Les policiers peuvent faire tomber ce gouvernement de traîtres

Publié le 23 octobre 2016 - par - 122 commentaires - 7 358 vues
Share

policierschamps
Nous assistons à un véritable mai 68 de la police. Comme le montre le remarquable site Fdesouche, par un mouvement spontané – débordant des organisations syndicales qui ne défendent plus les policiers depuis longtemps – des milliers de policiers sont descendus dans la rue pour crier leur révolte. Ce faisant, ils savaient qu’ils mettaient en danger leur carrière, mais sauvaient leur honneur.

http://www.fdesouche.com/779643-en-depit-de-la-pression-de-leur-hierarchie-nouveaux-rassemblements-en-cours-des-policiers-paris-et-evry

Méprisés par un gouvernement qui défend ceux qui veulent les tuer, agressés quotidiennement par des racailles et des gauchistes certains de leur impunité, calomniés dans la presse à la moindre réaction d’auto-défense, condamnés et humiliés par des juges « Murs des Cons », les flics, après l’agression de Viry-Chatillon et les propos édulcorants de Cazeneuve, ont décidé que cela ne pouvait plus durer.

Un tel mouvement est difficile à gérer, car il part de la base, n’a pas de porte-parole. Il n’a pas forcément intérêt à se faire récupérer par le gouvernement et ses syndicats complices, et à entrer dans une négociation, alors qu’il n’a pas encore, loin de là, mis en place la plénitude du rapport de forces qui peut changer la donne.

Cette semaine, il y aura, ce mardi, des rassemblements devant les tribunaux, histoire de montrer que nos policiers, qui prennent de plus en plus de risques pour arrêter des racailles prêtes à tout, ne supportent plus que des juges, systématiquement, les remettent en liberté dans les heures qui suivent, ce qui vaut, bien évidemment, des bras d’honneur des délinquants à des forces de l’ordre obligés de ravaler leur rage, sans avoir le droit de se faire respecter. Et mercredi, une manifestation appelée par une intersyndicale qui ne représente absolument pas les policiers, et dont le premier appel osait proposer une marche silencieuse sans banderole !

Alors qu’une minorité de la population (racailles et milices gauchistes) a décidé de faire la guerre à la police, l’immense majorité des Français (90 %) soutient ce mouvement.

Au point où nous en sommes, il y a deux options. Soit le gouvernement réussit à étouffer dans l’œuf ce mai-68 de ses policiers, et tout cela n’aura été qu’un défoulement certes sympathique, mais sans lendemain.

Soit, au contraire, le mouvement s’étend, et se politise. Pour qu’il progresse, il faut d’abord une jonction avec les professions qui, symboliquement, subissent de plein fouet les conséquences de l’ensauvagement de la France, pour reprendre la formule de Laurent Obertone : les pompiers, le personnel médical, les commerçant et surtout… les citoyens.

C’est en effet la première fois qu’il y a triple rupture des policiers avec le gouvernement, la hiérarchie et les syndicats.

Plus personne ne maîtrise la base, et ça, c’est nouveau. Le mouvement devient incontrôlable. C’est le moment pour les policiers de tout exiger : légitime défense, armement moderne, durcissement des peines, fin des abus de l’IGS qui sévit contre la police pendant que la justice libère la racaille !

C’est autour du droit à La Sécurité Pour Tous (LSPT, beau clin d’oeil à LMPT) que pourrait se construire cette jonction.

Et là, tout devient possible. Imaginez ce scenario des braves Piou Piou du 17e, mettant « Crosse en l’air ».

Imaginez que les policiers refusent de protéger des ministres qui les envoient au casse-pipe et les méprisent. Hollande, Valls, Cazeneuve, Belkacem, obligés de se déplacer sans leur protection : ils ne tiendraient pas deux minutes, tant est énorme la colère des Français à leur encontre.

Imaginez que les CRS refusent de se prêter au démantèlement de la jungle de Calais, où, durant toute la semaine, Cazeneuve et ses préfets vont imposer à 280 villes et villages, presque toujours contre l’avis des maires et des populations, 7.000 clandestins de Calais.

