Les piscines, terrains de la conquête musulmane

L’obsession de cacher leur corps aux hommes, jointe à leur comportement provocateur – source de conflits sans fin.
Petit tour rapide des incidents : liste non exhaustive. Pour le reste, voyez le site omerta.gouv.fr
– Saint-Étienne : http ://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Actualite/Faits-diversjustice/n/Contenus/Articles/2015/07/07/Les-violences-a-la-piscine-provoquent-sa-fermeture-2395002 4 jours d’ITT pour le maître-nageur
– Bourges : http ://www.leberry.fr/cher/actualite/pays/bourges-et-environ/2015/07/01/les-piscines-des-gibjoncs-etdu-centre-nautique-toujours-fermees_11504441.html 2 piscines fermées suite à des actes de violence
– Toulouse : https ://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/toulouse-ils-squattent-la-piscine-et-tabassent-un-resident-1435064998

Certains d’entre vous s’en souviendront : l’aire d’une piscine de Bâle-Ville réservée aux femmes était squattée par un nombre croissant de musulmanes, la plupart venues d’Alsace. Foulards en nombre, baignades en habit de ville et souvent pas de baignade du tout, invasion d’une bruyante marmaille, non-respect de l’âge limite des enfants (6 ans), insultes aux femmes en bikini, agressions verbales, voire physiques du personnel masculin. Durant des années, des conciliabules ont été organisés entre Bureau de l’intégration, médiatrice, membres de la Commission musulmane de Bâle. Des flyers, des informations en allemand et en français ont été distribués. En vain.

Les autorités sportives sont alors passées à l’action : un règlement plus restrictif a été promulgué en 2016 : âge minimum de 16 ans, enfants autorisés jusqu’à l’âge de la marche, pas de vêtements de ville, même sur les aires de repos, baignade « couverte » autorisée avec le seul burkini.

Pas découragées pour deux sous, les musulmanes d’Alsace se sont alors rabattues sur la piscine de Loretto à Freiburg-en-Brisgau (Allemagne) qui propose aussi une piscine réservée aux femmes. Et les problèmes ont recommencé : enfants bruyants, présence de jeunes garçons, grillades, baignades en vêtements de ville, bagarres pour l’utilisation des douches avec intervention de la police et, comme à Bâle, discussions stériles des services d’intégration.

L’apparition de maitres-nageurs masculins, qui remplaçaient une collègue féminine, a créé des tempêtes de protestations.
À même mal, même remède : le règlement de Loretto a été adapté en 2017. Il interdit la présence d’enfants de plus de trois ans (six auparavant), proscrit les grillades et les baignades en vêtements de ville et autorise la présence de personnel masculin.
Dans les deux cas, ce sont les non-musulmanes qui pâtissent des convictions et des restrictions : tentative d’éviter les maitres-nageurs hommes et impossibilité de prendre avec soi les petits enfants. L’islamisation gagne encore quelques bastions. Quant à l’Alsace, elle connaît les joies d’un salafisme en pleine expansion.
Ces dispositions n’ont rien changé. La piscine a elle-même publié une lettre ouverte ironique à destination de l’Arabie saoudite lui demandant de financer une piscine pour femmes en Alsace !

Au nom du « sexisme » et de « l’exclusion des musulmanes », voire pour certains de mesures « racistes et réactionnaires », une musulmane a lancé une pétition exigeant l’interdiction du personnel masculin. Elle réclame aussi la création d’heures pour femmes dans les autres piscines de Freiburg et des environs. Elle a recueilli 1 000 signatures sur les 2 000 visées, musulmanes et non musulmanes. Sur le site de la piscine, plus de 170 commentateurs se sont exprimés. La grande majorité sont opposés et critiquent le comportement des musulmanes.

