Les puritains libéraux-libertaires cul par-dessus tête 

Publié le 12 mars 2019 - par - 21 commentaires - 2 132 vues
Share

Les soixante-huitards au pouvoir depuis trente ans ont fini par marcher cul par-dessus tête et se mordre la queue.

Les libertaires acharnés de la « révolution sexuelle » et du « jouir sans limites », les adversaires haineux du catholicisme, du « paternalisme » et de toutes espèces d’autorité sont arrivés au bout du bout de leurs expérimentations transgressives, en les imposant du sommet des institutions, du haut en bas de la pyramide sociale. Leur échec se traduit aujourd’hui par une réalité calamiteuse, des contradictions énormes qui s’affichent dans les discours. Tant pour la dénier que pour poursuivre la fuite en avant du désastre.

L’UE étant devenue l’objet chéri des fantasmes de puissance de ces ex-contempteurs de l’Autorité, ceux-ci se sont éloignés des peuples qu’ils ne veulent plus ni représenter ni défendre. Sans vergogne, ils se sont autoproclamés  « Hautes autorités », «gouvernances », et pratiquent à ce titre un autoritarisme dénué de tout scrupule, démolissant les services publics, trahissant la démocratie et utilisant la violence policière à l’encontre des populations en souffrance et des dissidents comme le font les dictatures.

Arrivistes grossiers, jouisseurs formatés par l’économisme et la société de consommation, sans éducation ni culture, leur avidité pour l’argent et leur mépris de classe s’expriment désormais crûment et sans complexe. C’est la vulgarité consumériste versus « élitaire ».

Oligarques mondialistes, apatrides – pires que les aristocraties décadentes de l’Ancien Régime – ils accablent les populations de mépris, d’impôts et de taxes pour financer leurs dépenses somptuaires et leurs desseins criminels : remplacer la civilisation chrétienne, faire disparaître les populations qui ont connu la démocratie, les remplacer par des populations frustes, aux mœurs archaïques, réduire les masses en esclavage, réguler leur durée de vie et leur nombre en contrôlant les productions alimentaires, les vaccins et médicaments, en pratiquant l’eugénisme et l’euthanasie.

Ce qui ne les empêche pas, en même temps, avec force aplomb cynique, de prétendre représenter le Bien… C’est sous ce paravent hypocrite de la « belle âme » qu’ils prônent la charité –  ils disent « l’humanitaire » – et s’érigent en donneurs de leçons à la manière des patronnesses du XIXe siècle.

Leur grand cœur « charitable », indifférent à la souffrance et au dénuement des populations autochtones sacrifiées, des SDF abandonnés à leur sort, déploie une énergie et une générosité sans limites avec les fonds publics pour trouver et distribuer des logements, subvenir à l’entretien de centaines de milliers de migrants.

Leur curieuse conception de la charité (« humanitaire », «  droidelhommiste »…) n’exclut pas même l’accueil de criminels, d’islamistes fichés, ni même celui des pires barbares : les égorgeurs, coupeurs de têtes et experts en tortures de Daesh ainsi que leurs petites familles dûment formées à ces exercices.

De précieux combattants expérimentés et sans états d’âme, pour accomplir le sale boulot d’activation du Grand remplacement, le moment de la guerre civile venu ?

Ce faisant, ils exposent à une menace mortelle des innocents pour un hypothétique sauvetage des pires criminels. Qui peut y croire ?  En fait, peu importent les victimes innocentes quand ceux auxquels nos « belles âmes » gouvernantes s’identifient sont les coupables. Le retour du refoulé chrétien cul par-dessus tête et en même temps… la fascination sadienne toujours fidèle au poste !

Adeptes de la liberté sexuelle, y compris la plus déjantée, nos gouvernances et leurs porte-paroles journaleux ne s’interdisent pas quand ça les arrange de revendiquer leur pureté et de prêcher pour le puritanisme le plus exigeant !

Côté dames, nombre de stars de la promotion canapé jouent aujourd’hui les vierges effarouchées, les prudes outragées. Le #Metoo et autres dénonciations du harcèlement, du viol haut de gamme, s’affirment comme la tendance nouvelle de la séduction.

