Les patriotes ne dénoncent pas assez les produits qu’ils veulent nous injecter

J’ai écouté la vidéo de samedi de Pierre Cassen, appelant les Français à continuer le combat contre la dictature sanitaire. C’est un bon résumé de la situation critique où nous sommes.

J’apprécie cet encouragement à poursuivre la lutte, qui confère  une dynamique positive à  la Résistance. On en a bien besoin.

Je déplore juste une faiblesse que je remarque  et qui me gêne, chez la plupart des patriotes anti-dictature sanitaire :  c’est surtout la privation de liberté qui est pointée mais les produits suspects que l’on veut absolument nous injecter ne sont que rarement évoqués, mis en cause.

L’AMM provisoire, accordée au prétexte qu’aucun médicament ne soignerait le covid, est fallacieuse vu qu’elle a été obtenu illégalement, en  supprimant les médicaments qui soignent, en interdisant aux médecins de les prescrire.

Des injections expérimentales administrées sous contrainte, qui doivent être assumées  par ceux-là seuls qui les subissent pour ne pas être privés de travailler, privés de revenus, privés d’étudier…

Alors même que ces produits sont expérimentaux, douteux, mais aussi totalement inefficaces.

Au point que les laboratoires qui les produisent ne veulent assumer aucune responsabilité des effets secondaires… d’ores et déjà aussi nombreux que redoutables, mortels (formation de caillots, thromboses, inflammations du cœur, AVC, maladies auto-immunes …) et cachés au public.

Alors que l’hydroxychloroquine, prescrite depuis sept décennies, qui était accessible même sans ordonnance, a été interdite de prescription au motif fallacieux qu’elle pouvait parfois – mais rarement – occasionner des problèmes aux personnes cardiaques.

Avec les injections, ce sont les jeunes en pleine santé qui deviennent cardiaques !

Et l’Ivermectine, médicament sans aucun effet secondaire, qui a complètement  enrayé l’épidémie en Inde, a été interdite de prescription sans aucun motif ni explication.

Le passanitaire dispense les piquouzés de fournir un test bien qu’ils puissent contaminer autant que les non piquouzés. Mais seuls ces derniers doivent fournir un test tous les 3 jours et à leurs frais. De la pure discrimination. Pour forcer le consentement à la piquouze.

La volonté inébranlable des non piquouzés se fonde évidemment sur la non-fiabilité, la forte suspicion de non-innocuité de ces injections.

Et le plus total manque de confiance envers ceux qui les imposent, qui nous traitent comme du bétail, tuent nos anciens au Rivotril et veulent à présent s’en prendre à nos enfants, nos bébés, leur injecter leur produits expérimentaux alors que les enfants  ne risquent rien du covid.

Mais peut-être nos gouvernances sont-elles tout simplement prévoyantes… Quand les parents tomberont comme des mouches,  elles n’ont sans doute pas envie d’avoir des milliers d’orphelins sur les bras… Plutôt préfèrent-elles se substituer à eux pour hériter de leurs biens.

Victor Hallidée

image_pdfimage_print
17

16 Commentaires

  1. Je fais le même constant que vous. Aucune information sur les effets secondaires dans les manifs
    Je fais mes propres affiches, en informant sur les différents effets secondaires déclarés et les passants viennent lire. Certains s’interrogent en disant qu’ils ont autour d’eux des parents ou amis atteinds d’une de ces maladies après vaccination;
    Liberté oui …mais en bonne santé !
    Le pass sanitaire on en veut pas… la piquouse non plus !

  2. Excellent ! Je ne suis que commentatrice, militante … j’ai écrit plusieurs fois à f. Philippot au sujet de cette dénonciation urgente, primordiale , de l’inoculation illégale et dangereuse de produits en expérimentation , sans acceptation signée !

