Les professeurs sont-ils des collabos ?

Captureprofs4-300x228.png

Pierre, notre Pierre Cassen, dans un édito fracassant, a rappelé que dans les temps difficiles, il n’y avait plus que deux sortes de Français, les Résistants et les collabos. Je voudrais parler d’une sorte de collabos, qui sans leur servilité, Macron et ses élites européistes ne pourraient pas nous imposer ce système tyrannique, qui veut nous grand remplacer. Je veux nommer les enseignants. On se souvient du propos rapporté d’Eric Zemmour,  qui, après un débat avec Pascal Blanchard, l’historien de la colonisation, lui avait confié: « que de toute façon, les patriotes avaient perdu, car ils (les profs gauchistes) tenaient la jeunesse. »

Et voilà, que l’on apprend par le bouillant René Chiche, professeur admirable de philosophie, que les enseignants sont démoralisés, dégoûtés, que la rentrée se fait sous les pires auspices.

Mais à qui la faute? A l’exception de quelques braves résistants, le gros de la troupe éducative ne paie-t-elle pas le prix de sa lâcheté, de ses renoncements, enfin, en un mot, sa collaboration? Car qui fabrique les « crétins », comme dirait Brighelli? Ces nouveaux barbares?

Pensez que les professeurs d’histoire-géo répètent de la 6e à la terminale, le même mantra, l‘Europe, c’est beau, c’est grand, l’Europe, c’est la prospérité, l’Europe, c’est la paix! C’est la liberté!

Ce pays, la France, naguère si beau et si admiré, n’est plus que divisions, dettes et désespoir, et cela après 20 ans d’Europe et d’euros !

Après Von der Leyen? Zelensky et l’OTAN? qui peut affirmer que l’Europe, c’est la paix? Qui pousse à l’affrontement contre ce qui fut notre allié dans les deux dernières guerres mondiales? qui fut un de nos principaux partenaires économiques? Car  la Russie est-elle notre ennemie? Non, et Macron soutient qui? Des ukronazis, qui martyrisent la population russophone  par pur racisme, et  des dirigeants kievien, qui se gavent des aides européennes détournées, que nous, nous payons avec nos impôts!

L’Europe, c’est la prospérité? Au nom de l’Europe et de son ultralibéralisme, nous avons perdu des millions d’emplois industriels, car nous avons interdiction d’aider nos champions nationaux, nos fleurons,  et nous les voyons être vendus les uns après les autres aux américains et autres rapaces étrangers… A cause de cette maudite Europe et de ses directives folles sur l’énergie durable, Macron et Borne ont fait fermer des réacteurs nucléaires, n’ont plus donné les budgets nécessaires à l’entretien de nos centrales, et cet hiver, et bien , c’est pénurie , et ce sont de centaines de milliers de commerces et de petites entreprises qui vont fermer, dans l’incapacité de payer leurs notes d’électricités. ImageL’Europe nous appauvrit, et ceux qui auront encore la chance d’avoir un emploi,  devront travailler plus, mais ils ne pourront pas  se chauffer , ils devront vivre  dans le noir…Et les écologistes les invitent  à se nourrir d’insectes au lieu de leurs plats de viandes favoris! Oui, l’Europe nous renvoie directement au Moyen-Age: pénurie, famine, guerre et épidémies!