Les viols crapuleux des femmes et enfants de la masse, généralement accomplis par des migrants (moins glamour que les intrigues du showbiz !), étant passés sous silence ou excusés pour raison culturelle, défaut des « codes »…

Du côté des hommes, la tendance sur le plan des apparences est à la barbe virile (tous « genres » confondus). Tiens tiens… influence du colonisateur ? Pour ce qui est du politico-idéologique, c’est le règne assumé du deux poids deux mesures et autres contradictions flagrantes. C’est l’indifférence aux malversations en tous genres quand elles ont lieu dans leur camp. Tout juste quelques bavures, quelques journaleux graveleux du « club des LOL » sacrifiés sur l’autel de la belle âme, dénoncés pour harcèlement et manque de respect par de pures collègues.

Mais l’usage de critères ultrapuritains est la règle pour accabler, faire trébucher dans le stupre les adversaires politiques, quitte à ce que l’argumentaire sombre dans un fatras de contradictions grotesques !

On se souvient par exemple de la campagne présidentielle de Trump, accusé  de misogynie. Pour avoir dit que les femmes ne cédaient jamais bien longtemps aux hommes de pouvoir ! Interdit de dire cette vérité pourtant peu contestable ! Autre tentative : il aurait eu autrefois une petite liaison avec une actrice au palmarès cinématographique peu glorieux. Ouh la la que c’est sale… Nos puritains journaleux – qui ont passé sous silence quelques scandales autrement plus sulfureux touchant la candidate démocrate – se sont employés à débusquer la galipette de l’indésirable opposant et à la mettre à l’avant-scène de sa campagne présidentielle. La fin justifiant les moyens mais sans succès.  Pas si cons les Américains !

Aujourd’hui nos journaleux libéraux-libertaires réitèrent une campagne médiatique puritaine contre le dirigeant brésilien Bolso, encore un conservateur qu’ils détestent. Qu’a-t-il donc fait ? Il a critiqué des dérives commises en public durant le carnaval et appuyé son propos  en relayant une vidéo où  l’on voit des sadomasochistes qui, en plein carnaval, se pissent dessus, entre autres gracieusetés…

Manifestement nos journaleux sont mal à l’aise, assis entre deux chaises. Est-ce la prestation de ces sadomasochistes qu’ils trouvent obscène ?  Ou bien est-ce uniquement le fait que le président brésilien ait invité à un peu de décence les carnavaliers en prenant pour preuve cette vidéo ? Eu égard à l’enthousiasme des mêmes journaleux exprimé régulièrement lors de la gay pride, qui ne manque pas d’exhibitions obscènes, la réponse est dans la question. Je vous laisse lire ce morceau de bravoure idéologique journaleux, libertaire-puritain.

https://www.lci.fr/international/jair-bolsonaro-diffuse-une-video-obscene-du-carnaval-de-rio-sur-twitter-et-suscite-le-malaise-au-bresil-2114828.html

Notons qu’il s’agit de la même procédure que celle qui a abouti à la mise en examen de Marine Le Pen et de Gilbert Collard – pour apologie du terrorisme ! – pour avoir dénoncé,  preuves photos à l’appui, les crimes de Daech.

Aussi délirant que si l’on condamnait Nuits et brouillard pour apologie de la Shoah !

A contrario, nous remarquerons que la prestation de Macron lors de la fête de la musique, prenant pose officielle au milieu de « musiciens » africains revendiqués homosexuels, vêtus comme des prostitués et se trémoussant sur des chansons  obscènes sur le perron élyséen n’a guère offusqué nos journaleux puritains.

https://ripostelaique.com/un-bordel-digne-de-bamako-a-lelysee-macron-a-insulte-la-fonction-presidentielle.html

Pas un mot non plus de la presse officielle sur les photos ahurissantes du Freluquet de l’Élysée, le regard extatique, se laissant tripoter et enlaçant des voyous antillais torse nu et slip apparent, qui érigent des doigts d’honneur.

On devinera aisément que ces exhibitions sont même appréciées par les journaleux, qu’elles sont considérées comme des signes que les temps ont changé, que l’Ancien monde des Pères est bel et bien mort et que l’heure est venue de jouir sans limites en toute légalité.