    • Et il vous a répondu ? Parce que moi, jamais ! C’est pour cette raison que j’ai quitté le mouvement. PHILIPPOT est un agitateur de pacotille, comme MLP. IL ne franchira même pas le cap du premier tour (vous verrez), malgré ses « milliers » de manifestants du samedi…

  3. Vous avez précautionneusement raison mais idéologiquement tort ; il y a deux y avoir une mutation de masse chez les Français d’aigles en pigeons; allez savoir pourquoi ?

  4. Pfizer confirme que les personnes vaccinées contre le COVID peuvent transmettre des protéines de pointe et nuire aux personnes non vaccinées…
    1.) traverser la “barrière hémato-encéphalique” en provoquant des dommages neurologiques
    2.) être “excrétées” par les vaccinés, provoquant des maladies chez les enfants et les adultes non vaccinés
    3.) provoquer des saignements vaginaux irréguliers chez les femmes.
    https://www.actuintel.com/2021/05/06/pfizer-confirme-que-les-personnes-vaccinees-contre-le-covid-peuvent-transmettre-des-proteines-de-pointe-et-nuire-aux-personnes-non-vaccinees/
    Des spikes, lesquelles iront se ficher notamment dans vos récepteurs ACE (en charge de la dilatation de vos vaisseaux sanguins et de la régularisation de votre pression artérielle)…

  5. C’est du lourd sur les effets des soi-disant vaccins expérimentaux anti-COVID…
    Des AVC chez les jeunes patients, des recrudescences de cancers, des embolies pulmonaires chez des femmes d’une trentaine d’années…
    On a eu un petit garçon de 12 ans qui est décédé d’un arrêt cardiaque 72h après la 2nde dose.
    Emission spéciale de @radiocourtoisie le 21 Octobre 2021 où des soignants,docteurs,victimes témoignent en présence de @CaudeHenrion.
    https://t.co/r6N1o96II7

    • CA donne du grain à moudre aux  »complotistes » qui disent que ces mixtures sont faites pour tuer.

      Y a-t-il seulement un espoir qu’un jour on pourra demander des comptes pour ce scandale infiniment plus lourd que celui du sang contaminé ? Pour le sang contaminé, en effet, le pr Tubiana avait dit quelque chose d’exact. A un journaliste qui lui avait demandé qui était coupable, à la fin des fins, Tubiana avait répondu  »nous sommes tous coupables de n’avoir pas su »; Et c’est vrai qu’au début, on ne savait pas, personne ne savait. Je me souviens très bien que tout le monde était désemparé au moins jusqu’en 1985-86 parce qu’on espérait que la séropositivié était immunisante. Et il a fallu beaucoup de temps avant de se rendre à l’évidence : non, la séropositivité n’est pas immunisante et c’est parce que le VIH s’attaque au système immunitaire et à rien d’autre, or c’est le système immunitaire qui se déploie pour produire une immunisation envers un agent pathogène qu’il a réussi à vaincre (que ce soit seul ou avec antibiotiques). Donc, cette ignorance initiale a fait perdre à l’humanité cinq précieuses années dans la lutte contre le VIH. J’ai immédiatement percuté sur cette déclaration du Pr Tubiana, et j’en ai conclu que des personnalités comme Laurent Fabius avaient malheureusement raison de s’être fait déclarer  »responsables mais pas coupables ». Personnellement, j’ai assez de choses graves réelles à reprocher à Laurent Fabius pour n’avoir pas besoin de campagnes mochement racistes contre lui pour le combattre. Mais je ne me suis jamais abaissé à lui en vouloir pour cette triste affaire du sang contaminé. Les reproches que j’ai à lui adresser sont d’un tout autre registre qui n’a rien à voir avec notre discussion (mais qui sont néanmoins tout à fait publiables, rassurez-vous, je donne des détails sur demande, même publics sur ce site).

