Les questions qu’on ne nous pose jamais

Publié le 18 mars 2021 - par - 10 commentaires - 1 022 vues
Traduire la page en :

 – Seriez-vous favorable à ce que se poursuive l’immigration massive que connaît notre pays depuis 30 ans (bon an, mal an, environ 400 000 nouveaux arrivants) ou seriez-vous partisan d’y mettre fin, notamment en expulsant sans états d’âme tous les immigrants illégaux, ainsi que tous ceux qui abusent du regroupement familial et du droit d’asile ? OUI à la poursuite de l’immigration / NON à la poursuite de l’immigration.

– Seriez-vous favorable à ce que les étrangers, ceux qui sont entrés illégalement dans notre pays comme ceux qui y sont entrés légalement, à partir du moment où un tribunal les aura régulièrement reconnus coupables d’un délit quelconque, soient automatiquement renvoyés d’où ils viennent ? OUI / NON

– Seriez-vous favorable à ce que le gouvernement cesse de verser de grasses subventions aux organisations prétendument antiracistes (type SOS Racisme, LICRA, MRAP, Ligue des droits de l’homme) et aux organisations d’aide aux migrants (type GISTI, ASTI, CIMADE) dont l’activité principale consiste à aider les migrants illégaux en leur dictant les discours mensongers qu’ils doivent tenir pour tromper les services de l’immigration et en profitant de toutes les failles d’une législation exagérément complexe pour empêcher leur expulsion et leur permettre ainsi de rester indûment en France ? OUI / NON

– Seriez-vous favorable à ce que notre gouvernement se décide à adopter des mesures de rétorsion rigoureuses (arrêt de la délivrance de tous visas et suspension de toutes subventions ou aides financières quelles qu’elles soient) à l’encontre des États (comme l’Algérie, le Mali et d’autres États du Maghreb et d’Afrique noire) qui trouvent malin, afin de ne pas réintégrer ceux de leurs ressortissants dont nous ne voulons pas chez nous, de refuser de leur délivrer en temps utile les indispensables « laissez-passer consulaires » ? OUI / NON

– Approuvez-vous la décision que vient de prendre l’actuel ministre de l’Intérieur Darmanin de dissoudre l’association Génération Identitaire qu’il présente comme une « milice extrémiste », alors qu’elle n’a jamais fait autre chose que de se livrer à des opérations de propagande pacifiques pour dénoncer l’inaction du gouvernement face à l’immigration illégale et alors qu’un activiste comme Cédric Herrou peut tranquillement se glorifier d’avoir violé les lois de la République en organisant pour des migrants illégaux des franchissements répétés de la frontière avec l’Italie ? OUI / NON

– Seriez-vous favorable à ce que l’on persiste à autoriser les personnes étrangères ou d’origine étrangère venues s’installer sur le sol français à imposer au reste de la société leur mode de vie et leurs coutumes ancestrales incompatibles avec la civilisation européenne (y compris celles qui contreviennent de façon flagrante avec la législation française actuellement en vigueur comme la polygamie, l’excision, les mariages forcés, le port du voile et du burkini, l’infériorisation des femmes) ? OUI / NON

– Ne pensez-vous pas qu’il conviendrait que, face à la montée d’un communautarisme musulman de plus en plus agressif (également appelé « séparatisme » par le pouvoir actuel), soient expulsés tous ceux qui refusent de s’engager dans une démarche d’assimilation à la société française et d’inviter ces derniers à aller s’installer dans l’un des 49 pays islamiques existant à travers le monde, pays dans lequel il leur serait loisible de vivre leur foi et de pratiquer leur religion en parfaite compatibilité avec leurs coreligionnaires ? OUI / NON

– Seriez-vous favorable à ce que la peine de mort redevienne la peine capitale, la peine suprême couronnant la pyramide des peines mises à la disposition de nos tribunaux, la peine à laquelle, bien sûr, on ne recourt pas tous les quatre matins mais seulement pour châtier de façon exceptionnelle et exemplaire des crimes exceptionnellement graves, les crimes considérés comme les plus abominables (par exemple ceux qui ont été commis à l’égard d’enfants) ?  OUI / NON

– Seriez-vous favorable à ce que des instances constituées de juges non élus comme le Conseil d’État, le Conseil constitutionnel, la Cour de justice de l’Union européenne et la Cour européenne des droits de l’homme puissent continuer à disposer du droit de censurer et de bloquer les décisions votées démocratiquement par la représentation nationale (les députés et les sénateurs) élue par le peuple ? OUI / NON

On voit bien que toutes ces questions, et bien d’autres encore (par exemple : approuvez-vous le droit accordé par notre loi actuelle aux squatteurs de s’installer, parfois pendant plusieurs d’années, dans un logement qui ne leur appartient pas et ce au détriment de l’occupant légitime ? Pourquoi donc le cambrioleur qui fracture la porte d’un logement pour y commettre des vols risque-t-il d’être arrêté et condamné pour « violation de domicile », alors que le squatteur qui fracture la porte d’un logement pour s’y installer aurait, lui, le droit à l’impunité et au maintien dans les lieux ?) ne sont jamais posées à nos concitoyens alors qu’il suffirait pour cela d’organiser un référendum dans les formes prévues par la Constitution de la Ve République ?

