Les privilégiés de 2018 subiront le même sort que ceux de 1789

LES GILETS JAUNES ONT RAISON : TROP C’EST TROP. Nos finances sont ruinées par les privilégiés de la République qui vivent sur notre dos, nous réduisant à la misère. Bon sang, le 4 août 1789, dans la nuit, les privilèges de la noblesse et du clergé ont été abolis, une mesure qui a été suivie par l’abolition des privilèges existant dans le tiers-état – ceux des bourgeois possédants – par la loi d’Allarde des 2 et 17 mars 1791. Privilèges dont le peuple se plaignait depuis des siècles. Supprimés définitivement par la Révolution ? Non, car  peu à peu, au fil du temps, ils ont été reconstitués. En pire.

Le fait est bien renseigné, des enquêtes très sérieuses ont été publiées, des hommes politiques s’en sont émus, mais les privilégiés du système qui forment aujourd’hui un véritable État dans l’État prospèrent, se goinfrant sur le dos d’un peuple qu’ils méprisent.  Et la différence entre les privilèges de 1789 et ceux d’aujourd’hui n’est que théorique. Le principe est identique : une toute petite proportion de la nation en écrase la majorité : 2 % de la nation en 1789, 66 000 salopards en 2018 sur une population de 67 millions d’habitants, soit environ 0,1 %.

CAR L’ENJEU EST BIEN LÀ. POUR METTRE UN TERME À TOUS LES ABUS DE L’ÉTAT, À TOUTES LES INÉGALITÉS SOCIALES, À L’OPPRESSION POLITICO-FINANCIÈRE, UN SEUL MOYEN : METTRE FIN AUX NOUVEAUX PRIVILÈGES.

Qui sont ces privilégiés qui nous empêchent de vivre ?

Cet abrégé s’appuie sur :

des enquêtes de la presse écrite :

http://www.lesenquetesducontribuable.fr/2014/10/14/ces-hauts-fonctionnaires-qui-vivent-a-vos-crochets/48521

http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2012/08/30/bercy-beaucoup-656-fonctionnaires-gagnent-plus-que-hollande-et-ayrault/

https://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140417trib000825823/ces-plus-hauts-salaires-de-la-fonction-publique-appeles-a-faire-un-geste.html

https://www.lagazettedescommunes.com/510878/combien-gagne-vraiment-un-depute/

https://www.challenges.fr/economie/ce-que-gagnent-les-fonctionnaires-les-mieux-payes-de-la-republique_561243

https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/600-hauts-fonctionnaires-sont-mieux-payes-que-le-chef-de-l-etat_1977346.html

– « Les enfants gâtés de l’État », Les Enquêtes du contribuable, octobre/novembre 2014

des enquêtes de la presse du Net :

http://www.journaldunet.com/business/salaire/eleve-de-l-ena/salaire-00640

– http://www.journaldunet.com/economie/business-de/president-de-la-republique-elysee/index.shtml

http://www.linternaute.com/actualite/dossier/05/salaires-politiques/etat-entreprise.shtml

des dossiers d’organisations de l’État :

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/emplois-stages-concours/travailler-dans-les-organisations-internationales/etre-ou-devenir-fonctionnaire-international/statut-de-fonctionnaire-international/article/grades-et-remunerations


https://www.emploi-collectivites.fr/grille-indiciaire-hospitaliere-directeur-hopital-dh/3/94.htm

des livres de premier plan :

– « La face cachée du Quai d’Orsay », de Vincent Jauvert, grand reporter à L’Obs, sur le 37 quai d’Orsay.

– « Les Intouchables d’État », Vincent Jauvert.