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/10/21/jungle-de-calais-le-gouvernement-detaille-l-operation-de-demantelement-qui-debutera-lundi_5018279_1653578.html

Imaginez, dans ce contexte, que les policiers, exaspérés de se faire agresser par des racailles ou des gauchistes, réagissent comme leurs collègues américains et israéliens, sortent leur arme (qui normalement est faite pour cela) et en tuent un, ou plusieurs. Et que toute la profession soit solidaire… Ce serait, dans la pratique, la fin de trente années de soumission au syndrome Malek Oussekine, et un rapport de force qui s’inverserait. La peur changerait de camp. Terminées ces agressions où l’on décore un policier qui ne sort pas son arme, maintenant, on tire !

Que pourrait alors faire ce gouvernement ? Il enverrait l’armée contre sa police ? Seul problème, les militaires ont compris depuis longtemps que ce régime les méprise autant que les flics. Les sanctions ayant frappé des généraux, dont Piquemal, la diminution des effectifs et des moyens, ont laissé des traces. Dans un tel contexte, les socialistes ne pourraient pas compter sur l’Armée pour sauver leur régime moribond.

Autre élément, ce gouvernement est miné par des conflits internes qui rendent sa situation ingérable. Les révélations sur la pensée profonde de Hollande, et son mépris de ceux qu’il caressait dans le sens du poil, ont accéléré la fracture. Valls a compris que « Le Guignol de l’Elysée » va emmener tout le monde dans le fond, et il se met à rêver que son heure pourrait être 2017, et pas 2022.

L’immigrationniste islamo-collabo Montebourg, qui se dit autant algérien que français, se met à rêver de gagner la primaire, avec une ligne plus à gauche que celle d’un gouvernement qu’il a servi deux années durant.

Mélenchon, qui tourne le dos à son discours immigrationniste de Marseille, pour ne pas laisser la seule Marine Le Pen occuper ce terrain, se voit lui aussi au deuxième tour. Bref, à gauche, la pagaille est au moins aussi forte qu’à droite, ce qui affaiblit ce gouvernement.

Ri7Quatar finance

D’autre part, les révélations de Philippe de Villiers, des journalistes Malbrunot et Chesnot sur la corruption généralisée, par le Qatar notamment, de la classe politique française (le nom du ministre Le Guen est prononcé), rendent encore plus illégitime le maintien au pouvoir de cette clique de vendus à l’ennemi, qui, pour reprendre les propos du fondateur du Puy-du-Fou, « a sur les mains le sang des victimes des attentats islamiques ».

Alors, la fronde des policiers, révolte ou révolution ? Comme le disait Marceau Pivert en 1936, lors de l’occupation des usines, « Tout est possible ».

Mais regardez ces images sur les Champs-Elysées, cela montre bien qu’il y a un petit vent de Révolution qui souffle sur la France.

Faisons en sorte que ce vent se transforme en tempête, et emporte sur son passage Hollande-Valls-Cazeneuve et leur clique, débarrassant la France des pires nuisibles qu’elle ait eu à sa tête…

C’est peut-être une des dernières chances pour sauver la France sans trop de casse…

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Yves 54

Imaginez l’inverse: 500 homme politiques, juges, journalistes complices…. blessés par mois ! ! ! Il se passerait quoi, d’après vous ? ? ? Mai 68 en novembre 2016 ! Et chute de ce « gouverne ment »

Yves 54

Greve des services de protection des « personnalités » ! ! ! Quand il y en aura quelques uns qui auront été « coktalmolotovisés », cela changera.

Michel Durand

Les policiers sont l’espoir et l’honneur de la France. Surtout ne pas baisser les bras ! Continuez policiers ! La population n’en peut plus. Nous sommes tous policiers ! Donc nous sommes tous avec vous !

Ali l\'apostat

Les policiers sont des citoyens français et ils sont au service des citoyens et de la France. Les collabos n’ont pas à les dévaloriser face aux délinquants, repris de justice et terroristes islamistes.

resistant

la France aux Francais!

resistant

Police en force

DEM

Femmes de flics dans la rue !