      Or dans l’affaire actuelle, déjà, il y énormément plus de dégâts qu’avec le sang contaminé, et il n’y a aucun mystère, on est devant un plan savamment calculé depuis longtemps, et qui se déroule sousn nos yeux de façon implacable et inhumaine. Onne sait pas si on s’en sortira un jour, on aimerait avoir une diée de la Frande de 2030 que certains veulent nous construire avec l’aide des Jadot et autres Rousseau (les écolos esytime nt la vaccination très utile etv très positive;Mélenchon ne diyt pas garnd’chose contre et comme à son habitude, joue un drôle de jeu.

      En fait si on volait un bon président, il faudrait enchoisir un dans le bas des statistiques données par les instituts de sondage, j’en vois qui sont donnés à 1 % et qui feraient ma foi des présidents très convenables et parfaitement honnêtes, comme ce M. Asselineau (il n’est pas le seul).
      Ce qui est atroce à contemmpler, c’est l’antisémitisme dégueulasse déployé contre Zemmour, j’en ai mal pour lui, par ceux-là même qui nous font la leçon chaque jour que Dieu fait, pour notre supposé antisémitisme, Dieu sait s’ils nous font chanter avec ça alors que le français moyen n’est pas raciste pour un sou, toute son histoire précoloniale, coloniale et post coloniale le prouve surabondamment. Et la popularité naissante (méritée) de Zemmour démontre une fois de plus ce que je dis.)

  6. PHILIPPOT (et sa copine DI VIZIO) se foutent éperdument de vous ! Qui sait, d’ailleurs, dans quelle(s) mesure(s) ils n’ont pas, en réalité, de conflits d’intérêts avec Big Pharma. DI VIZIO a, en vérité, tourné sa veste pour Macron contre le peuple. Sa prétendue démission pour cause de pressions contre sa famille est un mensonge. Sur son site (divizio.fr), où il prétend venir en aide aux soignants victimes des conséquences de la coronafolie qui le lui demandent, il fait, en réalité, un savant tri : si vous n’êtes pas médecin (au-minimum) et n’êtes pas membre du mouvement de PHILIPPOT, c’est mort pour vous; il vous envoie un mail de menaces de procès si vous insistez (j’en ai la preuve; mail que j’ai précautionneusement conservé). Ces guignols ne s’intéressent PAS au Peuple; ils veulent juste avoir leur part du gâteau ! Il en est de même du gros BRUSA, qui ne répond pas aux sollicitations; prétend être débordé et ne pas avoir le temps, mais prend celui de se filmer en train de se pavaner dans les cafés de Stockholm… Du foutage de gueule !

  7. Et personne même Raoult pour dire haut et fort que la pandémie est finie depuis longtemps !!!

  8. Ce commentaire est remarquable de vérité et de bon sens.

    Et c’est vrai que même Philippot, si sympathique par ailleurs, n’insiste pas assez, et même pas du tout sur la nocivité évidente des produits qu’ils s’acharnent à nous injecter.

    Ce qui est insupportable depuis le début, c’est d’ailleurs là le vrai noeud de la question, ce quin devrait êtrec la préoccupation <NUMERO UN des résistants : le pouvoior macronien ne nlousj,n dkit pas

    ''vaccinez-vous !''

    Il nous dit :

    ''vaccinez-vous, mais avec ça ! surtout pas avec auterfvchose, ça c'estv interdit, nojs,sommes prêts à vousn mettre en prison si vousn en prenez un autre, non nocif, à la mplace du merveilleurs PfizerbioNtech !''

    Il y a quelques chose de diabolique à nousjn, imposer un produit exclusif, on doit s'injecter ça et rien d'autre, le pouvoir se met vent debout pour nous y forcer coûte que coûte !

    Prene le spoutnik par exemple ; ilcouvre plus de 60 pays sur les 193 de l'ONU, il n' a aucun effet secondaire létal, invalidant grave ou même seulement rapporté, dans les pays couverts, on n'entend parler de rien connu ou rapporté, dans les pays couverts il n'y a eu à notreffv connaissance aucune protestation ni épidémie catastrophique ni rien, et la populaytion mondiale couverte par ce produit est 3,5 milliards d'habitants,presque la moitié de l'humanité.