Le « progressisme » libéral-libertaire enfin au pouvoir !

Deux choses vont de pair pour en arriver là.

– D’une part le désenchantement de la révolution sexuelle. Arrive un moment où, faute d’interdit, la pratique du sexe à fond les manettes et tous azimuts, se montrer à poil et plus qu’à poil en public, lassent et se banalisent… Au festival de Cannes, par exemple, les photographes n’ont plus besoin de traquer le sein ou le slip qui dépasse, les starlettes dévoilent carrément leur entrejambe aux photographes pour attirer l’attention, figurer dans les publications «pipeules». Et maintenant quoi d’autre ?

Le retour en arrière se profile… Mais pas question pour nos soixante-huitards et post-soixante-huitards gouvernants d’avouer forfait, de faire un constat d’échec cuisant, de revenir au « monde d’avant », celui où s’exerçait l’autorité paternelle !

D’autre part l’islamisation via la submersion migratoire.

Pour nos libéraux-libertaires, c’est une aubaine. Plutôt le tyran islamique que le père chrétien, cet empêcheur de jouir en rond ! L’islam est assurément une régression vertigineuse pour les pays occidentaux. Mais c’est une « régression progressiste » pour nos oligarchies ! L’idéal, tant sur le plan libéral que libertaire !  La religion opium et soumission du peuple !  La relation dominant/dominé instituée et reconnue du haut en bas de la société ! Et la légitimation des dernières pratiques sexuelles encore proscrites, considérées comme des crimes par le Droit occidental. Polygamie, répudiation, pédophilie, autorisées…

Configuration idéale en effet pour restaurer l’esclavage et accéder en toute légalité à des jouissances interdites ! Qui dit mieux ?

Une néo-féodalité, tel est le « progressisme-régressif » visé par le Nouvel ordre mondial.

Progressiste pour une toute petite  « élite » gouvernante qui rêve de s’accaparer tous les pouvoirs et richesses du monde.

Régression vertigineuse pour les masses gérées par ces « élites » de la naissance à la mort comme un cheptel de bestiaux déshumanisés.

C’est au regard de cette désagrégation culturelle, que traduit l’effondrement de la démocratie et le ravalement des mœurs occidentales, que le puritanisme islamique a repris confiance en lui et arbore désormais avec fierté ses mœurs archaïques, son sexisme ostentatoire, ses obligations et interdits traditionnels.

Il faudra que le peuple français fasse preuve de courage et d’humilité pour consentir à reconnaître les conséquences calamiteuses, destructrices, l’impasse du franchissement  des limites libéral-libertaire et revenir sur un mode éclairé à un conservatisme politique garant de la transmission de notre civilisation aux générations futures.

Victor Hallidée 

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
senechal

Il faut faire un parallèle entre les bourgeois soixante huitards, et les bourgeois de 1789 qui ont renversé la royauté (avec l’aide des gueux pour les basses besognes) et ensuite dirigé la France depuis la « révolution ».
Regardez leur tronche, ces gens qui occupent aujourd’hui les plateaux télé me donne la nausée!.
Ne venez surtout pas me dire que ce sont des Français de la France d’en bas ces dégénérés issus de la bourgeoisie!.

Carole

Dans l’histoire de l’humanité, la décadence (nous y sommes quasiment) a presque toujours précédé l’invasion barbare si vraiment l’état des lieux ne laisse plus aucun espoir ou, en d’autres cas, une forte réaction dans le sens contraire … Nous n’y échapperons sans doute pas.

laurent barre

Je ne sais pas si vous le savez, c’est dur d’être de gauche, il faut être généreux (avec l’argent des autres), il faut être tolérant, très ouvert à toutes les situations (surtout aux étrangers mais pas aux Français)…, moi je n’y arrive pas.

efromfourme

génial bravo

DUFAITREZ

A Johnny Hallidée,
« Noir, c’est Noir, il n’y a plus d’Espoir » !