DEM

Louis XVI est mort pour moins que ça…

Faut renverser ce pouvoir de merde avant que Ali Juppé se fasse des idées

Le pire!!… Pour les calmer une nouvelle panoplie de policier va leur être offerte. Si ça ce n’est pas prendre les gens pour des cons !!!!!!!!

Casto

Merci, Cyrano, pour cet excellent appel à la juste insurrection.
Si un gouvernement n’écoute plus sa police, c’est qu’il est mort.

tom

Hélas, le mouvement policier ne durera pas. Il est déja étrillé par la bienpensance gauchiste de nos chers médias, qui y voit la main du FN.
Et ceux qui persisteront verront débarquer des CRS et des gendarmes toujours très obéissants au pouvoir socialiste.
Il n’y a que les citoyens français qui peuvent faire tomber le gouvernement, et il n’y a pas 36 solutions. La solution la plus évidente c’est le vote FN à chaque suffrage, pour soi-même et le maximum de personnes de son entourage.

Jacques Barrio

Les policiers, surmenés, menacés par leur hiérarchie, risquent de tout arreter rapidement s’ils ne sentent pas très fort que le peuple est avec eux. Et nous serons perdus. Il faut saisir cette chance unique et que les citoyens des grandes villes se mobilisent pour savoir quand une manif de policiers va avoir lieu et se joignent à eux.
Allez, citadins, descendez dans la rue et joignez-vous à ces courageux policiers patriotes!

Barbillon

Bravo à toutes les polices soutenons les ils ont droit aux respects ????????????

Andrej

Cyrano, D’accord avec vous sauf que les citoyens patriotes ne sautent pas sur cette chance, de manifestation policière, pour descendre dans la rue et amplifier les mécontentements. On a fait de nous des pleutres et nous préférons regarder les autres manifester à la télé : armons nous et partez, en somme! Je me suis déplacé à la manifestation des policiers de Nice, au palais de justice : au plus une cinquantaine de policiers ( dont 2 municipaux en uniforme), pas de brassard de police,seulement les fanions de Alliance, et une vingtaine de citoyens supporters. C’est bien maigre! Je ne me… lire la suite

adrien

« Imaginez que … les CRS, les policiers… » Ben oui, justement. Si vraiment les manifs’ de flics sont autre chose qu’un feu de paille initié et entretenu par quelques courageux, qu’en est-il du reste ? Le SPHP ,l’UGP et autres services qui protègent ces saloperies du gouvernement ? S’ils en ont, que TOUS les flics débrayent.. de partout, pendant aussi longtemps qu’il le faudra. Mais ça, je n’y crois guère : titularisation, mutation province, tableau d’avancement et autres avantages sont autant de carottes qui freineront toujours la plupart des flics.

Ortemann

(suite au Directeur de la PN) Par ailleurs ; tous les magistrats qui peuvent décider de la vie d’autrui doivent subir des examens psychologiques sévères .Je connais leur milieu et trois seuls étaient équilibrés ! Leur laxisme est alimenté par des raisons personnelles , politiques ou idéologiques .Pour eux ,seule la société est responsable ! C »est la porte grande ouverte à l’irresponsabilité, à la perversion de la récidive et de bien de comportements .

Ortemann

(suite au Directeur de la PN)vous semblez être plus préoccupé à protéger les migrants et les délinquants que vos hommes et les Français . La situation inquiétante que nous vivons actuellement ne peut plus vous lier aux ordres sordides du gouvernement . La Police ne va pas donner l »image de celle de 1940-1945 ! Réagissez pour votre honneur .

Ortemann

Monsieur le Directeur de la Police Nationale .Il est navrant qu’un simple citoyen soit amené à vous faire une remarque . Votre fonction doit être sans faille ,de par son importance, dans la défense de vos hommes qui sont les fleurons de la sécurité des citoyens .
Ce que nous font vivre les migrants et les terroristes est inqualifiable , et les moyens qui vous sont autorisés sont dérisoires et inadaptés . Cela ressemble à un envoi en abattoir !