Les ravages civilisationnels régressifs de l’islam

            Beaucoup de personnes mettent sur un pied d’égalité les religions « du Livre », disent que juifs et chrétiens ont massacré, que l’islam a subi leur influence…  Une enseignante m’a même dit : « Mes élèves musulmans sont les plus gentils de tous et je ne risque pas de critiquer l’islam ».

Inutile de parler des massacres actuels, la réponse ne tarde pas : « S’ils font maintenant ce que nous avons fait au Moyen Âge, c’est normal, et il ne faut pas oublier les crimes de la colonisation ! » et si j’aborde l’esclavage arabe, les dizaines de millions de morts, les estropiés qui n’ont pas pu laisser de descendance, les bébés nés de femmes africaines tués à la naissance, si je cite Tidiane N’Diaye (1), on me répond par l’esclavage atlantique à la base de millions de « Black Lives »….

Quand je dis que juifs et chrétiens se sont battus comme tous les peuples de la terre, qu’ils ne sont effectivement pas différents de nature mais que les Dix Commandements comprennent celui de nous aimer les uns les autres, que les Cinq Piliers de l’islam ne parlent que de l’aumône aux pauvres, on me lance un regard qui signifie clairement « Tais-toi, tu ne sais pas vraiment ».

Non, je ne sais rien de fondamental et mes élèves musulmans sont aussi les plus gentils… Et j’ai fini par lire le Coran. Hallucinant !  Dans le Coran j’ai commencé à coller de petites étiquettes à chaque phrase exigeant la violence envers les mécréants… ai cessé de coller car ma réserve d’étiquettes n’aurait pu suffire…

Les répétitions du Coran ont fini par me lasser, et j’ai lu pas mal de livres – écrits le plus souvent par des musulmans – concernant l’islam, Mahomet, l’histoire… et le livre d’Ivan Bartowski, Les ravages civilisationnels régressifs de l’islam me semble une bonne manière de faire la connaissance de l’islam. Ce livre est le plus complet que j’ai pu trouver. On y apprend – exemples et références à l’appui – que l’islam est un programme complet de vie et de mort, une politique, une justice… Que l’islam, contrairement au judaïsme ou à la religion chrétienne, ne donne aucune place à la liberté individuelle, à une vie en-dehors de la religion. Je ne jugerai pourtant pas l’islam à partir de mes conceptions occidentales ; il convient à beaucoup d’humains, mais, comme Bartowski, je sais qu’il ne convient guère à l’homme occidental.

Oui, les êtres humains sont différents par nature et il est utile de s’en rendre compte en ces temps d’égalité exigée pour tous, égalité des Droits, non des Devoirs ! L’auteur devient très agressif  quand il aborde les exigences de ceux pour qui les devoirs n’existent tout simplement pas et moi, je ne comprends pas cette exigence d’égalité au-delà de lois valables pour tous. Et comment comprendre quand on a vécu toute sa jeune vie en Afrique, quand on a côtoyé des peuples très différents… tous respectables, tous acceptant de respecter lois, coutumes, religion, mode de vie de la ville où ils s’installaient à l’époque. Et je respecte particulièrement « mes » jeunes musulmans qui travaillent dur, qui viennent dans ma classe à l’heure de midi pour mieux parler et écrire le français, qui se préparent à une vie active respectueuse du pays d’accueil.

Et j’en arrive à l’essentiel : refuser la réalité coûte cher, très cher, et il est indispensable de se renseigner car aujourd’hui trop d’Européens vivent dans la terreur d’attentats gratuits! Pas nécessairement en lisant le Coran, livre peu digeste pour un Occidental, mais, par exemple, en lisant ce livre complet, clair, facile à lire, écrit par une personne qui s’est instruite comme peu de personnes s’instruisent.

Bartowski  n’a pas grand espoir en une évolution de l’islam – qui signifie soumission, qui refuse tout changement – et j’espère qu’il se trompe et insiste : ce livre est une mine de renseignements, il est exceptionnellement  documenté, renvoie à quantité de livres, articles, commentaires….

Mia Vossen

(1) Tidiane N’Diaye, le génocide voilé

image_pdfimage_print

16 Commentaires

  1. « Bartowski n’a pas grand espoir en une évolution de l’islam … et j’espère qu’il se trompe »
    Vous êtes naïve, c’est cette naïveté qui perdra les occidentaux.
    Lawrence d’Arabie disait : « le doute, notre moderne couronne d’épine »
    Vous doutez de vos propres conclusions : l’islam est incapable d’évoluer et ne peut que détruire tout ce qui n’est pas l’islam. Ca a toujours été comme ça et ce sera toujours comme ça. Vous le savez mais vous en doutez, vous voulez croire à un miracle. Les miracles c’est réservé aux chrétiens. Les musulmans peuvent avoir la baraka mais pas plus.
    Non l’islam ne peut pas évoluer, oui l’islam finit toujours par utiliser la violence. C’est comme un crocodile : non, on ne peut pas dresser un crocodile, oui un crocodile finit toujours par attaquer la personne qui le nourrit s’il fait une erreur.