Quant à la liberté, après la politique covid, la volonté d’imposer le passe carbone, le passe vaccinal, et l’identité numérique, la volonté d’imposer un contrôle social à la chinoise, la destruction de l’état de droit, l’Europe, c’est bien la dictature! ImageEt tous ces profs, qui ont défendu les migrants illégaux, les islamistes, au nom de la diversité, de la tolérance envers les intolérants, et tout le discours débile gnagna droit-de-l’hommiste, ont été la cause que partout sur notre territoire apparaissent des jeunes soutiens à des imams Iquioussen et à des terroristes, oui, ces enseignants créent par leur lâcheté des fanatiques, et on peut affirmer qu’ils ont dans une certaine mesure  les mains rouges de sang de Samuel Paty ( professeur décapité par un islamiste)! Et on apprend que menacer un enseignant d’ un Samuel Paty devient une menace banale, chez les apprentis racailles. Oui, qu’ont fait les enseignants contre cette menace salafiste? Où sont  leurs révoltes? La défense des valeurs de la République? Accepter dans les classes de telles dérives, en baissant la tête, c’est laisser champ libre aux assassins et légitimer les prochaines victimes. Faut-il rappeler que la passivité est en effet une forme de complicité? ImageAlors que les enseignants devraient être les défenseurs des humanités, des acquis de notre civilisation, ils pactisent avec les fanatiques en agitant leur carte de la  LFI, mais ils soutiennent, dans une sorte de schizophrénie, les mesures sociétales les plus extrêmes,  ainsi ils approuvent le ministre de la déséducation dans sa croisade d’effacement de la culture occidentale, non seulement ils sont pour le remplacement de notre Histoire par celle des migrations, mais aussi de la biologie par le wokisme, dans ce que Pap N’Diaye a nommé l’épanouissement personnel LGBT, cet horrible oxymore! « Image Et ces mêmes enseignants qui n’ont qu’à la bouche que ce terme « épanouissement personnel  » ,ont été les plus enthousiastes pour imposer le masque toute la journée aux élèves, cette muselière à des enfants! Conséquences? troubles du sommeil, du comportement, pleurs répétés, scarifications, retard de parole et d’apprentissage, anxiété et peur grandissantes, addictions, repli sur soi, symptômes dépressifs, somatisations, augmentation des violences intra familiales et tentatives de suicide … Épanouissement personnel, dites-vous? et certains de ces bourreaux se vantent sur les réseaux sociaux d’attendre avec impatience leur 4e dose! Quand  Marie-Estelle Dupont nous parle de générations sacrifiées,c’est  à plus d’un titre!

Le jour où le gouvernement installera le passe carbone, pour nous priver de nos libertés irrévocablement, vous verrez ces professeurs, crétinisés par le développement durable, qu’ils enseignent à longueurs d’année, à travers activités et exposés, ( vous avez des slogans collés au mur dans tous les établissements, du type Sauver la planète, ne mangez plus de viandes, et autres billevesées végan) , venir au secours de Macron!

Et quand un professeur décide de dire non, à cette folie totalitaire, comme par exemple de ne pas porter le masque en classe, il est persécuté par sa hiérarchie, est-il soutenu par ses collègues?  Que nenni,  ce résistant est conspué par le plus grand nombre!

Alors quand on se conduit en laquais, il ne faut pas se plaindre de prendre des coups de bâton, d’ailleurs les professeurs du public sont tellement méprisés que leur ministre Pap N’diaye, ce wokiste immonde,  ne leur confie  pas ses enfants, il les place dans la très sélect école alsacienne. On comprend pourquoi.

Et oui,  n’oublions pas, pour fabriquer des crétins, il faut des maîtres crétins.

Marquis de Dreslincourt

image_pdfimage_print
17

32 Commentaires

  1. L’éducation antinationale est, avec la presse et la justice, l’une des pires écuries d’Augias de notre pays…

    Qui sera l’ Hercule salvateur ?

    • Tout a commencé déjà lors des 30 « glorieuses » et années suivantes quand la croissance continuait, bien qu’un peu essouflée.
      En ce temps là, à l’exception des littéraires, toute personne diplômée en sciences exactes, sciences de la vie ou en gestion avait vocation à bosser dans le privé à de bien meilleures conditions.
      Dès lors, seuls les moins bons ou les plus cossards se sont retrouvés dans l’enseignement. Et ce genre de personnes n’allaient pas gâcher la chance d’une vie relativement confortable en sciant la branche sur laquelle ils étaient assis. Ils ont donc accepté sans moufter toutes les couleuvres. Jusqu’à ce qu’ils en aient une indigestion. Mais c’était trop tard. Et tant pis pour la France !

      • Excellemment résumé…ayant vécu cette époque, je ne puis qu’acquiescer..!

