Les quatre verrous qui empêchent les Français de redresser la tête

Pourquoi la révolte du peuple français tarde-t-elle tant ? La lâcheté est assurément en cause, c’est-à-dire la peur de souffrir, mais aussi (voire surtout) la peur de courir le risque de souffrir (une peur au carré). Si la lâcheté explique l’inertie du peuple français, d’autres facteurs l’accentuent, la décuplent même. Ils agissent comme autant de freins, d’inhibiteurs de l’action. Quatre verrous font ainsi obstacle à la Révolution.

  • Le fantôme de Gandhi

Les élites mondialistes ont inoculé le poison du pacifisme, afin de mieux contrôler une population de moins en moins virile. Pour dire les choses simplement, c’est essentiellement un truc de franc-maçon : l’Esprit est plus fort que la Matière, le génie rationnel triomphe de la force barbare. Donc, le petit François n’a qu’à expliquer posément, de façon adaptée et inclusive à Mohammed les bienfaits de la liberté d’expression. Sauf que… un fou ou un fanatique n’est pas raisonnable, par définition : on connaît déjà l’épilogue de ce « dialogue des cultures ». L’idée que le citoyen civilisé, qui vit dans et par l’État de droit, serait supérieurement moral au barbare participe de ce même principe. Beaucoup de Français ne conçoivent même pas que l’islam puisse un jour s’imposer en Europe : la Raison plus forte que les Passions (religieuses, en l’occurrence). Les pratiques des « nouveaux Français » prouvant tous les jours le contraire, le spectre de Gandhi n’a pas fini d’émasculer l’Occident.

Solution : la pratique des arts martiaux et le maniement des armes, car c’est en forgeant qu’on devient forgeron. La violence n’est pas mauvaise en soi, c’est sa justification qui est sujette à questionnement moral. Et face à un couteau, mieux vaut être fort que gentil.

  • L’économie immatérielle

Jamais foré dans un mur ? Ou soulevé le capot d’une voiture ? Rejointoyé le carrelage ? Au moins, avoir déjà tapé sur un clou ? Jamais ? Énormément de Français n’ont jamais sali leurs belles mains blanches. Ils travaillent dans des bureaux climatisés, pas de potager chez eux, juste une pelouse… et cette petite machine cylindrique (hors de prix) qui tond l’herbe toute seule. Très forts pour « upgrader » un logiciel de compta, quand il faut changer une roue, y a plus personne. Les objets du quotidien leur sont étrangers, voire mystérieux : ils sont rigoureusement incapables d’expliquer leur fonctionnement. Conséquence ? Un sentiment d’impuissance absolue, une peur panique de devoir réparer soi-même, et donc une absence totale d’autonomie. Des gens qui ont peur d’une panne d’électricité (« comment recharger mon portable ? ») font rarement des foudres de guerre. Des notions telles que le couple mécanique ou le point triple des corps purs (température/pression) devraient être enseignées dans toutes les écoles, mais on leur préfère la théorie du genre et la break-dance…

Solution : y a pas de miracle, il faut apprendre à se débrouiller sans nos machines, apprendre à utiliser des outils, comprendre les mécanismes… ; bois, métal, maraîchage, mécanique : choisissez. Réapprendre à dominer son environnement, c’est vital (parfois littéralement).

  • Les représailles patronales

La séquence logique est méconnue, la voici ENFIN explicitée : dire non à l’islam = dire non à l’immigration = dire non à la mondialisation = dire non au grand marché mondial = dire oui au protectionnisme… sauf que beaucoup de patrons vivent de la mondialisation, ils font leurs chiffres d’affaires dessus (producteur de champagne, pour l’exemple). Il serait mal venu de s’y opposer. C’est qu’en période de chômage chronique et structurel, les patrons préfèrent ne voir qu’une tête, aucune qui dépasse et certainement pas avoir à gérer des fortes têtes. Qui osera se faire remarquer ? Qui osera risquer de perdre sa place ? Car on ne fait pas la Révolution de 5 à 7, ni en prenant 3 jours de congé. En outre, il y a le risque de l’échec : « vais-je pouvoir reprendre le cours de ma vie normale, à l’usine » ? Tu rêves, Fred ! Relire « La stratégie du mâle bêta », sur ce même site.

