Les pompiers montent au feu contre la vaccination obligatoire

Cela bouge chez les pompiers. Sept organisations syndicales avaient signé un texte exemplaire, faisant connaître leur opposition à l’obligation vaccinale.

Le pompier Yannick Tenesi, porte-parole du Syndicat national des sapeurs-pompiers, affirme que 30 % des pompiers refusent le vaccin, et se scandalise qu’on puisse envisager de les sanctionner. Il explique que dans ce cas-là, la sécurité des Français ne serait plus assurée.

Enfin, un appel fort intéressant circule…

Appel aux sapeurs-pompiers de France

Le collectif « Pompiers Libres » appelle les sapeurs-pompiers de France, militaires professionnels, volontaires, officiers, sous-officiers, hommes du rangs, personnels des services de santé et de secours médical, personnels administratifs et techniques, à s’unir afin de défendre nos droits fondamentaux (liberté de choisir, intégrité physique…), de faire entendre nos voix, de faire participer notre corporation à la défense du Bien commun.

Les sapeurs-pompiers ont accès à la « vaccination » anti-covid depuis plusieurs mois. Malgré les campagnes publicitaires, les pressions psychologiques (culpabilisation, pression de supérieurs hiérarchiques) et sociologiques (interdiction de voyages à l’étranger…) seulement une minorité des sapeurs-pompiers a consenti à recevoir un « vaccin » anti-covid.
Face à cela le gouvernement souhaite nous imposer une « vaccination » obligatoire :
Avec un « vaccin » expérimental
Pour lequel les effets bénéfiques au niveau individuel sont faibles à nuls pour les sujets jeunes et en bonne santé, donc la majorité des pompiers
Pour lequel les effets bénéfiques au niveau collectif sont incertains (rebond épidémique dans les pays à population majoritairement vaccinée)
Pour lequel les effets secondaires à l’échelle individuelle et collective sont manifestement étouffés (procédure excluant la remontée des effets secondaires déjà connus, empêchant l’évaluation de la fréquence de survenue)
En cherchant à nous extorquer notre consentement ou en l’impliquant de fait à chaque vaccination
En déresponsabilisant les laboratoires fabricant des conséquences néfastes
Dans un contexte où les mesures irrationnelles, les changements d’orientation brutaux, le non-respect de la parole donnée engendrent une absence totale de confiance envers le gouvernement et lesdits « comités d’experts ».

Les sapeurs-pompiers français ne peuvent accepter :
De recevoir par obligation un traitement médicamenteux préventif, invasif et expérimental, sans que le rapport bénéfice/risque ne soit clairement établi et dont l’autorisation de mise sur le marché n’est que temporaire (l’obligation de recevoir un traitement expérimental est contre le droit national et international)
De signer par obligation un document de consentement libre et éclairé (signature exigée par certains employeurs à chaque vaccination covid)
D’être infantilisés et accusés comme leurs collègues soignants de « mépriser l’intérêt général » alors que des études sérieuses montrent que la politique « vaccinale » actuelle pourrait tendre au contraire à entretenir l’épidémie et que par ailleurs il existe d’autres voies de sortie de crise
Nous appelons les sapeurs-pompiers de France à ne pas céder à un tel chantage :
Les lois protègent encore notre liberté
Nul ne peut nuire à notre intégrité physique mise au service de la population
Il est temps d’agir ! Nous vous proposons :
De prendre connaissance des textes législatifs dont nous pouvons nous prévaloir afin que notre liberté soit respectée (prochainement accessibles sur notre site internet)
De vous informer réellement sur le rapport bénéfice/risque (voir les articles et liens prochainement sur notre site)
Comme l’ont suggéré certains syndicats, de saisir vos députés et sénateurs afin qu’ils portent nos voix devant les institutions (voir exemple de lettre sur notre page Facebook et notre site)
De refuser de signer par obligation un document de consentement
D’exiger une information apte à éclairer le consentement (voir exemple de questionnaire à soumettre au médecin prescripteur et à l’employeur, prochainement sur notre site)

Rejoignez le collectif ! Diffusons cet appel !