      • Tout à fait Christian. Au début des années 70, les profs gauchistes faisaient déjà la loi dans les établissements scolaires. J’ai souvenir, vers 1973 dans un collège de Créteil, de la mise à l’écart de notre sympathique prof de technologie, qui ne voulait s’associer à toutes les grèves à répétition. Le prof de Français était un bon coco et pire était sa collègue d’Histoire-Géo, petite femme aux cheveux couts et lunettes, qui nous expliquait, sans sourcilier, que l’ouvrier était mieux traité et plus heureux derrière le « rideau de fer »…

    • Réponse à Lee and Colbert: Eric Zemmour.
      Pour le reste, les professeurs subissent la situation qu’ils ont sciemment su créer. Qu’ils ne viennent pas se plaindre et assument leurs errements de supériorité.

    • Où se dirige t’ on ?Qu’ elle sera notre futur? On finira par s’éclairer à la bougie et rouler à vélo?

      • même pas pour avoir un velo, faut une industrie pour les fabriquer et des garages pour les réparer …en France
        avec la marche à pied, nos ancetres qui n avaient pas tous les moyens d avoir un cheval, faisaient beaucoup de kms..

    • Dans les années 50/60 J’ai eu un professeur agrégé d’histoire , qui avait été déporté à 16 ans pour faits de résistance …qui utilisait déjà à chaque fois le terme « EDUCATION ANTINATIONALE « , le ver est depuis longtemps dans le fruit !

  2. Qu’est ce que vous dites sur les enseignants qui ne soit pas vrais pour les Français en général ?

  3. Tout à fait en phase avec vous ! les enseignants dans leur majorité sont des sans couilles, des minables, des gauchistes, des chialeurs……..

  4. Depuis les années 60, l’éducation nationale est « en déstructuration » et ceux qui sont à l’œuvre sont TOUJOURS LES MÊMES. (ex les livres scolaires dont la plupart sont d’une aberration stratosphérique, au point d’êtres inutilisables) J’en sais qque chose, expérience perso…

    • Mais qui a laissé et l’éducation et la culture aux ignobles gauchistes dès 1958-60 (ce qui a donné mai 68 !) ? Je ne vous laisse pas deviner car tout le monde le connaît et je n’écrirai pas ici son nom honni (encore plus que micron, si cela est possible…, ce dernier n’ayant encore bradé aucun centimètre carré du territoire national à l’ennemi (2022, 60 ans des « accords » d’Evian).

  5. les profs qui obéissent, qui n’ont pas le sens du devoir de transmettre les connaissances (et non pas de la propagande) sont les seuls à se faire chahuter

    • Faux. À l’époque de l’enfant roi qui passe jusqu’en terminale sans jamais avoir ouvert un livre, vous vous faites chahuter dès que vous demandez le moindre effort ou avez les moindres exigences contraignantes pour eux. La normalité est devenu de mettre des bonnes notes pour des inepties. Allez contre, et vous aurez toute la classe, les parents et l’administration contre vous. Ce sont les élèves qui ont le pouvoir sur vous. Et vous vous adaptez car vous n’avez pas le choix.

  6. bien d’accord….Vous devriez faire un même type d’article contre une structure syndicale collabo au plus haut point : la CGT.

  7. Étant moi-même enseignant (prof de maths), je vais répondre en prenant appuie sur mon expérience de plus de 25 ans (en plusieurs parties, mon message ne semble pas passer d’un coup car, je pense, trop long) D’abord, oui, la majorité des profs que je côtoie sont bien des gauchistes européistes, pro-immigration, inquiet du réchauffement climatique, etc. Ceci dit, ils se plaignent aussi du faible niveau des élèves et restent tout de même des fonctionnaires qui font ce qu’on leur demande. J’ai un jour fait remarquer à un collègue qui me parlait fièrement de son discours aux élèves sur les Ouighours que c’était de la propagande et pas de l’enseignement (ce qu’il a très mal pris!), et il m’a rappelé que ce genre de discours est valorisé par les programmes.