Solution : avoir dans sa gibecière une alternative économique, préparer un « reset de l’économie » pour après la Révolution : pas d’engagement total des prolos sans leur donner un horizon. C’est la seule manière de lutter contre le vertige du saut dans l’inconnu.

  • L’individualisme

Le petit François aura d’autant plus de mal à convaincre Momo du bien-fondé de la liberté d’expression que ce dernier est accompagné de ses 39 cousins. Face à un groupe structuré, une somme d’individus ne pèse pas lourd. Le collectif prévaut sur l’individu, dans toute société qui veut se donner un avenir. Sauf qu’on ne décrète pas qu’une somme d’individus devient un groupe d’un claquement de doigts. Il y a des règles à suivre, des contraintes à accepter. Penser que Didier-le-Gilet-jaune va se battre mordicus pour défendre le droit de Brice à jouir pleinement de sa seconde résidence dans la région Paca tient du délire éveillé. Didier n’est pas contre la liberté d’expression (caricatures du prophète Momo) mais il a d’autres priorités, en ce moment : se chauffer (relativement) convenablement cet hiver, par exemple. Le collectif exige de la réciprocité, un gain mutuel, une réelle valeur ajoutée. Pas sans « reset économique ».

Solution : redevenir des citoyens moraux, abandonner la cupidité comme principe régissant les rapports sociaux (profiter de la détresse d’un voisin, c’est immoral… de tout temps, en tous lieux). Si la France est dans l’ornière, y a pas fallu la pousser beaucoup !!! On se souvient de la directive Bolkestein ? Faire venir des plombiers polonais parce que les Français, « c’est que des feignasses ». Voilà pour l’exemple. La classe moyenne devra produire l’essentiel de cet effort…

Faire sauter ces 4 verrous… sinon ? Pas de Révolution, pas de reconquête de l’État… et donc la disparition de la Nation française à moyen terme (Grand Remplacement, désindustrialisation, dénatalité…).

Mais la révolte n’est pas obligatoire. Le peuple français peut très bien choisir de laisser la situation empirer. Pour ça, tout ce qu’il a à faire, c’est de… ne rien faire. Finalement, devoir baisser les yeux (et la voix) à proximité des musulmans, les Français le faisaient déjà avec leurs patrons : ils sont donc rodés, et ce n’est somme toute qu’un mauvais moment à passer. Maintenant, pour dire le vrai, les fils et filles de France de souche devront se débrouiller avec l’instauration de la charia, d’ici 10-15 ans… et ça va piquer.

Geoffrey Delavallée

 

 

 

image_pdf
0
0

53 Commentaires

  1. Il n’est que trop clair depuis longtemps que les français ne veulent pas se battre. Et ça ne va pas changer.

    • Même se défendre à titre individuel, c’est encore trop leur demander. Pas un seul de tous les égorgés de France n’avait dans sa poche ne fût-ce qu’une petite bombe aérosol lacry.
      Plus con, plus lâche qu’un français, tu meurs. Et c’est bien pour ça qu’ils se font tous tuer !

      • Pour parler de la sorte, vous n’êtes pas Français. Les terroristes islamistes ont égorgé, aussi, des étrangers. Combien sur la Promenade des Anglais ? Et une bombe lacrymo dans la poche face à un camion fou qui fonce dans votre dos ? Vous, le héros, vous auriez fait quoi ? Et la victime brésilienne, de l’église de Nice, elle est morte par lâcheté ? Vous m’écoeurez et insultez tous les Français morts pour la défense de notre pays dans le passé, notamment pendant les deux dernières guerres. J’espère ne plus avoir à lire vos déjections sur ce site.

  2. je cites vos paroles
    « Si la masse des esclaves blancs n’alimente plus le système, il s’effondre. »
    donc le systeme a besoin du peuple , donc le peuple a le pouvoir et non pas les elites vous vous contredisez !!!

