1

Les patriotes abordent les législatives en ordre dispersé

Si Emmanuel Macron a magistralement  manœuvré pour désintégrer le PS et faire exploser la droite, il n’a eu aucun mal à se débarrasser du FN.

Celui-ci n’a besoin de personne pour se disloquer.

On a d’abord eu droit à la pitoyable prestation de Marine lors du débat présidentiel. Sinistre épisode qui a coûté au bas mot 2 millions de voix au FN.

Débat qui a achevé de décourager Marion, laquelle a sagement préféré quitter le parti avant les inévitables règlements de comptes.

Ensuite, c’est l’accord entre le FN et DLF pour les législatives qui est tombé à l’eau.

Les candidats des deux formations s’affronteront dans toutes les circonscriptions !

Un mariage arrangé qui n’aura duré que 15 jours.

Maintenant c’est Philippot qui lance son propre courant au sein du FN, “les Patriotes”. Personne ne comprend ni le sens ni l’intérêt de ce projet dit Collard.

Un soutien à la ligne de Marine, parait-il…

Voilà qui est curieux puisque le soir de sa défaite, celle-ci annonçait vouloir “une profonde transformation” du parti. Un “débat” qui démarre plutôt mal…

Enfin, c’est JMLP qui s’allie à Carl Lang et Alain Escada pour présenter entre 150 et 200 candidats aux législatives.

Ce cartel, réunissant les Comités Jeanne, le Parti de la France et Civitas, sera donc en concurrence avec le FN. Un FN dont JMLP est toujours président d’honneur…

Quant au Siel, qui a rompu son alliance avec le FN au sein du RBM, il aligne 70 à 80 candidats.

Pour les Comités Jeanne, le mot d’ordre des candidats est :

“Immigration : assez” !

Pour le PdF :

“Pas d’islamisation chez nous ! Défendons nos familles, nos traditions, nos libertés”.

Pour Civitas :

“Défendons nos familles, nos traditions, nos libertés”.

Et pour le Siel :

“La droite des valeurs et des convictions. La France agonise, patriotes, sauvons-la ! “

Finalement, depuis Vercingétorix tentant de rassembler ses turbulentes tribus gauloises face à l’envahisseur romain, rien n’a changé.

C’est en ordre dispersé que les patriotes vont affronter les législatives.

Autant dire que si le FN obtient 15 sièges pour former un groupe à l’Assemblée, ce sera un miracle !

Et cerise sur le gâteau, si Marine se présente à Hénin-Beaumont, elle aura face à elle une candidate PdF soutenue par JMLP !!

De mieux en mieux !

Il ne faudra donc pas s’étonner si les électeurs frontistes, écœurés, préfèrent aller taquiner le goujon plutôt que de participer à cette pitoyable guerre fratricide.

Jacques Guillemain