Les propagandistes de grand chemin en action : crimes et châtiments

manipulation-des-foules-democratie-propagande.jpg

Il y avait bel et bien une ambiguïté pourtant sur l’origine du missile qui a frappé cette maternité dont a parlé Ségolène au dire même  de l’influenceuse ukrainienne dont la parole a été immédiatement mise en cause lorsqu’elle l’a indiquée quand elle fut déplacée côté russe… Mais les médias et leurs propagandistes de grand chemin (en particulier un certain Patrick C. et son double Sofia A.) n’en ont cure, ne faisant même pas l’effort de commenter le rapport d’Amnesty international dénonçant l’utilisation d’édifices publics façon Hamas par les forces Azov auxquelles par ailleurs appartiennent les forces de représailles assassinant les supposés traîtres (et leur brassard blanc au bras on se demande bien pourquoi s’il s’agit d’un “génocide”) par exemple à Butcha…

Mais s’il n’y avait que cela… Les travaux de cette courageuse députée européenne Virginie Joron, et de Pierre Jovanovic de Décoder l’éco  montrent bien que tout est faux dans le discours bien plus hygiéniste que sanitaire : cela ne soigne guère bien au contraire et certainement pas les formes dites graves qui ne l’auraient pas été si l’on soignait en amont…. Mais l’hypnose, le lavage de cerveau, la volonté aussi de se soumettre, le relativisme qui fait hausser les épaules à un directeur d’hôpital lorsque je lui parle de traitements précoces sous protocole Raoult et Perronne, m’assénant qu’il vaut mieux ne pas prendre l’ascenseur ensemble (dans immeuble privé) car la maladie est là (!), me lançant alors son titre pour preuve (!). Tous ces éléments forgent une croyance magique en des totems inopérants mais maquillés sous forme moderne en muselières, injections, “distanciations” diverses.

Ne parlons pas des pénuries spéculatives et liées aussi à des pratiques sadiques et cyniques allemandes ayant cherché à ruiner le parc nucléaire français en échange d’une planche à billets généreuse permettant de payer une haute administration onéreuse sans oublier les alliances entre “copains et coquins” que Poniatowski en son temps avait déjà dénoncées sous Giscard.

On ne voit pas pourquoi ce phénomène affairiste criminel se serait arrêté en 1974.

Aujourd’hui, cette dérive macabre se double d’une négation nihiliste de grande ampleur qui n’en est qu’à ses débuts puisqu’il s’agit d’art contemporain ou comment se servir d’éléments réels (humains, école, justice, frontières) comme matériaux divers en vue d’édifier l’œuvre de destruction totale, celui du néo-nazisme se servant du néo-léninisme comme cache-sexe (lui-même en pleine diff-errance).

Pendant ce temps, les “résistants », eux, discutent d’un autre sexe, celui des anges : qui est le plus “pur”, le plus ceci ou cela.

Lucien Samir Oulahbib

image_pdfimage_print

2 Commentaires

  1. la presse de grand chemin (traduction de l’anglais) comme l’étaient les bandits (de grands chemin) sous l’ancien régime

  2. La propagande pro Ukraine d’extrême gauche contribue au lavage de cerveau des jeunes français dans la haine du Russe salopard, méchant et tueur et dans la compassion des gentils Ukrainiens sauf que le narratif de ces médias gauchistes interdit toute contradiction à la pensée unique comme par exemple Patrick Cohen, Brice Couturier le pédophile Gauchiste, Sophia Haram la Gauchiste dégénérée de France Inter et qui se masturbe de plaisir lorsque Melle Daria Douguina a été assassinée dans un attentat perpétré par les services secrets Ukrainiens et de son agent Natalia Vovk qui s’était planquée en France ou encore Maryse Burgot qui est connu pour la fameuse attaque des cheminées Russes sur la centrale nucléaire de Zaporojija ont refuser de commenter le rapport d’Amnesty International sur les crimes de guerre commis par le régime de Kiev. Les médias de grands chemins ont perdu leur âme depuis bien longtemps.

Les commentaires sont fermés.