Le Stuttgarter Zeitung publie un reportage en juin 2017 à la piscine de Freiburg. Il évoque la culpabilité d’une musulmane, surnommé Djamila. Extraits :
Seule solution pour échapper au châtiment d’Allah : plonger. Djamila disparaît sous l’eau pour échapper au regard de l’homme étranger qui se tient au bord du bassin. « Ce n’est pas possible, il est toujours là », dit-elle en remontant. Elle décide donc de sortir le plus vite possible de l’eau pour s’éloigner du maitre-nageur. Jamais un étranger ne l’a vue sans foulard.
Arrivée à sa serviette, elle allume une cigarette et se cache derrière les chaises longues. « J’ai envie de profiter du soleil, sans foulard. » […] Ses amies et elle se rappellent les musulmanes de France arrivées par cars entiers, avec leurs enfants. Certaines couvertes à moitié, d’autres totalement, pressées de se débarrasser de toutes ces enveloppes et de vivre en liberté.
Son mari va bientôt venir la chercher. Elle approuve la pétition contre les maîtres-nageurs hommes. « Le risque est trop grand pour elle d’être vue sans son voile. Elle ne racontera pas à son mari ce qui s’est passé aujourd’hui. Mais elle n’échappera pas à la punition divine. Car Allah a vu ce qui s’est passé. »

D’après une cliente de longue date, allemande, les étudiantes engagées pour assurer la surveillance étaient dépassées par l’arrivée massive de ces femmes ne parlant pas allemand et ignorant les ordres.
À Bâle, les mesures prises semblent avoir calmé les ardeurs. Mais sur le site, des commentatrices protestent contre le sans-gêne des musulmanes, notamment à propos de l’hygiène : elles ne prennent pas de douche avant de se baigner « ce qui rend l’eau sale et huileuse », leurs longs cheveux noirs qu’elles n’attachent pas s’accumulent dans le bassin, elles discutent sans fin, bruyamment, au bord de la piscine. Et « récemment, une maitre-nageuse a été remplacée pour une journée par un homme, toutes les femmes musulmanes se sont précipitées au vestiaire et ont protesté à grand cris. »

En Belgique : nid à gauchistes, le tribunal de Gand fait fort. Sur plainte de deux musulmanes, il a imposé aux piscines gantoises d’accepter le burkini. Bonjour, l’hygiène ! C’est au nom de cette dernière que la plupart des piscines interdisent le bermuda aux messieurs. À quand une décision du tribunal pour permettre le bermuda, halal ou haram ?
Les faits sont rapportés dans le quotidien Standaard  : des musulmanes ont porté plainte contre deux piscines. Le burkini y est interdit pour de légitimes raisons d’hygiène. Mais fidèle à la politique de soumission à l’islam, le tribunal gantois a estimé que la « discrimination sur la base de convictions religieuses » était plus importante que l’hygiène (et la santé des autres nageurs et nageuses) et la sécurité. En revanche, le bermuda, bien occidental et dépouillé de toute connotation religieuse, reste interdit pour… des raisons d’hygiène et de sécurité.

On signalera au passage que dans les vestiaires de football, par exemple, il n’est plus question de prendre une douche nu. Selon le prophète, qui ne savait pas ce qu’est une douche, il faut se doucher, habillé d’un caleçon. Plusieurs incidents ont été signalés, tant en Belgique qu’en France.
L’islamisation de l’Europe avance à grands pas, en caleçon et en burkini.

Anne Schubert

Article largement inspiré de dreuz.info

image_pdf
0
0

43 Commentaires

  1. de toute façon vu les « canons » voilée sans voile nous ne les regarderons même pas c est peut être mieux le voile (humour)

  2. j ai quitter la fédé de kick boxing les dur se couchent les femmes muz boxent voilée et oui il n y a pas que les piscines pauvre Pays

  3. La Psychiatrie est univoque ! Marine est Folle dingue, celles là… Folle coche… !
    Dictant leurs lois, « Vipères, au point » de mettre les piscines en danger au nom de l’islam. (Littérature et non Coran…).
    La France se noie ! Plus de Maitres nageurs : Des Maitres menteurs !

