Les parlementaires pour la distanciation sociale de leurs déclarations

Publié le 25 août 2020 - par - 1 commentaire - 866 vues

C’est toujours un crève-cœur pour beaucoup de serviteurs de la République et de l’État que de devoir montrer au bas peuple la composition de leur magot. Du moins en ce qui concerne les éléments inévitablement contrôlables, si tant est qu’on veuille bien les contrôler. Or, figurez-vous que le coronavirus a bon dos pour excuser l’absence ou les mises à jour des devoirs des responsable de la Nation. Motif : ces pauvres bougres travaillent en visioconférence et par délégation au Parlement. Ce qui au passage leur permet d’imposer toutes les lois de scélérats.

Ces informations capitales quant à la situation pécuniaire des élus, nommés ou cooptés de la République, sont obligatoires depuis l’année 2014-Cahuzac. Elles prennent en 2020 une tournure toute particulière dans le contexte des conflits d’intérêts liés au business des masques et de la course au vaccin vénal.

À vrai dire, le citoyen devra s’armer de rigueur pour interpréter les subtilités de deux types de déclarations : la DIA (intérêts et d’activités) et la DSP (déclaration de patrimoine). Lesquelles doivent être renseignées dès le début du mandat et modifiées autant de fois que quelque chose affecte le patrimoine, les intérêts ou les activités des élus, nommés et leur entourage.

Faire semblant d’être transparent, rien de plus facile

Dans la pratique, il n’est guère possible de vérifier l’exactitude des déclarations. Pourtant, publiées sur https://www.hatvp.fr/consulter-les-declarations/#open-data, il est impossible d’en prendre connaissance en temps réel*.

La consultation des deux types de déclarations, (pour rappel : la DIA (intérêts et d’activités) et la DSP (déclaration de patrimoine) est truffée de mauvaises surprises) (1). Les fiches sont incomplètes, à venir, lacunaires, avec des non-mises à jour des conjoints et de leur fonction, elles révèlent des disparité dans les fonctions bénévoles susceptibles de faire naître un conflit d’intérêt etc. Sans compter que la possibilité d’un éventuel conflit d’intérêt n’en apporte évidemment pas la preuve.

Ainsi, ce n’est pas parce que le ministre de la Santé, Olivier Véran, a été membre des Young Leaders, promotion 2018-2019 de la France China Foundation (simple membre, aucune activité spécifique dans l’organigramme) qu’on ne saurait en conclure que ce nouveau pilier de l’État-Macron répugne à exiger des dommages et intérêts au pays exportateur du Covid. D’autant plus que le cheval de Troie des nouvelles routes de la soie abritait aussi une flopée de gens de la macronie que l’on retrouvera ici :

Young Leaders, est l’expression consacrant ceux qui ont été désignés pour acter le nouvel ordre mondial. Le futur Président Emmanuel Macron figurait déjà en bonne place dans cette association, véritable machine de guerre : https://francechinafoundation.org/membres-fondateurs/?lang=fr , https://francechinafoundation.org/comite-pilotage/?lang=fr  ,  https://francechinafoundation.org/institutional-partner/?lang=fr  ,  https://francechinafoundation.org/equipe/?lang=fr

Pour mémoire, le Young Leader de La France China Foundation, Emmanuel Macron, flanqué de Jacques Attali, Laurent Fabius et 33 autres de son Conseil stratégique, dont Édouard Philippe, était pressenti depuis 2017 (et avant) par l’appareil totalitaire Xi Jinping,  pour imposer un mondialisme favorable à la Chine : https://ripostelaique.com/chine-france-je-te-file-le-virus-et-tu-machetes-mes-masques-pourris.html  ,  https://ripostelaique.com/covid-le-monde-creve-de-peur-les-chinois-rigolent.html

(1) Quelques fiches des figures de l’appareil Macron et de ses obligés actuels et passés

Véran : https://www.hatvp.fr/fiche-nominative/?declarant=veran-olivier

Buzyn : https://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/buzyn-agnes-dspfm10941-gouvernement.pdf

Mélenchon : https://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/melenchon-jean-luc-diam10735-depute-13.pdf

Schiappa : https://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/schiappa-marlene-di7718-gouvernement.pdf

Baroin : https://www.hatvp.fr/fiche-nominative/?declarant=baroin-francois

Castex : https://www.hatvp.fr/fiche-nominative/?declarant=castex-jean

Philippe : https://www.hatvp.fr/fiche-nominative/?declarant=philippe-edouard

Éric Dupond-Moretti : https://www.hatvp.fr/fiche-nominative/?declarant=dupond-moretti-eric-18597

Darmanin : https://www.hatvp.fr/fiche-nominative/?declarant=darmanin-gerald#2

Bachelot : https://www.hatvp.fr/fiche-nominative/?declarant=bachelot-roselyne-18598

Deux documents qui montrent que la dictature de la République est chose ancienne. En germe alors, les Français en récoltent aujourd’hui les fruits pourris

Déclaration du général de Gaulle sur les accords d’Évian. Archive vidéo INA

https://youtu.be/KKC_OZ8QIRM

lien de secours : https://youtu.be/KKC_OZ8QIRM

La Caméra Explore Le Temps “La Nuit de Varennes ». Archive INA

https://www.youtube.com/watch?v=6CcAD69qa9E

lien de secours : https://www.youtube.com/watch?v=6CcAD69qa9E

Les fruits pourris de Mai 68 : “Mai 68 contre la nation”. (à noter que ce titre est initialement celui d’un article paru dans les Écrits de Paris https://www.rivarol.com/ecrits-de-paris).

« Décryptage. Refus de la transmission, culte du désir, sacralisation de l’autre : Mai 68 annonçait tous les maux qui gangrènent la société d’aujourd’hui. Reste à comprendre comment des cris de révolte sont devenus des diktats. Mathieu Bock-Côté livre sa vision du phénomène » : https://www.valeursactuelles.com/politique/les-fruits-pourris-de-mai-68-mai-68-contre-la-nation-94163

Jacques CHASSAING

IMPORTANT : Tous les liens et renvois mentionnés dans cet article constituent des éléments factuels corroborés, à l’appui des opinions et des faits exprimés par l’auteur Jacques Chassaing, ici, ainsi que dans tous les articles qu’il signe

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Roy

Au sujet de de Gaulle, je ne comprends pas le terme dictature de la République. Ne fait-il pas dans son allocution appel au vote des français ? Le vote n’est-il pas l’expression de la démocratie ? Le contraire de la dictature.
Il faudra m’expliquer.

Lire Aussi