  8. (suite du commentaire précédent) Et tout, de la promotion de l’UE, au développement durable, à l’intégration de l’immigration, à l’éducation sexuelle, etc, figure plus ou moins explicitement dans les programmes. Donc les profs font aussi ce qu’on leur demande. Et ils restent attachés à ce que leurs élèves réussissent et obtiennent leur diplôme. Changez les programmes et le contenu des examens (en passant, ce sur sujet, il y a une vidéo intéressante de M Asselineau: https://www.upr.fr/actualite/lepreuve-dhistoire-geographie-infligee-aux-collegiens-pour-le-diplome-du-brevet-2022/) et les profs, tout gauchistes qu’ils sont, s’adapteront, même s’ils sont en désaccord. Le problème n’est donc pas tant ce que pensent les profs, mais ce qu’on leur demande de faire.

  9. (suite et fin des précédents commentaires)
    Et pour ceux qui disent qu’ils devraient désobéir et se rebeller, je rappelle que je ne connais aucune profession qui désobéi massivement à des ordres stupides. Les contraintes sont trop fortes. Les restaurateurs ont tous vérifié les passes vaccinaux, les policiers reculent devant les délinquants, non pas par peur des délinquants, mais de leur hiérarchie, les militaires français en Algérie à Oran ont laissé massacré des français par les algériens sans qu’aucun n’intervienne car c’était les ordres. La pression est hiérarchique et le bénéfice/risque de la désobéissance sont souvent trop dommageable pour aller contre. Et c’est aussi ce qui me fait dire que si vous demandez à des profs de refaire leur métiers, ils le feront.

    • Votre commentaire est plutôt juste Fabien. Le problème global de la déchéance de notre société (et de l’école, entre autre) vient d’en haut, des « élites » au pouvoir qui corrompent toute la chaîne hiérarchique.

  10. Les enseignants presque tous « collabos » sont aussi responsables de l’effondrement de la « Fabrique du crétin) en raison de leur lacheté et de leur soumissions aux idées décomposées des gauchiasses qui polluent le ministère depuis 50 ans au minimum. Leur application à mettre en place les plans de destruction des pédagogistes a permis aux gouvernements successifs d’apliquer leurs réformes destructrices. Et je ne parle pas ici du rôle de ces saloperies de syndicats d’enseignants qui se sonrt vautrés dans la collaboration crasse avec les « pédagofumeux » . A ce sujet, Je mettrai peut être à part F.O. et le SNLC qui ont quand même essayé de les combattre. La destruction de notre système éducatif est aussi leur oeuvre.

    • On se souviens du sinistre Peillon, ce néfaste professionnel issu de familles…(je vous laisse lire son article perso sur Wiki !) On reteindra de ce nuisible: « les enfants n’appartiennent pas à leurs parents, etc. » soit embrigadons-les dans les komsomols ! Souvenons-nous également du fumeux Darcos sous Sarkösy.

      • Dans les médias à chaque fois qu’ils parlent des enseignants et même sur Cnews c’est pour dire qu’ils sont sous payés. Ils ne disent jamais qu’ils ont au moins 4 mois de congés par an et très peu d’heures de cours. Et en plus ils sont des collabos de la première heure….

  11. Comment ne pas être d’accord avec votre constat.
    Même dans l’enseignement privé sous contrat d’association le mal est fait !
    Mais il est aussi important de dire que des enseignants (malheureusement peu nombreux) sont en total désaccord avec les diktats de la « bonne porale à diffuser » aux élèves.

  12. a côté des medias, de la justice, de l’extrême gauche dont ils sont en majorité issus ils ont grandement favorisé ce qui se joue depuis des années à l’école et sont toujours les idiots utiles de l’islamisme en milieu scolaire : on ne va donc pas les plaindre, d’autant que les rares d’entre eux qui ont essayé de se positionner autrement (samuel paty, par exemple) n’ont pas eu le soutien qui leur était nécessaire, mais tout au contraire ont été considérés comme des parias : ce sont bien des collabos

  13. Oui il faut des « maîtres crétins » zombies de Gôôôche comme ils le sont en grand majorité !
    De toute façon ces professeurs professent quoi en vérité ? Des ballons de baudruche peuvent-ils apporter autre chose que ce qui les remplit et les caractérise : du VIDE !

Les commentaires sont fermés.