Et pourquoi ne nous les pose-t-on pas ?

Eh bien tout simplement parce que – tout le monde le sait bien – les réponses que le peuple français, composé d’une majorité de vilains « populistes », apporterait à de telles questions ne conviendraient pas – tous les sondages en apportent la preuve – au pouvoir et aux partis qui monopolisent actuellement celui-ci dans notre pays !

La démocratie, officiellement, c’est le pouvoir du peuple, pour le peuple et par le peuple. Mais, en fait, ce que l’on a aujourd’hui, c’est le pouvoir de l’oligarchie, pour l’oligarchie et par l’oligarchie ! C’est le pouvoir contre le peuple, un pouvoir qui n’hésite pas à faire fi des décisions prises démocratiquement par le « démos ». On se souvient de ce qu’il est advenu du vote de notre peuple par lequel, le 29 mai 2005, celui-ci refusait de façon éloquente (par près de 55 % des voix) la Constitution européenne qu’on lui demandait d’entériner et que Sarkozy, afin de contourner ce refus pourtant nettement exprimé, n’a pas craint de faire avaliser sous une forme à peine modifiée baptisée « Traité de Lisbonne », le .4 février 2008, par un vote du Congrès à Versailles.

Ce que l’on a le culot d’appeler « l’État de droit » n’est en fait rien d’autre que l’usurpation, la confiscation, par des juges non élus baptisés « sages », avec la complicité de partis politiques félons et la bénédiction des médias complices, de la souveraineté politique dont notre peuple est théoriquement le seul détenteur selon l’article 3 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 : « Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément. »

André Pouchet

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
D. Lajoie

Normalement, la loi interdit de faire souffrir VOLONTAIREMENT les animaux .
Mais il y a des DÉROGATIONS pour la corrida et pour les abattages Hallal et Casher .
Voulez vous , oui ou non , supprimer ces dérogations ?

VORONINE

Il y a eu pourtant une époque , ou l’état français se souciait peu des droits de l’homme .Dans les mines du Nord, les mineurs polonais soupçonnés de vélléités syndicalistes étaient virés , avec leur famille sous huit jours ,ils perdaient leur logement , payaient ce qu’ils devaient et prenaient le train pour Varsovie .La manière dont la sentence leur était communiquée était sans appel: en arrivant au boulot , ils ne trouvaient pas leur lampe dans la “salle des pendus “.Pour eux , c’était fini !

Paoli

Merci pour ces questions …3 Non et 5 Oui ..

taya81

J’ai lgtps pensé a ce genre de référendum a présenter au peuple qui donnerait 50% de voix pour ! Je veux dire 33 millions de voix pour ! Pas 50% des exprimés. Lancez ce référendum sur le net et nous nous chargerons de la promotion .lol

BobbyFR94

André, merci pour cet article qui remet les pendules à l’heure !!!

Extrait de la mise à jour inspirée par le discours fait aux Jacobins en 1793 :

Déclaration des droits & devoirs de l’homme & du citoyen (Français) :

ART.31. Rendre illégale toute protestation et résistance à l’oppression, alors que cette dernière viole les droits du citoyen natif français, est faire montre d’un cynisme digne de la pire des tyrannies !!!

patphil

tout le monde sait pourquoi jamais ils ne nous poseront ces questions.
le RIC ne sera jamais permis aux français

Colin

mais pourquoi vous ne l”organisez pas ce référendum, sur internet ? D’autres médias le font bien….

laidpreux

la censure généralisée ne permet pas d’avoir une idée exacte de ceux qui sont ”mal pensants ” sans doute sont ils plus nombreux que ce que l’on croit

Feisstritz

Je crois que ce serait une excellente initiative.
Merci à André Pouchet pour cet excellent article qui remet les points sur les “i”. Ma réponse : 3 NON et 6 OUI.

oswald

Il manque la question clé :
– Approuvez vous l’utilisation du fusil à lunette? OUI – NON

Lire Aussi