1

Les Palestiniens doivent accepter les conséquences de leur refus de paix


Ils se croient plus forts parce que plus nombreux !
Ils refusaient la paix, ils refusent maintenant d’accepter les conséquences de leur refus de paix.
Il nous faut rappeler qu’en « Palestine » (pays inconnu) avant la création de l’État d’Israël vivaient côte à côte Juifs et Arabes.
La Palestine était occupée par les Anglais. Ce sont les Juifs qui les ont combattus pour qu’ils s’en aillent. Les Anglais partis, l’Onu vote en 1948 le partage de cette Palestine, entre Juifs et Arabes.
Les Arabes sont nombreux, ils se croient forts, refusent le partage et déclarent la guerre.
Ils ne peuvent empêcher la création de l’État d’Israël.
Les Juifs disposent d’un territoire minuscule pour leur État.
Les territoires de Cisjordanie sont occupés par la Jordanie.
Le 28 mai 1964, les Arabes créent l’Organisation de libération de la Palestine.
Une organisation terroriste chargée de commettre des attentats et de chasser les Juifs de chez eux.
La Cisjordanie est entre les mains des Jordaniens, il n’est pas question de libérer ce territoire qui est entre les mains d’un État musulman. L’OLP veut chasser les Juifs.
Depuis de nombreuses années, des images nous étaient présentées, elles nous montraient Gamal Abel Nasser, Président de l’Égypte, qui promettait de jeter les Juifs à la mer.
Début 1967, nous apprenions que la Jordanie, la Syrie, le Liban, l’Irak, se joignaient à l’Égypte pour noyer les Juifs.
Quelle angoisse, le jour où je vis le titre de France Soir, « LES ÉGYPTIENS ATTAQUENT » !
Le 5 juin 1967, Israël envoie ses avions détruire les avions égyptiens. Quelle joie après cela de voir les armées arabo-musulmanes fuir devant le petit État d’Israël, devant le petit David !
Après cette guerre, les Israéliens ont restitué les territoires qu’ils avaient conquis sur l’Égypte.
Ils ont aussi commencé des négociations avec ceux qui ont usurpé l’appellation de Palestiniens.
Les Arabes ont toujours refusé d’accepter les concessions d’Israël, qui avait un immense besoin de paix. La vie des enfants d’Israël est pour les parents d’Israël ce qu’il y a de plus important.
Les Arabes de Palestine ont continué à enseigner la haine à leurs enfants, cela à travers les livres scolaires.
Israël s’est retiré de Gaza, mais par l’enseignement de la haine, des foules de musulmans haineux sont envoyés à la frontière qui les sépare d’Israël pour exiger un retour.
Il leur est enseigné qu’ils pourront retourner sur une terre d’où leurs grands-parents auraient été chassés.
Et voilà l’arrivée de Donald Trump au pouvoir aux USA.
Donald Trump qui n’a pas eu l’esprit pollué par la malfaisance des diplomates.
Donald Trump qui voit d’où viennent les terroristes, qu’il est impossible de faire la paix avec des musulmans, que toute concession qui leur est faite est comprise par eux comme une victoire.
Les Occidentaux qui aspirent à la paix font des concessions, s’imaginent qu’en faisant cela ils obtiendront la paix. Faux !
C’est comme cela que le journaliste qui représente France Info à Jérusalem, je n’ai pas retenu son nom, a indiqué en commentant les allocutions de Donald Tramp et Benjamin Netanyahou, lors de la présentation du « deal du siècle », ce 28 janvier 2020 à la Maison-Blanche, qu’il n’y avait que Trump et Netanyahou ; les Palestiniens, précise-t-il, n’ont pas été invités à la rédaction de ce plan de paix…
Imbécile, qui n’a pas encore compris que l’on ne peut faire des concessions qu’aux personnes non fanatisées, des personnes non adeptes du Coran.
Une chose est sûre, les Palestiniens ont acté leur défaite avec la présentation ce « deal du siècle »… !
Bernard Atlan