– « Aux frais de la princesse », (Lattès), d’Yvan Stefanovitch

– « L’argent caché de l’Élysée », chez Éditions du Seuil, de René Dosière :

Des organisations et divers documents sérieux non mentionnés ici (la liste est énorme et c’est pourquoi je vous disais que le sujet est très documenté) :

http://u3c.free.fr/politique/enquete_sur_ces_hauts_fonctionnaires_top_gates.php
https://www.cadrescfdt.fr/actualites/qui-sont-les-22-600-tres-hauts-fonctionnaires-00640391

– https://www.contribuables.org/2018/03/les-primes-illegales-des-hauts-fonctionnaires-de-bercy/

– le rapport 2010 des députés Christian Vanneste (UMP) et René Dosière (apparenté PS),

https://www.bastamag.net/Ces-enarques-charges-de-piloter-la-politique-economique-de-la-France-qui
De toute cette matière, il nous faut retenir les faits suivants.

-UN NOMBRE RESTREINT DE PARASITES : 66 000 hauts fonctionnaires, parmi lesquels 15 000 sont encore plus puissants, vivent à nos crochets, puisant impunément dans les caisses de l’État. C’est une véritable noblesse d’État qui a verrouillé tout le système à son profit exclusif. Moins nombreux en pourcentage que les privilégiés d’avant la Révolution, mais plus puissants puisqu’ils exercent leur pouvoir à l’échelle du pays et non de provinces. La plupart issus des mêmes écoles, en particulier de l’ENA (5 000 personnes issues de l’École Nationale des Ânes, car ils ne produisent rien d’autre que de la dette et des emplois inutiles), mais également Polytechnique et Normale Sup, ils forment une véritable caste fermée. Parmi eux, 400 à 500 personnes hantent l’Élysée, Matignon, les grands ministères et les entreprises publiques qu’ils gèrent à leur convenance.

-ILS OCCUPENT TOUS LES POSTES CLÉS DE L’ÉTAT ET DE LA POLITIQUE, NAVIGUANT ALLÈGREMENT DE L’UN À L’AUTRE : directeurs des administrations, inspecteurs généraux, diplomates, préfets et leurs adjoints, magistrats, directeurs de l’éducation et de la recherche, recteurs, présidents des hautes autorités, directeurs de théâtres nationaux, directeurs de conseils généraux, commissaires de police, administrateurs territoriaux , architectes et urbanistes de l’État, directeurs d’hôpitaux, experts de haut niveau en administration centrale, directeurs généraux des services des communes de grande taille, des départements ou des régions, etc. Les plus nombreux et les pires appartenant au ministère des Finances (Bercy) qui compte 115 000 agents occupés à ruiner les Français, se versant des primes illégales (et non déclarées !), et au ministère des Affaires étrangères. Hors une révolution, il est impossible de s’en débarrasser.

-DES ÉMOLUMENTS INACCEPTABLES DANS UN SYSTÈME EN CRISE : selon Le Monde, au Quai d’Orsay, entre 2011 et 2013, certains cadres sup âgés de 58 à 62 ans sont partis après avoir encaissé jusqu’à 100 000 euros de prime… tout en conservant une partie de leur rémunération, « jusqu’à 4 500 ou 5 000 euros par mois pendant trois ans au maximum », selon le ministère des Affaires étrangères.

Selon RT France, en 2015 et en traitement de base, un fonctionnaire français à Bruxelles A16 sans famille à charge perçoit 13 030 € nets mensuels ; celui qui travaille aux Nations unies en classe SGA, 18 477 € ; un fonctionnaire A7 de l’OCDE, 10 487 €, montant auquel il faut ajouter des « indemnités », comme si de tels postes en exigeaient : « ajustement de poste », « expatriation », « foyer » ( !), « conditions spéciales » (un vrai fourre-tout), « enfants à charge », « logement », « études ».

D’une façon générale, les hauts fonctionnaires jouissent d’avantages financiers et matériels : transport gratuit, indemnités de frais de mission qui peuvent doubler le salaire, logements de fonction dans des hôtels particuliers parisiens pour les ministres, etc.
Aux Affaires étrangères, en particulier, qui comptent 15 000 employés, quelque 656 fonctionnaires bénéficient d’indemnités particulières : en 2012, à la demande du journal Challenge, Matignon avait donné la liste des 656 fonctionnaires les mieux payés, dont 385 diplomates du Quai d’Orsay établis à l’étranger et 232 cadres de Bercy.