    Si le pouvoir frtançais actuel nous,n disait vaccinez-vous, c'est mieux, vous avez le choix entre x, y ou z, maus vaccinez-vous, c('erstyv rpéférable''

    il;est évident sûr etc ertain que els français se vaccineraient en moins dun mois à 90 ou 95 %, sans crainte, e,nchoisissant le spoutnik, ou le Valneva, un vaccin classique français sans danger. Un comble, ce Valneva FRANCAIS a été immédiatement interdit par le pouvoir FRANCAIS, comme par hasard, sous des prétextes auxquels personne ne prête attention, tellement tout le monde est convaincu, sans les voir et écoeuré, qu'ils sont fallacieux.La crise serait alors terminée, sans pass, sans rien, comme dans tous les pays NORMAUX du monde !

    Les gens ont peur et c'est normal, on sait bien que seulement une partie minoiritaire des accidents dus àc e Pfizer sont rapportés en ahautd ela chaîne d'informaytion, on voit bien les indices d'hacatombe relative depuis en bas, dans ma petite ville de 1800 habitants dont même pas70 % sont vaccinés (maximum), on a déjà 8 motrys hautement suspectes (48 ans en poleine forme, m dcd en 3 jours, ….une dame qaui aveugle aorès avoir eu les yeus comme des tomates le lendemùain même du vaccin, telle autrefvpetite dame en pleine forme depuis tojours quinfasait ses coursaun matrchéb allègrement, aporès le vaccin immédiatmeentv paralysée de deu membres inférieurs, en chaise rolante pour la vie, notr superbe dame serveuse du rayin charcuterie dans notrevc super local, célèbre par son dynamisme et san habileté à dégotter des produits locaux succulents, clouée aun lit à cause d'une jambe soufdain paralysée et INSENSIBLE deux jorus après le vaccin….. etc, etc. Ca fait beaucoup pour même pas 1300 vaccinés ! et comme ça se voit, ça fait peur ! ceux qui font le vaccin forcés par le chantage à la perte totale de revenus (assortie d'une interdiction,d e oercevoir le RSA oule chômage, mais comment peut-on supporter cette cruauté ce sadisme ?) on voitbienque si onexptrapole sur ces 1300 personnes, ça done des propertions d'accidents très supérieurs à ce qui est affirmé dans les médias, les gens ne sont pas idiots, ils le voient bien et ILS ONT DONC PEUR ET C'EST NORMAL !cr'st bien pourquoi, certains, plus nombreux qu'on le dit, choississent plutôt la privation de revenus que le ''vaccin'' qui pourrait les tuer ou les invalider à vie.

    Il y a quelqiue chose d'irrationnel, d'inexplicable à cet achafrnement à piquer TOUT LE MONDE; Je 'nai jamais, vu ça de ma vie !

    Lisez LA LONGUE TRAQUE DE LA VARIOLE, un livre formidable qu'il faut avoir liu pour compredre ce qu'a été ce fléau, qui sojsLouis XIII? tuaitune personne seur deux. On amie longtemps, près de 2 siècles avnt de débarrasser les pays européens de cette horreur quin tuait bien plusn que les pestes récurrentes. C'estv terrible à lire, ça frappait prioiritairement les enfants ; à l'époque il était courant de faire dormir les enfants par deux, exiguïté des logements oblige : le matin, on les retrouvai collés l'un à l'autre par leurs plaies !

    Dèe le Consulat, donc bien avant la naissance de Pasteur, seule 1 % de la population était frappée par cete maladie, grâce à ce quon appelait ''l'inoculation'' consistant à prélever du pus d'une personne atteinte pour l'injecter avec moultes précautions à une personne saine désireuse de se protéger. Cette pratqiue avait atteint und egré de perfectionnement incroyable. Jenner avec sa ''vaccine '' obtenue avec le pus d'un abcès des vaches sur leurs mamelles à laplace du us dune personne variolique c v, n'est venu qu'après cette chute spectaculaire qui avaitv faitv passer depuisLouis XIII, l'oncidence de la maladie de 50 % à 1 %.