  2. Non ! Ce ne sont pas des personnes qui tentent de nous faire croire que les religions et la secte barbare criminelle qu’est l’islam sont sur le même pied. Ce sont les merdia aux ordres des collabos corrompus qui l’imposent aux décervelés par la lucarne !!!

  3. Lire et relire, faire lire le petit ouvrage de Waffa Sultan et de Christine Tain:  » l’islam fabrique des déséquilibrés  »

    Après la lecture, celui ou celle qui continue à considérer que l’islam est une religion est prêt à déménager au Bougnoulistan et n’a plus rien à faire chez les Chrétiens, Juifs, Indous etc.
    Cette SECTE détruit les cerveaux !!

  4. Le communisme est intrinsèquement pervers ,disait l’église à une époque où les papes n‘etaient ni sourds ,ni aveugles, ni manchots.(encyclique divini rédemptoris) . Parallèlement
    « Mit brennender Sorge » lue en 1937 dans toutes les églises d’allemagne condamnait l.ideologie de la race. L.eveque de Rome n’eprouve plus d.ardeur militante que pour flétrir les partisans de la liturgie ante conciliaire. Aussi les impérialistes mahométans ont ils la bride sur le cou et les derniers catholiques se demandent -ils que faire , encouragés à présenter la gorge , sauf à baiser la babouche. Que la chrétienté était belle sous Néron, qu.elle sera belle sous Macron apothéose bergoglienne.

  5. Ne nous trompons pas : le Coran est fait pour les musulmans, l’Ancien testament pour les juifs et la Bible pour le monde entier car le christianisme est la seule religion universelle et non un ensemble de Lois pour adeptes !!!!!!!!!

    • Mais la Bible contient l’ « ancien Testament » !

      • Bien sur, mais l’Ancien Testament est là à titre historique seulement…….

  6. J’ai lu Wafa Sultan et beaucoup d’autres, suis bien convaincue … mais n’ai jamais oublié les paroles de ma mère insultant mon père de « Sale Allemand! Tu as tué mon frère!! » Oui, mon père était Allemand d’origine et le nazisme est une horreur; il faut éviter à tout prix que pareilles attitudes reviennent mais c’est en instruisant les personnes – non en les insultant – qu’on peut progresser…

    • Certes, mais concernant l’islam, et connaissant ses commandements et son histoire, il est vital pour les peuples autochtones d’Europe de conserver en permanence une grande lucidité sur ce qu’il est et ce qu’il projette à notre égard, et une extrême vigilance sur ce qu’il fait. Derrière les débats philosophiques se tient tapi bien discret le parti politico-religieux (fonds islamique, mentalité fasciste et organisation léniniste) des Frères Musulmans, fer de lance de leur conquête programmée de l’Europe. Sa définition de la progression n’est pas la vôtre. Une autre lecture utile est « Une Révolution sous nos yeux » de Christopher Caldwell (Comment l’Islam va transformer la France et l’Europe), c’est en marche…pas à pas…

      • Ce que vous dites est bien vrai et complète ce que je disais…. et je commande le livre conseillé: MERCI!

  7. Ce procès de la colonisation ne tiens pas debout : Les premiers colonisateurs des africains furent leurs voisins les sémites, puis les adorateurs du coran. Et puis si on enquête sur les familles de négriers en France, on est parfois surprit des convergences. Sans compter les descendants de négriers qui nous inondent d’africains parce qu’ils nous haïssent. Enfin il faudrait regarder le danger en face et pas seulement par ouvrages religieux interposés : Les esclavagistes d’aujourd’hui, nous avons leurs ouailles à Davos et ils sont athées ( sinon leur amoralité sans limite leur serait insupportable ).

  8. Merci Mia pour cet article qui évoque favorablement mon livre.
    C’est très aimable à vous.
    Bonne journée.

  9. Les convictions ou croyances (on ne croit que ce qui ne peut jamais être vérifié) religieuses (qui, précisément, ne reposent jamais sur rien de concret) sont peut-être celles qui divisent le plus les humains, les dressent les uns contre les autres et les incitent à se faire des guerres sanglantes et dévastatrices sans aucune chance qu’elles aboutissent un jour à la paix.
    C’est bien triste…

    • Exact! Mais une observation: ces guerres « de religion » sont souvent une réponse à la surpopulation. Un exemple: les croisades durant « l’optimum médiéval », une période de réchauffement climatique… Et, actuellement en Afrique, des pays connaissent le pire: l’islam s’impose de manière sanglante là où il vivait en paix avec les autres religions (situation que j’ai connue au Burkina Faso)

      • Oui, Mia, c’est l’éternelle quête de territoires et de ressources pour des populations qui augmentent sans arrêt.
        Les mondialistes ont pour funeste projet de ramener la population mondiale à 2 milliards ou moins…
        Ont-il raison ou tort ?
        Ne serait-il pas plus raisonnable et humain de mieux réguler les naissances, quand on sait que ce sont les plus pauvres qui ont le plus d’enfants et qui ne produisent rien et vivent sur les impôts et cotisations des autres…?

Les commentaires sont fermés.