Un élève de l’ENA touche, quant à lui, 1 691 € bruts par mois en France. Plus que la moyenne des Français pour un élève. Un simple élève. Les parents, eux-mêmes énarques, veillent au bien-être de leur progéniture ! Ça promet pour la suite. Et justement, ces parasites de la République, pour un tiers d’entre eux, travailleront dans le secteur bancaire une fois obtenu leur diplôme de l’ENA, payé par le contribuable, et la moitié d’entre eux font des allers-retours entre secteur privé et secteur public, ce qui pose un problème de conflits d’intérêts et donc de déontologie. C’est justement le cas de Macron.

Le Sénat, quant à lui, nous coûte 300 millions d’euros par an, entre ses 350 hauts fonctionnaires et les 870 autres. Mais personne n’a le droit de mettre le nez dans ses comptes, et l’argent du contribuable y valse allègrement. Des primes de nuit qui doublent les salaires et les triplent à 4 heures du matin (comme s’ils travaillaient à ces heures), des appartements de fonction sur le Luxembourg à 600 € par mois, et tout ce qu’on ignore puisque le secret le plus absolu règne sur les comptes.

-QUELQUES EXEMPLES D’ÉMOLUMENTS pris au milieu de beaucoup d’autres :
– Nicolas Dufourcq, énarque et ancien inspecteur des Finances, aujourd’hui directeur de la Banque publique d’investissement (BPI), dont le salaire s’élève à 450 000 euros bruts annuels, 37 500 euros bruts par mois .
– Stéphane Lissner, directeur de l’Opéra national de Paris en 2014, toucherait, selon Mediapart, 30 000 euros par mois (hors primes).
– L’ineffable Dominique de Villepin, qui fut Premier ministre, revint « travailler » une journée, oui, une seule journée, au Quai d’Orsay, du 30 septembre au 1er octobre 2013, 20 ans après l’avoir quitté, et obtint une « indemnité exceptionnelle de départ » de 88 787,72 euros, en sus de son traitement mensuel de 6 111,99 euros bruts ainsi qu’une « indemnité exceptionnelle » de 4 493,94 euros, selon Marianne.
– L’ambassadeur en Afghanistan : 25 000 €, grâce aux indemnités de résidence, car le traitement d’un ambassadeur varie de 3 800 à 7 000 €, montant dopé par les indemnités (43 ambassadeurs de France sur 157 touchent un minimum de 22 500 euros par mois).
– Schweitzer touche sa retraite d’ex-PDG de Renault, d’ancien inspecteur des Finances (4 500 euros par mois), mais aussi une indemnité d’environ 7 000 euros mensuels en tant que directeur de la Halde (Haute autorité gouvernementale de lutte contre les discriminations)
– Un directeur d’hôpital d’échelon spécial 3 : 6 000 €.
– Un député : 5 560 € + indemnité de logement 1 420 € + le supplément familial de traitement 110 à 688 € + indemnités des autres fonctions électives, le total ne pouvant dépasser 9 857 €.

Le journaliste Vincent Jauvert s’est procuré une note confidentielle d’octobre 2016 de la Direction générale des finances publiques, la « REM 150 », qui recense les 150 fonctionnaires de Bercy gagnant plus de 150 000 euros nets, parmi lesquels :
• Le Directeur régional des finances publiques d’Île-de-France : 21 290 euros nets par mois
• Le Secrétaire général du ministère des Finances : 15 710 euros nets par mois
• Le Vice-président du Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGEIET), patron du corps des Mines : 14 200 euros nets par mois
• Le Chef de l’Inspection générale des finances (IGF) : 12 955 euros nets par mois
• Le Gouverneur de la Banque de France : 37 580 euros bruts
• Le Vice-président du Conseil d’État : 16 170 euros nets
• Le Président de l’Autorité de la concurrence : 14 800 euros nets
• Le Premier président de la Cour des comptes : 14 750 euros nets
• Le Directeur de l’Agence régionale de santé d’Île-de-France : 16 700 à 17 500 euros bruts
• Le Président de la Société du Grand Paris (SGP) : 17 000 euros bruts
• Le Directeur général de Sciences Po Paris : 16 670 euros bruts
• Le président du Centre scientifique et technique du bâtiment : 16 330 euros bruts
• Le Directeur général de l’Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) : 16 230 euros bruts
• Le Président de la Réunion des musées nationaux-Grand Palais : 16 000 euros bruts
• Le Directeur général de Business France : 16 000 euros bruts
• Le Trésorier-payeur général (TPG) d’Île-de-France a ainsi touché, en 2015, 255 579 € nets, soit 21 298 nets mensuels
• Le Président de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) : 15 830 euros bruts
• Le Président de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) : 15 400 euros bruts
• Le Directeur général de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU) : 14 290 euros bruts