    Ehn bien, tout le mond epeiut vérifier en lisantc elivre extraordinaire, bor de référe,nces inconyetstables, qu'à aucun moment de cette lutte titanesque et finalement victorieuse malgré l'absence des microscopes qui ont fait découvir l'univers microbien et viral, A AUCUN MOMENT,DONC, IL N'A ETE INSTAURE D'OBLIGATION VACCINALE OU INOCULATRICE NULLE PART, MEME EN CES TEMPS DE ROYAUTE ABSOLUE !

    Donc comment vojlez-vousj,nque les gens n'aienty pas peur , c'est anormal, cet acharnement à nosjnfaire ijevter du pfiser par force et rien que du pfizer ! on n'en connaît même pas la commosition exhaustive adjuvants inclus (en tout, au moins 180 à 200 ingrédients). Si, l''on s'entient à l'ANSM, il y a dékà plus de 100 décès avoués par an ! et c'stv sanss dote bien plus, lire la vicéo de Leutrent MUCHIELLI, une personne au-dessus de touyt soiçon, maître de recherches au CNRS : etlui-même parle de ce défaut de remontées de la vérité alors que l'ANSM ne se sert que des cas effectivement remontés,ce qui n'st vraisemblablement qu'une partie minoritaire des cas réels. Personne ne veut jouer sa santé à la roulette russe, normal, non ? qui, au nom de la, solidarité, accepterait de faire tourner un barillet sur ordre, sachant qu'un trou sur six contiendra la balle mortelle ? et en plus un pouvoir, qui vous insulte copieusement par ses médias à son ordre si vous refusez de presser sur la gâchette avec le canon sur la tempe ! c'est ça, la '''solidarité ?'' ! mais où va-t-on ?

    J'ai en mémoire une réflexion, comme s'ilse parlait à lui-même, d'Emmanuel Macron, pensif, tout au début d'Avril 2020. Il avait dit, comme à mi-voix et pour lui seul pas pour un auditoire :
    ''la première vague est là ''.

    Ca m'a fait tout drôle, c'était DECALE. Devant une réalité circonstancielle dure, on ne s'exprime pas ainsi, calmement, comme pour soi. On adopte d'instinct un ton solennel, d'une voix forte empreinte dune émotion palpable mais dominée ; on ne sort pas ce mot ''vague''. Bref, cetle réflexion a fait retentir une sonnette d'alarme en moi qui me disait '''il a dit ça comme s 'il s'y attendait, comme quelque chose qui avait été prévu, qui se produisait comme on l'avait voulu, et qui se déroulait exactement comme ç'a avait été programmé.''

  9. ARNAUDIES dit :
    25 octobre 2021 à 12h36

    JE REPRENDS CI MON TEXTE TOTALEMENT CAVOARDE PARV LA CENSURE,JE DEMANDE A PIERE CASSEN QU’IL FASSE SON POSSIBLE SVP POUR SUPPRIMER LA PREMIERE VERSION

    VOICI DONC MON VRAI TEXTE INITIAL :

    Ce commentaire est remarquable de vérité et de bon sens. Et c’est vrai que même Philippot, si sympathique par ailleurs, n’insiste pas assez, et même pas du tout, sur la nocivité évidente des produits qu’ils s’acharnent à nous injecter. Ce qui est insupportable depuis le début, c’est d’ailleurs là le vrai noeud de la question, ce qui devrait être la préoccupation NUMERO UN des résistants : le pouvoir macronien ne nous dit pas :

     »vaccinez-vous ! »

    Il nous dit :

