1

Les preuves que la France est devenue une République bananière

Taubiraminute

Voici un texte que j’avais proposé à Boulevard Voltaire il y a quelques mois, quelques temps après l’attaque du Thalys déjoué. Ils m’ont indiqué qu’ils allaient peut être le publier mais apparemment, cela n’a pas été fait. Je vous le soumets pour voir si il peut vous intéresser, j’ai modifié le passage du Thalys avec celui plus actuel du Bataclan.

Avec un peu de recul, on ne peut que constater avec horreur que le gouvernement français n’assure plus aucun de ses rôles.

Le maintien de l’intégrité territoriale, sur le papier est toujours d’actualité, mais dans les faits, sans aucune frontière, il n’est que théorique : le dernier exemple étant l’attaque du Bataclan. Calais est un autre exemple de l’échec cuisant des accords de Schengen. Que ce soit dans l’espace ou en dehors, n’importe qui peut facilement rentrer sans qu’il ne soit jamais inquiété.

La sécurité, cela empire d’année en année, au point où une majorité de Français ne se sent à l’abri nulle part.

La Justice, on le voit de plus en plus, est à trois vitesses : très sévère pour les français travailleurs, très laxiste pour les clandestins désormais nommés migrants –bientôt, on va les nommer touristes- mais aussi pour les « grands », politiques et personnes de hautes fonctions.

L’organisation politique et juridique, quand le gouvernement lui-même ne cesse de trahir ses paroles, son camp et même ses propres lois, difficile d’estimer qu’elle est encore en cours. Quelques exemples : éco taxe supprimée, über interdit suite à des pressions, réacteur nucléaire de Fessenheim toujours en activité, fête de l’aïd autorisée et favorisée… La liste est beaucoup trop longue pour être exhaustive.

Et pour finir, l’aspect économique. C’est vrai, la collecte des rendements, revenus et patrimoines est plus que jamais d’actualité, de même que pour leur redistribution. Mais pour quelle utilisation ? Cela devrait être fait dans un but d’égalité ou au moins de services publics, comme ça a toujours été le cas, via des services utiles pour tout le monde : distribution du courrier, transport, enseignement, multimédia, lecture… Mais il n’en est rien : désormais, une part de plus en plus conséquentes des collectes diverses est redonnée à quelques associations communautaires, des journaux officieux, d’aides diverses et variées à d’autres pays via l’Europe, sans oublier les salaires de nombreux postes inutiles.

Les services publics, quant à eux, ont été tous peu à peu privatisés et prônent désormais le rendement : exit le service, bonjour le bénéfice.

Par contre, si vous allez à l’encontre du dogme officiel, ou si vous tentez de faire justice par vous mêmes, les fonctions de l’Etat sont remplis de façon exemplaire : traque, interpellation, mise sous surveillance, arrestation, fermeture de site, condamnation… Mais uniquement si vous êtes français, bien sûr. Pour les autres, la liberté d’expression est de mise, et la modification de loi toujours possible, comme ces roms qui ont bloqué une autoroute durant 2 jours pour finalement avoir gain de cause.

Ainsi, l’Etat actuel ne remplit ses fonctions que de façon partielle, uniquement quand les lois vont dans le sens de son idéologie. N’est-ce pas là la définition même de la république bananière, de la corruption ? Si la Justice est corrompue, de même que l’Etat, qui peut les punir ? La réponse est simple et unique : le peuple. Tant qu’il ne le réalisera pas, il continuera d’être spolié.

Olivier Pfister