Vous n’êtes pas seul ! agissons !
Collectif « Pompiers Libres »
Mail : contact@collectifpompierslibres.org
Page facebook : https://www.facebook.com/groups/404232717698800
Site internet : en cours de construction

Il ne reste plus qu’à espérer voir nombre de sapeurs-pompiers dans les rangs des manifestants, ce samedi 24 juillet, dans nombre de villes de France.

Jeanne Bourdillon

image_pdfimage_print

19 Commentaires

  1. Ça n’est pas fini, car le Gros du Sénat, se rangerait du côté des collabos !

  2. s’il mette les lances en batterie cela devient sèrieux, moi je vais placer une carabine de grande chasse pour les accompagner

  3. Pourquoi les pompiers ne veulent pas *être les victimes du vaccin Macron, car ceux sont eux qui portent secours aux citoyens en danger après avoir été vaccinés.

  4. les pompiers gazés sans ménagements par les CRS lors de leur manif pacifique , on se le rappelle ?

    le seul corps de confiance restant dans notre pays !

  5. La seule explication au grand foutoir actuel est que Macron et ses comparses (Véran…) sont fous à lier. Nous le savions déjà, mais cela se confirme de jour en jour. Fous à lier, n’aimant pas le pays et ses habitants, farcis de conflits d’intérêts, et dans une fuite en avant pour ne pas remettre en cause l’état d’urgence sanitaire – alors qu’objectivement la situation sanitaire est sous contrôle, cf les hôpitaux, cf aussi la situation au RU, maîtrisée malgré la flambée de cas de Covid delta. Ils veulent à tout prix maintenir l’état d’urgence parce que s’ils le suppriment, ils ont un nombre incalculable de problèmes – et de procès – aux fesses, immédiatement.
    Nous vivons en direct la fuite en avant de psychopathes, en réalité. Le drame étant que bcp de Français n’y voient que du feu.

  6. Les pompiers volontaires doivent tous donner leur démission, sans états d’âme. S’il y a des morts faute de services de secours, ce sera de la responsabilité exclusive de macron et ses sbires

    • Le pass sanitaire n’est que la suite logique des attestations de sortie toutes aussi aberrantes les unes que les autres, vive l’administration.

  7. Je viens de voir une info ( RT France) selon laquelle, les musulmans de France, refusent le vaccin au prétexte qu’il ne serait pas hallal.
    Sur le coup, cette réaction m’a étonné pour enfin comprendre que les vaccins contiennent de la gélatine de porc.
    Par conséquent, les musulmans ( catégorie particulièrement protégée par nos pourritiques) devraient probablement se faire entendre vivement comme nous les connaissons; d’autant qu’ils refusent d’écouter leurs représentants, accusés de lèches-Kouffars.
    Gageons que ce gouvernement et à sa tête le Machiavel de notre époque, pourraient revoir leur copie à cause d’eux; à moins, que ne soient commercialisés en France, les vaccins russe et chinois non autorisés actuellement.
    Patience et attendons la réponse gouvernementale à cette question.

    • Normalement les musulmans, c est Inchallah, alors pourquoi un vaccin. Pourtant ce sont les premiers à se précipiter dessus. Mazette!! C est ce qui s appelle avoir la foi.

      • Comme ceux qui disent n’avoir pas peur de la mort, mais qui fument des cigarettes light.

    • Si c’était le cas, en tout cas, les musulmans forcément seraient les derniers informés, de peur qu’il n’aillent pas se faire vacciner.
      Je pense que comme les chrétiens, ils croient bien plus au pouvoir de la prière, qu’à la propagande médiatique concernant ce pseudo vaccin anti-Covid.

Les commentaires sont fermés.