     »vaccinez-vous, mais avec ça ! surtout pas avec autre chose, ça c’est interdit, nous sommes prêts à vous mettre en prison si vous en prenez un autre, non nocif, à la place du merveilleux PfizerbioNtech ! »

    Il y a quelques chose de diabolique à nous imposer un produit exclusif, on doit s’injecter ça et rien d’autre, le pouvoir se met vent debout pour nous y forcer coûte que coûte ! Prenez le spoutnik (le vaccin russe) par exemple ; il couvre plus de 60 pays sur les 193 de l’ONU, il n’ a aucun effet secondaire létal, invalidant grave ou même seulement rapporté ; dans les pays couverts, on n’entend parler de rien connu ou rapporté, et il n’y a eu à notre connaissance aucune protestation ni épidémie catastrophique ni rien, et la population mondiale couverte par ce produit est 3,5 milliards d’habitants,presque la moitié de l’humanité. Si le pouvoir français actuel nous disait :

     »vaccinez-vous, c’est mieux, vous avez le choix entre x, y ou z, mais vaccinez-vous, c’est préférable »

    alors il est évident, sûr et certain, que les français se vaccineraient en moins d’un mois à 90 ou 95 %, sans crainte, en choisissant le Spoutnik, ou le Valneva, un vaccin classique français sans danger. Un comble, ce Valneva FRANCAIS a été immédiatement interdit par le pouvoir FRANCAIS, comme par hasard, sous des prétextes auxquels personne ne prête attention, tellement tout le monde est convaincu, sans les voir et écoeuré, qu’ils sont fallacieux. La crise serait alors terminée, sans pass, sans rien, comme dans tous les pays NORMAUX du monde ! Les gens ont peur et c’est normal, on sait bien que seulement une partie minoritaire des accidents dus à ce Pfizer sont rapportés en haut de la chaîne d’information, on voit bien les indices d’hécatombe relative depuis en bas, dans ma petite ville de 1800 habitants dont même pas 70 % sont vaccinés (maximum), on a déjà 8 morts hautement suspectes (48 ans en pleine forme, homme dcd en 3 jours, ….une dame quasi aveugle après avoir eu les yeux comme des tomates le lendemain même du vaccin….. telle autre petite dame assez âgée en pleine forme depuis toujours qui faisait ses courses au marché allègrement tous les jeudis, paralysée des deux membres inférieurs juste arès le vaccin, immédiatement placée en chaise roulante pour la vie… notre superbe dame serveuse du rayon charcuterie dans notre Super local, célèbre par son dynamisme et son habileté à dégotter des produits locaux succulents, clouée au lit à cause d’une jambe soudain paralysée et INSENSIBLE deux jours après le vaccin….. etc, etc.