Et bien sûr, le président de la République, sur lequel a enquêté René Dosière : 61 voitures, 7 scooters et 44 chauffeurs, 20 personnes aux cuisines, 300 couverts par jour, une cave de 15 000 bouteilles de vins prestigieux gérée par 77 personnes, une vaisselle en or à 500 000 €, 10 résidences et annexes, deux Airbus et 6 Falcon, 249 fonctionnaires pour sa sécurité et un salaire fixé par lui-même ! En douze ans, le budget officiel de l’Élysée a été multiplié par 9, sans la moindre transparence, d’où une grande facilité de détournement de l’argent du peuple.

SEULE UNE BONNE RÉVOLUTION DEVRAIT VENIR À BOUT DE TOUS CES ABUS, COMME EN 1789. LES NOUVEAUX PRIVILÈGES SONT DEVENUS INSUPPORTABLES POUR LES FRANÇAIS.

Louise Guersan

image_pdf
0
0

55 Commentaires

  1. Il y’aura un grand menage a faire après et aucune profession du domaine publique ne sera épargnée

    et de ce qui est du privé faudra surveiller les banques les medias les associations les commerces illégaux etc etc…

  2. Souvenez vous que le début de la révolution Russe a commencé en 1905 avec une histoire de pain moisi que l’on avait servi aux marins sur le cuirassé Potemkine!.
    Je pense que la date limite de consommation des taxes est maintenant atteinte pour le peuple français!.

    • Ce n’était pas du pain moisi mais de la viande remplie d’asticots déclarée mangeable par le commandant. Voir le film POTEMKINE d’EISEINSTEIN
      qui raconte toute cette période.

  3. Et l’immigration de peuplement 100 milliards par ans le tout délégué pour son entretient à la classe moyenne ruiné et ouvrière pillée! Le SMIC 1200 euros moins toutes les charges dont se doit de supporter les ouvriers paupérisés par les 15 à 18 millions d’étrangers possesseurs de papiers « d’identité » Prout! Donc soyons fou: Envisageons la Remigration de 80% des extra européens chez eux et osons penser la redistribution sous formes de salaires 70 milliards d’euros à la population historique… Petit calcul que je n’ai pas osé! De combien pourrais t-on augmenter en pourcentage les salaires, retraites, donc pouvoir d’achats et donc de partage de richesses décuplant de facto les offres marchés véhicules, travaux domestiques etc etc…

  4. Juste un conseil aux lèches culs LREM: démissionnez et partez loin avant qu’il en soit encore temps, la grande faucille arrive et va tout faucher sur son passage!.

    • «Tant qu’il en est encore temps» c’est mieux.

      «la grande faucille» ça ne serait pas une faux par hasard? tenue par la grande faucheuse.

  5. sauf qu’en France, on est globalement tous des privilégiés par rapport au 90% restant ed la plante. Mais chut, faut defendre son litre de gasoil qui est d’ailleurs fort bas vu le plein que j’ai fait ce matin.

    • Vos 90 pour cent du reste de la planète n’ont qu’à se bouger le cul comme l’ont fait nos ancêtres pour que nous vivions aujourd’hui. Si les français avaient habité le territoire de la RDC ancien Zaïre, notre peuple aurait sans doute fait plus de decouverte vu les richesses de ce pays !