  3. Les représailles patronales: pauvre con de marxiste, je te donnerais raison si tu parlais des représailles de l’Etat contre ceux qui ne sont pas politiquement corrects(police, fisc, juges)

  4. Vous avancez que les Français sont soumis à leur patron. Et les syndicats ? Ils sont partout : ils règnent jusque dans l’Ecole ! Vous me fournissez l’occasion de rendre compte d’un scandale dont on a peu parlé : la CGT, à Marseille, Lyon et ailleurs, qui a bloqué la distribution de la presse nationale pendant 5 mois ! Quand on parle de l’amour de la lecture : les belles revues produites par les non-moins belles maisons d’édition, ont été brûlées par camions entiers – alors que les citoyens ne trouvaient plus rien chez les kiosquiers… Ceux-ci ont frôlé la faillite. L’Etat leur a versé 3000 euros de dédommagement. Mais des Maisons de la Presse ont définitivement fermé ! Et les délocalisations à l’étranger parce que les patrons en avaient marre des grèves à répétition de leurs employés…

  5. Juste un constat, aujourd’hui Il y a plus de binationaux que de gaulois en France !
    La France a accueilli trop de communistes espagnols, italiens, polonais bien avant les invasions musulmanes !
    La multinationale France est un véritable bordel dirigé par des élites sans racines !

    • Oui ! il n’y a plus de « nation » française ni de « peuple » français à proprement parler. Nous avons laissé se perdre le sang français, et c’est peut-être bien ça qui explique que personne ne bouge aujourd’hui, alors que les Français dans les siècles passés avaient la réputation d’être des hommes qui n’avaient pas peur du combat.

  6. Excellent article où l’on retrouve les causes de la chute de l’Empire Romain…Ensuite ce fut environ 500 ans d’obscurité et de mort sur tous les grands chemins.L’islam est ce qui prend la place: Il suffit de voir comment le Moyen-Orient autrefois brillant est devenu ce qu’il est grâce à Mahomet le pédophile-voleur sanguinaire.

  7. Entièrement d’accord avec toi cher Charles !!!tu es un des rares à ne pas être aveugle !bravo

  8. c est une blaque
    le pouvoir ne peut rien contre le peuple mais le peuple se soumet parce qu il est faible

    • Mais si le peuple est faible, alors le pouvoir n’a plus rien à craindre de lui et le pouvoir peut tout ce qu’il veut contre le peuple. Et c’est précisément ce qui se passe sous nos yeux en ce moment !

  9. Où est mon com au sujet des « fils et filles » de France ?
    Rien d’agressif pourtant, juste un constat…

  10. Très bien vos remarques, mais vous oubliez le principal: pourquoi nous en sommes là? qui sont les vrais responsables ? étudiez un peu les analyses du géopoliticien Pierre Hillard; lui a une analyse approfondie et non superficielle comme vous et tout les autres Vous ne voyez que l’aspect »matériel » de l’homme , or l’homme a une dimension spirituelle et c’est celle là qui est attaquée par les cosmopolites kabbalistes !Pierre Hillard montre justement que le mondialisme s’explique par « le dieu trinitaire » des chrétiens, ce qui est une abomination pour les talmudistes ! l’islam n’est qu’un des outils pour faire disparaitre la civilisation occidentale gréco-chrétienne, comme les fuseues théorie du genre, ect c’est regrettable que ceux qui devraient éclairer les français et européens les enfoncent

  11. Le grand remplacement ? Mais c’est dès à présent qu’il faut le faire, mais pas dans le sens qu’on pourrait croire, c’est à dire pas dans le sens  » étrangers remplacent les français  » mais  » français remplacent les étrangers occupants « …

  12. Français, sortez vos fusils de chasse ! Les muzz avec leurs kalachnikov seront morts
    de peur ! Là, la peur aura vraiment changé de camp !

  13. Les revolutions n’arrivent que quand le peuple commence à avoir faim : c’est en bonne voie…

    • Cela arrive… mais ils ont déjà prévu la parade : distribution de vivres comme sous le Bas-Empire dans la Rome Antique. C’est pour cela qu’on entend parler du « revenu minimum universel », une idée qui fait son chemin elle aussi…
      C’est maintenant qu’il faut se révolter. Avant qu’il ne soit trop tard.