    Ca fait beaucoup pour même pas 1300 vaccinés ! et comme ça se voit, ça fait peur ! ceux qui font le vaccin forcé par le chantage à la perte totale de revenus (assortie d’une interdiction, de percevoir le RSA ou le chômage, mais comment peut-on supporter cette cruauté, ce sadisme ?) on voit bien que si on extrapole sur ces 1300 personnes, ça donne des proportions d’accidents très supérieures à ce qui est affirmé dans les médias, les gens ne sont pas idiots, ils le voient bien et ILS ONT DONC PEUR ET C’EST NORMAL ! c’est bien pourquoi certains, plus nombreux qu’on le dit, choisissent plutôt la privation de revenus que le  »vaccin » qui pourrait les tuer ou les invalider à vie. Il y a quelque chose d’irrationnel d’inexplicable dans cet acharnement à piquer TOUT LE MONDE ; je n’ai jamais, vu ça de ma vie ! Lisez  »LA LONGUE TRAQUE DE LA VARIOLE », un livre formidable qu’il faut avoir lu pour comprendre ce qu’a été ce fléau, qui sous Louis XIII, tuait une personne sur deux. On a mis près de 2 siècles avant de débarrasser les pays européens de cette horreur, qui tuait bien plus que les pestes récurrentes. C’est terrible à lire, ça frappait prioritairement les enfants ; à l’époque il était courant de faire dormir les enfants par deux, exiguïté des logements oblige : le matin, on les retrouvait collés l’un à l’autre par leurs plaies ! Dès le Consulat, donc bien avant la naissance de Pasteur, seulement 1 % de la population était frappée par cette maladie, grâce à ce qu’on appelait  »l’inoculation » consistant à prélever du pus d’une personne atteinte pour l’injecter sous la peau avec moultes précautions à une personne saine désireuse de se protéger. Cette pratique, avait atteint un degré de perfectionnement incroyable. Jenner avec sa  »vaccine  » obtenue avec le pus d’un abcès des vaches sur leurs mamelles à la place du pus d’une personne variolique, n’est venu qu’après cette chute spectaculaire qui avait fait passer l’incidence de la maladie depuis Louis XIII, de 50 % à 1 %.
    Eh bien, tout le monde peut vérifier en lisant ce livre extraordinaire, bourré de références incontestables, qu’à aucun moment de cette lutte titanesque (et finalement victorieuse malgré l’absence des microscopes qui ont fait découvir plus tard l’univers microbien et viral), A AUCUN MOMENT,DONC, IL N’A ETE INSTAURE D’OBLIGATION VACCINALE OU INOCULATRICE NULLE PART, MEME EN CES TEMPS DE ROYAUTE ABSOLUE ! Donc comment voulez-vous que les gens n’aient pas peur , c’est anormal, cet acharnement à nous faire injecter du Pfizer par force et rien que du Pfizer ! on n’en connaît même pas la commosition exhaustive adjuvants inclus (en tout, au moins 180 à 200 ingrédients). Si, l »on s’en tient à l’ANSM, il y a déjà plus de 1000 décès avoués par an ! et c’estv sans doute bien plus, visionner la vidéo de Laurent MUCHIELLI, une personne au-dessus de tout soupçon, maître de recherches au CNRS : et lui-même parle de ce défaut de remontées de la vérité, alors que l’ANSM ne se sert que des cas effectivement remontés, ce qui n’est vraisemblablement qu’une partie non négligeable des cas réels. Personne ne veut jouer sa santé à la roulette russe, normal, non ? qui, au nom de la solidarité, accepterait de faire tourner un barillet sur ordre, sachant qu’un trou sur six contiendra la balle mortelle ? et en plus, un pouvoir, qui vous insulte copieusement par des médias à son ordre si vous refusez de presser sur la gâchette avec le canon sur la tempe ! c’est ça, la  »’solidarité ? » ! mais où va-t-on ?

    J’ai en mémoire une réflexion, comme s’il se parlait à lui-même, d’Emmanuel Macron, pensif, tout au début d’Avril 2020. Il avait dit, comme à mi-voix et pour lui seul :  »la première vague est là  ». Ca m’a fait tout drôle, c’était DECALE. Devant une réalité circonstancielle dure, on ne s’exprime pas ainsi, calmement, comme pour soi. On adopte d’instinct un ton solennel, d’une voix forte empreinte d’une émotion palpable mais dominée ; on ne sort pas ce mot  »vague ». Bref, cette réflexion a fait retentir une sonnette d’alarme en moi qui me disait  »’il a dit ça comme s’il s’y attendait, sans la moindre émotion, comme quelque chose qui avait été prévu, qui se produisait comme on l’avait voulu, et qui se déroulait exactement comme ç’avait été programmé. »

  10. Le meilleur vaccin contre le « covid » c’est de ne pas se faire vacciner. C’est mon cas, je suis en parfaite santé et jamais je ne me ferai injecter leur poison déstiné à enrichir la mafia pharmaceutique et à évaluer le taux de moutonisme aigu dans la population française, pour ce qui concerne ce dernier point, macron et sa clique de salopards doivent être malheureusement plus que satisfaits.

Les commentaires sont fermés.