      • Pourquoi allez chercher le zaire? Moi je vais pas loin: l’espagne par exemple. pas de miminum vieillesse, pas de securité sociale, pas des rsa, quasiment pas d’allocation chomage. Mais vous avez raison: revolution! Tous les pays du monde nous regardent hallucinés de voir les français se plaindrent.

      • Afrique: QI de 70 couplé à la farniente= misère. Regardez ce que les Français ont fait de l’Algérie, un jardin en quelques dizaines d’années! Remerciements= les crimes des blancs ! On ne peut rien faire avec des peuplades arriérés gorgés de consanguinité!

  6. Très édifiant, ce « petit » extrait de rémunérations-cadeaux que s’attribuent entre eux les technocrates de la finance qui ont pris le pouvoir.
    Mais le pouvoir… d’indignation des révolutionnaires de 89 n’est plus ce qu’il était. La misère sauvage qui fut à l’origine de la Révolution a été remplacée par l’assistanat redistributif. La fiscalité prend aux moins pauvres pour redonner aux plus riches- le CICE et autres…et aux plus pauvres les miettes restantes.
    Résultat, les 56% d’assistés sont anesthésiés par les aides, ahuris par la télé, au point de ne plus aller voter. Bingo pour le pouvoir des ÉNArques qui peut perdurer!
    Un Wauquiez qui passe son temps à s’excuser au lieu de se battre, une LePen en permanence insultée, conspuée par les médias…la « révolution » attendra encore.

  7. Rassurez-vous, ou inquiétez-vous ?
    La Révolution… tant attendue… changera les Hommes, non les salaires !
    La France est ainsi !
    Les Privilèges sont les « hors bilan » de la Constitution !

  8. de plus,ils ont beaucoup d’imagination a nous voler; si vous etes proprietaire ou locataire (?) vous payez,mais si vous etes heberge,ceci est considere comme un avantage….vous payez sur ce que vous n’avez pas….chapeau les artistes!

  9. nos finances sont dilapidées par l’importation et l’entretetien de leur lumpen électorat musulman par les « progresssistes » (84 Mds/ an en valeur 2011 cf Posokhow)
    Quant aux privilégiés il n’y a pas de quoi souhaiter le retour de la terreur qui a massacré plus d’innocents que de coupables comme en 1917 et pendant 70 ans

  10. Dire qu on a guillotiné Louis 16 dont le seul défaut était d avoir épousé marie Antoinette et que on laisse vivre ces saloperies de lrem et de profiteurs il faut agir au plus vite.

  11. La Révolution de 1789, la grande fumisterie dans laquelle baignent les français. 90 pour cent des guillotines était des gens du Peuple ! Les nobles les plus riches ont quitté la France puis sont revenus sous l’empire. Les corporations qui protégeaient les ouvriers ont été abolies et les associations ouvrières interdites , plaçant ainsi les ouvriers dans la main des patrons. Par contre la déchristianisation a battu son plein, permettant aux bourgeois de faire main-basse sur les biens de l’église. Pour info le chef de l’armée Catholique et Royale qui a attaqué Nantes en juin 1793, était un paysan, Jacques Cathelineau et les défenseurs de la ville étaient le marquis de Canclaux, le duc de Lauzun et le maire M. Baco de la Chapelle, bourgeois négrier !

  12. Le taux de l’ISF variait de 0,5 % à 1,5% pour les plus riches, ce qui représente pour un bernard arnault qui possède 73 milliards d’euros, 1 milliard et 95 millions, vraiment pas de quoi le faire dormir sous les ponts, et pourtant cette si petite somme qu’on lui a rendu représentait tellement d’argent pour le bon fonctionnement de notre pays. Ce qui est scandaleux ce n’est pas d’avoir supprimé l’ISF, c’est de ne pas l’avoir multiplié par 10.
    Et pour devancer les moutons tondus qui vont crier au scandale en lisant mes propos et qui vont me rétorquer que ces riches qui ont la bonté et la grande gentillesse de nous donner du travail fuiront au cas où on les taxe plus, je leur dirais: Bon voyage et bon débarras!

