentaire constitutif de toute nation. Ces sondages démontrent plutôt que la majorité des Français n’ont pas perdu leur bon sens, malgré les propagandes et les actions néfastes qui ont suivi la « révolution » de mai 1968.

Il semble d’ailleurs que le terme « droitisation », que les commentateurs des sondages assimilent à « crispation », « populisme », « frilosité », « repli sur soi » fait partie d’une stratégie visant à culpabiliser toute personne qui émettrait ce genre d’opinions. C’est la stratégie du « front républicain » que le parti socialiste voudrait imposer aux partis de droite hors F.N.

Les « réflexions » des socialistes

Le parti socialiste a organisé au Sénat le 5 juin 2013 un débat sur ces questions. Les analyses et les propositions des intervenants pour répondre à un état de l’opinion qui leur est à priori très défavorable ne sont pas très convaincantes.

Il y a d’abord ceux qui minimisent le phénomène en disant par exemple qu’il faut nuancer les conclusions. Les réponses favorables apportées par les sondés sur la justice fiscale et le mariage homosexuel prouveraient que les opinions de droite ne sont pas généralisées. Comme si la justice fiscale qui comporte aussi le refus des taxes confiscatoires était forcément « de gauche ». Quant au mariage homosexuel, les manifestions monstres de ses opposants ont provoqué un grand malaise dans la société. Il y en a aussi qui prétextent que la « droitisation » française remet la droite française à la même place que les droites européennes. Donc si ce n’est pas plus fort qu’ailleurs ce n’est pas grave.

Une autre partie des « penseurs » socialistes proposent de réoccuper le débat public en proposant une vision du monde alternative notamment sur le plan économique. Une vision du monde philosophique socialiste ? Cela va être long ! Sur le plan économique ? Dans cette matière ce sont les résultats qui comptent et avec les orientations actuelles ce n’est pas gagné ! On propose aussi un modèle de sécurité économique et sociale. Pour refuser de traiter la sécurité des biens et des personnes ? La sécurité économique c’est d’assurer l’emploi, avec les marchés ouverts à tout vent, on peut rêver ! La sécurité sociale, financée par la dette, jusqu’à quand ? Une autre formule : une politique juste dans une période croissance faible. Croissance faible ou même récession ! Politique juste : accentuer la politique fiscale confiscatoire et siphonner encore les revenus des classes moyennes ?

Il y a encore ceux qui vont traiter les questions qui inquiètent les Français. Ils vont proposer un langage clair sur la laïcité : Laïcité : en participant sans relâche aux ruptures de jeûne du ramadan ? D’autres veulent répondre « la République » et lui redonner ordre et autorité. Ordre et autorité : en acceptant l’attaque de commissariats et en appelant les casseurs au calme et au dialogue comme l’a fait Valls le 20 juillet dernier ?

Le meilleur pour la fin, je vais citer son nom, car nous affectionnons le personnage. C’est Fourest : « il ne faut pas laisser prospérer les groupuscules d’extrême droite dans la société. » Après les recettes des uns et des autres qui ressemblent plus à de la propagande mensongère qu’à une stratégie politique, la proposition de l’abolition de la liberté d’expression !

L’incapacité du parti au pouvoir l’empêchera-t-elle de le conserver ?

A vrai dire l’opinion majoritaire qui se retrouve dans des valeurs de bon sens et de défense de la survie du pays ne date pas de l’exercice déplorable du pouvoir par les socialistes et leurs alliés d’extrême gauche. Cela a accentué la tendance mais déjà en mai 2012, l’opinion publique française était acquise à ces valeurs. Comment, alors que les Français sont « à droite », les socialistes ont-ils pu accaparer tous les pouvoirs ? Deux facteurs ont joué : la division de la « droite » et ses complexes idéologiques.

Sur le premier facteur les responsabilités des dirigeants de l’UMP et du Front National sont énormes. Aucun des deux partis ne peut espérer accéder au pouvoir sans l’union avec l’autre. Si ceux-là ne sont pas capables de se mettre d’accord il appartient aux hommes politiques conscients de leur responsabilité sur l’avenir de la patrie de créer un mouvement politique capable de représenter la majorité des citoyens français.

Sur le second facteur, les sites de ré information comme le notre jouent un rôle particulièrement utile, mais il faudrait que cette vague s’étende et s’amplifie.

Pour fustiger tous les hommes de pouvoir qui nous ont trompés depuis tant d’années, qu’il me soit permis dans notre site laïc de citer le prophète Jérémie, 6, 12-15

«Leurs maisons s’en retourneront à d’autres, les champs et les femmes ensemble,
car j’étendrai ma main sur les habitants de la terre, discours de l’Eternel !
Car du plus petit au plus grand d’entre eux, tous convoitent le gain, et du prophète jusqu’au prêtre tous pratiquent le mensonge.
Ils ont soigné la plaie de mon peuple avec des paroles futiles en disant, paix, paix, et il n’y a pas de paix !
Ont-ils eu honte parce qu’ils ont accompli une abomination ? Ils n’auront pas honte de leur turpitude, ils ne connaîtront pas la pudeur, c’est pourquoi ils tomberont avec ceux qui tombent, au temps de leur châtiment, ils trébucheront, dit l’Eternel »

Armand Catonien

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.