    • Dufaitrez

      Au de la de votre amour pour la poésie, vous pouvez citer ces piscines? Perso j’en connais pas…

      • « Les témoignages abondent, pour toutes ces « pudibondes ».
        « Vous lisant dans la suite, faites votre Rot Toto ! »

  4. Ce n’est pas grave! qu’ils se baignent donc ces rebuts de la société! Il y a longtemps que nombre de français d’origine ne la fréquente plus les piscines. Elles sont vraiment trop mal fréquentées!
    Laisson-donc elles sont trop sales!

  5. Ce qui m’a incité, il y a une trentaine d’années, à ne plus fréquenter les piscines, ce sont les grosses merdes, de djeunes musulmans, qui flottaient dans toutes les directions.
    Je crois bien que c’était le concours de la plus grosse merde.
    Beaucoup plus efficace que les burkas pour chasser le koufre.

  6. Ils tabassent un médecin qui veut examiner ou accoucher leurs femmes, MAIS DANS LES HÔPITAUX FRANCAIS DES HOMMES MUSULMANS LAVENT DES FEMMES BLANCHES HOSPITALISEES !

  7. Djamila bonne musulmane voilée et soumise fume ? Mais c’est haram, ça ! Attention à la punition du tout puissant !

  8. arretez avec vos arguments d’hygienne! ce n’est pas la véritable raison!
    elles pourront toujours dire que leurs habits sortent de la machine à laver et sont propres.
    et ça se peut; la question est ailleurs, point barre!

  9. vous les avez voulues,gardé les,nous a la cambrouse on est encore tranquille,je me marre quand même de voir encore des abrutis pour les défendre.prochaine étape,apprendre le coran a coup de pompe dans le cul……

  10. « Les piscines, terrains de la conquête musulmane »…les cantines aussi avec leur menu a la con,a l’ecole,associations sportives etc…..le choléra se pose partout.

    • Les piscines où elles se baignent toute habillées avec leurs vêtements dégueulasses, alors que nous devons être en maillot et douché UNE HONTE ! Il n’y a pas que les cantines, LES HÔPITAUX NE PROPOSENT PLUS QUE DU HALAL, LE PORC A COMPLETEMENT DISPARU DES MENUS, REVEILLEZ VOUS ! Un comble lorsque l’on sait QU’ILS NE PAIENT RIEN. Non seulement tout est gratuit pour eux MAIS EN PLUS LES REPAS SONT FAIT UNIQUEMENT EN FONCTION D’EUX, sûrement pour leur plaire et parce qu’ils sont majoritaires !

        • Toto, c’est monnaie courante aujourd’hui. Dans pratiquement toutes les piscines publics, un jour leur est réservé pour qu’elles puissent se baigner entre elles ET ELLE LE FONT EN DJELLABA, C’EST ABSOLUMENT REPUGNANT CAR LE LENDEMAIN LES ENFANTS DES ECOLES VIENNENT A LA PISCINE ! Pour eux pas de privilèges maillot de bain, bonnet et douche DANS UNE EAU SOUILLEE PAR DES FRINGUES DEGUEULLACES, IL NE FAUT PAS S’ETONNER APRES, QU’ILS ATTRAPENT DES COCHONNERIES. LEUR HAMMAM NE LEUR SUFFISENT PAS ?

  11. Il y a des décennies que je ne mets plus les pieds à la piscine, trop peur des maladies contagieuses…

      • Quelle bonne idée!.. Saunas progressifs pour les mouquères,incluant entrée avec carte magnétique dans un seul sens (vers la sortie) . Le dernier serait porté (fond sonore oriental et lascif) jusqu’à la température ne permettant plus aux transpirantes de sortir pour se rafraîchir dans l’eau – glacée- du bassin suivant, les cuisant à point. Ah fable des grenouilles!.. Si elles peuvent néanmoins plonger dans l’eau glacée hydrocution assurée et eau « halal « des martyres à revendre comme bénite!

  12. Vu la santé mentale des juges de Gand, l’hygiène et la santé physique des Européens ne sont pas importantes. Leur pisciine à eux doit être dans un club sélect ou dans leur salle de bain.

  13. Mahomet, il allait à la piscine ? Il aurait peut-être apprécié. Le coran ne dit rien de sérieux sur la question.

Les commentaires sont fermés.