  13. Quand vous aurez compris que ces hauts fonctionnaires dont vous parlez sont mis au pouvoir par ceux ci-dessous avec la complicité imbécile d’une bonne partie du peuple français, on aura fait un grand pas, mais je pense que ce n’est pas demain la veille.
    «Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt»

    https://www.lesechos.fr/08/03/2018/lesechos.fr/0301388456807_benefices—le-cac-40-realise-sa-meilleure-annee-depuis-10-ans.htm

    https://www.latribune.fr/bourse/les-profits-du-cac-40-ont-bondi-de-26-5-a-pres-de-100-milliards-du-jamais-vu-depuis-2007-771166.html

    https://www.marianne.net/economie/en-2017-bernard-arnault-gagne-presque-3-millions-d-euros-par-heure

    https://www.lesechos.fr/22/01/2018/lesechos.fr/0301179932410_france—les-tres-riches-toujours-plus-riches.htm

  14. Quand on lit cela, on est écoeuré ! vive les GJ et vive la vraie révolution, pas celle des gauchistes!!!

  15. hélas le parasitisme est inhérent à l’humanité, il existe bien des champouings contre les poux mais les lentes se débrouillent bien pour survivre

  16. je vous suggère de revoir votre histoire de France. 1789 a donné naissance à la Terreur . vous voulez que tous les envieux prennent le pouvoir ? vous aussi vous risquez de ne pas être épargné, pensez à Robespierre ou Fouquier Tinville.

  17. Vous oubliez, parce que cela doit vous arranger quelque part, les inégalités du privé liées au système productiviste et capitaliste, celui-là m^me qui veut casser le code du travail, faire payer la transition écologique inévitable aux moins bien lotis pour préserver ses petits intérêts, bref vous voulez rejouer la révolution bourgeoise de 1789. En somme, « tout changer pour que rien ne change »

  18. On peut abolir les privilèges, ils ne meurent jamais, et le peuple reste toujours le dindon de
    la farce.

  19. Nos finances sont ruinées non par les privilégiés
    de la République, mais à cause d’eux. Ce sont en
    effet ces vils politicards qui ont ouvert les portes
    de notre pays à cette immigration inutile, dispendieuse, inintegrable, agressive… un véritable fléau.

  20. Cela fait longtemps que je pense qu’il va falloir en raccourcir quelques centaines de 20 à 25cm (hauteur de la tête).

  21. Auront nous assez de piques pour montrer au peuple des sans dents les têtes qui vont tomber ??????

  22. Cela fait 229 ans que le peuple attends l’ abolition des privilèges !!! Et faut il préciser que Louis XVI était bien moins racketteur que nos ripoublicains au pouvoir !!! !!!!!!!!!!!!!

    • louis XVI désirait sincèrement le bien de son peuple. C’était de plus un homme très cultivé, polyglotte, qui s’intéressait aux sciences. Il a été assassiné (j’emploie le mot sciemment) après un procès inique.

  23. Budget e l’Elysée multiplié par 9 en 12 ans, ça revient à une augmentation annuelle d’à très peu près 20,1 %. Il n’y a rien d’autre qui augmente à un rythme aussi démesuré en France, à part la censure, l’impéritie de la dictature et le nombre de procès moscovites. On évoque simultanément les actes 7,8,9, des GJ, serait-ce un signe numérologique du destin ?

  24. suppression de tous les privilèges à de tous les élus , des fonctionnaires de BERCY ,de l’assemblé nationale , et aux anciens présidents de la République

  25. Cette bande de goinfres n’ont qu’a prier le bon dieu qu’aucun mec ou femme integres ne mettent le nez dans leurs comptes car là ce ne sera pas que les radars qui vont etre incendiés

  26. La peine de mort pour tous ces traîtres à la patrie. En place publique, et devant les caméras du monde entier, pour envoyer un message clair et net.

Les commentaires sont fermés.