Les paroles de la Marseillaise modifiées

L’Assemblée nationale vient d’adopter, dans la nuit du 31 mars au 1er avril, un projet de loi modifiant les paroles de la Marseillaise après de longs et âpres débats. Le texte a été adopté par 215 voix contre 58 et 7 abstentions.

L’adoption de ce projet de loi est passée sous silence par les médias mainstream, à l’exception de CNEWS qui a évoqué, en 2 secondes, un « toilettage » de la Marseillaise, et de BFMTV qui estime que la Marseillaise devait s’adapter à l’actualité.

La modification porte essentiellement sur le refrain de la Marseillaise (La pauvre Marseillaise de Rouget de Lisle a été de tout temps malmenée et modifiée au gré des pouvoirs en place.)

Le projet de loi a été présenté par le président du sénat lui-même, Gerard Larcher, qui estime que « marchons, marchons » ne tient pas au 21e siècle, alors qu’on a des avions, des voitures, des vélos…

Il faut aller plus vite, explique-t-il. Il proposait donc de changer « marchons, marchons », par « courons, courons ».

Mais ça va être la panique, ont fait observer des Marseillaiso-sceptiques.

On crie « courons » quand il y a le feu. Ça va créer une panique chaque fois que va résonner l’hymne national. On va courir dans toutes les directions. Ça va être la débandade.

La remarque est prise au sérieux. L’Assemblée convient de changer « Courons, courons » par « Courons doucement ».

L’assistance applaudit. On pense que l’affaire est réglée. Mais ne voilà-t-il pas que le Mélenchon de La France Insoumise s’y oppose avec véhémence.

« Attendez, crie-t-il, la Marseillaise, c’est moi ». « Mélenchons, Mélenchons », scandent ses partisans.

Plutôt que « marchons » ou « courons », pourquoi pas « Mélenchons » ? On procède au vote. La proposition de La France insoumise est rejetée. C’est le « chon » final qui dérange. Il n’est pas très français. Il fait un peu chleuh…

La France insoumise insiste. La droite réplique aussitôt. Elle soutient le président du sénat et scande : « Larcherons, larcherons ».

Gerard Larcher est confus. Il s’incline. « Je ne suis pas digne d’un tel bonheur », dit-il humblement.

Mais qui alors ? Et là, coup de génie et coup de miracle comme il se produit souvent en France. Comme un cri qui vient du ciel ou du destin. On entend : Macron.

L’assistance réplique par un sonore « putain, mais oui ».

« Macron, macron » au lieu de « marchons, marchons », ça marche.

Le texte est adopté.

Le refrain de la Marseillaise se présente officiellement désormais depuis ce 1er avril comme suit :

« Aux urnes, citoyens !
Formez vos bataillons !
Macron, Macron !
Qu’un sang pur…
Abreuve nos sillons ! »

« Nous sommes dans une dynamique de guerre », a expliqué un membre de La France insoumise. Il faut donner tous les pouvoirs au chef de l’Etat. Y compris la Marseillaise.

« C’est ridicule, s’est réjoui Jean-Marie Le Pen dans une brève réaction recueillie par BFMTV. Aujourd’hui, c’est Macron, macron, demain ce sera Zemmourons, zemmourons ».

Ou Marinons, marinons…

Le texte a été transmis à l’équipe nationale de football qui va le chanter à Qatar en présence de Macron.

Bonne chance à notre sélection nationale.

Messin’Issa

poisson.jpg

image_pdfimage_print
11

20 Commentaires

  1. Balivernes, 280 députés en séance de nuit ça n’existe pas. Pourquoi pas des sénateurs a l’heure de la sieste qui suit le gueuleton ? la représentation nationale a des règles immuables, on est en république en marche.

    • Parfait exercice de logique appliquée : bravo pour cette superbe démonstration !

    • poisson d avril! si c était vrai ce serait poizon d avril avec un z au lieu d un s

  2. Mort de rires, Laurent :-))) !!!

    Chez moi, ça donne quelque chose comme :
    En larmes citoyens, cherchons ce CON de macron
    marchons, marchons, TËTE de con
    Qu’un sang impur achève ce GROS étron !!

    Bon, je sais, c’est limite…

    • formidable votre marseillaise ,vous croyez pas que le gros Larcher per la tête pourquoi changer la marseillaise pour moi c est un outrage ,faut qu’ il se soigne le gras lui monte au cerveau. bon peut être poisson d avril et je préfère.

  3. Variante : ils viennent jusque dans nos draps
    Violer nos filles et nos compagnes!
    Aux lames citoyens
    Coupons leur les roustons
    Coupons, coupons,
    Etc..

  4. Giscard, le cinglé de l’europe du fric et de l’heure de Berlin-Varsovie, avait déjà voulu changer notre Hymne national… ou Nationale*
    Et ce n’était pas alors un poisson d’avril!
    Macron continue à nous emmerder avec son heure allemande ou polonaise, selon les semestres, mais il se moque de notre Nationale et du drapeau tricolore.
    D’ailleurs, Mac Kinsey lui conseille de faire oublier ses oukases dictatoriales pour sa réélection. Mackinsey, qui a dirigé sa campagne et toutes les dérives de gestion de la pandémie, lui a conseillé de supprimer port du masque et les djèst’barhier, pour assurer sa réélection.
    Une abstention géante, c’est 5 années de rentes somptuaires sans impôts pour *Mackinsey!
    « Hymne » n’est pas genriste mais masculin ou féminin!

  5. Très bon, bon premier avril !!!!!!
    C’est un poisson bien frais qui nous a été livré ce matin !

  6. C’est une blague ?
    Macron, Macron alors là on atteint le fond
    Ils sont payés combien ces bouffons ?
    Pauvre France

  7. Bravo pour la blague du 1re avril mais si cela était vrai se serait : enculons enculons le peuple français.

  8. Quand est-ce qu’on réclame le changement des paroles de l’hymne algérien ? Qui dit « Ô France ! Voici venu le jour où il te faut rendre des comptes » etc ?

  9. C’est le gag du 1er avril, mais n’empêche qu’à la grande époque socialiste (sous Mitterand) il a été fortement question de modifier les textes de la « Marseillaise » par des paroles plus « humanitaires ». Projet avorté bien heureusement.

  10. Et bien, c’est un poisson d’avril, c’est sûr mais je dirais que RR pratique l’auto censure, car cela fait trois textes disparus dans les sables de l’info que j’ai tenté désespérement tenté de diffuser.

  11. Courons Citoyens laisserai entendre que nous devrions fuir face à l’ennemi.

Les commentaires sont fermés.