  14. L’islam, la mondialisation, le gaspillage d’un « pognon de dingue », le déni de réalité.
    L’ai -je bien verrouillée, votre pauvre France?

    • A coeur vaillant rien d’impossible….
      Mais en plus du coeur, encore faudrait-il déjà avoir des couilles !

  15. Demandez à un politique ce qu’est un tournevis, il est obligé de prendre un dictionnaire.

  16. Parfaite analyse…40 ans de cul sur la chaise au bureau et devant la télé et dans la voiture , ça ramoli les couilles…

  17. Les « fils et filles de France » font la queue dans ma rue (même en période de confinement grace à la vente à emporter) devant les kébabs pakis et turcs où il est écrit en gros sur la porte d’entrée : HALLAL, en français et en arabe.
    Ils et elles auront 25/35 ans dans 10/15 ans et seront bien « habitués »…

    • Ils n’auront même pas besoin de s’habituer puisqu’ils se sont déjà (auto)-conditionnés.

  18. (Piero San Giorgio sort de ce corps). Oui, belle étude, j’ai surtout très approuvé « pas d’engagement total des prolos sans leur donner un horizon », ça c’est le cœur du problème, difficile de se battre si tu ne sais pas pour quoi exactement ( avec jeu de mot ). Par contre, le coup du « redevenir des citoyens moraux, abandonner la cupidité comme principe régissant les rapports sociaux », c’est du niveau du commentaire moyen sur RL ( j’adore me faire des amis lol ) , genre « ouais, la solution, virer l’islam, les salauds et les cons, je vous jure que ça irait mieux » ! Ben c’est sûr gars, mais il suffit pas de le dire. Pour convaincre le bourgeois qu’il a intérêt à partager son jardin, il faut lui faire comprendre que ceux qu’il accueillera dedans lui serviront de gilet pare-balles, c’est ça l’as

    • oui mais justement, maintenant, le bourgeois a peur de se faire égorger…

      un peu comme l’affaire Mila : à mon avis, les lesbiennes vont commencer à préférer les fachos aux barbus, histoire de continuer à s’amuser.

      Geof’rey, neo-communiste gaulois belge

      • geof’Rey, tout d’abord je profite de vous répondre pour remarquer que mon commentaire était inutilement agressif et vaniteux. Sans doute une part de ressentiment qui est ressorti d’un coup et aussi beaucoup de dépit devant autant d’énergie gaspillée en vain qui pourrait être utilisée à tellement meilleur escient. Ensuite, j’ai bien peur que vous vous trompiez, des conversations en privé me confirment que non, le bourgeois n’est conscient de rien. Mon médecin, 10 ans d’études, ne savait pas que l’ordre de nous tuer est explicitement intimé dans le coran. Le verrou mentionné par l’auteur qui ferait en quelque sorte basculer de l’égoïsme vers la solidarité, c’est celui en réalité de la conscientisation de la primauté d’intérêt pour lui du collectif sur son ego. Mais ça reste un verrou d’infor

  19. Ne pas oublier le pire de tous les verrous: la république qui est le parti de l’ étranger, des escrocs, des menteurs et des voleurs!!!

    • qui après la destitution de napoléon3 a investi mac mahon, les légitimistes et les orléanistes étaient majoritaire à la chambre ! vive le roi ! (des belges qui traine dans la boue son ancètre léopold ou le roi juan carlos qui s’est exilé dan un émirat du golfe après une suite de malversations financière

      • En 1870, les orléanistes exigeaient un changement de dynastie au rappel à dieu d’ Henri le Ve ce qui était hors de question afin de respecter les lois fondamentales du royaume.Le Mal de Mac Mahon était un délai.. Le roi d’ Espagne n’ a pas mis la main dans le pot de confiture!; les républicains ont monté une histoire suite à une transaction sur un marché ayant généré des milliers d’ emplois en Espagne: avouez que le crime en cause est grave!

  20. En quoi ces verrous expliquent ils que le vote est toujours pour les mêmes clones ? Je ne comprends pas cette cécité continue et répétée des Français …

    • @ Alice

      Ça va au delà de ça. Le droit de vote a un fort pouvoir d’attraction sur les égoïstes/individualistes/athées car il promet à chacun un semblant de petit pouvoir.