UltraLucide

Très bon texte qui contribue a remettre les pendules à l’heure et les esprits égarés dans l’axe. Merci à vous.
Mai 68 a été organisé et voulu pour asservir la France en déboussolant la jeunesse de ses « élites ». Pour ce faire, ils ont dynamité le verrou gaulliste. Merci à Dany « le rouge », faux gauchiste et vrai agent des mondialistes. C’était pensé à long terme, les « progressistes » en recueillent maintenant les dividendes, la France est en voie d’auto-destruction molle et inconsciente sous la conduite éclairée d’illuminés socialo-gauchistes post soixantuitards « festifs » et « libérés ». Paris, Grenoble, Lille, Marseille, tout baigne…..

Zoé

Désolée mais je suis pour la loi du talion. Quel intérêt à faire revenir ces bombes à retardement, qu’ils restent dans le pays qui les a accueillis. En revanche, les enfants n’y sont pour rien, à la rigueur faire revenir les mamans mais certainement pas ceux qui ont tué, ils ne méritent pas ma compassion n’en déplaise à cette horrible journaliste qui ferait mieux de se taire.

Absarokee

AH BON FAIRE REVENIR LES PONDEUSES ????

Saint-Georges

Désolé, mais le libéralisme économique est aussi ennemi de la pression fiscale exagérée et non voulue…comme les Gilets Jaunes et c’est même le seul point sur lequel ils s’entendent (avec la lutte contre la pression migratoire). « Le roi ne va pas taxer à mort (l’impôt tue l’impôt) ses sujets : l’État monarchique, en France notamment, prélevait en moyenne 8 % de la richesse nationale du XIe au XIXe siècle (18 jours de travail avant 1789, contre 210 actuellement).» extraite de L’anarchie plus un… une pensée de Hans Hermann Hoppe anarcho-capitaliste ou, à défaut, monarchiste, ses pensées sur l’économie, l’immigration,… lire la suite

Carole

« Côté dames, nombre de stars de la promotion canapé jouent aujourd’hui les vierges effarouchées, les prudes outragées.  » On a entendu en effet une comédienne, une certaine miss Caviar (ce n’est pas la bonne orthographe mais c’est bien ainsi que l’on prononce son nom) qui, bien qu’elle ait tout dû à la promotion canapé – qu’elle a acceptée de son plein gré – position allongée en canapé qui lui a permis d’accéder à la notoriété, passant ainsi devant d’autres candidates plus sérieuses et peut-être plus douées, vient maintenant cracher dans la soupe et jouer les victimes ! Belle hypocrisie !

Eric des Monteils

Après la lecture d’un tel texte, si quelques vieux soixantehuitards restent endoctrinés, accrochés à leur valeurs décadentes, c’est à desepérer.
Mais il est vrai que le confort dans lequel ils vivent les éloigne de toutes ces préocupations futiles.
Je garde ce texte sous la main, pour le cas où je manquerai d’arguments en fin de soirée entre « amis ».

Jobig

Constat lucide sans appel ! Même si c’est difficile de le lire jusqu’au bout tant cela met la nausée…

pioni5777

Bien recherché, a approfondir svp

Alien, le huitième passager

12/03/2019 il accouche sous testostérone …

comment image

« Un véritable miracle lorsque l’on sait que Wyley prenait quotidiennement de la testostérone »
https://www.sudinfo.be/id107008/article/2019-03-12/28-ans-wyley-devient-lheureux-papa-dun-petit-rowan-lhomme-transgenre-reussi

Jobig

A gerber !

Peg

Monstrueux!!!

efromfourme

je dirai même au delà de la monstruosité car le monstre n est pas responsable de sa monstruosité (cf Éléphant Man de Lynch) mais ce débris est l acteur de sa monstruosité Et dire que des médecins cautionnent et contribuent activement a ces transformations Les Docteurs Mengele et autres praticiens fous d Auschwitz ne sont pas loin

Fat

Et oui c’est la décadence , une vraie débandade….

Dugenou

Et la « petite graine » on lui a mise par où? »

François BLANC

c’est vrai que le « progressisme » vu sous cet angle ressemble plus à une décadence égalitariste tirée de l’idéologie débile qu’est le marxisme

Jean Sobieski

Implacable.