      C’est une tentation du Diable mais comme 99% des FDS ne croit plus au Diable (ni en Dieu), ils y succombent facilement.

      Voter est un pacte faustien.
      Et rompre un pacte avec le Diable, ce n’est pas si simple, il faut l’aide de Dieu.

      Si la Gueuse maçonnique nous a confiné pour Pâques, déconfiné pour l’aïd el kebir, reconfiné pour la Toussaint et sûrement pour Noël, ce n’est pas pour rien.

  21. Je pense il manque le verrou le plus important

    la répression républicaine:

    – racket de vos ressources fric & temps:par l’obligation de bosser pour redonner du fric par conversion du temps.
    – installation & protection des barbares pour qu’on demande plus de sécurité ce qui est traduit par:
    – moins de libertés.

    – légitime défense interdite
    – délit d’opinion, martyrs & prisonniers politiques (Ryssen, E.Morillo)
    – huissiers, amendes, assignation à résidence sans jugement (on avait encore JAMAIS confiné des bien-portants!), LBD & matraques anti-blancs
    – traque et destruction dans l’oeuf de tout désir d’action / communautarisation (de FDS uniquement.)
    – perversion de la morale chrétienne

    Solution: réseaux, localisme, autonomie, troc, alternatives au tout_pognon

    • @ AFFRANCHI du système

      Exact.
      Dans les solutions, je rajouterai la grève générale. Si la masse des esclaves blancs n’alimente plus le système, il s’effondre.

      • La seule grève générale à laquelle on ait jamais assisté en France, c’était mai 68. Vous imaginez les esclaves blancs se révolter pour de bonnes raisons ? N’est pas Spartacus qui veut…

  22. je cites
    « Maintenant, pour dire le vrai, les fils et filles de France de souche devront se débrouiller avec l’instauration de la charia, d’ici 10-15 ans… et ça va piquer ».

    surtout que pleins de filles et de fils de souche ont fait des enfants avec
    les parents ont donné leurs benedictions ou s en branlent !!!!
    donc population complice !!!!

     » Faire venir des plombiers polonais parce que les Français, « c’est que des feignasses »

    Lors de la reconstruction , les polonais n etaient pas les seuls a etre invité a faire le travail besogneux des francais
    Qui sont responsables de cette immigration ? les francais ou le gouvernement ?
    Donc la population etait d accord que pleins d immigres venaient faire le boulot a leurs places !!! la paresse !!!

    • Moi je n’ai qu’une certitude: on m’a JAMAIS demandé mon avis sur toutes ces questions…

        • idem pour moi… Et les français commencent à me courir encore plus que les bougnoules !

      • On vous a demandé votre avis sur le traité constitutionnel uniopéen, puis vos élus au parlement ont ignoré votre avis et ont ratifié ce traité d’aliénation de souveraineté. On vous demande régulièrement votre avis sur le choix du président de la république, mais on ne vous demandera jamais de choisir entre la continuation de l’expérience révolutionnaire (à travers la république actuelle ou une 23° constitution en 230 ans) et le retour aux lois fondamentales de la France. Donc effectivement, la seule solution semble être extra-démocratique, c’est-à-dire la (contre) révolution.

  23. Vous auriez pu rajouter
    5 – Abandon de toutes les valeurs morales. Vous avez bien mis le doigt dessus: un ramassis d’individus égocentriques et individualistes sans culture, ni tradition, ni histoire, ni valeurs communes ne font constitueront jamais une société, ni un peuple. Pour ma part je considère qu’une société qui ne protège pas son avenir, c’est-à-dire l’enfant à naître, a sombré dans la décadence et la déchéance la plus totale, et n’a pas d’avenir, elle ne peut à terme qu’être remplacée. C’est bien ce à quoi nous assistons en France.

  24. Aucun discours, aucune rhétorique ne tient face à la force brute. Un .44 Magnum chargé aura toujours le dernier mot face à n’importe quelle argumentation.

    • Vous imaginez un français avec un 44 magnum chargé dans les mains ?
      Des kalachnikovs sont dans les mains des bougnoules, des fleurs et des bougies dans celles des français.

Les commentaires sont fermés.